undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
6
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:17,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

S'ils deviendront bientôt un groupe de heavy metal "normal", Grand Magus n'en sont pas encore là sur leur long-jeu originel, un éponyme qui doit beaucoup à Black Sabbath mais pas seulement.

Formé par l'alors vocaliste des excellents Spiritual Beggars, JB Christofferson, qui depuis se concentre sur ce seul projet, Grand Magus n'est pas tout à fait un groupe de Doom comme les autres, en tout cas pas sur ce premier album où des influences "hors-cadre" viennent régulièrement poindre et épicer la mixture Black-Sabbatho-compatible de flaveurs bienvenues héritées, en particulier, de formations telles que Soundgarden ou Alice in Chains.
Evidemment, à l'énoncé d'une pareille doublette grunge, les orthodoxes du genre feront grise mine, évoqueront l'absence de pureté de la mixture. Ils ont tort ! Et il y a 10 façons (12 sur la présente réédition) de le prouver, autant que d'excellentes chansons y figurant. Parce que la patte harmonique de Christofferson est bel et bien ce qui fait la différence ici, d'autant plus que c'est lui, JB, qui est en charge de deux composantes mélodiques du groupe (chant et guitare).
Alors, oui, il y a tout ce qui fait un bon album de Doom Metal sur ce Grand Magus originel, de gros riffs qui tuent, une vitesse jamais trop excessive servant la majesté des mélodies, un abattage rythmique de qualité forcémment, et même quelques notes de mellotron et quelques décrochages plus psyché-bluesy nous rappelant que, fondamentalement, ce genre appartient aux douces années 70, en un beau rejeton. Avec donc, en bonus, une faconde influencée par le meilleur du Grunge Metal, par la crème d'une scène qui mit Seattle au centre de la carte musicale, un bonus tout à fait compatible avec le style pratiqué, lui donnant un petit côté stoner pas désagréable du tout, addictif même.

Depuis, Grand Magus s'est largement normalisé, jusqu'à devenir une sorte de groupe de Heavy Metal où quelques restes d'un passé désormais révolu sont, parfois, remis en lumière. Plus tout à fait le groupe de ce délicieux premier cri, on le regrette parce que, boudiou !, qu'est-ce que c'était bon !

Fox Skinner - bass, backing vocals
JB Christoffersson - lead vocals, guitars
Fredrik Liefvendahl - drums
&
Fred Estby - mellotron
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 10 octobre 2010
D'emblée, le son colle au poteau, lourd, chaud, parfois gras. Ouais, ces types ont tout compris au stoner (au sens large). Un trio qui joue comme une armée, une voix (que vous entendrez aussi dans deux albums de Spiritual Beggars) hallucinante, chaude, heavy, digne des grands noms du heavy et du rock. Grand Magus, c'est un groupe qui cherche à rendre hommage à leurs modèles, alors ça sent le Black Sabbath, le Bathory, le Deep Purple (Janne est fan de Ricthie Blackmore)...Mais tout ça version nordique, lourd, mélodique, surtout sur la magnifique "Black Hole". L'album se clôt sur un titre un peu doom, "Moutain of power". Tous les titres sont bons, et même si par rapport à ses successeurs cet album manque un poil de personnalité, quand il est sorti, j'ai mis du temps à m'en remettre, surtout avec l'excellent et très rock 70's "Coat of arms" et son orgue à la John Lord. Pour moi, le groupe se trouvera complètement sur "Monument", puis développera après des aspects différents dans chaque album, tous terribles.
Dans ce disque, il y a déjà tous les ingrédients et les pistes qu'ils exploreront au fur et à mesure de leur discographie, ce qui le rend essentiel. Un premier disque énorme des barbus du froid, Tres Hombres polaires.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2007
L'avis de Laurent

Depuis l'annonce du départ du charismatique Spice des Spiritual Beggars, on pouvait craindre le pire, tant sa voix rocailleuse et chaleureuse participait à l'identité du combo suédois. Puis les Beggars ont annoncé que Janne, le chanteur de Grand Magus, prendrait sa place, et on restait dans l'expectative... Enfin, on peut désormais découvrir sur pièce ce que vaut ce nouveau vocaliste et... on est rassurés ! Et pas qu'un peu : le chanteur du Grand Mage a une voix puissante et assurée, aux relents bluesy parfois, au moins aussi chaleureuse que celle de Spice, et elle représente sans nul doute l'un des principaux attraits de la musique de cet autre groupe scandinave. Mais ce n'est pas le seul intérêt de cet album, probablement l'une des galettes les plus heavy qui nous ait été proposée depuis longtemps : un stoner rock 'à l'européenne', plutôt axé sur un héritage heavy presque doomesque, faisant la part belle aux rythmiques charpentées et à la basse ronflante sur lesquelles viennent couler des soli limpides et inspirés (ce bougre de Janne assure aussi toutes les grattes de l'album, et il est loin d'être manchot). Ce power trio stonerien de barbus crée donc une agréable surprise, se positionnant en mélange parfait de Gov't Mule (trio aux influences bluesy), Black Sab' (ce son de basse et ces leads ne trompent pas !) et même des Spiritual Beggars, vu qu'ils évoluent dans des genres assez proches. Du très bon, donc.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2007
L'avis de Laurent

Depuis l'annonce du départ du charismatique Spice des Spiritual Beggars, on pouvait craindre le pire, tant sa voix rocailleuse et chaleureuse participait à l'identité du combo suédois. Puis les Beggars ont annoncé que Janne, le chanteur de Grand Magus, prendrait sa place, et on restait dans l'expectative... Enfin, on peut désormais découvrir sur pièce ce que vaut ce nouveau vocaliste et... on est rassurés ! Et pas qu'un peu : le chanteur du Grand Mage a une voix puissante et assurée, aux relents bluesy parfois, au moins aussi chaleureuse que celle de Spice, et elle représente sans nul doute l'un des principaux attraits de la musique de cet autre groupe scandinave. Mais ce n'est pas le seul intérêt de cet album, probablement l'une des galettes les plus heavy qui nous ait été proposée depuis longtemps : un stoner rock 'à l'européenne', plutôt axé sur un héritage heavy presque doomesque, faisant la part belle aux rythmiques charpentées et à la basse ronflante sur lesquelles viennent couler des soli limpides et inspirés (ce bougre de Janne assure aussi toutes les grattes de l'album, et il est loin d'être manchot). Ce power trio stonerien de barbus crée donc une agréable surprise, se positionnant en mélange parfait de Gov't Mule (trio aux influences bluesy), Black Sab' (ce son de basse et ces leads ne trompent pas !) et même des Spiritual Beggars, vu qu'ils évoluent dans des genres assez proches. Du très bon, donc.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2007
L'avis de Laurent

Depuis l'annonce du départ du charismatique Spice des Spiritual Beggars, on pouvait craindre le pire, tant sa voix rocailleuse et chaleureuse participait à l'identité du combo suédois. Puis les Beggars ont annoncé que Janne, le chanteur de Grand Magus, prendrait sa place, et on restait dans l'expectative... Enfin, on peut désormais découvrir sur pièce ce que vaut ce nouveau vocaliste et... on est rassurés ! Et pas qu'un peu : le chanteur du Grand Mage a une voix puissante et assurée, aux relents bluesy parfois, au moins aussi chaleureuse que celle de Spice, et elle représente sans nul doute l'un des principaux attraits de la musique de cet autre groupe scandinave. Mais ce n'est pas le seul intérêt de cet album, probablement l'une des galettes les plus heavy qui nous ait été proposée depuis longtemps : un stoner rock 'à l'européenne', plutôt axé sur un héritage heavy presque doomesque, faisant la part belle aux rythmiques charpentées et à la basse ronflante sur lesquelles viennent couler des soli limpides et inspirés (ce bougre de Janne assure aussi toutes les grattes de l'album, et il est loin d'être manchot). Ce power trio stonerien de barbus crée donc une agréable surprise, se positionnant en mélange parfait de Gov't Mule (trio aux influences bluesy), Black Sab' (ce son de basse et ces leads ne trompent pas !) et même des Spiritual Beggars, vu qu'ils évoluent dans des genres assez proches. Du très bon, donc.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2007
Depuis l'annonce du départ du charismatique Spice des Spiritual Beggars, on pouvait craindre le pire, tant sa voix rocailleuse et chaleureuse participait à l'identité du combo suédois. Puis les Beggars ont annoncé que Janne, le chanteur de Grand Magus, prendrait sa place, et on restait dans l'expectative... Enfin, on peut désormais découvrir sur pièce ce que vaut ce nouveau vocaliste et... on est rassurés ! Et pas qu'un peu : le chanteur du Grand Mage a une voix puissante et assurée, aux relents bluesy parfois, au moins aussi chaleureuse que celle de Spice, et elle représente sans nul doute l'un des principaux attraits de la musique de cet autre groupe scandinave. Mais ce n'est pas le seul intérêt de cet album, probablement l'une des galettes les plus heavy qui nous ait été proposée depuis longtemps : un stoner rock 'à l'européenne', plutôt axé sur un héritage heavy presque doomesque, faisant la part belle aux rythmiques charpentées et à la basse ronflante sur lesquelles viennent couler des soli limpides et inspirés (ce bougre de Janne assure aussi toutes les grattes de l'album, et il est loin d'être manchot). Ce power trio stonerien de barbus crée donc une agréable surprise, se positionnant en mélange parfait de Gov't Mule (trio aux influences bluesy), Black Sab' (ce son de basse et ces leads ne trompent pas !) et même des Spiritual Beggars, vu qu'ils évoluent dans des genres assez proches. Du très bon, donc.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,99 €
18,32 €
12,96 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)