undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:27,30 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 mai 2010
1980 : Journey part en tournée après la parution de "Departure", troisième album depuis l'arrivée du lead singer Steve Perry (après "Infinity" et "Evolution"). Le groupe est au top niveau et ce live en est une étincellante démonstration. Steve Smith a parfaitement réussi à faire oublier le pourtant excellent Aynsley Dunbar, Neil Schon et Gregg Rolie nous prouvent qu'ils sont de merveilleux musiciens (Santana se trompe rarement en embauchant des musicos !), Ross valory assure le groove et Steve Perry nous démontre, haut la main (la voix ???) qu'il est l'un des plus doués de sa génération. La machine, parfaitement rodée et huilée, tourne à plein : 70 minutes d'un rock saignant ("Where were you", "Line of fire", "Dixie highway"), hard-mélodique ("Do you recall", "Any way you want it"), bluesy ("Walks like a lady", "Lovin', Touychin', Squeezin") ou romantique ("Lights", "Stay awhile", "Too late") pour un des meilleurs double-live de l'histoire du rock, avec un son brut qui restitue parfaitement l'ambiance des concerts de l'époque. 30 ans après, ce disque n'a pas pris une ride ! Un must essentiel !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2009
On a beaucoup parlé de journey à une époque et surtout de son charismatique chanteur, steve perry, tour à tour génie ou fossoyeur du groupe suivant les avis.Je ne sais pas qui à raison mais en tout cas ils ont fait fort sur le premier sans steve perry en pratiquant un rock ampoulé matiné de jazz-rock, le passage de neal schon chez santana ayant été une bonne école et à l' inverse je deteste " raised on radio " avec le précité qui est beaucoup trop accès sur la vague fm de l' époque. Steve perry n'y est surement pour rien ou tout au moins pas plus que les autres. En tout cas ce live est une tuerie et peut servir à l' usure de bon best off. Tous les morceaux de leur période faste y figure, le son est très correct , deux bonnes raisons d' en faire un live reussi, ce qui n' était pas aussi courant que cela.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2010
Pour ceux qui possèdent un minimum de connaissances, tous ces groupes ont produit des Live sans fioriture, sans paillettes de la musique tout simplement rageante, carrée avec de vraies/fausses improvisations avant de "tourner Rock FM" . Et cela ils sont nombreux:Bob Seger, Scorpions,J.Geids Band, Blue Oyster Cult...
C'est pour cela que l'on aime cet album enregistré à Montréal, non loin de Detroit, autre lieu mythique oû Bob Seger enregistra son fameux "Live Bulett". La recette est simple: d'excellentes compositions bien inspirées, de bons musiciens, un Steve Perry au sommet de son art, un public chaud comme la braise et un son dans la bonne moyenne pour l'époque.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2008
A l'époque de sa sortie, ce double 33 tours (le truc noir qui craque un peu quand la musique est calme) était un très bon live. Une énergie assez représentative de ce groupe énorme qui remplissait des stades aux USA, pendant que Rock & Folk se demandait si l'arrivée de Steve Perry au chant n'avait pas tué un groupe si prometteur.... Moi quand j'écoute ça, je suis content d'avoir découvert le rock made in usa à cette époque, voilà tout.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2009
Oui, j'aime entendre des claviers dans le hard !
Oui, j'apprécie les voix haut perchée comme celle de Steve Perry !
Oui, j'adore le jeu de l'excellent guitariste Neal Schon !
Oui, j'écoute la bande FM américaine !
Et alors...
Journey est le genre de formation a faire déplacer facilement 80 000 personnes pour leurs concerts, dans le pur style hard FM.
C'est ce que nous ne verrons jamais en France.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,15 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)