undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles5
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:36,95 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 septembre 2006
Le second Pretenders est généralement considéré comme inférieur au premier, et effectivement, il l'est. D'abord, on n'y note aucune évolution, son titre indiquant exactement ce qu'il est : une suite logique à son prédécesseur. Mais surtout, contrairement à « Pretenders » qui n'offrait que des perles, « Pretenders II » contient les premiers morceaux moyens du groupe (les fades « Waste Not Want Not » ou « Jealous Dogs »). Ceci étant posé, ce second album n'en est pas moins excellent. Déjà, le groupe couche tout le monde d'entrée avec ce qui reste l'un de ses cinq plus grands morceaux, le monstrueux « The Adultress ». Ensuite, il reprend la formule à succès de son premier disque, alternant rocks durs (« Bad Boys Get Spanked », « Pack it Up »), pop songs sucrées (les tubes « Message of Love » et « Talk of the Town ») et ballades somptueuses (« I Go To Sleep », « Birds of Paradise »). Comme le laisse penser la pochette, l'ambiance est plus sombre que sur le premier disque, et certaines compositions étant moins abouties, le groupe compense en affirmant encore plus son style unique (notamment James Honeyman Scott qui fait de véritables miracles avec sa guitare magique). En fin d'album, l'extraordinaire « Louie Louie » (rien à voir avec le classique du même nom) et ses cuivres soul triomphants laisse entrevoir un futur passionnant pour le groupe qui n'aura malheureusement jamais l'opportunité de concrétiser, deux de ses membres étant retrouvés morts quelques mois après la sortie du disque. « Pretenders II » demeure donc à jamais le dernier album enregistré par la première mouture du groupe : cela ne le rend que plus précieux.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici le second Pretenders, attendu au tournant tant le premier avait suscité d’éloges mérités.
Première impression, le propos musical s’est nettement durci : fini les guitares délicates et les mélodies aériennes, ça sonne heavy, toutes guitares et batteries en avant.
Bien sûr, quand la chape de plomb se déchire, les morceaux magnifiques apparaissent (« Birds of Paradise », « Talk of the town », « Jealous dogs »), portés par la voix forte, précise et en même temps toute sensuelle de Chrissie Hynde.
Comme sur le précédent, figure une reprise des Kinks (« I go to sleep »), qui donnera aux Pretenders un hit mondial, et à Chrissie Hynde un mari (son auteur Ray Davies).
Ce disque aux atours trop métalliques sera le dernier de la formation « royale » des Pretenders, le guitariste James Honeymann-Scott et le bassiste Pete Farndon succombant à une overdose à quelques mois d’intervalle.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2010
Un album culte avec autant de bonus ... On est comblé! Une pochette superbe et surtout ... Chrissie Hynde ... Ah,la belle chrissie !!! Si vous avez eu la chance comme moi de la voir chanter à 2 mètres devant vous il y a quelques années (et en plein air en plus ..!)vous savez de quoi je parle... Contrairement à ce que dit un autre commentaire ,je peux vous assurer que tous les albums de 1979 à 1999 sont tous aussi bons les uns que les autres ... Une grande Dame du rock so special qui sait toujours s'entourer des meilleurs ...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le second album des pretenders se bonifie avec le temps. c'est en fait un disque plus brut que le premier, plus rock, mais dont les ingrédients principaux sont toujours là , notamment l'extraordinaire guitare de feu james honeymann scott. de l'énergie, des compos superbes, deux morceaux plus faibles peut être, mais une superbe réédition rhino de plus. à redécouvrir d'urgence.
11 commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2014
Cet album réunit dans une belle harmonie un ensemble de titres qui vont de la balade sentimentale au punk rock. Mes préférences :
Pour les balades : les superbes "Birds Of Paradise" et "The English Roses"
Pour les chansons pop : "Talk of the Town"
Pour le Rock plus dur : "The Adultress", "Pack It Up", "Day After Day"
L'un des tous meilleurs albums rock !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)