undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire nav_WSHT16 Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles4
3,8 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:14,28 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 mai 2003
Bon film d'un genre indéfinissable: Tragi-comique? pas vraiment. Policier? certainement pas, meme si...
Psychologique? certainement, mais pas seulement. Histoire d'amour? euh...
Ce film par son scénario étonnant, aux rebondissements originaux, vous fera sans doute rire tout en vous faisant ressentir de la pitié pour son personnage. Personnage à la gaston lagaffe, malchanceux certes, mais qui accumule les gaffes, s'empetre dans les galères...
J'ai trouvé ce film à la fois très subtil dans son humour et grand public; divertissant sans etre trop léger; bien tourné, bien ficelé. A voir absolument.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
50 PREMIERS REVISEURSle 10 avril 2012
Michel Durand (Anglade) est un psychanalyste qui voit sa vie troublée par une de ses patientes Olga Kubler (délicieuse Hélène De Fougerolles), sadomasochiste perverse et kleptomane qui se fait étrangler sur son divan, alors qu'il s'est assoupi (Durand, pas le divan).

Qui est le meurtrier ? Serait ce Michel Durand lui même dans une transe hypnotique ? Comme tout pourrait le laisser penser, le psychanalyste ne révèle pas ce drame et cherche à se débarrasser du corps.

Dans cette aventure délirante, il va croiser tout un petit monde, visiblement dérangé : Max Kubler le mari violent d'Olga, son propre analyste, une sorte de clochard inquiétant, des patients tous plus atteints les uns que les autres.

Alors, Beineix, génie incompris ou réalisateur surfait depuis le début ?

Pour ce qui me concerne, ce "Mortel transfert" fait plutôt pencher la balance vers la 2ème hypothèse.

Pourtant, le scénario qui louche vers Lynch ou le Hichkock de "La Maison du Docteur Edwardes" était prometteur.
De même, le parti pris d'un traitement barocco-loufoque n'était pas forcément une mauvaise idée non plus.

Mais les tics habituels de Beineix (esthétisme forcené, réalisation sophistiquée, sens de la dérision) ressortent de manière insupportable, sans que les points positifs (vision surréaliste, mélange des genres humour et récit noir) ne servent utilement de contrepoids. La surenchère grotesque ruine l'équilibre du film et l'ensemble souffre de gros effets, d'une allure souvent clippesque et d'un scénario qui se délite pour s'enfoncer rapidement vers l'ennui et le grand vide maniéré.

Côté technique en revanche, beaucoup de motifs de satisfaction : une image très correcte et précise avec juste quelques petits points d'imperfection, les couleurs sont très bien rendues. Le son est également convenable, dynamique et clair.
Les bonus sont relativement intéressants avec notamment le commentaire audio de Jean-Jacques Beineix et un long making of de près d'une heure.

Si on est fan du cinéma de Beinex, pourquoi pas ?
Mais sans moi.
22 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2002
Dans ce film, Beneix nous fait partager, habiter, intégrer la peau des personnages. Il nous contraint à vivre au sein de leurs doutes, de leurs pulsions, de leurs illusions. Quelle maitrise et quelle efficacité! Ce film possède des clefs qui ouvrent les portes d' une psychanalyse aprivoisée . Merci pour cette ouverture sur un univers le plus souvent déformé ou ignoré!
La température monte bien au dessus de 37°2.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2013
Quel bonheur cette période où les gens aimaient la vie.
On retrouve l'ambiance des années 90/2000 et ça fait vraiment du bien de nous rappeler que l'amour était sexué, et que les choses pouvaient être légères.
Merci pour ce moment de détente simple.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,00 €
11,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)