undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:14,08 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"Last one on Earth" marque la fin de la première période Van Drunen, ce dernier étant éjecté du groupe juste après l'enregistrement du disque en 1992 ; sa partie vocale est cependant conservée pour l'album aux dépens du nouvel arrivant Ron Van Pol, qui endosse le rôle de bassiste de session pour le coup.
Fidèle au label Century Media, Asphyx se dote ici d'une production plus massive avec une puissance de feu proche d'un Bolt Thrower, pour des thématiques plus guerrières et même conscientes, propos parfois fortement anticlérical et iconoclaste comme en témoigne la couverture culte d'Axel Hermann.

Asphyx propose sans doute ses riffs les plus obsédants, y compris parmi les plus ultimes jamais composés pour ma part: ceux des "Asphyx (Forgotten War)", "Food for the Ignorant", "The Krusher", "Serenade in Lead" sont des raisons suffisantes pour élever ce disque au rang des albums emblématiques de cette époque bénie du death metal.
"The Rack" montrait le visage répugnant d'Asphyx, "Last one on Earth" fait apparaître leur côté cataclysmique ; une efficacité à toute épreuve règne sur l'ensemble des compos toutes plus mémorables les unes que les autres, culminant sur le final à l'intro mythique et au démarrage irrésistible.

Le trio légendaire Bagchus/Daniels/Van Drunen au sommet de son art, livrant une œuvre d'une valeur inestimable et laissant une trace indélébile dans l'histoire du metal extrême.

En bonus, l'EP "Crush the Cenotaph"(1992), différent de la démo du même nom car ne contenant que deux titres de celle-ci, "The Krusher" et deux morceaux live de 1991 ; également, le contenu de la cassette Promo '91 sur laquelle le titre "Evocation" s'appelle "The Conjuration of Choronzon".
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
mieux produit que son aîné the rack, une musique mieux cernée et aussi mieux jouée. ce last one on earth entérine le style asphyx, proche d'un death première période (surtout pour le chant de van drunen!). ce disque est plus solide que son prédécesseur, mais je leur préfère tout de même les petits derniers, deathhammer et death... the brutal way, qui restent à mon avis les seuls disques indispensables d'asphyx, la mâturité et l'experience ayant permis de sortir deux disques d'anthologie qui ont marqués la scène death metal ces dernières années!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)