undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Les fanatiques d'arts martiaux et de chambara connaissent sûrement Hara-Kiri et Rebellion ; les amateurs de fantastique ont peut-être Kwaïdan dans leur bibliothèque. Mais le grand oeuvre de Masaki Kobayashi (1916-1996), c'est cette incroyable fresque de 9 heures (trois films de trois heures, sortis entre 1959 et 1961), enfin éditée en zone 2 et où triomphe dans son plus grand rôle Tatsuya Nakadaï (Goyokin, le Sabre du Mal, Ran...). 1ere partie en 1940 en Mandchourie occupée : le héros essaie d'«humaniser » le fonctionnement d'une mine où travaillent des esclaves chinois et coréens. 2è partie : viré pour manque d'esprit patriotique, il rejoint l'armée où il subit un entraînement militaire proprement fasciste. 3è partie : à la guerre, ce soldat ordinaire est partagé entre l'envie de vivre et le renoncement.

Ce film est proprement hallucinant. Comme toujours chez Kobayashi, la mise en scène est au cordeau et le Noir et blanc d'une beauté irréelle, mais c'est le contenu qui est marquant : jamais on n'a aussi bien montré la difficulté à conserver une once d'humanité dans un environnement fasciste (1ere et 2è partie) ou mortifère (à la guerre). Des scènes d'anthologie, il y en a quinze dans ce chef d'oeuvre, que sa grande dureté ne permet pas de conseiller à tous les spectateurs : la décapitation de l'ouvrier chinois, l'instruction, la famine, le final incroyablement onirique et indélébile (est-il encore vivant ou déjà mort, il est impossible de le dire...).

Le film est assez mal vu dans le Japon actuel car il manifeste des tendances communisantes et constitue une charge dévastatrice contre le militarisme et l'impérialisme nippon. N'ayez pas peur de la durée et plongez dans ce terrible voyage au bout de l'enfer.
11 commentaire|98 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2011
En 6 parties de 1h30 environ soit un total de plus de 9 heures c'est le chef d'oeuvre datant des années 58-63 du grand cinéaste japonais Masaki Kobayachi. Cineaste pacifiste il nous montre les horreurs de la guerre de manchourie puis la 2ème guerre mondiale jusqu'à l'arrivée des russes . L'acteur Tatsuya Nakadai est excellent dans le rôle du témoin de toutes les atrocités commises par les japonais contre le peuple de manchourie et les soldats chinois. Devenu soldat puis officier malgrè lui il sera enrolé dans l'armée paponaise pour y subir les sévices et les brimades. Un magnifique plaidoyer contre la guerre.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juin 2010
Comment décrire ce bijou cinématographique ? Une tâche ardue quand on sait tout ce qu'il renferme. "La condition de l'homme" va en soi bien plus loin que le simple film de guerre, il pose l'homme et sa nature face à l'ignominie de la guerre. Son personnage principal n'agit pas en héros, il ne l'est pas, ce n'est qu'un homme fait de qualité et de défaut. Cette fresque mémorable de plus de 9 heures enfonce le clou et l'humanisme qui en découle fait mouche avec une facilité déconcertante.
Masaki Kobayashi use de procédé pour malmener et son personnage et le spectateur. C'est juste grandiose.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2010
Une oeuvre phénoménale de plus de 9 heures (coupé en 3 film de 3h)
Un film qui fait office de documentaire sur la 2nd guerre mondiale vu du côté japonais.
Prenant de la 1er à la dernière minute.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,99 €
9,25 €