Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une rencontre miraculeuse !!!, 11 novembre 2010
Par 
JEAN-MARIE JUIF (BESANCON France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Tony Bennett/Bill Evans Album (CD)
Voici une de ces rencontres magiques et improbables comme seul le jazz peut nous en proposer, et à l'écoute de cet album fantastique, on pense immédiatement à la rencontre,sans doute encore plus invraisemblable, de John Coltrane et Johnny Hartman, qui enfanta d'un chef-d'oeuvre absolu, publié par le label Impulse.
Bill Evans (1929-1980) et Tony Bennett (né en 1926) se rencontrèrent donc, en Juin 1975,juste eux deux, pour graver cet album d'une beauté indicible.Le répertoire est essentiellement celui de Bill Evans,avec ces standards sublimes qu'il passa sa vie à triturer pour en extraire l'essence,des thèmes aussi beaux que "the touch of your lips","young and foolish","some other time","my foolish heart" ou "days of wine and roses".
On classe fréquemment Tony Bennett parmi les crooners américains;pourtant sa voix est très éloignée de la voix d'un crooner.Sa voix serait plutôt ce que l'on désigne aux Etats-Unis par une "smoky voice",et le rapproche d'autant plus du monde du jazz. Encore que Frank Sinatra n'en soit pas du tout éloigné,il suffit pour cela d'écouter son "live at the Sands" avec Count Basie pour s'en assurer;ce "live at the Sands",par ailleurs colossal,était l'un des disques préférés de mon ami Sam Woodyard,batteur de Duke Ellington,c'est dire si son avis peut faire autorité...
Ce qui est extraordinaire dans cet album, c'est que Evans et Bennett ne sont que deux pour l'enregistrer;point de section rythmique ou d'autre soliste,juste eux deux avec leurs univers si différents en apparence mais qui se rejoignent parfaitement,à tel point qu'ils semblent être partenaires depuis des années.Il y a un énorme respect mutuel, et une communion rarement atteinte dans ce genre de rencontre.
La voix de Bennett complète celle d'Evans,et inversement.C'est magnifique.Une mention spéciale pour "days of wine and roses",thème que Bill Evans affectionnait particulièrement,et il avait bougrement raison.Il en donna d'ailleurs des versions définitives lors de ses derniers enregistrements au Keystone Korner de San Francisco,quelques jours avant sa mort,mais cela est une autre histoire...
Signalons enfin que ce CD comporte 5 "bonus tracks",soit des "alternate takes" de "young and foolish","the touch of your lips","some other time","when in rome" et "waltz for debby".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dépéchez-vous d'en profiter !, 15 août 2012
Par 
Cetalir "Cetalir" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Tony Bennett/Bill Evans Album (CD)
Voici un album qui doit figurer dans toute discothèque de jazz si ce n'est dans toute discothèque d'amateur de musique en général. Enregistré en 1975, il réunit deux monstres sacrés au disque pour la première fois. D'un côté, Bill Evans, le pianiste de génie de jazz des années soixante et soixante-dix, à la palette harmonique étonnamment riche et au toucher inégalable. Il a joué avec les plus grands et mené une carrière aussi bien de soliste que d'accompagnateur ou de membre ou leader de formations. De l'autre, Tony Benett plus connu comme chanteur pop star, crooner ayant succédé à Franck Sinatra. Ce que l'on sait moins de lui, c'est qu'il était aussi un grand jazzman, s'étant régulièrement produit dans les clubs en particulier au début de sa carrière et ayant enregistré, toujours au début, quelques albums assez jazzy ainsi qu'en 1958 un album avec Count Basie.

Les voici réunis donc pendant trois jours de juin 1975 en studio pour graver ce qui allait devenir un monument de jazz. En revenant à une musique essentielle et épurée où le seul piano lyrique et chatoyant de Bill Evans se fait entendre, Tony Benett doit se livrer à un travail fondamental sur sa voix. Comment la placer, quelles intonations donner, quelles attaques ? Grâce à une complicité totale entre les deux artistes, chaque titre devient alors un petit bijou d'authenticité et de vérité musicale. Le moindre détail y est peaufiné en même temps que chacun donne le meilleur de lui-même dans la reprise de ces neuf standards auxquels tous deux donnent une nouvelle signature, magique.

L'autre intérêt de ce CD c'est de nous offrir 4 bonus donnant à entendre quatre prises qui ne furent pas retenues sur quatre des neuf titres de l'album. Il est étonnant d'entendre comment la musique sonne de façon totalement différente en fonction d'une légère variation de tempo ou du parti-pris interprétatif (ironique, charmeur, triste etc...).

Il en résulte une leçon de musique par ailleurs fort bien enregistrée. A ce prix, inutile d'hésiter !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 une association subtile 10 doigts, une voix, 14 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Tony Bennett/Bill Evans Album (CD)
Le charme opère très vite entre le phrasé subtil de cet immense pianiste qu'était Bill Evans et la voix de crooner de Tony; un très bel album qui possède un charme désuet et qui ravira les oreilles sensibles aux belels harmonies...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit