Commentaires en ligne 


10 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 WHITESNAKE AU TOP, 17 octobre 2007
Par 
Ramone the Snake (France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
La musique c'est simple et compliquée à la fois, mais il n'en existe qu'une seule : la bonne. Voici Coverdale et sa troupe au sommet de leur art, malgré déjà, des problèmes de line-up, et de management. Les guitaristes commencent à valser, Neil Murray reste mais plus pour longtemps, Paice et lord s'apprêtent à rejoindre Deep Purple, J.Page a failli venir, Colin Hogdkinson apparait pour des sessions, et des tournées. La pochette est superbe, mais le livret bien pauvre (pas de noms, une seule photo, mais quelle photo !), comme si Coverdale (tee-shirt, jean moulant, et baskets) avait voulu qu'on se concentre uniquement sur sa musique. Il est en effet "en affaire" avec son ancien management, et de plus il lui faut sortir un successeur digne de "Come 'n'get it". Voilà 10 chansons (les bonus track de cette nouvelle version n'ajoutent à mon avis pas grand chose à ce disque aussi parfait que le plus parfait des Fab Four !). Ce disque est un monument qui échappera certes à toute une catégorié d'auditeurs actuels (pas assez "fashion" pour les radios), mais quelle erreur ! 10 tubes incontournables, écrits dans l'urgence, paroles jetées sur un coin de table, on branche les amplis, Martin Birch derrière la console fait le reste. Le son est énorme, Coverdale est au maximum de son fabuleux organe, véritable fauve en rut dont on perçoit le souffle rauque entre deux morceaux n'a jamais chanté aussi bien. Pas de hurlements, simplement une voix superbe, qui se mêlait si bien aux hymnes rock-bluesy de Whitesnake. Ca dégouline de sensualité et de feeling, les guitares sonnent encore "hard-blues", les chansons sont magnifiques, entêtantes, les refrains sont géniaux, hymnes immortels, simples et efficaces, poignants : "Victim of love", "Cryin'in the rain" "Young blood".... LE DISQUE de Whitesnake, loin devant toutes les américaneries dépourvues de naturel, et juste devant "Come'n'get it", et "Slide it in". Sans doute (l'avenir le verra encore se bonifier), un des deux ou trois meilleurs disques de hard de tous les temps. Ouais mon pote !!!.En tous cas, je mourrai avec !Wish you well !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le dernier grand Whitesnake, 13 mai 2011
Par 
DUNCANIDAHO "DUNCANIDAHO" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
Malgré la grande tenue des disques qui suivirent cet album, encore produit par Martin "Big Ears" Birch, "Saint n' Sinners" sera le dernier avec cette formation royale qui nous a enchanté depuis "Trouble": la rythmique bondissante et souple du duo Ian Paice/Neil Murray, une paire de zigottos aussi doués que complémentaires : Micky Moody/Bernie Marsden et sa seigneurie Jon Lord débarrassé de sa frime mais toujours aussi volubile.
Car Whitesnake c'était avant tout une bande de copains, depuis le premier album solo de Coverdale "Whitesnake" tout le monde est arrivé petit à petit jusqu'à "Ready and Willin" et tout le monde s'est senti bien dans ce groupe chaleureux, qui dispensait une musique chaude, sensuelle et qui ne se prenait pas la tête.
Avec "Slide it In" et malgré le talent de Cozy Powell, John Sykes et bien d'autres, Whitesnake sera un groupe de professionnels, comme Rainbow ou MSG, et un partie de cette spontaniété, voire de cette naiveté qui transpire encore ici sera partie.
Alors cet album contient encore de sacré pépites "Young Blood", "Rough An' Ready", "Victim Of Love" et les deux "Crying In The Rain" et "Here I Go Again", repris ensuite avec une PLUS GROSSE PRODUCTION mais qui n'apporteront rien de plus.
Une dernière fois on se régalera de ce "bon gros" rock, souvent hard, quelques fois bluesy, des soli zigzaguant de Moody, des riffs en cisaille de Marsden, des coups de patte de Paice, du "walkin bass" de Murray et des dérapages du Hammond de Lord.
Même la voix de Coverdale est encore ici plus juvénile, moins forcée pour ressembler à qui vous savez.
"Saint and Sinner" c'est juste un fantastique chanteur entouré de fantastiques musiciens mais c'est encore un vrai groupe de bloody rock n'roll.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 les saints et les pecheurs!!!!!, 9 février 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
Aprés le fabuleux come and get it il fallait faire aussi bien et la bande à Coverdale Moody Marsden Lord Murray Paice à encore fait trés fort. Sorti en 82 cet album contient un paquet de Hits notamment Here I go again et Crying in the rain qui seront repris en 87 sur le fameux Whitesnake multi platine. En plus de ces 2 joyaux vous pouvez vous régaler ave l'entetant Bloody Luxury, le riff exceptionnel de Saints and sinners et le trés bon Bring on dancing girl. Bref ici est reprit la meme recette que sur Come and get it des riffs de hard et de rock sur une rythmique presque funk....ce qui à l'époque etait malvenu mais ce que beaucoup de groupe americains des années 90 ont repris dans la démarche et l'esprit.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Saints & Thieves, Priests & Sinners !!, 24 décembre 2012
Par 
Voodoo. (in the south of witches valley.) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
Publié en Novembre '82, ce "Saints & Sinners" est le cinquième album studio de Whitesnake (mais aussi le dernier d'un line-up sacré), qui va subir de nombreux changements dès la parution de cet LP.
Durant l'année '82, Whitesnake qui a atteint un statut de groupe plus que respectable (surtout en Europe et au Japon), grâce à des albums dans une veine hard/blues (qui l'ont vu progresser à chaque parution), va rencontrer quelques problèmes (notamment de management), et des rumeurs persistantes font état de départ ou de split. Ainsi c'est Micky Moody qui serait parti, et Jimmy Page en personne serait pressenti pour intégrer les rangs du groupe. Coverdale lui pourrait rejoindre le Mickaël Schenker Group, finalement c'est Cozy Powell qui viendra du MSG. Puis silence radio, jusqu'à la parution de ce fameux "Saints & Sinners". Finalement, c'est bien Ian Paice qui est crédité comme batteur, Neil Murray officie toujours à la basse (et quelle basse), et on retrouve les trois solistes Lord, Moody et Marsden aux keyboards et aux guitares. Toujours produit par Martin Birch, qui a encore concocté un son qui rend ce groupe diablement sympathique, les compositions vont s'y avérer très efficaces (loin des chutes de studio annoncées par la presse Anglaise) qui s'est lâchée après ce macho de Coverdale. Les énergiques "Young Blood" et encore plus "Rough An' Ready" faisant plus que rassurer sur la santé du serpent blanc, qui sait encore nous faire vibrer avec le boogie "Bloody Luxury". Et comme sur chaque album de Whitesnake il y a des titres imparables. Ici c'est l'enchaînement de l'envoûtant et soul "Victim Of Love" et du lancinant blues hypnotique qu'est "Crying In The Rain" qui valent leur pesant d’œufs en or. La suite s'avère très réussie (gorgée d'un feeling unique), avec le single "Here I Go Again" et les "Love An' Affection" et "Rock An' Roll Angels" (du revenant Moody), et avec l'excitant "Dancing Girls" et un fameux et éponyme "Saints An' Sinners" composé par les six musiciens.
Malgré sa réalisation perturbée et un groupe bientôt éclaté (qui voit Coverdale poser seul au verso de la pochette), ce "Saints & Sinners" s'impose comme une des plus belles réussites d'un Whitesnake qui, va opérer une mue importante et glisser vers un marché encore plus juteux que l'Europe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Anges ou demons?, 20 mars 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
Sorti un an aprés le fabuleux "Come 'n' get it" cet opus ne tient pas la comparaison de bout en bout. Mais bon il est superieur à "Slide it in" sorti aprés. Bref 2/3 des compos sont imaparables mais le serpent blanc commençait un peu à fatiguer. Ceci dit vous ne vous ferez pas avoir en vous le procurant, car comme je l'ai dit il y a des compos qui sont de véritables tueries. "Saints & sinners, Bloody luxury, Here I go again, Cryin' in the rain, Dancing girl..." . En plus à l'époque je les ai vu sur scéne en Septembre 83 avec Cozy Powell à la batterie et un groupe qui ouvrait du non de "Accept".
Sans commentaire car irracontable....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST, 2 février 2012
Par 
VIRY 02 (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST FEVRIER 1983 N° 175 Page 93
6° Album 1982 33T Réf : Carrère 67954
L'on disait Whitesnake mort et enterré, mais ce nouveau bulletin de santé vinylique, va venir rassurer tous les fans de ce groupe superbe. Jamais le Serpent Blanc ne s'est en effet mieux porté que sur ce "Saints And Sinners" qui augure plus que bien de la prochaine visite que le groupe va nous rendre. Quel grand album de rock, simple et frais ! Coverdale, Lord, Marsden, Moody et Cozy Powell ne se sont en effet pas torturé le cerveau pour confectionner ce disque pourtant superbe. Sur la base de rock'n'rolls, de boogies et de blues, on ne peut plus proches des archétypes, ils se sont lancés à coeur joie dans le plaisir du swing, du jeu pour le jeu, de la partie de musique entre gens doués. Le résultat est étonnant de vitalité et cet album plein de jus cavale à vous en faire perdre haleine. Chaque morceau est un savoureux concentré de punch, de fougue rock'n'rollienne. On fonce et l'on se régale, l'on se grise de rythmiques en balancier et de percussions qui pétaradent. C'est l'ivresse rock au plein sens du terme. Pas de grandes exhibitions, pas d'épopées grandguignolesques, pas de concerto pour l'électricité ;
Whitesnake joue le jeu le plus connu de tous, et il s'avère un flambeur royal.
Accessoirement, c'est aussi du hard-rock, mais pas vraiment dans la forme ; tous est dans l'esprit, dans la rage de Coverdale, dans la vigueur des guitaristes. Mais parlons justement de Coverdale qui est véritablement le héros de ce disque régénérant. J'ai toujours pensé que l'ancien Purple était le meilleur chanteur de hard que je connaisse.
"Saints And Sinners" en fera à nouveau la démonstration pour ceux qui ne sont pas encore convaincus. Ecoutez
"Victim Of Love" et sa force soul, écoutez "Crying In The Rain" et son feeling bluesy (le nouveau "Mistreaded", assurément), écoutez aussi "Here I Go Again", vous n'en reviendrez pas. La présence vocale de Coverdale est telle qu'elle vous flanque des frissons. Chaque mot est habité d'un souffle de titan. Coverdale possède tout, le feeling, la carrure, le coffre, pour ne pas avoir de rival sérieux dans sa catégorie.
Oui, Coverdale est vraiment géant, et l'on comprend qu'il soit seul à apparaître sur la pochette de cet album, car son talent éclipse vraiment celui de ses complices, pourtant redoutables bretteurs du rock. Mais le plus étonnant est que cela ne nuit pas à l'équilibre du disque, car jamais Coverdale ne donne l'impression de faire son numéro : Whitesnake avance de front, groupé, sur la voie impériale du Rock absolu. Alors, poussez les meubles et posez "Saints And Sinners" sur votre platine ; voici un vrai disque de fête.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur, 17 mars 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
Rien que pour le titre "here I go again", cet album vaut le détour. Whitesnake est à son apogée et préfigure déjà (en 82) ce que sera le rock pour les 20 années suivantes. Tout y est, du hard, des ballades et un soupçon de funcky
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Encore un tout bon du grand serpent blanc, 30 août 2011
Par 
Dany VH (Metz, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
Je ne vais pas rentrer dans le détail titre par titre de cette perle, d'autres commentaires que je viens de lire l'ont fait d'excellente manière.
Je veux juste ajouter que j'ai découvert ce disque à sa sortie en version vinyle picture disc, de toute beauté. Et avec la musique qui y était gravée, celà tenait du trésor.
Inutile de dire que j'ai racheté cet album en CD, et que la magie fonctionne toujours. On y retrouve des pépites rock bluesy, les dernières avant l'ère hard FM de Whitesnake (ère polémique, mais ayant généré des musiques pas mal du tout selon moi, oui j'aime aussi "Slip of the tongues" et j'en voie qui fulminent).
Donc évidemment cet album est indispensable à celui qui veut découvrir Whitesnake dans ce qu'il a de meilleurs. Amen.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ARE YOU READYYYYYYYYYYYYYY!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!, 17 janvier 2009
Par 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
Pfff, je me suis remis récemment la galette originale que j'écoutais en boucle à l'époque de sa sortie...Cà n'a pas pris une ride : la rythmique endiablée de "bloody luxury" le lourd tempo du futur classique "crying in the rain", la ballade endiablée "here i go again". Ce qui rend unique cet album du snake (salut ramone !), c'est que contrairement à d'autres productions du pourpre blanc,aucun morceau n'est à jeté dans celui-là. C'est brut, direct, franc, phallique ; c'est du COVERDALE quoi ! les ex-futurs-ex PURPLE assurent comme des bêtes derrière leurs instruments et david hurle, chuinte, miaule, respire comme un beau diable, et comme au plus beaux jours. LONG LIVE R'N'ROLL
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 je suis fan..., 5 novembre 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saints & Sinners (CD)
donc forcément à mes yeux c parfait !!!!!!!!! c un vestige de mon adolescence, j'aime, j'adore, et plus encore, oui et encore oui !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xa56126e4)

Ce produit

Saints & Sinners
Saints & Sinners de Whitesnake (CD - 2007)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit