undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles38
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:8,79 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 mars 2014
"L'Antre De La Folie" est un film réalisé par John Carpenter en 1995.
C'est l'histoire de John Trent, un enquêteur pour les assurances qui est engagé pour retrouver la trace de Sutter Cane, l'écrivain de science-fiction à sensation qui a disparu avant de livrer son dernier manuscrit : "L'Antre De La Folie".
L'enquête va mener notre homme jusqu'en Nouvelle-Angleterre, dans un village ne figurant sur aucune carte. Très vite, il se heurte à de nombreux phénomènes paranormaux...

Pour commencer, "L'Antre De La Folie" est la rencontre entre les univers artistiques de trois maîtres du fantastique : Le réalisateur John Carpenter et les écrivains Stephen King et H. P. Lovecraft.
Le scénario de Michael De Luca est un habile mélange des thèmes des deux auteurs de romans fantastiques. On retrouve tout d'abord celui de "l'écrivain dont la littérature se mêle au réel", cher à Stephen King. Puis c'est tout l'univers de Lovecraft qui est ensuite exploré, avec ces entités démoniaques qui subsistent sur un plan de réalité parallèle depuis la nuit des temps et qui tentent de se réapproprier notre monde.

Du début à la fin, le script suit un fil rouge d'une remarquable cohérence lorsqu'il s'agit d'harmoniser ces diverses influences. Quant à la mise en scène, on ne peut que saluer la manière dont Carpenter s'approprie les écrits de Lovecraft avec un équilibre parfait, qui montre moins qu'il suggère, tout en réussissant à livrer une adaptation officieuse du Mythe de Cthulhu supérieure à toutes les adaptations officielles qui, bien qu'elles ne soient pas légions, écument les écrans de cinéma depuis plusieurs décennies.
De cette manière, John Carpenter démontre qu'il est le cinéaste idéal pour adapter les univers littéraires des auteurs majeurs du genre fantastique et horrifique. Avec une économie de moyens évidente et une série de choix extrêmement bien pensés, il réussit ainsi à matérialiser les univers respectifs de Stephen King et H. P. Lovecraft d'une manière optimale.

Le scénario et la mise en scène rivalisent également d'intelligence pour ce qui est de développer une passionnante toile de fond qui expose une mise en abîme vertigineuse sur le thème de la perception du réel. Carpenter et son scénariste explorent ainsi cette dimension en invitant le spectateur à s'interroger sur la possibilité qu'on puisse manipuler les masses par la manière dont on diffuse certains médiums.
Avec humour, le film se termine en suggérant que le spectateur a fini par être intégré au récit, abolissant ainsi la frontière entre le réel et la fiction.

Etant donné la richesse du film, son casting attrayant et sa réalisation efficace, et bien que je ne fasse pas partie des fans acharnés du maître Carpenter, je me range en définitive du côté de ceux qui estiment qu'il s'agit là du meilleur film de son auteur.
La fin, un peu précipitée et maladroite, est pour moi en dessous du reste du film, le privant ainsi, mais c'est un avis tout à fait personnel, d'une cinquième étoile. Mais "L'Antre De La Folie" demeure néanmoins un excellent divertissement, exigeant et intelligent, et s'impose comme la meilleure adaptation à ce jour de l'univers de Lovecraft...

L'édition blu-ray est exempte de tout bonus mais propose une qualité son/image de haute tenue. La VF bénéficie du même traitement que la VO (ce qui est suffisamment rare pour le relever) mais les acteurs sont tellement mal doublés que je conseille largement de regarder le film en VO !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2014
Il faut dire qu à l instar des 2 autres volets de sa "trilogie de la fin du monde", Carpenter à juste érigé les fondations du film d horreur d aujourd'hui. Tant dans la narration que dans la réalisation. Alors bien sûr tout cela a bien vieilli et on se dit en écoutant le commentaire audio du réa et du chef décorateur que ce cinéma là avait quelque chose de bien artisanal à des années lumières des production actuelles, et pourtant on ne peut pas s empêcher de frémir encore aujourd'hui devant ses monstres en caoutchouc, ses sursauts téléphonés et autres maquillages grossiers.
Que se soit par curiosité ou pour retrouver le frisson délicieux qu on avait éprouvé sur notre écran cathodique il vous faut visionner ce (ces) films, il vous permettront d avoir un œil bien plus avisé (je n ai pas dit blasé!) sur les productions actuelles.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comme je le dis dans mon titre, moi qui suis fan de John Carpenter, j'avais complètement zappé ce film.
J'étais à Paris quant il est sorti en 1995 et je ne me rappelle pas avoir vu l'affiche de ce long-métrage sur le fronton des salles de cinéma.
Hier en allant dans une grande surface, je suis tombé dessus par hasard et surprise je vois inscrit John Carpenter, inutile de vous dire que je l'ai acheté tout de suite et visionné dans la foulée.
"L'antre de la folie" est un grand film de carpenter sorti juste avant "Le Village des damnés" que par contre j'avais vu.
Ce long-métrage avec l'excellent Sam Neill "John Trent", Julie Carmen "Linda Styles", Jürgen Prochnow "L'écrivain Sutter Cane", Charlton Heston "L'éditeur Jackson Harglow" et David Warner "Le docteur Wrenn" est vraiment d'une grande originalité et se classe parmi les meilleures œuvres du réalisateur comme "Fog, The Thing ou encore Prince des ténèbres.
Début de l'histoire: John Trent, un agent d'assurances spécialiste des fraudes et travaillant en free lance est interné dans un hôpital psychiatrique et enfermé dans un cellule capitonnée.
Le docteur Wrenn vient lui rendre visite et Trent lui raconte son histoire complètement hallucinante et délirante.
Engagé par l'éditeur Jackson Harglow qui publie les romans d'horreur de l'écrivain Sutter Cane qui a disparu, Trent est chargé de le retrouver.
Aidé dans sa tache par la glaciale assistante de Harglow, Linda Styles, il se met au travail.
Un jour, il découvre en faisant une sorte de puzzle avec les couvertures des livres de Cane, le lieu où il doit se trouver.
Linda et Trent prennent alors la route.
Là tout bascule car ils se retrouvent dans le monde de terreur crée par l'écrivain.
Réalité ou folie ???
Est-ce finalement le seul à être normal dans un monde de fous ??
Certaine scènes de ce long-métrage sont assez terrifiantes non par l'aspect gore mais par la peur qu'elles inspirent (l'étrange cycliste sur la route, le passage du monde réel à l'univers des livres de Cane, la découverte de la ville qui n'existe que dans les écrits de l'écrivain, la peinture du hall de l'hôtel qui change tout le temps, la découverte de l'église et de ces personnes qui venant chercher un enfant se font attaquer par une meute de doberman, Trent qui en essayant de fuir la bourgade imaginaire se retrouve toujours au même endroit, Lynda Styles possédée par l'écrivain qui est lui même le mal incarné etc...).
Il y a bien sur des scènes gores et des effets spéciaux très réussis bien que rien ne soit numérique comme les films actuels.
Carpenter nous plonge dans un univers terrifiant à la H.P. Lovecraft ce qui est comme le dit le cinéaste dans l'un des bonus, complètement intentionnel.
Ce long-métrage est à mon avis l'un des plus personnels du réalisateur.
Cité par lui dans son entretien c'est l'un de ses films préféré.
En résumé "L'antre de la folie" est une œuvre cinématographique sacrément bien foutue.
A voir absolument pour les amateurs de John Carpenter mais aussi de bons films d'épouvante.
Le DVD est parfait (16/9, VF et VOST) et les bonus passionnants.
Adanson Marco.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
John Trent est chargé par Jackson Harglow, le directeur de la maison d'édition « Arcane », de retrouver Sutter Cane, un écrivain qui a disparu.
Durant ses investigations John descend de plus en plus dans le monde deSutter Cane.......... Au fur et à mesure vous plongerez de plus en plus dans un univers cauchemardesque ....

Ce film tiré du roman de John Carpenter " L'Antre de la folie" (titre original "John Carpenter's In the Mouth of Madness") et réalisé par lui même n'a pas eu un grand succès lors de sa sortie en salle, les rentrées aux Etats unis ont à peine suffi à couvrir les frais...
Cela étant surement du au style de John Carpenter de plus faire appel à l'imagination du spectateur qu'aux effets spéciaux et scènes d'horreurs.... D'ailleurs je trouve le style de ce film très proche des adaptations cinématographiques des romans Stephen King et si vous appréciez les œuvres du maitre "L'antre de la folie" est vraiment un film pour vous!

On ressent également une grande implication des acteurs, le sérieux avec lequel ils ont joué leur rôle....
Acteurs : Sam Neill, Jürgen Prochnow, Charlton Heston, David Warner, John Glover
Pour une fois le bandes audio Française et VO sont identiques Dolby Digital 5.1
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
100 PREMIERS RÉVISEURSle 11 janvier 2012
Sans conteste le scénario le plus complexe et ambitieux de Carpenter, pour un film qui fait "de l'ésotérisme sans le savoir".
En effet la perception de la réalité,et ce qu'est la réalité est au coeur du débat.La réalité serait une forme d'illusion qui n'a de cohérence parce que sa vision est partagée par la "famille humaine".On touche là aussi à la physique quantique. Le sujet du film parle donc que si quelqu'un est suffisament déterminé à créer une autre réalité, en utilisant les ressorts de la peur et la fascination, il arrivera à changer la perception du monde, et à le faire basculer dans la folie.Et c'est ce qui s'y passe ! L'allusion presque prophétique au 11 septembre/guerre contre la terreur est par exemple évidente, et la tentative de changement de valeur de société de positive à négative qui en a découlé.
Cependant on peut aussi espérer qu'un changement de paradigme plus lumineux peut se faire, en partant du même principe que des évènements peuvent changer nos valeurs et perceptions.
Mais revenons au film, qui est une grande réussite, avec des dialogues qui fusent ("vous êtes écrivain ?-non, et vous, vous êtes acteur ?"), avec l'idée génial de faire fonctionner une trame d'horreur sur une base presque de comédie, et ce personnage cynique et sceptique qui ne croit en rien à ce qui lui arrive, jusqu'à ce que...Les retournements de situations sont nombreux et échevelés, le tout matiné d'hommage à Lovecraft et référence humoristique à Stephen King.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette adaptation de John Carpenter est à la hauteur de l’œuvre exigeante de H.P Lovecraft.
Tout commence dans un asile d'aliéné, comme presque tous les romans de Lovecraft, ou est interné le héros soumis à l'horreur indicible des événements vécus.
Commence alors le récit des événements ayant conduit à cet internement :
La scène se passe en nouvelle Angleterre dans une ville non répertoriée sur des cartes (Hobbs End) et pour cause puisque se trouvant sur un plan parallèle d'existence ou des créatures d'un autre temps piaffent d'impatience pour reprendre le contrôle de leur ancien monde qui se trouve être le notre.
La vie normale et banale du héros confronté à cette nouvelle réalité bascule petit à petit au contact des étranges habitants de cette ville qui ont pactisé avec les créatures et dont le comportement en apparence normal devient de plus en plus étrange.
Le héros devra retrouver dans la ville un écrivain de romans d'horreur dont le succès vient en fait d'un pacte ténébreux avec des abominations.

Ce film inspiré des romans de Lovecraft ne constitue pas l'adaptation fidèle d'un de ses romans mais reprend à merveille les thèmes développés dans ses nouvelles et retranscris l'atmosphère pesante et fétide de son œuvre.
Les acteurs principaux (Sam Neill, Julie Carmen et Jurgen Prochnow avec une petite intervention de Chalton Heston) sont inspirés et jouent à merveille dans cet univers un peu spécial.

La bande son est de John Carpenter himself et envoie grave comme d'habitude (voir les films Vampires ou Ghost of Mars du même réalisateur).

A acheter sans hésitation pour les amateurs du genre...
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2006
Mais qui est Sutter Cane?Ecrivain de romans d'horreur à succés où le messie d'un ancien monde en passe de supplanter le notre?C'est cela que va tenter de découvrir John Trent enquetteur en assurances ,personnage à l'esprit hypercartésien approché par la maison d'édition du fameux Sutter Cane pour retrouver ce dernier qui a subitemment disparu.Persuadé d'une supercherie mise en place par la maison d'édition afin de doper les ventes du dernier roman de Cane,john Trent -campé magnifiquement par Sam Neil-va se rendre compte que les horreurs décrites dans les romans de ce nouveau stephen King sont entrain de prendre forme.Et si la fin du monde était pour demain?

Carpenter réalise ici l'un de ses films les plus maîtrisés qui à de nombreux égards est un petit cousin de Prince des Ténèbres dans la thématique de l'avènement du Mal.Le Mal ici c'est Sutter Cane qu'incarne l'énigmatique Jurgen Prochnow.Il se fait l'apôtre d'un monde nouveau celui des démons,monde en passe de détruire le nôtre et d'y établir une nouvelle ère."La race humaine sera une lointaine histoire qu'ils raconteront à leurs enfants"dit un moment sam Neil dont la santé mentale a brusquemment décliné.Mais peut être que la folie est la meilleure des solutions pour affronter l'horreur?Sam Neil nous en donne un formidable exemple dans un final où les échos de rire nous glacent le sang.Après la projection on a alors le sentiment que ce que l'on croyait être n'est peut être pas ce qui est vraiment ...
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2014
Superbe encodage pour peut être le meilleur John Carpenter. Son HD dans les deux langues, mais où sont donc passés les bonus de l'édition DVD. En lieu et place, nous n'avons rien... Dommage, il existait un Making Off sympa...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2006
Voilà une attente finalement récompensée, mais il aura fallu attendre de bien longues années pour avoir enfin le droit de visionner en zone 2 et en français, le meilleur film de John Carpenter.

L'antre de la folie, est plus qu'un film.

John Carpenter réussi le tour de force, de nous faire pénétrer dans un univers, ou tout s'inverse, le rassurant devient le terrifiant, la "réalité n'est plus ce qu'elle était..." clame, John Trent, le personnage principal, interprété par le génial Sam Neil et le plongeon n'en est que plus singulier et troublant.

La critique acerbe de Carpenter sur les nouvelles valeurs qui font ou vont faire notre monde, est des plus visionnaire, et l'inquiétude du réalisateur se transmet remarquablement bien.

Le spectateur est pétri, obligé d'empreinter le même chemin que notre personnage principal, souhaitant, plus le temps passe, sortir d'un cauchemard qu'il ne désire absolument pas, mais dont-il lui est impossible de s'échapper (toute ressemblance avec ce que subit notre société actuellement est purement fortuite.....).

Un film d'une grande qualité, un bon conseil, ne passez pas à côté.
11 commentaire|33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2010
Ce chef-d'oeuvre de Carpenter me paraît différer des précédents dans l'effet qu'il provoque: la peur provoquée par The Thing par exemple était intense mais temporaire, et ce qui restaient surtout après-coup des instantanés des films.
L'Antre de la Folie est un des seuls films d'horreur qui, une fois fini, m'a fait rester assise pendant 10 minutes sans bouger. Après une soirée atroce passée à essayer de comprendre ce qui s'était passé dans le film, a suivi une semaine d'intense remise en question, et un questionnement difficile et incessant sur ce que je considérais comme la réalité.
Je ne sais pas si tout le monde a eu ou aura cette réaction, mais je recommande fortement ce film aux fans de Carpenter, mais aussi à toute personne qui se sent la moindre affinité avec les "thrillers", à partir du moment où vous êtes prêts à vivre une expérience qui peut dépasser un simple film et véritablement vous rentrer dans la peau.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,59 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)