undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles28
4,8 sur 5 étoiles
Prix:8,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 29 décembre 2008
C'est sans doute l'une des plus célèbres et de loin la meilleure adaptation des aventures de Robin des Bois. C'est également le premier film en Technicolor de la Warner Bros.

Les réalisateurs William Keighley et Michael Curtiz (Casablanca) ont eu raison de ne pas lésiner sur les costumes et les paysages, offrant un véritable carnaval où les couleurs jaillissent, éclatent de partout dans une esthétique qui préfigure l'éblouissant Scaramouche de George Sydney. Les cascades et scène d'action abondent, parfaits de bout en bout, donnant des aspects de ballet permanent. Errol Flynn - à côté duquel un Kevin Costner paraît bien anémique - bondit, se déplace, se bat avec une agilité et une élégance qui sont à eux seuls un spectacle total. La mise en scène ne faiblit pas une seconde et tient le spectateur en pure haleine.

Les subtilités morales ne sont évidemment pas le but ; c'est un divertissement de très haut vol, de 7 à 77 ans : les gentils gagnent et les méchants se prennent une raclée monumentale. L'amour, la paix et la justice triomphent, mais on n'en sort pas moins conquis. Le film fête ses 70 ans, mais il pourrait sortir aujourd'hui que ça passerait comme une lettre à la poste.

Un classique euphorisant.
0Commentaire|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2009
Ce film est de loin la meilleure version de Robin de Bois. Enlevé, dynamique Errol flynn virevolte, Olivia de Havilland rayonne par sa beauté juvénile, face aux deux infâmes, goulus de traîtrise que sont Basil Rathbone et Claude Rains. Un trésor du cinéma. Epatant.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Titre original : "The Adventures of Robin Hood", Michael Curtiz, 1938, couleur, version restaurée, VOST seulement.

L'histoire de Robin des Bois est exemplaire : un défenseur des pauvres luttant contre un tyran-usurpateur pour rétablir la justice, et y gagner la dame de ses pensées, c'est déjà beau. Avoir pour incarner ce héros, un acteur aussi "franc comme l'or" que l'était Errol Flynn; pour incarner sa belle, une princesse de conte de fées plus vraie que nature, Olivia de Havilland; pour le traître, le cynique et mielleux Claude Rains, pour le mauvais, plus faux que l'enfer, Basil Rathbone; avec une pleiade de seconds rôles émérites, Alan Hale (Little John), Eugène Pallette (Frère Tuck) et Patrick Knowles (Will Scarlett), c'est encore magnifique. Mais, avec tout cela, et les costumes somptueux de Milo Anderson, et un glorieux technicolor, il fallait encore pour mettre l'oeuvre en action, lui donner vie, un maître du genre, on peut même dire "un maître en tous les genres", car il les a tous illustrés, Michael Curtiz, dont le panache inimitable a "fait" le film.
La musique d'Erich Wolfgang Korngold a couronné le chef d'oeuvre, lui apportant la touche finale, celle de la perfection, n'ayons pas peur des mots.

Cette réussite totale n'était pas gagnée d'avance. William Keigley, crédité au générique, aurait dû réaliser le film mais une partie des scènes qu'il avait tournées, ont dû être rejouées ou agrémentées, pour leur donner la variété ou le rythme qu'elles n'avaient pas.
C'est James Cagney qui était pressenti pour le rôle de Robin, et il l'aurait joué s'il ne s'était disputé avec les frères Warner; on l'a échappé belle, car avec tout le respect que je lui dois, on a peine à l'imaginer James Cagney en collants verts et bonnet à pointe. (Il est remarquable, d'ailleurs, de constater qu'Errol Flynn est sans doute un des rares hommes au monde à ne pas être un instant ridicule dans cette tenue.)
Pour ce qui est de la musique, Max Steiner, trop occupé, s'est récusé au profit de Korngold, ce qui, disait ce dernier, leur a sans doute sauvé la vie, à lui et à sa femme, puisque quittant l'Autriche au plus vite pour rejoindre Hollywood, ils ont échappé à l'Anschluss qui leur aurait sûrement été fatal.

On a la certitude d'être face à un chef-d'oeuvre du cinéma, quand on sent qu'il devait être comme il est, et pas autrement, que chaque acteur est exactement celui qui convenait au rôle, que chaque scène devait être tournée comme elle le fut, sous cet angle, dans cet éclairage, à ce rythme, et cette certitude intime, inconsciente souvent, procure une satisfaction pleine et entière, toujours renouvelée à chaque fois qu'on voit le film. Et c'est bien le cas ici.
review image
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Véritable classique du film de cape et d'épée, Les aventures de Robin des Bois met en scène l'un des couples mythiques des années trente : Errol Flynn et Olivia de Havilland. Quels magnifiques acteurs ! Le charisme d'Errol Flynn crève l'écran et Olivia de Havilland nous séduit par son charme lumineux.

Utilisant le tout nouveau procédé Technicolor, alors surtout employé pour des comédies musicales, le film bénéficie de couleurs et d'une photographie splendides. La mise en scène est efficace et le scénario, en apparence assez simple, ne souffre d'aucun temps mort, les scènes d'action s'enchaînant sans répit.

L'héroïque et bondissant Errol Flynn est pour beaucoup dans leur réussite, lui qui multiplie avec panache les duels à l'épée, le tir à l'arc et les baffes.

Les autres acteurs sont particulièrement bien choisis et jouent tous à merveille. Les décors et les costumes ont visiblement été confectionnés avec beaucoup de soin, sinon de rigueur. Certes, les fabricants de collants ont dû faire fortune avec ce film, mais l'objectivité commande de dire que les jolis costumes propres et bien repassés sont des costumes d'opérette, et que les armes (épées, surtout) sont des plus fantaisistes. Mais ON S'EN FOUT !

Film dirigé d'une main de maître par Michael Curtiz, doté d'importants moyens et notamment de la présence de très nombreux figurants et cascadeurs, Les Aventures de Robin des Bois marqua l'histoire de la Warner. Ce ne fut pas en pure perte puisque dès sa sortie, le film connut un immense succès public. Egalement plébiscité par la critique, il reçut trois oscars dont celui de la meilleure musique de film.

En bref, un chef d'oeuvre incontestable du genre.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2011
Encore un classique qui peut être partagé en famille avec les enfants, vu et revu sans problème. Aventure, action, rires, bref un super moment de cinéma !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2012
Un régal : les acteurs sont très bons, le rythme haletant, les scènes de combat plaisantes (notamment le combat final avec Gisbourne et le jeu d'ombres).
Un film d'aventure fabuleux.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2014
Premier film en technicolor en 1938, les aventures de Robin des Bois est un incontestable chef-d'oeuvre qui doit beaucoup à la performance virevoltante d'Errol Flynn lequel trouve ici le rôle de sa vie.

Très beau film d'aventures comme je les aime. C'est la meilleure réalisation sur ce personnage mythique du Moyen-âge avec le film de Kevin Reynolds, "Robin des Bois, prince des voleurs" avec Kevin Costner en 1991. Errol Flynn est absolument sublime dans ce film inoubliable. Et le duel final qui l'oppose à Basil Rathbone est resté dans les annales du genre. L'un des plus beaux combats à l'épée jamais filmés de l'histoire du cinéma.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2010
D'accord avec les deux excellentes critiques ci dessus!
Ce Robin est une perle , un bijou . Les couleurs sont somptueuses , l'action palpitante ,
les acteurs magnifiques , majestueux( aussi bien les bons que les méchants ), fidèle à la
légende anglaise , sans jamais virer vers le grand guignol comme peut le faire celui avec
Kostner ( même si cette version contemporaine n'est pas dénuée de qualités ).Si ce film
est pur divertissement , il n'en reste pas moins très subversif ( déclamation de
Robin des bois sur les tyrannies et les vilénies subies par le peuple , scènes de pendaisons,
de tortures...)et en fait un film engagé contrairement à des films de la même époque ,comme Ivanöhé , Lancelot qui
, eux , restent assez "superficiels " , même si esthétiquement beaux.
De plus , ce Robin est drôle , romanesque (sans tourner au fleur bleue , comme beaucoup de films de cette époque aussi...).
Errol Flynn toujours beau , raffiné , fringant. Ah , l'aigle des mers ! Flynn est le héros idéal,
la quintessence du héros romanesque !Je doute fortement que Russell Crowe ( même s'il a aussi l'étoffe du
dandy romanesque et même si R Scott est un grand cinéaste) ,qui reprendra le flambeau, puisse détrôner son illustre collègue!
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2013
Une petite madeleine de Proust...
Un classique un peu vieilli mais ce charme désuet me plaît !
A compléter par la version avec Kevin Costner.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2016
L'un des meilleurs films de cape et d'épée de tous les temps, assurément ! On peut aussi citer pour les fans du genre : Ivanohé (de R. Thorpe avec R. Taylor & E. Taylor... qui n'ont au passage aucun lien de parenté), Scaramouche (de G. Sidney avec S. Granger), le Bossu (de A. Hunnebelle avec J. Marais)... A éviter : la version du Bossu de Ph. de Broca, ou pire : la Reine Margot (de P. Chéreau). Par contre, en série TV l'admirable Dame de Monsoreau (de Y. Andreï avec N. Silberg et M. Creton) vaut le détour...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,49 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)