undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

25
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
20
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Tokyo Tapes
Format: Album vinyleModifier

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
"Tokyo Tapes" est un mythique double live des Scorpions, enregistré au Japon en '78. Destiné à asseoir définitivement la réputation grandissante du groupe, il clôt aussi un chapitre important, avec un guitariste qui ne pense qu'à s'épanouir en solo.
Au fil des albums enregistrés avec Uli Jon Roth, une fissure se creusait nettement. Uli serait même parti avant ces "Tokyo dates" si Klaus ne l'avait pas prié d'assurer ces shows (et heureusement cela s'est produit), car quel live d'anthologie. Des héros il y en a plus d'un sur cet album, à commencer par le fondateur des Scorpions, leur principal compositeur et spécialiste du riff en rythmique, Rudolf Schenker (aux éternelles Flying V). Avec Klaus Meine ce fantastique chanteur (qui leur fera atteindre des sommets), et ce guitariste (ensorcelé) qui explose tout sur ce live, le sublime et le magnifie, Uli Jon Roth. Mais si ce live le fait toujours aujourd'hui c'est aussi grâce à leur producteur, Dieter Dierks qui a su capter toute l'émotion mais aussi décupler toute la furie qui hantaient les Scorpions sur ces "Tokyo Tapes". En intro, un "All Night Long" de feu (inédit) déboule et la magie (noire) de Roth opère déjà (insufflant son pouvoir hypnotisant), puis Klaus intervient et casse tout. Que ce soit sur un magnifique "Pictured Life", un "Backstage Queen" où Roth rayonne, un bouillant "Polar Nights" aux guitares stellaires et survoltées, ou les superbes "In Trance" et "We'll Burn The Sky". En fait tout ces titres enterrent leurs versions studio. Même (le rare b-side) "Suspender Love" et "In Search of The Peace Of Mind" (extrait de "Lonesome Crow") le font. Le sublime est atteint avec "Fly To The Rainbow" pour un voyage hystérique, suivi de la bombe "He's A Woman, She's A Man" soutenu par la section rythmique, Francis Buchholz et Herman Rarebell qui assurent l'assise du Scorpions. "Speedy's Coming" comme "Top Of The Bill" sont imprégnés de la folie ambiante de ce live, avec un solo de batterie qui (à l'image de la production) le fait rudement bien. Deux reprises "Hound Dog" & "Long Tall sally", précèdent les (terribles) rappels "Steamrock Fever" et "Dark Lady", avant que les Scorpions ne rendent hommage à leur public nippon, avec un "Kojo No Tsuki" au rendu assuré. Le live prenant fin avec le riff (entêtant) d'un "Robot Man".
"Tokyo Tapes" demeurera à jamais un live légendaire. Aujourd'hui sur sa réédition "Polar Nights" a été omis et plaqué sur "Taken By Force" (un délit impardonnable), qui ne saurait être réparé qu'avec une "Deluxe Edition", ou puisque Dierks possède des "vidéos tapes" de ces "Tokyo shows" un DVD.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 janvier 2007
Si pour vous Scorpions evoque les slows miévres et degoulinants qui ont fait leur fortune ("still loving you" 1984, plagiat du sublime "still in love with you "du grandissime thin Lizzy?ou encore "wind of change "1990), ecoutez ce double live de 1978!Il fut un temps ou enregister un live au japon etait incontournable pour tout groupe de rock(Msg, cheap trick, deep purple et.. meme bob dylan).Celui ci est le must du genre , le public est dechainé et le groupe sublimé, les versions sont bien superieures aux versions studios, Klaus Meine chante comme un mort de faim et surtout Uli Jon Roth pour son dernier album avec le groupe se lance dans de sublimes impros hendrixiennes.Morceaux nerveux comme "he's a woman, she's a man" "suspender love""pictured live""steamrock fever", longs morceaux atmospheriques a la Rainbow" in trance" "fly to the rainbow" et meme 2 classiques du rock revus et corrigés"hound dog" et "long tall sally"..Un indispensable à toute discotheque rock !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 octobre 2008
J'ai oublié d'acheter les albums de Scorpions au milieu des années 80, lorsque les compositions se sont fait ultra-classiques et ont fait oublié le fabuleux groupe des années 70, aux compositions énormes, disposant d'un chanteur au timbre de voix si particulier. Je ne partage pas l'enthousiasme des amateurs de rock pour les live, qui montrent trop souvent les limites techniques des musiciens, mais là rien de tout ça. Certes la rythmique (le point faible de Scorpions) est très basique, mais c'st vraiment pour trouver quelque chose à dire, car le reste est proprement sidérant. C'est mon live préféré depuis 20 ans, si vous ne connaissez Scorpions qu'au travers de leur production des années 90/2000, précipitez vous sur ce CD, vous allez prendre une grosse baffe !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 octobre 2011
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST JANVIER 1979 N° 126 Page 88
6° Album 1978 33T Réf : RCA CL 28331
Et voici le monument de hard rock du mois, enregistré, presque comme il se doit, live au Japon. Les hèros du jour sont ces Scorpions germaniques que nous avons en grande sympathie depuis un certain nombre d'albums explosifs et tonitruants à souhait. Comme bien souvent dans le cas des hard men, la quintessence du groupe est atteinte sur scène, où tous les déchainements deviennent possibles. Et Satan sait si les Scorpions ne s'en privent pas, ils sont réuni ici quelques uns de leurs brûlots les plus meurtriers, comme "All night long", "In trance", "Speedy's coming", "Dark Lady", et essaiment à qui mieux mieux les feux de joie. A mon sens, Scorpions est certainement l'un des meilleurs groupes de hard rock du moment et surpasse dans le genre pas mal d'Anglais bouffis et d'Américains frimeurs. C'est je crois l'authenticité de leur rock venimeux qui leur donne cet avantage. On sent que les Scorpions ne font pas du hard pour assouvir leur volonté de puissance ou faire du spectacle à bon marché, mais parce qu'ils aiment bougrement cela, et c'est la musique de leur coeur. Aussi n'y a-t-il nul fard, nulle affectation dans les déchirements de la voix superbe de Klaus Meine, et c'est grâce à lui que les Scorpions ont cette humilité dans la défonce qui nous va droit au coeur et aux tripes. Le héros du groupe est bien sûr plus que jamais le fantastique Ulrich Roth, que je tiens personnellement pour un des tout meilleurs guitaristes de hard rock. Il a parfaitement assimilé les leçons de Hendrix, Page et Beck, et abouti à un style tout dérapages forcenés, en triturage de cordes, en longues plaintes extatiques, qui met vos nerfs à rude épreuve, croyez moi. Roth est un virtuose, c'est vrai, mais c'est surtout un virtuose du feeling, de l'émotion, ce qui fait le grand guitariste. Jamais on a l'impression en l'écoutant d'assister à la démonstration
habituelle, mais bien au contraire celle d'entendre le cri nécessaire, libérateur, de percevoir l'urgence de l'orgasme. Je crois que les nombreux lecteurs de Best amateurs de Heavy metal vont ici trouver leur plein de satisfaction et il est à espérer qu'ils feront bientôt aux Scorpions le grand succès qu'ils méritent, car Van Halen ou AC/DC sont vraiment des enfants de choeur à côté de ces Germains meurtriers.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 septembre 2006
L'histoire commence un lundi matin de 1978, mon frère et moi décidons de faire un tour aux NG du coin. En fouinant dans le rayon 33t...tiens...un nouveau SCORPIONS...UN DOUBLE ALBUM...on connait déjà,mais celui-ci est en public. On l'achète aussitôt et on découvre un disque fou fou, des soli de grat encore plus puissants et surtout des morceaux sublimés( in trance,catch your train...) on possède enfin un skeud de pur hard-rock...tout y est magique jusqu'au petit clin d'oeil en japonais, ULI ROTH dépasse BLACKMORE et MEINE rejoint le panthéon des plus grands!...il faudra attendre presque deux ans pour reprendre une telle claque...VAN HALEN I...mais ceci est une autre histoire...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 novembre 2010
Retour aux sources !! Pour les fans de Scorpions de dernières générations , ne pas hésiter à remonter jusqu'à TOKYO TAPES !!!Pourquoi? Tout simplement parce que la majorité des chansons Scorpions prennent toute leur dimmension sur scène !! pourquoi ? Parce que SCORPIONS EST UN GROUPE LIVE !!et si vous devez posséder 2 cd des Scorps ce sont Tokyo tapes et World wide live !Sur celui ci se trouve peut être la plus belle chanson des Scorps (textes et musique , alliant rock et ballad) WE LL BURN THE SKY (tellement plus tripante que sur le cd studio !) mais aussi le mythique IN TRANCE , le bien nommé SPEEDY'S COMING et le fabuleux et transcendé en live FLY TO THE RAINBOW ! Alors biensur 1979 c' est pas tout jeune mais les chansons de Scorpions sont tellement bien faites , les mélodies si accrocheuses et la présence sur scène tellement magique que cet enregistrement est prêt à traverser quelques decennies sans prendre une ride !! On parie ? RDV dans 20 ans !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 juillet 2002
Le live des années 70, du très grand scorpions avec à la guitare le très grand Roth inspiré par Hendrix et qui à défini le style du groupe durant la periode 74-78. Ajoutez à cela le talent des autres musiciens et la superbe voix de Klaus Meine en totale communion avec son public et vous obtenez le meilleur disque jamais enregisré par les scorps en public. Un vrai régal
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 décembre 2004
Superbe album que ce live des Scorpions alors au summum de leur forme (écoutez la verve de Klaus Meine !!!). Un must des années 70 enfin remasterisé qui prend enfin une toute nouvelle dimension sonore.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 30 mars 2010
Un double live (LP) fantastique de 1978, cloturant brillament ce qui sera considérer comme leur première époque avec notamment le départ d'Uli Roth vers un autre projet et aussi la fin de la collaboration avec la maison de disque RCA qui ne peut les suivres sur leur prochain objectif qui est la conquète du marché US et du monde.

Ce disque est pour beaucoup la réference live ultime du groupe; enregistrer sur 2 dates au Japon au Sun Plaza Hall de Tokyo. Les titres sont magistralement bien interpreter par les membres, avec forces et vigueurs (pour beaucoup, mieux que les versions studios).L'ensemble s'enchaine parfaitement, quoique je met un petit bemol sur "Suspender love" et "In search of the peace of mind" qui tue trop le rythme du concert placer entre deux tueries que sont "We'll burn the sky" et "Fly to the raimbow".Pour ce qui est du titre du 1er album, j'aurais preferer "Lonesome crow" amputer de sa partie central, mais je chipote un peu. Contrairement a beaucoup, j'aime bien le solo de batterie de H. Rarebell, si rare maintenant dans un live.

Il existe deux pochettes differentes, celle que vous avez sous les yeux et une autre pour le marché Japonnais (un scorpion sur une rose). Il ne me semble pas qu'il y ai eu censure cette fois-ci, mais ...

Vous l'aurez compris, il faut posseder ce disque qui restitue indéniablement ce que les Scorpions savent faire de mieux, jouer sur scène a traver le monde et pour leur public.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 mars 2009
Un live intense, flamboyant qui marque la fin d'une ère.
Des morceaux bien accélérés et embellis (We'll burn the sky incroyable, Top of the bill...) interprétés par de superbes zicos.
Klaus chante comme un dieu, et possède encore sa voix de jeune homme, aigue et éraillée, tandis que les leads de guitares sont de toute beauté.

Un vrai live, qui sent bon la sueur et une époque révolue qui a du être riche en émotions...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Taken By Force
Taken By Force de Scorpions (CD - 2002)

Lovedrive
Lovedrive de Scorpions (CD - 1997)