undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:13,82 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Précision des traits, fluidité des lignes (la Forlane !), légèreté du dessin et transparence des couleurs : l'English concert cisèle la Suite n°1 sous une chaude lumière quasiment méridionale.
La palette se corse, l'agogique s'affecte d'émois plus contrariés pour interpréter l'Ouverture de la Suite suivante. La flûte y humecte une fine trame instrumentale, épanouie en des tempi sereins, avec un Menuet et une Badinerie nourris d'une délicate « Empfindsamkeit ».

L'apparat de la Suite n°3 s'annonce avec un charme qui assouplit la droiture des rythmes pointés à la française. La texture de l'Aria reste moelleuse sans nuire à la précision des arabesques que façonnent les archets anglais, trouvant ce juste équilibre entre expression et sobriété.
Les timbales offrent un rebond à la fois ferme et discret aux trompettes de la Gavotte, et dominent autoritairement la regimbante Bourrée.
Cette lecture de la Suite n°4 resplendit sous une parfaite maîtrise du timbre et de la dynamique orchestraux, où la pompe s'évapore en mirages hédonistes.

De son pétillant clavecin, Trevor Pinnock est l'artisan de cette grisante réalisation qui concilie à ma connaissance mieux qu'aucune autre la subtilité des intentions et la séduction sonore.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2016
Il existe beaucoup de très bonnes versions des Suites. Celle-ci me parait la mieux équilibrée : baroque sans excès, ni trop froide ni trop romantique. Pour moi, la pierre de touche est l'aria de la suite en ré. C'est celui qui me convenait le mieux de tous ceux que j'ai écoutés...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles