undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles15
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
12
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: DVD|Modifier
Prix:8,00 €+ 2,79 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 22 juillet 2010
Il est des films qu'on voit, qu'on oublie, et qui disparaissent dans les archives sans laisser de traces. Et puis il y a des films qui créent des genres, des mythes et des mythologies, des styles, des stars, des jalons, et du plaisir cinématographique à l'état brut ; "La chevauchée fantastique", le plus culte des classiques de John Ford, est de ces derniers.

Tous les ingrédients sont présents : une légende en marche (John Wayne), un réalisateur enfin consacré (John Ford), des paysages devenus mythiques (Monument Valley, qui fait fantasmer même en noir et blanc), une mise en scène à couper le souffle, et un scénario palpitant (chevauchée entre deux villes à travers une diligence qui sera attaquée par la bande à Geronimo), plus des personnages emblématiques (inspirés de Boule de Suif, de Maupassant) qui incarnent le meilleur de l'Amérique selon Ford : des exclus (putain, hors-la-loi, ivrogne, etc) mais tendus vers le bien et la réconciliation.

Un film total, ramassé (1h30) et pourtant d'une richesse énorme, et qu'on déguste comme un menu complet dans un resto historique sur la plus belle place du monde en compagnie des plus grands.

What else ?
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2010
"La chevauchée fantastique - Stagecoach" est un western américain de John Ford (1939-1h36) en Noir et Blanc
Scenario : Dudley Nichols, Ben Hecht et Ernest Haycox (d'après son histoire 'Stage to Lordsburg').
Photo : Bert Glennon / Musique : Gérard Carbonara

Casting : John Wayne (Ringo Kid), Claire Trevor (Dallas), Andy Devine (Buck), John Carradine (Hatfield), Thomas Mitchell (Doc Boone), Louise Platt (Lucy Mallory), George Bancroft (Marshal Curly Wilcox)...

Synopsis : Dans une diligence qui fait route de Tonto à Lordsburg, en Arizona, une prostituée au grand coeur, un médecin alcoolique, un négociant en whisky, une femme enceinte, un joueur, un banquier malhonnête, un shérif et son prisonnier font le voyage ensemble. Dans un premier temps ils sont accompagnés par la cavalerie qui les quitte en cours de voyage. La piste est longue et le péril indien se fait plus menaçant...

Cette année 1939 voit sortir quelques westerns. Deux vont se concurrencer pour les récompenses : "Autant en emporte le vent - Édition Collector 2 DVD" qui va rafler l'Oscar du meilleur film devant "La chevauchée fantastique" de Ford. Cecil B. DeMille réalise "pacific express", Ford sort un autre western "Sur la piste des Mohawks" (et un film historique sur Lincoln "Vers sa destinée"), Henry King "Jesse James, le brigand bien aimé", Michel Curtiz "Les Conquérants", Allan Dwan "L'aigle des frontières", William A. Seiter "Le Premier rebelle", Paul Sloane "Geronimo le peau rouge", Lloyd Bacon "terreur à l'Ouest".

Un élément va devenir le décor naturel privilégié de Ford. Découvert en 1938, en faisant ses repérages de "La chevauchée fantastique", le réalisateur est littéralement fasciné par le site désertique, en Utah, de la réserve des indiens Navajos sur lequel se dressent les immenses rochers de Monument Valley. Il y tournera des séquences de plusieurs autres films : "La Charge héroïque", "La poursuite infernale", "Le Massacre de Fort Apache", "Rio Grande", "Le Convoi des braves", "La prisonnière du désert", "Le sergent noir", "Les Cheyennes" et un segment de "La conquête de l'Ouest".

John Wayne (1907-1979) a déjà tourné dans pas mal de petits westerns. En 1930, il tourne en vedette dans "La piste des géants" de Raoul Walsh, mais le film n'aura pas de succès et Wayne restera encore, pour quelques années, un jeune premier prometteur. Son statut de vedette il va le devoir à John Ford qui lui confie le rôle de Ringo Kid dans "La chevauchée fantastique". John Wayne voit sa carrière décoller d`autant que Ford devenu un ami va le faire tourner dans pas mal de ses westerns.

« Stagecoach » marque une étape importante dans l'évolution des films de western et John Ford (1894-1973), dont la carrière a commencé vingt deux ans plus tôt avec le cinéma muet s'est formé peu à peu pour concocter des films de plus en plus aboutis. Le suivant, en 1946, « La poursuite infernale - My Darling Clementine » va le consacrer définitivement comme l'incontestable réalisateur de westerns. Il était déjà connu, mais là, il devient "The Big Boss" à Hollywood.

Conclusion : Un film que j'ai hésité à évaluer tant il y a, déjà, d'autres commentaires. Mais chacun a son style et sa manière et, en grand amateur, ou plutôt « fondu » de westerns, j'ai décidé d'y apporter, moi-aussi, mon modeste éclairage. Ce western est l'un de ceux qu'il est indispensable de connaitre et, éventuellement, en acquérir le DVD. Il fait partie des meilleurs c'est tout dire.
1111 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2013
Stagecoach est un monument du western en raison de sa place de pionnier dans le genre. Sans prétendre m'y connaître en histoire du western ou du cinéma, je veux bien croire qu'un tel film ait fait parler de lui dans les années 30.

La narration est super moderne. Elle prend la forme d'un "road trip" rythmé de checkpoints tout au long du parcours. En toile de fond, menaçants bien qu'invisibles, les indiens sont présents durant la totalité du film, avant d'attaquer finalement dans la dernière partie.

Ce voyage est l'occasion d'observer une poignée de personnages aux caractères bien trempés et bien définis. On pourrait reprocher l'aspect caricatural justement, mais quel serait l'intérêt d'avoir à faire à des personnages qu'on ne peut pas cerner? Quel pied que ces seconds rôles grotesques! Particulièrement le Doc Boone qui boit comme un trou ou Buck le chauffeur de la diligence et sa voix inversement proportionnelle à sa carrure très bien exploitée.

C'est le premier John Wayne que je regarde - oui bah mieux vaut tard que jamais! - et pas étonnant que ce mec soit une idole depuis tout ce temps! Il survole littéralement les autres acteurs sans que je sache expliquer pourquoi. Ce mec a une gueule inoubliable. La scène où Ringo entre en scène... Un vrai bijou.

Les points faibles ne sont pas très marquants mais l'histoire entre RIngo et Dallas qui arrive de nulle part m'a paru uniquement permettre à John Ford de checker "Love story" sur son cahier des charges. Et une utilisation plus conséquente du charismatique Hatfield aurait été la bienvenue.

En dehors de ça, les paysages sont magnifiques, la course poursuite est superbe, les scènes à l'intérieur de la diligence sont exquises, de très bons dialogues, de l'humour, de l'aventure, un final diablement efficace. A savourer.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 28 décembre 2015
Western sans doute le plus célèbre réalisé par John Ford avec "La Prisonnière du désert", "La Chevauchée fantastique" marque le début d'une longue et fructueuse collaboration entre le réalisateur et le grand John Wayne, qui deviendra une star grâce au succès du film.

En 1939, ce dernier illustrait le renouveau d’un genre qui ne trouvait plus grâce aux yeux du public à la fin des années 30. L’histoire, rondement menée, de l’aventure d’une diligence et de ses passagers confinés entre eux au cœur d’un environnement grandiose (dont Marlboro se souviendra), propice aux attaques indiennes, bénéficie d’une mise en scène qui en impose.

Si une bonne partie du film se déroule dans l’espace exigu de la diligence, Ford exploite tout de même les fabuleux décors naturels de Monument Valley qu’il refilmera de nombreuses fois par la suite. Le scénario, simple en soi, est une adaptation de la nouvelle "Boule de suif" de Maupassant, dont il reprend l’idée d’un groupe d’individus de milieux très différents qui doivent coexister par la force des événements. Ce principe permet à Ford de composer le portrait de personnages parfois iconiques (as de la gâchette, joueur professionnel, prostituée au grand cœur) parfois hauts en couleurs (médecin porté sur la bouteille), et surtout de pouvoir varier régulièrement les registres (action pure, drame, comédie, romance sentimentale). Une des principales scènes d'action est la scène superbement filmée de la poursuite de la diligence par les Apaches (en fait, c'étaient des Navajos qui vivaient et vivent toujours dans ce site grandiose).

Le voyage de cette diligence et de ses occupants est si prenant que la conclusion du film, où Wayne régle ses comptes dans un duel, est presque superflue. Une bonne dose d'action, une pincée d'humour, des litres de whisky et un doigt de romantisme: voilà le savoureux cocktail que nous offre "La Chevauchée fantastique" qui n'a d'ailleurs rien de fantastique. Je préfère de loin le titre originel, "Stagecoach", beaucoup plus sobre.

Le DVD nous présente une copie noir et blanc de bonne qualité tant pour l'image que pour le son, en format 4:3 d'origine et sans aucun supplément. Mais bon, pour 6 euros, vous ne voudriez pas la lune, non ?
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2013
Oui, j'ai bien écrit Stagecoach et non La chevauchée fantastique, titre français ridicule s'il en est.
Tiré de la nouvelle de Maupassant Boule de Suif, ce film est tourné en partie dans les magnifiques paysages de Monument Valley, ce qui lui donne une dimension grandiose.
La photographie est très belle, le casting irréprochable (ce film fit de John Wayne une grande vedette et les seconds rôles sont très bien interprétés) et la bande son est, pour un film déjà vieux, très bonne.
Que du bonheur !
Si vous aimez les bons vieux westerns qui sentent bon la poussière, ce film devra figurer dans votre DVDthèque.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 8 septembre 2007
A travers un territoire menacé par les Apaches et leur chef Geronimo, sur le pied de guerre, la diligence conduite par Buck se dirige vers Landsburg. Avec à son bord : un joueur, une femme enceinte, un médecin ivrogne, une prostituée, Dallas (Claire Trevor) et Ringo Kid (John Wayne), un hors-la-loi tout juste évadé de prison...

Ce métrage, signé John Ford, restera dans la mémoire collective notamment car c'est dans ce film qu'apparaît pour la première fois, non pas un acteur, mais un paysage, à savoir la Monument Valley que le réalisateur d'origine irlandaise rendra légendaire.
Cet opus, à la mise en scène précise, soignée et vive, posera les jalons du western traditionnel. Ici, Ford crée un équilibre entre les scènes d'action, l'ambiance sauvage sous-tendue par une nature dure et ses dangers inhérents, la description fouillée des personnages archétypaux...
Ford s'intéresse surtout aux rapports tissés au sein du groupe, à l'instar d'Howard Hawks, au fur et à mesure de l'avancée du voyage et de ses dangers encourus.
En sus, La Chevauchée fantastique marquera la naissance d'une star de ce genre cinématographique, à savoir John Wayne, même s'il avait déjà tourné sous les ordres de Raoul Walsh dans La Piste des Géants.
Ce métrage obtiendra sept nominations aux Oscars en 1940, dont celle de Meilleur Réalisateur, mais il ne remportera que deux récompenses, pour le Second Rôle et pour la musique.
11 commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2014
Un très grand western ! Tout y est : mise en scène est formidable, personnages épais et attachants, paysages magnifiques... Bref, un authentique chef d'oeuvre du western et du 7ème art qui n'a rien perdu de son charme. 10/10.

Voir la critique très détaillé sur Dvd classik.com.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2014
Tout est parfait, rien d autre à ajouter.le film est superbe.Un tres tres tres grand classique! C est bon vous avez assez de mots comme ça? Pourquoi obliger les gens à en ecrire des tonnes dans vos commentaires, alors que quelques mots suffisent!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2016
Tout est parfait bon travail de la part du vendeur. Description du produit est exacte puisque le langage audio est bien en français .

J'ai apprécié ce DVD !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2011
C'est l'un des grands classiques du western. Tout y est les stars, les indiens, les diligences. Pour les fans car les autres risuqes de ne pas apprécier.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,89 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)