Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les potards à 11 et hop c'est parti !, 2 octobre 2012
Par 
Darko (Bretagne - France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live at the Roseland Ballroom (CD)
Sur les conseils de Papy BAG, je suis allé écouter Vanilla Fudge, un groupe qui, il faut bien le dire, n'évoque plus grand chose aux djeuns de 40 ans ....Bon OK, du bon proto hard rock à la sauce psychée à ranger sur l'étagère "Panthéon des préhistos" à coté de Blue Cheer, Quicksilver Messenger Service, Iron Butterfly et Grand Funk, mais plus de quoi faire une overdose de LSD en essayant de franchir les portes de la perception ...

Maintenant, à mon tour de faire connaitre à la vieille garde un jeune groupe de presque 20 ans, spécialisée dans le power blues à la sauce sudiste, fils spirituel des combos à gros son susmentionnés, du Allman Brothers Band et d'un Lynyrd Skynyrd qui aurait abusé d'Hendrix et de Coltrane (pas facile à imaginer, surtout à l'est du Mississipi !). J'ai désigné les bien nommés Gov't Mule, power trio à l'aisance diabiolique, emmené par l'excellent chanteur guitariste Warren Hayes et magistralement secondé par une section rythmique de la mort : Allen Woody à la basse et Matt Abts à la batterie. Tim Bogert et Camine Appice n'ont plus qu'à bien se tenir parce ce que là c'est du lourd de chez lourd !

Enregistré un soir de Saint Sylvestre , comme d'ailleurs nombre de live du groupe, en l'occurrence celle du 31/12/1995, ce live au Roseland Ballroom de New York City est une véritable tuerie, un hymne au gros son et aux rythmiques plombés, mais pas uniquement. "Trane", le morceau d'ouverture est un hommage singulier au grand saxophoniste. La basse, d'emblée énorme, tricote avec la guitare un canevas jazz rock où s'intégrent les licks typiques du voodoo chile, le morceau se terminant d'ailleurs sur le riff de "Third Stone from the Sun" . Le reste de l'album est à l'avenant, "Temporary saint", "Paint Siver Light", "Don't step on the grass Sam", "Kind of Bird" et "Mule" s'enchainent de façon impeccable, sans temps mort ni discours inutile, de la musique rien que de la musique à la grande joie du public méchamment survolté. Ne manque que "Thorazine Shuffle", grand classique du groupe, pour que la fête soit complète ! La prochaine fois sans doute !

Le disque s'achève sur un morceau bonus, la reprise du "Voodoo Chile" d'Hendrix dans une version très personnelle de Warren Hayes s'étirant sur 15:35 mn. Elle fut enregistrée live au Roseland Ballroom le 18/10/2001 en compagnie de Jack Casady (Jefferson Airplane, Hot Tuna) à la basse en remplacement d'Allen Woody hélas décédé en 2000...

Ouais ! un sacré p----- de bon Live !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xb338dd68)

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit