undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

14
3,4 sur 5 étoiles
Page Turner [Import USA Zone 1]
Format: DVDModifier
Prix:12,77 €+2,79 €expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 15 janvier 2013
Qui dira la ténacité qui se forge lorsqu'une vengeance est maturée, méditée, ourdie durant des années, puis exécutée froidement, méthodiquement, avec le sourire et une pointe de timidité. Ainsi donc de cette jeune tourneuse de page, recalée durant sa jeunesse à un concours de piano parce qu'un membre du jury l'a déconcentrée en signant un autographe. Des grands désespoir d'enfant naissent les grands drames adultes, tous les tragédiens savent cela. Les cicatrices ne deviennent acceptable que lorsqu'on en supprime la cause, et dans le cas, la cause morale. Cette jeune enfant, devenue jeune adulte, porte en elle la désespérance jusqu'à ce que la volonté de vengeance la mette sur les pas de cette pianiste qui la refoula dans l'ombre jadis.

Le sujet est intéressant et son exposé montre bien comment ce type d'histoire s'appuie d'abord sur des ressorts psychologiques dont l'exposé visuel requiert beaucoup de nuances. Il est hors de question de faire du pan-pan boum-boum, ni de faire du copier-coller des maîtres du suspens. Alors il est vrai que l'on se serait attendu à plus de tensions dans le déroulé de l'histoire mais cette dernière colle sans doute plus à la vie réelle dans le cas présent. Moins d'adrénaline, certes, mais moins d'irréel aussi. Là,où j'ai été un peu frustré, c'est sur le fait que cette jeune femme rend sa vengeance sans même dire à celle qui est sa victime qui elle est. La pianiste ne se rend pas compte, ou à l'ultime moment, de l'engrenage dans lequel elle a été entraînée. Cela rend cette fin plus angoissante.

Ce film a un rythme lent et repose sur des jeux de regard, des non-dits, des micro mouvements du visage. Tout est en subtilité, je l'ai dit et il faut remercier les acteurs d'avoir su rendre cette angoisse palpable par cette communication non verbale. C'est aussi l'art du metteur en scène et du monteur.

Dernière chose, et pas des moindres : savoir rendre la tension qui habite les musiciens dans leur rapport avec la musique, avec les producteurs, entre eux.

Pour ma part, un très bon film à voir avec un oeil attentif.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 novembre 2007
Que de progrès depuis "mes enfants ne sont pas comme les autres"! Denis Dercourt a su se défaire de sa déformation professionnelle de musicologue. Dans "La tourneuse de pages" la musique occupe juste la place qu'il faut, en arrière-fond et simplement au service d'une intrigue psychologique très dense, bien loin de tout envahir intempestivement comme c'était le cas dans le film précédent.
Déborah François est craquante en beauté sainte-Nitouche glacée, et le tandem Pascal Greggory/Catherine Frot compose très justement un couple de petite bourgeoisie active et contemporaine, illusoirement parfait. Tous les ingrédients sont réunis pour que la susdite Sainte-Nitouche trouve la faille et l'exploite... mais en ce domaine le suspense est impeccablement conduit jusqu'à la fin du film.
La caméra est parfaite, qui à tout instant filme sobrement le détail qu'il faut précisément montrer.
L'ambiance tient de Chabrol et d'Hitchcock, mais sans plagiat: la scène où, la musique aidant, Deborah François fait irrésistiblement penser à Kim Novak dans "Sueurs froides" est davantage un clin d'oeil habile et bienvenu qu'une grossière copie. On peut féliciter Denis Dercourt de s'être ici hissé au niveau de ces deux maîtres, sans imitation servile et en en renouvelant la thématique de manière heureuse.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 mars 2014
L'herbe est "toujours" plus verte de l'autre côté de la route, c'est bien connu, mais beaucoup de hérissons y ont laissé leur vie !
Ah, ce cinéma français…. Et que je te classe et que je te dis que les américains, eux, ils en auraient fait un truc génial, j'en passe et des meilleurs. En musique justement où il n'y a pas que la "grande" ou le "reste", il y a la bonne et la mauvaise, sans parler de la française et de l'autre (je reste dans le classique). Pour les films c'est idem : mais pourquoi donc faire le bégueule immodeste de surcroit.
Il s'agit d'un film et les situations imaginées sont toujours en retraits de la réalité, car c'est bien connu (encore), la réalité dépasse la fiction.
Bref tout cela pour dire que, moi j'ai bien aimé ce film et d'ailleurs je vais me le (re)visionner. Les rôles féminins sont parfaitement tenus par deux comédiennes que j'apprécie, c'est un régal. Tout est glacial certes mais je le recommande chaudement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 juillet 2010
un beau film francais ( et ce n est plus rare) sur fond de musique classique ( ca , ca l est plus !) , une intrigue qui tient en haleine jusqu au bout , tout en pudeur , et une FROT absolument boulversante et sublime comme dans chacun de ses films !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 mars 2015
Encore une preuve de la bonne santé (qualitative) du cinéma francais. Hitchcock n'aurait pas renié ce film tant son personnage principal rejoint celui des belles garces qui n'en ont pas l'air. Quelle interprétation subtile de D.François et C. Frot. Cette dernière, en femme amoureuse ne nous avait pas habitué à cela.
La fluidité de la mise en scène ser t merveilleusement cette vengeance non préméditée.
Juste ce qu'il faut de dialogues, le reste en sourires, regards, touchers. Bref, le parfait équilibre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 septembre 2013
Très bon DVD plein de finesse avec une Catherine Frot au sommet de son art et une Déborah François exquise. A voir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 novembre 2014
Catherine Frot en pianiste en proie au doute, Déborah François dans le rôle de la tourneuse de pages, glaçante. Une atmosphère de tension brillamment installée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La Tourneuse de Pages propose un menu idéal pour les chauds mois d'été puisque la vengeance est un plat qui se mange froid, voire même glacé. Et c'est à la même température que le scénario met en scène les sublimes Catherine Frot et Déborah François.

On y écoute de la belle musique même si l'on y apprend qu'elle n'adoucit pas vraiment les moeurs et que les autographes peuvent être dévastateurs. Mais on ne vous en dit pas plus et vous laisse apprécier cette trouble histoire ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
De mon point de vue, les films français se classent pour beaucoup en deux catégories (bien entendu, et fort heureusement, certains films ne correspondent à aucune de ces deux catégories et le cinéma français recèle quelques très belles pépites) :

- ceux sans imagination, opposant de manière obsessionnelle « les riches », avec tous les défauts caricaturaux que l''on peut leur imaginer, et les moins riches, qui souffrent de l''arrogance et du manque de scrupule des premiers (j''aurai certainement l''occasion l''un de ces jours de commenter le film « Le hérisson », qui représente parfaitement bien cette catégorie).

- ceux qui s''essayent à plus de complexité et tentent de nouer une intrigue psychologique un peu plus évoluée. Ceux-là sont souvent volontairement assez lugubres, avec une atmosphère relativement sombre confinant à l''étrangeté.
« La tourneuse de pages » appartient à cette deuxième catégorie.

Si le point de départ de l''intrigue semble ici un peu léger, voire anecdotique ou un peu « tiré par les cheveux », quelques hasards heureux favorisent ensuite la préparation de la mise en situation (le fameux « manque d''imagination » de beaucoup de scénaristes français, de mon point de vue), jusqu''à ce qu''on puisse entrer dans le vif du sujet.
Là, l''intrigue est un peu mieux menée et emporte malgré tout le spectateur, malgré (ou avec) la froideur de l''atmosphère et le caractère quelque peu sinistre de la musique choisie à bon escient (passons sur les invraisemblances).

Servi par deux bonnes actrices, en particulier une Catherine Frot toujours irréprochable, le film adopte son rythme de croisière et parvient à ménager quelques incertitudes quant au dénouement. Et la lourdeur de l''atmosphère fait oublier que le film est court (j''étais très surpris, avant le visionnage, de la faible durée, mais celle-ci convient finalement ; des rajouts auraient été inutiles).
En fin de compte, malgré le manque d''imagination par moments, le thème de départ est assez plaisant (même si je regrette toujours beaucoup la manière dont il est amené) et le film nous réserve tout de même quelques surprises (même si étonnantes et si l''on peut avoir de la peine à y croire).

Par ces arguments, même si ma raison me conduit à penser que ce film ne vaut pas plus de deux étoiles, le cœur me conduit à accorder plus généreusement trois étoiles (trois et demie aurait, à vrai dire, été parfait) car, comme le dit la célèbre citation (de qui, d'ailleurs ? participez au grand jeu gratuit, si le cœur vous en dit), « le cœur a ses raisons, que la raison ne connaît point ».

Dans un autre genre, mais touchant toujours au domaine du piano (avec quelques petits points communs), je vous conseillerais le dessin animé japonais « Piano forest » de Masayuki Kojima, que j''ai trouvé bien plus subtil et émouvant. Mais encore faut-il que votre cœur vous conduise à accepter l''idée de voir un dessin animé (parlons de « film d''animation », conseille la raison).
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 septembre 2007
Vraiment un film qui vaut le détour. Des actrices fascinantes, une athmosphère opressante, une musique majestueuse...Impossible de résister à cette histoire!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La Dilettante
La Dilettante de Catherine Frot (DVD - 2008)
EUR 11,48

Chaos
Chaos de Catherine Frot (DVD - 2002)
EUR 11,64

L'empreinte
L'empreinte de Catherine Frot (DVD - 2009)
EUR 14,39
 
     

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)
  -  
Flip pages with a tap of a wireless foot pedal for hands-free reading.
  -  
Legaliza tu auto al mejor precio del mercado NO busques mas!