Commentaires en ligne


37 évaluations
5 étoiles:
 (18)
4 étoiles:
 (11)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Melodic Chaos
20 ans de carrière, plus 6 millions d'albums vendus, des tournées tout autour de la planète et tout ça sans promotion massive ni passage radio, tout en gardant son identité musicale, il faut avouer que cela relève d'un véritable exploit. Un grand batteur au génie créatif, 3 super musiciens virtuoses et un chanteur...
Publié le 1 juillet 2007 par Carpe Diem

versus
6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un disque de plus pour Dream Theater
Tout a été dit, ou presque, dans la plupart des critiques précédentes : j'apporterai juste une nuance aux propos enthousiastes des autres critiques. Certes ce disque oscille entre le bon et très bon, et peut paraître génial à certains. Mais pour ceux qui écoutent beaucoup de musique prog (rock ou metal), ce disque...
Publié le 9 juin 2007 par Stonewall


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Melodic Chaos, 1 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
20 ans de carrière, plus 6 millions d'albums vendus, des tournées tout autour de la planète et tout ça sans promotion massive ni passage radio, tout en gardant son identité musicale, il faut avouer que cela relève d'un véritable exploit. Un grand batteur au génie créatif, 3 super musiciens virtuoses et un chanteur d'exception, Systematic Chaos est le neuvième album des rois du metal progressif, j'ai nommé Dream Theater. Octavarium marquait la fin d'un cycle, ce disque symbolisant le début d'une nouvelle ère, avec un changement de maison de disque. Mais ne ménageons pas le suspens plus longtemps, vous voulez savoir ce qu'il vaut ce nouvel album, eh bien, il est superbe! Pas forcément une évidence suite à quelques albums un peu en dessous ou différents, c'est selon. C'est vrai que depuis Scenes From Memory en 1999, le groupe s'était essayé à diverses 'expérimentations' dont certaines étaient un peu 'douteuses', notamment sur 6 Degrees Of Inner Turbulence sur lequel Dream Theater était méconnaissable et surtout le controversé Train Of Thought, qui voyait le groupe tourner (trop) heavy. C'est aussi vrai qu'Octavarium sorti il y a deux ans, relançait un peu la machine et laissait présager du meilleur. Et le meilleur est arrivé car Systematic Chaos est une merveille. Et plutôt que de faire une banale chronique `track by track', je vais tenter de vous expliquer ce que représente pour moi cet album.
Tout d'abord, Systematic Chaos est un excellent album car il présente toutes les facettes de la musique de Dream Theater. Le côté épique avec le génial "In The Presence Of Enemies" intelligemment scindé en deux parties. D'une certaine manière, ce titre est vraiment représentatif de Dream Theater, mélangeant divinement metal et progressif. Le côté sombre et violent, marque de fabrique du groupe sur la dernière décennie, avec "Constant Motion" et "The Dark Eternal Night" dont les 2 trailers proposés par Roadrunner pour la promotion de l'album, nous faisait craindre une orientation exclusivement metal. Ces deux titres sont en effet avec "The Glass Prison" et "The Mirror", les plus puissants jamais composés par le groupe. A noter que sur chaque morceau, un énorme passage instrumental ultra technique et progressif, est bien calé au milieu. Contraste saisissant avec le côté plus mélodique de la musique de Dream Theater sur le très mélancolique "Repentance" (suite de la saga sur l'addiction à l'alcool) et surtout le sublime "Ministry Of Lost Souls", l'un des grands moments de l'album. Un titre d'une beauté hors du commun, mélodique, progressif, planant, qu'on écouterait bien jusqu'à la fin de sa vie. Enfin, et c'est là que les critiques sont les plus acerbes, le côté plus accessible presque pop développé sur Falling Into Infinity et Octavarium est également présent. Mieux digéré que sur "Never Enough", les influences Muse s'intègrent ici parfaitement au titre surprenant qu'est "Prophets Of War". Quant à "Forsaken", qu'on réduit bêtement à une comparaison (qui plus est, non justifiée) avec Evanescence, c'est un excellent titre, accrocheur et d'une efficacité redoutable.

Ok, pour la musique, mais encore? Systematic Chaos marque le retour en grande forme de Dream Theater, une inspiration retrouvée pour certains, un génie créatif intact pour d'autres. C'est aussi et surtout le retour du Progressif au premier plan, avec un John Petrucci à nouveau subtil. Quel plaisir d'entendre ces sublimes solos pleins de feeling (celui de "Repentance" qui annonce le final ou celui de "Forsaken", qui frise la perfection) et ces passages acoustiques somptueux (sur "Repentance", "Prophets Of War" et "The Ministry Of Lost Souls") dignes successeurs de ceux qui ont fait la gloire d'albums tels que Images & Words et Scenes From A Memory, les éternels classiques du groupe. Niveau changement, quelques petites innovations aussi dans la musique de Dream Theater. Sur "Prophets Of War", avec le passage scandé par une horde de fans invitée en studio par M. Portnoy himself et ce passage disco ou cet autre qui rappelle Queen. Ou bien le titre "Repentance", inédit chez Dream Theater, avec les voix additionnelles d'invités tels que J. Satriani, S. Hogarth ou D. Gildenlow. A noter aussi l'enchaînement des titres, sans répit, mis à part pour les titres d'ouverture et de fin. Enfin, l'omni-présence de Mike Portnoy, dont les backing vocals renforcent le côté puissant et résolument metal de certaines compos. Bref, pas mal de petits détails qui font de Systematic Chaos un album plus que réjouissant, même après 20 ans de carrière.
Car qui d'autre que Dream Theater est capable de proposer un album de cette trempe après une telle longévité. Alors les éternels insatisfaits trouveront toujours quelque chose à redire, regrettant telle ou telle époque ou dénonçant telle ou telle ressemblance. Mais l'important est ailleurs, Dream Theater est redevenu grand.
Et histoire de rendre l'achat vraiment indispensable, cette édition propose un DVD sur lequel on peut voir un documentaire de 90 minutes sur le making of de l'album et entendre un mix en 5.1 de l'album pour les heureux possesseurs de home cinéma. A ceux qui ont doutés d'eux, Systematic Chaos est une correction, car le génie créatif est toujours là. Alors, je voudrais juste remercier Dream Theater pour cette offrande. Album de l'année? Et comment!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Réussi et efficace !!, 9 juin 2007
Par 
fifi59 - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
Je suis fan de Dream Theater depuis le premier album, le groupe a toujours fait des albums et des dvd de haute qualité, proposant à chaque fois un Prog Metal technique mais jamais gonflant. Le groupe est depuis quelque temps dans une péride dans laquelle il a un peu "durci" le ton, les guitares étant souvent bien Heavy, on a d'ailleurs un titre empruntant pas mal d'éléments à Metallica !

Certaines critiques peuvent indiquer que le groupe montre un peu trop parfois des influences extérieures alors qu'il était à la pointe de l'originalité et chef de file du genre (groupe souvent copié, jamais égalé !). Pour ma part, même si c'est assez exact, j'accepte ces influences, car mixées à la "griffe" Dream Theater, on a quelque chose de solide et puissant ! Bref, je reste fan !

Comme toujours, l'interprétation est parfaite, la production de qualité, on ne s'ennuie pas !

Le dvd propose l'album en 5.1 (bonne idée !) et un making of de 90', non sous-titré bien entendu !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


28 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La neuvième symphonie en hard prog majeur, 23 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
Une intro "très Rush" et c'est (re)parti pour 79 mn de musique intense comme seul nos amis américains savent nous en concocter. L'ensemble est en droite filiation du précédent excellent opus Octavarium .Dream Theater nous propose d'ailleurs un de ces epics de 25 mn dont il a le secret, mais cette fois pour rompre avec ses habitudes, le titre In the presence of enemies est coupé en 2 parties dont on peut penser qu'elles seront réunies en live ( et qui fera très mal, je vous le garantis!). Les 3 premiers titres forment un ensemble compact : In the presence... plutôt prog à haute dose de technicité, Forsaken plutôt mélodique et punchy , Constant Motion , le "single" rentre dedans, à coup sûr prochain morceau phare en live avec un riff Iron Maiden et un refrain aux sonorités "Awake". Dark eternal night très hard aurait pu figurer sur Train of thought ; ce titre comporte un break de folie avec changements de rythmes affolants ( la vidéo de ce titre est disponible sur le site français du groupe YOUR MAJESTY) et se termine avec un riff à la Black Sabbath. Ca se calme fortement avec le cinquième titre Repentance aux inflences très Pink Floyd mais qui ne décolle pas comme on l'aurait imaginé de la part de ces prodiges et qui s'achève sur une tournerie lancinante à la "I want you" d'Abbey Road des Beatles. L'album se poursuit avec Prophets of war plus enlevé,très Muse à l'instar de Never Enough sur Octavarium mais peut-être qualitativement un ton au-dessous. Ministry of Lost Souls dans sa construction est assez proche de Sacrified Sons : une première partie cool chantée puis une partie instrumentale chère à ces musiciens hors norme pour se clôturer par un retour classique à la trame musicale du début du morceau. L'album s'achève comme il a commencé par la seconde partie de In the presence ... intro floydienne ( cf The Wall) , basse monstrueuse, déluge de notes, breaks inattendus, mesures asymétriques , accélérations brutales, bref du classique venant de nos chers extra-terrestres. Globalement Systematic Chaos , s'il n'atteint pas le niveau exceptionnel de Scenes from a Memory, est un bon cru doté d'un super son ( les aficionados de John Myung vont entendre vrombir la nouvelle Music Man 5 cordes du maître comme jamais auparavant sur certains titres). Ce n'est pas encore cette fois que Portnoy et sa bande tomberont du haut de la pyramide musicale estampillée Hard Prog où il se trouve depuis 15 ans.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une toute petite pointe de déception, 15 juin 2007
Par 
Lopes Freddy "fredsatch" (Rennes, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
Attention: qu'on ne me fasse pas dire ce que je ne dirai pas. Systematic Chaos, neuvième opus de mes new-yorkais favoris n'est pas un mauvais album. Très loin de là même. Les bonnes vieilles recettes ont toujours cours et font toujours un malheur: riffs assassins, mises en place démentielles (de quoi pousser au suicide nombre de musiciens. Pour les guitaristes comme moi, la septième corde pour se pendre est optionnelle...), son énorme, virtuosité de chacun des membres du groupe... Berf, du pur Dream Theater. Cependant, pour la première fois, le groupe ne se renouvelle pas vraiment à mes yeux, ce qui rend mon jugement plus sévère que celui de mon ami Lecour. Pour preuve, le morceau Prophets of War, qui est le second morceau (après l'excellent Never Enough sur Octavarium) à s'inspirer de Muse: il est à mon sens nettement moins insipré malgré un riff accrocheur. Dark Eternal Night fait aisément penser à un morceau de l'album Train of Thought, qui se voulait atypique. Les deux derniers morceaux cherchent quant à eux quelque peu à reproduire l'enchaînement quasi-inégalable de Sacrified Sons et Octavarium effectué sur l'album précédent. A force de mettre la barre toujours plus haut, la stagnation (mais pas la chute) devait survenir un jour. Mais que l'on se rassure: l'ensemble reste tout de même de très bonne facture et ne m'empêchera pas d'aller savourer leur prochaine prestation live au Zenith de Paris le 5 octobre prochain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pas parfait, 4 juin 2007
Par 
L. Julien (Lige-feu) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
Mike, John x2 et James nous ont donné de l'excellent : les albums avec Kevin Moore au clavier; du moins bon : avec Derek Sherinian (exceptée "A Change Of Seasons" (ACOS), composée à l'époque "Kevin Moore"); puis leur renaissance en accueillant Jordan Rudess, qui fut le phoenix avec ses compositions sur "Scenes From a Memory" et, avec un degré moindre, sur "Six Degrees of Inner Turbulence" (SDOIT). Malheureusement, l'époque Rudess a l'air de s'essoufler. Jordan nous ressert du piano bar en plein milieu "The Dark Eternal Night", beaucoup moins bien implanté que le fameux passage de ACOS en live, et les sons produits par son synthétiseur à la fin de ce même morceau sont d'une laideur jamais atteinte. Fort heureusement, John Petrucci fait chanter sa guitare (presque) comme au bon vieux temps et Mike revient à des rythmiques un peu plus complexes, ce qui rend l'album bien supérieur à leur précédent opus ("Octavarium"). La 25" song, "In The Presence Of Enemies", coupée en 2 morceaux en intro et outro de l'album, marque bien la différence; ainsi que l'excellente "Ministry of Lost Souls" malgré son début sec sans intro. A côté de ça, "Forsaken" est une belle chanson dans le style de "I Walk beside You", mais en beaucoup plus heavy; "In Constant Motion", malgré sa ressemblance avec des morceaux de Metalica, se détache par sa partie instrumentale originale; "Repentance", la suite de la "trilogie" commencée par "The Glass Prison", "This Dying Soul" et "The Root of All Evil", est une balade qui ne décolle jamais, mais qui reste honorable dans le parcours du groupe, malgré sa longueur; "Prophets of War" est peut-être le seul titre à jeter sur cet album, l'intro électronique est plutôt ignoble, seul le riff principal de Petrucci sort du lot pendant qu'une horde de fans crie "Time For Change..." mais cela ne suffit pas.

Bref, un très bon album, moins accessible qu'Octavarium, mais diablement mieux réussi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 En panne de superlatifs..., 14 juin 2007
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
On ne sait plus vraiment quoi écrire au sujet de Dream Theater à chaque sortie d'un nouvel album. Si ce n'est que l'on reste à chaque fois bluffé par leur performance technique, qui ne nuit jamais à la musicalité de leurs morceaux, et leur inventivité à créer des morceaux imbriqués et complexes tout en restant abordables. Non vraiment, les superlatifs me manquent pour qualifier ce Systematic Chaos qui ne contient aucun morceau vraiment faible. Vraiment très fort les gars. Une fois n'est pas coutume, cet album permet de saluer à sa juste valeur le phénoménal mais trop discret bassiste John Myung qui est, enfin, mis en avant par rapport aux albums précédents et qui nous gratifie de quelques interventions carrément monstrueuses. Vivement le zénith de Paris en octobre que l'on puisse écouter et applaudir ce fabuleux groupe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 très doués mais pas forcément inspirés, 13 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
Cet opus confirme une impression que j'ai déjà ressentie avec leurs précédent surtout depuis 2002. Individuellement les musiciens de Dream Theater sont indéniablement des virtuoses. Et ils créent vraiment de la belle musique à la fois mélodique et énergique. Mais ils ont un peu tendance à plagier leurs propres idoles (Pink Floyd, Queensryche, Rush et ici Metallica). Mais il est vrai qu'à travers les siècles tous les compositeurs ont laissé apparaître leurs inspirateurs. Alors soyons indulgent et savourons notre plaisir. Amusons nous de leurs facéties filmées pour le dvd bonus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon Dream theater mais..., 25 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
Difficile d'emettre une critique sur un groupe aussi virtuose que Dream theater... mais je me lance!

Autant le dire tout de suite je suis un tres, tres grand fan. J'adore tout ce qu'ils font depuis leur début et mes albums préférés sont SFAM et Octavaruim (meme si les autres sont exellents!).

Sur ce nouvel album, Dream theater montre encore et toujours qu'ils sont les maitres de leur styles, Mais je ne sais pas pourquoi, je les préfére quand ils sont moins heavy... Et la, ils nous collent au plafon avec 4 titres direct! Et je dois dire qu'il m'a fallu 4 ecoutes pour m'y faire! Les 3 premiers tires (apres plusieurs ecoutes) sont extraordinaire, meme s'ils sont tres heavy, mais je sens une petite baisse de régime sur la fin... Par contre "prophet war" est d'un style different (et rien a foutre qu'on compare sans arret ce qu'ils font avec d'autres groupe), il n'y a pas de solo qui tue a la pétrucci mais ca passe tres bien. The Ministry Of Lost Souls est tout simplement sublime, du tres bon dream theater. Mais il est vrai qu'il est difficile de sortir à chaques albums des titres comme Sacrifice sons, octavarium, spirit carries on ou encore in the name of god...

Je pense que le son y est aussi pour quelque chose, il ne degage pas autant l'atmosphere qui y regne sur la plupart des albums de Dream. C'est pour cela que je n'ai mis que 4 étoiles (pour une fois...). Apres 8 albums qui m'ont fascinés au point que j'ai encore du mal a ecouter autre chose dans la voiture, celui ci est un leger ton en dessous. Le dvd est par contre superbe! Quel plaisir de voir ces cinq la en studio avec une telle complicité!

Petite note: ils ont aussi supprimés le petit truc qui faisait que tout les albums (depuis SFAM) se suivaient...

A bientot au zénith le 5!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le meilleur des années 2000 de DT, 10 juillet 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
Et bien... le dernier Dream Theater, c'est un peu comme le dernier Rush... on sait déjà ce que l'on va trouver à l'intérieur...
Bien que cela commence très bien avec le "Presence of ennemies, P1", le reste sonne parfois comme du remplissage, la preuve, le premier morceau a sa variante inutile de 16 minutes en fin d'album! Dream Theater a manqué de concision sur ce coup-ci.
Toutefois, cet album mérite qu'on s'y attarde un peu plus car ces musiciens surdoués ont fait quelques efforts pour rester simple et efficace.
Pour conclure, ce "systematic chaos" est bien mieux que leur précédent "Octavarium"... voire le meilleur depuis "metropolis"...
D'une part, le chanteur a enfin compris qu'il pouvait jouer sur la modulation de sa voix et jouer avec celle de Mike Portnoy. Cette dualité apporte une fraîcheur qu'on n'avait plus connu depuis longtemps. D'autre part, c'est que Jordan Rudess s'est calmé et place enfin des nappes musicales sans une tonne de notes, ce qui rend l'album plus simple d'écoute, et moins pompeux; c'est résolument la bonne nouvelle de cet album.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 HEAVY/PROG DE REVE, 14 avril 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
Déjà le 9è album des ricains et ils continuent de nous épater par leur inspiration et leur créativité ( malgré de très légers clichés ).

Le titre d'ouverture "In the Présence Of Ennemies Part1" annonce le tempo avec du Hard/Prog épique, musclé et mélodieux à la fois. La suite "Part2" se trouve placée en fin d'album pour ne pas former un bloc trop compact selon les dires de la tête pensante Mike Portnoy.

"Forsaken" au format plus accessible contient un refrain imparable et se révèle d'une efficacité redoutable. Le chant de James La Brie est parfait, les émotions passent, et le son de guitare de John Petrucci est au diapason, moins agressif, mais toujours tranchant. DT surclasse EVANESCENCE sur son propre terrain.

Riff d'enfer pour "Constant Motion" proche de METALLICA, titre endiablé qui cartonne également en concert ! L'alternance de chant entre le redoutable batteur M.Portnoy (grâve et agressif ) et James La Brie ( plus aigu et suave )constitue une belle réussite sur ce morceau.

"The Dark Eternal Night" est heavy à souhait, on replonge dans l'atmosphère de l'album "Train of Thought", c'est sombre, envoutant, le refrain beaucoup plus planant ressort immédiatement.

"Repentance" traite des problème d'alcool de Mike portnoy, le son est planant, la partie centrale phrasée avec de nombreux invités, la partie finale avec le son de guitare en distortion me scotche totalement, OPETH n'est pas loin.

"Prophets of War" avec son côté MUSE propose un son bien rock, la mélodie est omniprésente, la basse de John Myung groove bien, super morceaux.

Le chef d'oeuvre "The Ministry Of Lost Souls" du haut de ses 16 mn nous régale par sa montée en puissance, la sensiblité du refrain, et toute la science du groupe, pour réussir ses morceaux les plus épiques, fait surface. TERRIBLE !!!

La technicité et le savoir faire de nos 5 musiciens est palpable sur la seconde partie de "In the Présence of Ennemies", avec ses changements de rythme et d'atmosphères !La technique restant toujours au service de la mélodie : C'est ça le talent...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Systematic Chaos
Systematic Chaos de Dream Theater (CD - 2007)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit