undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles55
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:51,00 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 juillet 2009
Un chef d'œuvre d'humour décalé et de burlesque de Blake Edwards dans lequel Peter Sellers quitte les habits de l'inspecteur Clouzot pour endosser ceux d'un catastrophique acteur indien répondant au nom de Hrundi V. Bakshi et qui se trouve invité par erreur à une soirée donnée dans sa villa d'Hollywood par le patron des studios desquels il vient d'être chassé par le metteur en scène du film où il avait un petit rôle. Les catastrophes se succèdent dans un enchainement irrésistible de drôlerie. Peter Sellers à son meilleur.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2013
Ii faut être attentif au déroulement de ce film, "la Party", exactemnt comme cet invité incongru est extrêmement attentif à tous ceux qui l'accueillent et l'entourent, tous très inconsciemment menaçants pour cet immigré basané, qui ne sait pas pourquoi il a été invité dans le "grand monde" du cinéma hollywoodien, mais ne doute pas une minute de la vraisemblance de ce carton d'invitation et même s'en réjouit intensément. Il faut coller, même, au pas de l'acteur indien, à sa démarche pleine d'une assurance affectée et surtout de la souplesse nécessaire, en public, pour lui éviter de rentrer sous terre ou de raser les murs ( ce qu'il ne réussit pas toujours à éviter! ) et saisir de l'intérieur presque ses contorsions inénarrables. Il faut avoir senti de près combien ce demi ingénu, maladroit mais sans hypocrisie, est aplati par la gêne de se sentir déplacé au milieu de tout ce qu'il adore. Il faut être patient... comme un sage indien... pas trop sage. Il faut se couler dans le souriant malaise de ce personnage, baigner dans sa totale incapacité à s'adapter au monde qui l'entoure, avaler avec lui les couleuvres qu'il s'oblige à gober; Il faut toute cette attention bienveillante pour pénétrer dans le rythme d'un film qui pourrait paraître très lent ou un peu creux au départ, mais qui au contraire est tout rempli de toutes les attentions du metteur en scène pour son héros, qui pose les fondements de tout ce qui fera des deux derniers tiers du film une succession de catastrophes innocentes et désopilantes, ou plutôt le lent et perpétuel déclenchement d'une seule catastrophe, qui s'insinue, et croît et grandit peu à peu et enchaîne les PHASES les plus logiques autant et pourtant absurdes. Disons que l'ensemble nous paraît d'autant plus absurde, qu'on peut tout expliquer très rationnellement. Toute l'histoire, irracontable, dépasse toute vraisemblance, mais avec la pure évolution du réel, imperturbablement. Aussi rit-on de façon très NEUVE, ici. Par une espèce de plaisir à côtoyer le personnage avec une compassion qui devient une forme de complicité, avec toutes les ambiguïtés comiques que cela implique.
Un bijou à peine sorti de sa gangue, d'un brillant caché mais sûrement très pur.
... et Peter Sellers: c'est le morceau de caoutchouc, ferme mais résistant à tous les chocs, qui va finir par péter au nez des fats qui pensent le manier. C'est l'admirable bouffon qui se montre ridicule mais n'est jamais indigne. C'est ce monstre d'inadaptation, qui finit par transformer les choses qui l'entourent, en les faisant lui ressembler. Alors que prennent garde les esprits trop rigides pour le suivre en sautillant! Que fassent bien attention les empotés de l' égoïsme: gare aux retours de bâton de l'innocence! Gare à ses meilleures intentions: elles sont un enfer involontaire pour les imbéciles qui l'entourent, un irrésistible déluge comique pour les spectateurs.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2009
J'ai vu ce film dans un cinéma de Bordeaux il y a quelques années et depuis je le regarde réguliérement car j'aime retrouver le regard de Blake Edwards, quasi sociologique.Il n'est pas centré sur une émotion ou un message précis à faire passer mais laisse à chaque scène le maximum d'ouvertures et d'interprétations possibles (ce qui laisse penser à certains qu'il ne se passe rien). Il faut vraiment faire l'effort de se projeter dans les situations. Et là Peter Sellers vous aide avec quelques mimiques et une intonation de voix. Tout au long de la soirée dans laquelle il est invité il donne à vivre l'arrivée dans une tribu inconnue et d'abord incompréhensible : tout est légérement décalé, rien n'est tout a fait à sa place etc. C'est le film le plus drôle que je connaisse. Comme souvent donc Peter Sellers joue un grand solitaire qui essaie désespérement de s'intégrer et ne génère que des bévues bien malgré lui. C'est la poisse incarnée et grâce à lui le rideau de la société bien huilée qui se déchire. Il m'arrive d'imaginer que certains gags sont des cauchemars de Sellers, désespérant de se faire comprendre des autres.Qui n'a pas rêvé d'arriver à l'école en pyjama ou en chaussons par exemple? Mais pour une fois son personnage a en plus une histoire d'amour qui ne soit pas qu'anecdotique et donne une issue heureuse, car vécue à deux, à ses déconvenues.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2012
Pour moi, un film culte. J'ai du le voir une vingtaine de fois (surtout en VHS :)
Du grand Peter Sellers
A voir en anglais si possible pour apprécier l'accent.
En français, cela marche quand même mais c'est moins désopilant.
C'est le genre de film qui commence lentement, de manière assez classique et qui s'accélère un peu (on est en 68 je crois donc, ça reste bien sûr beaucoup plus lent que "les visiteurs") mais surtout qui quitte le classique et part dans un délire.
C'est un peu comme "Le père Noël est une ordure" (la pièce) mais 15 avant, chez les hippies.
Les scènes d'anthologie sont pour moi : les 3 gags du début, la scène du repas (en tant que serveur, c'est juste une référence de ce qu'il ne faut pas faire) et toute la fin.
Mes personnages préférés : celui de Peter Sellers (dont le nom est imprononçable), le serveur, et de plus en plus le mari qui est le seul qui garde la tête froide jusqu'au bout.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2011
La troisième collaboration entre Blake Edwards et Peter Sellers.
L'histoire :H.Baksi acteur indien est engagé par un studio hollywoodien pour interpréter un remake de Gurga Din.Terriblement maladroit,il fait exploser les décors coûteux.
Aussitôt,il se retrouve inscrit sur une liste noire mais par erreur il est invité à la soirée annuelle du studio!
Et bien sûr,s'ensuit gaffes sur gaffes,maladresses,il met une pagaille monstre.
Je suis assez difficile sur le comique,mais là cet humour décalé m'a fait rire aux éclats.
C'est subtil et Peter Sellers est extraordinaire.
Un bon cadeau à faire,anti-morosité garantie!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2010
Ce film est un chef-d'oeuvre du cinéma, c'est un film de genre très réussi. Il est divertissant et bourré de trucs originaux qui balancent entre le loufoque et le subtil. Peter Sellers est séduisant de drôlerie, d'un charme surrané et c'est tout le film, du début à la fin, qui nous fait voyager. On flotte entre le cirque, le théâtre et le one man show.
A voir et à revoir pour un moment de détente et aussi de tendresse car tout est dans ce film chaleureusement humain.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2015
Hrundi V. Bakshi, obscur acteur indien parti à la conquête d'Hollywood, se retrouve blacklisté après avoir bien involontairement détruit le décor du remake de Gunga Din auquel il participait. Un quiproquo propulse alors notre héros sur la liste des invités de la soirée du producteur et dès lors, tout peut arriver...et tout arrive à notre pauvre héros, pour notre plus grand bonheur : un serveur qui boit les verres qu'il est censé servir et qui finira ivre-mort, une chasse d'eau incontrôlable, un long et lent air de bossa nova interprété par Claudine Longet pendant que notre pauvre Bakshi, taraudé par un besoin pressant, se tortille tout le temps de la chanson sous l'œil blasé de la faune hollywoodienne...Là, je m'arrête, car tout est délirant dans ce film et si vous voulez connaître la suite, ce serait dommage de vous priver de ce pur bijou...A découvrir aussi pour la merveilleuse musique d'Henry Mancini. De très loin mon film préféré.
Un classique à ce prix là, foncez !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2003
ce film est un pure chef d oeuvre. il resume a lui tout seul l integralite des gags au cinema.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2006
THE PARTY raconte l'histoire d'un petit acteur d'origine hindou (Peter Sellers) qui se retrouve invité par erreur à une "party" (une soirée) dans la demeure d'un grand producteur hollywoodien. S'ensuit toute une suite de gags car ce pauvre aspirant acteur est maladroit au possible.

Ce film représente ce que le duo Sellers / Blake Edwards a pu faire de mieux. Les gags s'enchainent à une vitesse frénétique et Peter Sellers excelle dans ce rôle de nigaud placé dans un contexte inhabituel pour lui. C'est réellement une des meilleures comédies américaines des années 60. Le petit côté psychédélique de certaines scènes témoigne de l'esprit de l'époque sans pour autant dater le film.

THE PARTY est considéré à juste titre comme un des plus grands films du cinéma américain.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2011
Un blake edwards / peter sellers moins connu que les séries des Pink Panther, mais cela reste une des comédies de situations des plus hilarantes que j'ai vues. Peter Sellers est superbe et à se tordre de rire dans ce rôle. A acheter sans hésiter.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,61 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)