undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles17
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
14
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:20,18 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 16 juillet 2011
Gérard Manset est ce que l'on appelle un artiste culte. Sans passer à la télévision, sans se produire sur scène, et sans montrer son visage sur les pochettes de ses disques, il a réussi à fédérer une légion de fans qui le vénèrent comme un Dieu. Autant le dire tout de suite, l'univers de Manset est difficile et se mérite: une voix fausse et fluette, de longues dérives planantes au synthé, des textes imprégnés d'une sagesse qui emprunte autant au bouddhisme qu'à l'imagerie chrétienne. On est un peu au croisement entre Pink Floyd et Léonard Cohen. Ce triple CD permet un survol assez fidèle de cette oeuvre monolithique et complexe, qui explore avec un certain passéisme la quête d'un paradis perdu et fustige le matérialisme d'une société en perte de repères ("C'est un parc", "Il voyage en solitaire", "Filles des jardins"). Ailleurs, on est saisi par cette poésie impressionniste qui chante l'amour pur ("Quand tu portes", "Comme un guerrier", "Et l'or de leur corps") et le caractère éphémère de l'existence ("Toutes choses", "La mer n'a pas cessé de descendre"). L'autre aspect de l'oeuvre nous dévoile des textes dignes de chroniques journalistiques, où Manset le globe-trotter prends le pouls d'une planète violente et malade, à la manière d'un Lavilliers ("Manteau rouge", "Marchand de rêves", "L'enfant soldat"). On regrettera dans ce best of (pourtant conséquent) l'absence de titres majeurs comme "La mer Rouge", "Vies monotones", "Finir pêcheur" et "Lumières" (scandaleux oublis), qui correspondent aux années 80 (période la plus inspirée de Manset), au profit d'extraits d'albums plus récents (le disque 3).
Depuis quelques années, Gérard Manset sort de sa tanière. Il a écrit pour Juliette Gréco, Raphael et Alain Bashung. Espérons qu'un nouveau public en quête de découverte soit incité à se pencher sur son oeuvre magnifique et méconnue.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2010
Une assez bonne compilation pour le néophyte qui voudrait découvrir l'univers de ce génie de la chanson française qu'est Gérard Manset.

Le petit bémol, c'est que les compilateurs ont oubliés des chansons phares de la carrière de cet artiste d'exception (lumières, quand tu voudras partir, prisonnier de l'inutile, devenir pécheur...)

Pourquoi ne pas n'avoir mis des chansons du 1er album "animal on est mal" comme on ne tue pas son prochain ou animal on est mal l'occasion était belle de ressortir quelques chansons sur cd car cet album n'est disponible qu'en vynile, il faut signaler qu'il n'y à aucune chanson de l'album "la mort d'Orion"!.

Je mets 4 étoiles non pas pour les chansons de ce triple cd car elles sont toutes parfaites et porte le sceau du génie qu'est Gérard Manset, mais parce que le travail des compilateurs est baclé.

Le travail de Gérard Manset vu sa carrière aurait pu aboutir à une compilation digne de ce nom et là non, dommage!!.
44 commentaires|36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2009
Une excellente compilation pour tous ceux qui aiment Gérard Manset mais aussi pour tous ceux qui en ont entendu parler et qui veulent découvrir ses meilleures chansons.Le coffret reproduit les paroles,ce qui est un plus!...
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2012
je ne comprends pas ce silence des maisons d'éditions - comment / pourquoi - d'être priver de ce talent reconnu.
pour les fans de Gérard Manset, à défaut de musique :
je ne peux vous offrir que ces chroniques.
.
.
CHRONIQUE DE MICHEL EMBARECK MAGAZINE BEST MARS 1981 N°152 Page 98 - ALBUM "l'Atelier du Crabe"
9° Album 1981 33T Réf : Pathé Marconi 2C 070 72291
Et si cet album était le moins bon de Manset ? Voilà ce que j'ai craint à l'écoute de l' « Atelier du Crabe » qui ouvre ce disque et lui donne son titre. La mélodie n'est pas très riche et le texte d'une médiocrité à laquelle Gérard « animal on est mal » Manset ne nous avait pas habitués. Heureusement dès « Il faut se dire adieu » on retrouve la finesse des arrangements, la solitude mélancolique des textes qui lui sont chers. La voix traine sa peine dans les allées humides d'un parc transi par l'hiver. J'aime la désespérante beauté de ces ballades nostalgiques au coeur de déprimes muettes où l'errance est le meilleur remède contre le suicide. Et sur le piano oublié dans cette pièce vide où seule la poussière a une odeur , Manset nous emmène à ses « Rendez-vous d'automne » qui sont dans l'exacte tradition de son oeuvre méconnue. Mais Manset qui s'est longtemps complu dans des trips de loner et de loser a aussi découvert le charme malsain des voyages vers l'Asie du sud-est. Je ne sais pourquoi mais son »Marin bar » me semble tout droit sorti de Singapour ou de Thaïlande, sex-charters pour G.I.'s
Ricains trop pleins de bière et touristes japonais adipeux. Depuis quelques temps on nous envahit de ces images tragiquement belles de ces adolescentes trop rieuses qui épongent les dollars, les yens et les braguettes de l'opulence vicieuse. Tous les récits des nouveaux journalistes n'auront jamais la pudeur équivoque de ce « Marin Bar » sensuel et vérolé. Un disque de Manset ne se raconte pas. Il se vit la nuit ou l'hiver lorsque le soleil semble un rêve inaccessible. Comme une dernière ballade dans un cimetière de voitures ou un temple abandonné, la tête invente une musique douce qui suinte le long du corps.
Le nouveau romantisme n'est pas la redécouverte prétentieuse des valeurs du Moyen-âge comme aime à le faire Zigzag Salbris mais se trouve dans la poésie d'un Manset écorché vif.
.
Manteau Rouge
.......
Mais ferme les yeux éteints la p'tite lumière
Qu'on se souvienne plus de rien
Ni des femmes tombées dans les rizières
Ni des enfants morts de faims .......

TITRES :
L'Atelier Du Crabe - Il Faut Toujours Se Dire Adieu - Manteau Rouge - Les Iles De La Sonde - Les Rendez-Vous D'Automne - Marin' Bar - Le Masque Sur Le Mur - Musique Dans La Tête
.
.
CHRONIQUE DE LUC MARIANNI MAGAZINE ROCK EN STOCK MARS 1978 N°10 Page 71 - ALBUM "2870"
7° Album 1978 33T Réf : Pathé Marconi 068 14482
C'est un bien beau disque que nous offre ici Gérard Manset. Précisons tout de suite que la pochette est fort réussi, et passons dans le vif du sujet, la musique ....
Pour la seconde fois ce mois-ci (avec « l'Inutile » de Zacha) nous avons le droit à un album de chanteur totalement original, et où la musique se trouve avoir autant d'importance que les textes. La structure de cet album est assez simple dans la mesure où tous les morceaux sont basés sur des thèmes répétitifs , les mélodies sont simples, et pourtant les climats créés sont d'une rare intensité. Toutes les considérations techniques sont dépassées. A quoi bon insister sur ce point.
On a souvent comparé Manset à Mac Cartney et je crois que la comparaison et loin d'être injustifiée. Comme Mac Cartney, Manset est un remarquable mélodiste qui sait immédiatement aller à l'essentiel, dans la mesure où il cherche d'abord l'expression dans sa forme la plus évidente, la plus pure, pour ensuite la travailler et la rendre plus percutante .
L'exemple type est « Un homme une femme » sur la première face, où hormis un solo de guitare très prenant, il n'y a que quatre accord de piano, ni plus ni moins, prouvant que les orchestrations compliquées ne sont rien, et que l'on peut très bien exprimer quelque chose de vrai, tout en restant simple, seul le résultat compte. Les paroles de Manset sont surprenantes, imprévisibles. Des éléments tous différents les uns des autres entrant en ligne de compte. Le sens peut au départ nous échapper, tellement certains mots sont inattendus, mais là aussi le miracle se produit et d'un coup c'est la révélation, chaque mot prend sons sens, et tout devient clair.
Ecoutez « 2870 » :
- Une tour immense/Le froid, le silence/Des cris de haine et de vengeance
- Le navire qui se balance/ Un million d'années lumière plus loin qu'un enfant triste sans défense.
Dans Manset la magie des mots devient flagrante, dans « Jésus » il s'amuse avec les mots, avec leur sonorité. C'est un jeu de construction fragile qui semble prêt à s'effondrer à tout moment, mais dès que la dernière pierre (le dernier mot) a pris sa place, il devient indestructible.
Mais les textes de Manset ne se lisent pas, ils s'écoutent , et là encore la chaîne est indissociable.
« 2870 » est un disque précis, dépouillé, où chaque mot à sa place. Manset a choisi une voie qui est loin d'être aisée, mais c'est celle qu'il a choisie. Une telle entreprise ne tient que par la force du personnage, Gérard Manset pour notre plus grand plaisir poursuit son « voyage en solitaire ».
.
TITRES :
Jesus - Le Pont - Un Homme Une Femme - Amis - 2870 - Ton Ame Heureuse
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après avoir consulté certains commentaires à propos de cette superbe compilation, je dois avouer que je suis d'accord avec ceux-ci, et notamment celui où l'auteur dit qu'il en est venu à découvrir (avec grand plaisir) Gérard Manset grâce à Alain Bashung. Il se trouve que j'étais déjà un grand fan du génial Alain, mais je connaissais Gérard Manset avant; En résumé je dirais que ce sont deux grand génies de la chanson française, pour qui j'ai une grande admiration. En effet, il se peut que cette compilation ne soit pas aussi bien conçue qu'il le faudrait, mais je trouve que le choix des titres et tout de même judicieux, et permet à toutes celles et ceux qui ne connaissent pas le grand chanteur, que dis-je, le grand poète, d'approcher ses textes et ses musiques somptueuses, avec plus de liberté. Personnellement, je suis très fan de sa période première ("y a une route", "il voyage en solitaire", "c'est un parc"...) mais j'aime aussi "Matrice", qui est remarquable. Il est toujours délicat de concevoir une compilation sur un chanteur, sans forcément léser une partie de son répertoire; J'ai trouvé que c'était le cas notamment pour Hubert Félix Thiefaine dans sa compilation sortie il y a quelques années, que je trouve personnellement baclée et dont le choix des titres est discutable. Mais celle ci est très bonne selon moi, et donne accès à tous aux chef d'oeuvre d'un maître.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Gérard Manset est un chanteur à textes, une voix qui prend aux tripes, des chansons magnifiques. Je l'avais un peu oublié mais quand j'ai vu ce cd je n'ai pas résisté. Bien sur il y a l'essentiel de ses chansons les plus connues tel "Matrice", "Il voyage en solitaire", "comme un guerrier", etc. mais aussi de superbes inconnues qui méritent d'être autant connues. Ce grand poète, écorché vif, ne nous épargne pas et ses paroles sont éternelles, empreintes de souffrance existentielle, qu'il nous fait partager souvent la larme à l'œil.
Ce cd retrace sa carrière trop souvent mise à l'écart.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2011
Je connaissais mal Gérard MANSET. Les puristes diront que ce triple ne contient pas toutes ses meilleures chansons. Hé bien moi je le passe en boucle sur mon ipod quand je fais du sport : la musique et les paroles me transportent dans un ailleurs qui est le monde de Gérard Manset. C'est un artiste fabuleux , le seul qui réussisse à me faire évader de la sorte , poète aux mélodies envoutantes , voix éthérée, musique céleste. Ecouter Gérard MANSET est une expérience unique dans l'univers musical français et ce triple est un excellent moyen de l'aborder.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2015
Je connaissais Manset de nom depuis toujours, mais l’associais à une image un peu baba-cool/intello qui ne me donnait pas envie de m’intéresser à lui.

Puis ayant entendu « Marchand de rêves » à la radio il y a des années, surpris et fasciné par cette longue chanson hypnotique, j’avais décidé de m’y pencher sérieusement et cette compilation est arrivée à point nommé.
La fascination a très vite opéré.

Il faut y aller doucement car c’est très dense. Aussi bien en ternes de quantité que de musicalité et d’intensité. Manset prend le temps de poser ses ambiances et d’aller jusqu’au bout, ce qui peut donner lieu à des chansons de 10 ou 15 minutes... que je peux désormais écouter en boucle.

Son œuvre est impressionnante de cohérence et d’unité ; musique, voix, textes, orchestrations... tout est parfaitement à sa place, complémentaire. Qu’il soit dans une approche rock ou plus en douceur, on ressent la même intensité. Certains passages prennent aux tripes, l’ensemble dégage une force impressionnante.
Je ne crois pas que ce soit un « chanteur à textes » (même si les siens sont évidemment très beaux et très forts). À mon avis, il est plus dans une démarche globale de musicalité, où la voix est presque un instrument qui se fond avec le reste et où les textes sont au service de la musique (et inversement).

Bref, ça a été pour moi la compilation idéale pour découvrir l’artiste et me faire une image plus juste que celle que j’avais de lui, et j’ai pu commencer à explorer les albums d’origine après avoir assimilé ces trois disques pendant plusieurs mois.
Une compilation qui a donc parfaitement joué son rôle et rempli sa mission pour moi !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 30 décembre 2013
Je me suis fait ce petit cadeau hier et ne cesse de l'écouter en boucle : 36 chansons pour 3 heures 30 de parcours de la carrière musicale de Gérard Manset, toutes époques confondues. Bien qu'ayant plusieurs de ses albums, j'y découvre des chansons que je ne connaissais pas, tout à fait fidèles à son monde si particulier.
La fonction "AutoRip" proposée par Amazon est géniale : pas la peine d'attendre de recevoir l'album pour en profiter et grande facilité à transférer les titres sur tous ses périphériques audio.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2016
Du MANSET, c'est si rare,et déjà le CD1 vaut à lui seul l'achat de ce triple CD. BIEN SUR, il manque quelques perles de " l'atelier du crabe" ou "du royaume de Siam", mais le rapport qualité -prix de l'ensemble reste correct et pour Manset, les compilations sont si rares que nous apprécierons celle -là. Bon, 3 CD c'est beaucoup du même artiste surtout de quelqu'un d'aussi sombre et souvent désespéré de la race humaine, mais, c'est à écouter par morceaux quand le moral est bon!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,99 €
21,44 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)