undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

12
4,6 sur 5 étoiles
Divine Intervention
Format: CDModifier
Prix:11,36 €+2,49 €expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 mars 2008
Sorti en 1994, Divine Intervention représente une mini-révolution dans le monde de Slayer. En effet, c'est le premier album du groupe à être enregistré sans Dave Lombardo, qui, fâché avec les autres membres de Slayer décide de s'en aller voir ailleurs (notamment dans Grip Inc.). après plusieurs essais, c'est finalement Paul Bostaph qui se retrouve derrière les futs, avec la lourde mission d'assumer le lourd passé de l'excellent jeu de Lombardo.
Et ce n'est donc peut-être pas pour rien que la première chanson de cette album, "Killing Fields", commence par une intro à la batterie, histoire de mettre tout le monde d'accord quant aux qualités du petit nouveau. Et de par l'album en entier, Slayer va démontrer qu'ils n'ont pas choisi un manchot!
Au programme de cet album, que des titres tous plus impressionants les uns que les autres en termes de technique, de vitesse, de puissance, bref tout ce qui caractérise Slayer dans ses meilleurs jours! La chanson éponyme de l'album est un véritable bijou. "213" et son intro très glauque montre qu'à l'époque Slayer est très inspiré dans l'écriture de ses morceaux.
Le seul regret? que la plupart de ces morceaux ne soient plus intégrés aux set-lists de Slayer lors de leurs concerts...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 novembre 2008
Divine Intervention est le premier album paru après le départ du mythique batteur Dave Lombardo.

De ce point de vue, l album est une réussite: Paul Bostaph est absolument époustouflant sur tout l'album, et l'intro à la batterie de Killing Fields est ce que j'ai entendu de plus époustouflant à la batterie.

La production est remarquable, les titres pas mal mais on sent que Slayer se refuse à quitter la formule qui a fait son succès. Araya force un peu sa voix.
Malheureusement les albums suivants amplifieront ces défauts, au fur et à mesure que le groupe ne réussit plus à sortir des riffs inoubliables...

Pas mal cependant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 mai 2008
Cet album constitue un tournant dans la vie du groupe. Point de vue musical, c'est du grand Slayer avec des compositions fantastiques, là dessus, 5 étoiles haut la main. En revanche, la voix de T. Araya n'est pas la même que sur les albums précédents, et je trouve cela dommage, c'est pourquoi je ne lui donne "que" 4 étoiles. A noter que cette façon de chanter de Tom perdure, ce qui fait que j'écoute beaucoup moins les albums postérieurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'est avec une certaine émotion que je rédige ce commentaire.Jeff hanneman,le guitariste thrash par éxcéllence n'est plus,emporté par cette foutue faucheuse ce jeudi 2mai.Je ne ferais pas l'épilogue de son décés,je préfére parlé du premier slayer que j'ai écouter "divine intervention".Que dire quand on a 16ans,et que pour vous le groupe le plus violent qu'il soit est metallica,et que l'on découvre slayer???"wah!!!j'ai jamais entendu ça.ça déchire!!!"En effet ce disque est génial est plus varié que certains autres albums du gang.Le géant"killing fields"ouvre les tranchées sur une intro' plus qu'incroyable de thecnique et de brutalité pure."sex murder art"est inhumain de rapidité,et"serenity in murder"est une claque aux tonalitées presque hardcore.Comment faire l'impasse sur deux des morceaux des plus glauques de slayer:"divine intervention"et"213"absolument démoniaque(les arpéges sonts incroyables!!!)...et puis,il n'y a que des bombes de pur thrash metal sur ce disque,qui se doit de figuré dans la collection de tous fans qui se respectent.Voilà,quelques mots sur un album genial pour rendre hommage à l'un des plus grand guitariste thrash de l'histoire du metal.Je pense que jeff n'aurait pas voulu que l'on déprime sur la musique déjanté du groupe,alors continuons à headbanguer comme des dingues sur cette musique totalement dingue qu'est le thrash absolus représenté par le fer de lance de cette scéne...slayer!!!!rip jeff,tu nous manques déjà.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 8 mars 2008
Sorti en 1994, Divine Intervention représente une mini-révolution dans le monde de Slayer. En effet, c'est le premier album du groupe à être enregistré sans Dave Lombardo, qui, fâché avec les autres membres de Slayer décide de s'en aller voir ailleurs (notamment dans Grip Inc.). après plusieurs essais, c'est finalement Paul Bostaph qui se retrouve derrière les futs, avec la lourde mission d'assumer le lourd passé de l'excellent jeu de Lombardo.
Et ce n'est donc peut-être pas pour rien que la première chanson de cette album, "Killing Fields", commence par une intro à la batterie, histoire de mettre tout le monde d'accord quant aux qualités du petit nouveau. Et de par l'album en entier, Slayer va démontrer qu'ils n'ont pas choisi un manchot!
Au programme de cet album, que des titres tous plus impressionants les uns que les autres en termes de technique, de vitesse, de puissance, bref tout ce qui caractérise Slayer dans ses meilleurs jours! La chanson éponyme de l'album est un véritable bijou. "213" et son intro très glauque montre qu'à l'époque Slayer est très inspiré dans l'écriture de ses morceaux.
Le seul regret? que la plupart de ces morceaux ne soient plus intégrés aux set-lists de Slayer lors de leurs concerts...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 février 2005
Slayer nous propose pour moi son meilleur album, indispensable dans toute CDthèque, cet alb fleurte avec un coté très sombre et malsain. Ce n'est pas un hasard si le groupe à été conduit devant les tribunaux pour expliqué le sens de leurs paroles (viols, agressions...). Les riffs sont entêtants et vicieux, la pochette sublime que dire de plus? Un peu court, mais bien bon...
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Ca commence fort, très fort, cette violence que l'on adore tous et reconnaissable entre toutes. Paul Bostaph est hallucinant, son style colle parfaitement à ce son gras. C'est rapide, diversifié, un magnifique 213, des riffs tranchants, toujours aussi malsains. Slayer essaye un peu quelques pistes, avec Serenity In murder à l'intro dévastatrice et au couplet chanté sans hurler. C'est macabre, comme chanté par un zombie, ça tord les boyaux, pour envoyer après des solos comme des coups de couteaux. Un album court, intense comme une rafale de mitraillette, addictif. Attention, à écouter seul. Du très grand Slayer, un album qu'on reconnaît entre tous, et même si à l'époque on a tous eu peur du départ de Lombardo, faut reconnaître que Bostaph apporte un souffle qui était nécessaire. En plus le retour de Lombardo n'en devient que meilleur!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 mai 2011
4 ans se sont écoulés entre Seasons in the abyss et Divine intervention...
Une tournée plus tard et un changement de batteur,voici..
Le 1er album avec Paul Bostaph,leur nouveau batteur,que dire à part que cet album est encore plus technique que le précédent.
On peut mesurer le niveau énorme du nouveau batteur en écoutant "Killing Fields",par exemple..la double est bien présente,tout est nickel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 mai 2004
Divine Intervention signe le retour de Slayer aprés 5 années d'absence qui ont vu le départ du batteur Dave Lombardo considéré comme l'un voire le meilleur dans le genre. Slayer réussit ici un bon album sans pour autant parvenir à égaler Seasons in the Abyss bien plus réussi au niveau des atmosphéres. Slayer joue vite, trés vite et invite les auditeurs dans les méandres de sa musique tourmentée. La batterie de Paul Bostaph est excellente, trés technique et améne au tout cohésion et énergie d'une rare puissance. Tom Araya n'est certes pas un grand chanteur mais ses performances vocales sont ici en parfaite "harmonie" avec les compos et la violence des propos. Le son est assez particulier, trés propre, presque mécanique. Alors pourqoui 4 étoiles? Malheureusement ce disque manque de variété et les tempos sont trop souvent identiques et les solos sont vraiment affreux. Dommage car un peu de mélodie n'aurait pas fait de mal, aprés tout les solos de Seasons in the Abyss étaient plus soignés, pourquoi ne pas poursuivre cet effort? Cet album n'a pas vraiment vieilli et fait pour moi partie des meilleurs disques de Thrash et de Slayer. S'il n'égale pas Seasons il est supérieur à Reign in Blood et à South of Heaven même s'il s'inscrit dans la même lignée à l'opposé de Diabolus et de God Hates Us All.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 octobre 2009
Du pure thrash metal "méchant" sans consessions, parfois à la limite du death metal basique,un opus brut, compact, tout les titres sont bons, pas d'ennuie, pas de remplissage, la prod est bien meilleur que sur les précédents albums, et pour une fois, les solos du sieur King sont travaillés, et parfois même émotionnel, à la manière d'un Vader (Peter de Vader est un grand fan de Slayer), et puis le "cover artwork" (la pochette) est superbe et sombre, ce qui ne gache rien, au contraire !

Voila, selon moi, L'ALBUM Thrash metal par exellence de Slayer, ni plus, ni moins !

Culte

Stu
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Diabolus In Musica
Diabolus In Musica de Slayer (CD - 1998)

Reign in blood
Reign in blood de Slayer (CD - 2013)

Divine Intervention
Divine Intervention de Slayer (CD - 2013)