undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles4
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:23,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dès le ravageur prélude et fugue offert en apéritif, on a compris qu''on est en présence de quelqu''un.

J''ai voulu résister à ce disque lorsque je l''ai écouté à sa sortie. C''est qu''on y dit des choses avec lesquelles on peut être en violent désaccord. A la réécoute, je rends pourtant les armes. Polina Leschenko a toute la vie devant elle, mais on n''a pas affaire ici à de juvéniles intentions qui peineraient à se traduire en actes: les moyens considérables, la variété du jeu, la qualité du toucher laissent stupéfait, tout comme la liberté du propos.

La Chaconne de Bach transcrite par Busoni est bouillonnante, étonnante, épique. Mais qu''advient-il de la Sonate de Liszt ? Si vous ne possédez aucun enregistrement de l''œuvre, ce ne sera sans doute pas votre premier choix. En revanche, Polina Leschenko en offre une version hautement fantasque et personnelle, intuitive et instinctive, qui réserve de belles surprises sans être affectée pour autant. Admirons ce piano qui fuit l''académisme et l''ennui distingué.

Souhaitons un public à Polina Leschenko, aujourd''hui comme demain, puisqu''elle a tout pour le combler.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2007
L'écoute de ce CD a été un véritable choc. Un miracle. Soutenu par Martha Argerich, Polina Leschenko fait partie des jeunes pianistes actuelles les plus abouties. Elle nous avait déjà emballé dans le coffret EMI Martha Argerich Lugano 2006 par un interprétation de la sonate pour violon et piano d'Alfred Schnittke tout simplement extraordinaire, intense, tendre, nuancée, pleine d'humanité et digne de ses plus illustres ainés.
Ce récital de Liszt et un portrait de List, le transcripteur. Transcription des préludes et fugues de Bach, suivi en image d'une transciption de la célèbre Chaconne pour violo solo de Bach au piano par Busoni puis de la Valse de Faust et d'une sonate en si de Liszt d'anthologie. AU niveau des plus grands pianistes. Liszt n'est pas simple a réussir musicalement car il exigent une technique de virtuose mais de ne pas jouer comme un pure virtuose mais au contraire avec d'infinis nuances. Sacré travail d'équilibriste. Polina LeSchenko de par sa technique extraordinaire, sa sensibilité et son extrême finesse et sens des nuances, habite ses pièces et nous transmet un joie, un bonheur sublime.

Miraculeux.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2014
Tempi absurdes, phrasé excentrique, vitesse aléatoire et le tout sans aucune vision… seulement le besoin de faire "autrement" au complet mépris de la musique. Affligeant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2012
Le Monde de la Musique, Choc du Monde de la Musique, P.S., September 2007.

Son jeu, extraordinairement puissant et virtuose, est d'une sensibilité unique et s'inscrit dans une grande tradition postromantique qui fuit l'anecdote et le maniérisme... D'une force singulière ,..., sa lecture de la sonate en si mineur est brillante, excentrique, "méphistofélesque" à souhait et presque toujours inquiétante.",

Classica, P. vdB., September 2007

"Offrir une lecture originale de cette oeuvre (La Sonate en Si mineur), qui renouvelle notre écoute, est un tour de force qu'il convient de saluer comme il se doit. Ce disque confirme la personnalité surprenante de Polina Leschenko, à suivre et écouter." .

Diapason, A.L., September 2007.

"Aucun modèle, aucune règle ne semblent peser sur les épaules de Leschenko. C'ést sidérant, culotté, personnel... Après avoir écouté ce disque d'une oreille intriguée, parfois révoltée, on ne cesse d'y penser, tant il s'insinue dans la conscience."

D'autres belles sorties :

Prokofiev: Symphony No. 1, Piano Sonata No. 7 - Tchaikovsky: Melodie, et al.
Totentanz, Sonnet à Pétrarque & Concerto n°1 pour piano
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)