undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles35
4,6 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:8,89 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 septembre 2007
Ce film est une pure merveille. Vous en ressortez tout chose et avez du mal à reprendre vos esprits.Il m'a fallu un bon moment avant de me remettre dans la réalité de la vie. Le jeu d'acteur est sensationnel: Will Smith et son fils jouent à merveille car vous avez l'impression qu'il a vraiment vécu tout cela. Beaucoup d'émotions s'accumulent tout au long du film et vous fait réfléchir sur vos petits tracas qui sont bien minimes à côté. Ce film reste le plus beau film pour moi pour cette année. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas vu une telle réussite... un film que je ne suis pas prête d'oublier... à voir absolument!!!!!!!
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2008
C'est peut-être à cause de son titre cul-cul que ce film n'a pas eu le succès qu'il méritait. Un titre qui laisse augurer encore un mélo à l'américaine, avec plein de bons sentiments, de "hugs" et de "Papa t'aime très fort". Et bien pas du tout. Les bonnes idées, c'est d'avoir confié la réalisation à un européen (Gabriele Muccino), peu habitué aux formatages hollywoodiens et le premier rôle à Will Smith. Depuis qu'il a enfin décidé de cesser de cabotiner, Will Smith arrive à conjuguer blockbuster avec succès commercial et critique. Tous ses derniers films font l'unanimité. Il dégage une sincère sympathie, un peu à la Tom Hanks. Le découvrir aussi à fleur de peau dans ce film remarquablement réalisé ne fait que confirmer son énorme talent. Une descente aux enfers insupportable où lorsqu'on croit toucher le fond, on tombe encore plus bas. Heureusement, toute cette réflexion sur l'abnégation face à la fatalité débouche sur un happy end qui vous serre le cœur de soulagement. C'était clairement le rôle à Oscar pour Will Smith, mais manifestement, il faudra qu'il renouvelle l'expérience pour décrocher un jour le Saint-Graal des acteurs. Sydney et Denzel y sont arrivés, alors pourquoi pas Will ?
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne suis pas une grande fan de Will Smith dans ses rôles "comiques" mais j'avoue que je le trouve toujours très bon et très juste dans les rôle dramatiques comme A la recherche du bonheur ou sept vies.
Cette histoire qui raconte la descente aux enfers d'un homme qui a investi toutes ses économies dans une chimère, dont la femme le quitte et qui aspire à progresser dans la vie pour l'amour de son fils est magnifique.
On est pris à la gorge tout au long du film, bouleversés par le courage de ce père, sa force et son courage pour tenir bon. On est touché par l'immense amour qu'il a pour ce fils et la justesse de ses actions.
Une leçon de vie et de courage. Une histoire d'amour entre un père et son fils.
Un film sublime.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2007
Porter à l'écran une vraie histoire, n'est pas toujours facile. C'est pourtant ce que Gabriele Muccino a réussit avec brio en réalisant ce film. L'histoire? Un homme se retrouve seul avec son fils, bientôt à la porte et sans argent. Une rencontre avec un autre homme et la réponse à une simple question vont changer sa vie... La question: comment on fait pour avoir une telle voiture de sport? La réponse: vous faites des millions en bourse! Chris Gardner (Will Smith) décide alors de devenir courtier en bourse et obtient un stage dans une celèbre société de courtage.
C'est un Will Smith formidable qui joue le rôle de celui qui est devenu une véritable référence dans le monde de la bourse américaine.
Une très belle histoire (vraie) très bien restituée à l'écran!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 22 décembre 2013
Représentant de commerce, Chris Gardner a du mal à joindre les deux bouts. Une situation que sa compagne a de plus en plus de mal à accepter. Elle finit par le quitter, lui laissant la charge de leur fils de cinq ans. Chris se retrouve acculé et obligé d'accepter un stage non rémunéré dans une prestigieuse firme de courtage. Un espoir d'avenir qui malheureusement complique la donne. Incapable de payer son loyer, Chris se retrouve à la rue mais garde confiance. Son fils est là pour l'obliger à trouver des solutions et lui apporter le courage dont il a besoin...

Si ce film reposait sur une pure fiction, on pourrait le soupçonner d'angélisme et d'une naïveté outrancière. Mais voilà, "À la recherche du bonheur", inspiré d'une histoire vraie, est une libre adaptation de la biographie de Chris Gardner. Cet anonyme racontait son errance dans la rue et son combat pour retrouver une vie décente. Mais, ce long métrage de Gabriele Muccino est aussi l'occasion de retrouver Will Smith, plus faible dans les comédies soi-disant drôles, accompagné ici de son propre fils, ce qui donne une réelle complicité aux deux personnages principaux. Un casting qui fait même oublier quelques longueurs ou thèmes trop appuyés d'un scénario qui fait la part belle au bonheur. Le réalisateur ajoute lui aussi une goutte de fantaisie pour alléger cette ode à l'amour filial plein d'espoir. Certains regretteront des thèmes trop appuyés comme l'amour père-fils ou l'importance de l'argent, vite balayé par l'optimisme du récit et le regard posé sur cette société sans pitié pour les moins bien lotis.

Certes, certains relèveront, avec le dégoût de bon ton, une forme d'apologie des valeurs matérielles comme objectif de cette lutte et cette obstination. Mais il faut avoir soi-même souffert du manque d'argent pour réaliser que, oui, en effet l'argent, s'il n'est pas suffisant pour rendre heureux, est absolument nécessaire... Et oui, bien sûr, pour un qui réussit, il y en a dix-neuf autres qui ratent. S'imaginer que vingt pourront réussir relève soit de la démagogie soit de l'idéalisme adolescent. Et aucune idéologie n'y changera rien, car toutes y ont échoué d'une façon ou d'une autre. Par contre, ce qui est à relever dans ce film, c'est qu'au-delà de la réussite sociale, ce père continue de vouloir offrir à son fils des valeurs comme objectifs.

Plein de fraîcheur et d'une certaine honnêteté, "À la recherche du bonheur" a de quoi émouvoir. Ses points forts : quelques notes d'humour et deux acteurs de talents, le précoce Jaden Christopher Smith et l'incontournable Will Smith. Sans oublier ce combat plein d'optimisme d'un héros ordinaire poussé par l’amour, qui rend l'humain attachant.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2011
J'ai trouvé ce film poignant et j'avoue ne pas être d'accord avec ceux qui fustigent l'aspect moralisateur du film. Oui, la vie a une morale il faut s'y faire et il ne s'agit pas seulement de fustiger une société dont nous acceptons insidieusement les règles, mais de montrer surtout comment un simple pion qui n'a pas eu de chance dans la vie et qui est presque réduit à l'état de SDF peut s'en sortir dans l'univers impitoyable qu'est la société capitaliste américaine... Car nous sommes tous des pions, il n'est pas vain de le rappeler. Nous acceptons ce que nous faisons mine de dénoncer. Je suis d'accord que l'image qui ressort de ce film est clairement caricaturale mais c'est la réalité, version endurcie, du monde dans lequel on vit..
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 15 novembre 2009
Le rêve américain dans toute sa splendeur. Pourtant, c'est son cauchemar que Gabriele MUCCINO (réalisateur italien de 'Juste un baiser') a filmé ici : la galère d'un homme qui s'enfonce lentement sans cesser de se débattre. Pour son fils, et pour sa dignité.
Encore un rôle de super-héros pour Will SMITH (sa nomination à l'Oscar du meilleur acteur est méritée), sauf que celui-là a réellement existé.
`A la recherche du bonheur' me rappelle le néoréalisme du cinéma italien des années 50 ; en tout cas, on ne peux que relativiser nos problèmes en voyant cet homme se battre pour survivre, sans jamais se décourager.
Le dénouement est particulièrement émouvant.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2011
Quand j'ai vu ce DVD pour la première fois, je me suis qu'il fallait impérativement que je le trouve, et que je me le procure. C'est fait. J'en suis ravie. Le film est très émouvant. Il nous permet aussi d'aller puiser au fond de nous-mêmes. Qu'aurions-nous fait à la place de cet homme, seul avec son jeune fils, en quête d'un rêve professionnel, mais aussi à des fins personnelles ? Aurions-nous été capable de faire ce qu'il a fait, commencer tout en bas et trimer aussi dur pour donner une meilleure vie à nos enfants. Une chose c'est le rêve, et une autre le passage à l'acte. le film m'a embarquée dans le monde de cet homme. Bravo.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film tient grace à deux choses, d'une l'histoire est boulversante, cet homme qui fait tout pour son fils. Et de deux Will Smith, j'adore cet acteur, et là il est au top.
On ne peut pas etre insensible à cette histoire, qui est soit dit en passant une histoire vraie, il y a des scènes boulversante, je pense surtout à celle dans le métro qui m'a fait monter les larmes aux yeux.
Un grand moment.
Seul petit bémol qui me fait mettre que 4 étoiles, il est un peu long.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2015
I have been wanting to see the Pursuit of Happyness film since around 2006/2007 when I was living on the Mayport Naval base in Florida. I’m glad that I finally got the chance to see this motivational film that also had equal moments of heart string pulling and tear jerking scenes. As many know, Pursuit of Happyness stars Will Smith as Chris Gardner and Smith’s real-life son Jaden Smith as the child. Thandie Newton also is one of the celebrities included in the film. One of the heart string pulling scenes is where the character of Chris Gardner and his son are shown waiting along with what looks to be several hundred other people waiting in line for homeless housing, but the shelter could only house around 50 people (an indirect commentary on the number of homeless shelters available in the U.S.). One of the employees of the homeless shelter is seen having to do the difficult job of announcing to the many waiting that they have now reached their daily cutoff, leaving the obvious impression that others are going to have to try elsewhere and/or again the next day. On an unrelated note, I especially can’t help but have feeling around this issue after unexpectedly running into a female who was homeless (less than a year ago), but was at least happy to have got a spot at a nearby homeless shelter and a job as an event planning assistant even as she was trying to qualify for public housing (which was obviously going to be a possible but tricky feat for her because she appeared to be both childfree and single). I only say that because it is common knowledge that the circumstances and probability of being able to qualify for public housing are different for those who have children compared to those who voluntarily chose to not have children. Without revealing her identity, the only other thing I feel comfortable in disclosing is that it appeared to me that she had previously actually lived in D.C., based on what she told me and where I ran into her (I wish to avoid disclosing for the sake of the review and my conscience on what is ok to reveal about that encounter). The ending of the Pursuit of Happyness gives the following data; After beginning his career at Dean Witter, Chris Gardner went on to open the investment firm Gardner Rich in 1987. Chris Gardner himself then makes a brief appearance in the film. Then the following other info; In 2006, Chris Gardner sold a minority stake in his brokerage firm in a multi-million dollar deal.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)