Commentaires en ligne


2 évaluations


3 étoiles
0

2 étoiles
0

1 étoiles
0

 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 le hard-bop dans toute sa splendeur..., 29 avril 2012
Par 
freddiefreejazz (Quelque part dans le Sud Ouest...) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Farmer'S Market (CD)
Pardon d'être aussi péremptoire, mais ce très beau disque aurait pu s'incarner en chef-d'oeuvre si l'on avait eu un Sonny Rollins ou un John Coltrane à la place de Hank Mobley dont le jeu au saxophone ténor est vraiment peu convaincant (écouter son solo sur le thème d'ouverture "With Prestige" et vous comprendrez...). . De toute façon, ce saxophoniste n'a jamais été au sommet de son art, sauf peut-être aux côtés de Miles et Lee Morgan... Et encore, faut vite le dire. Ici, l'on est pourtant en présence de l'un des meilleurs groupes de hard-bop de l'époque. En 1956, le tout jeune trompettiste Art Farmer n'a que vingt-huit piges et signe déjà son cinquième album en leadeur. L'album est d'une maturité exemplaire en terme de jeu et de composition. Bref, avec Farmer's Market, c'est comme si vous partiez un peu à la découverte de ces produits un peu oubliés à l'heure actuelle, dont les saveurs sont à la fois douces et musquées. La sonorité de la trompette de Farmer est lumineuse, d'une netteté inouïe sur les morceaux péchus, veloutée et langoureuse sur les balades. Bref, elle a du caractère...

Pour cette session, il s'est encanaillé avec une bande de potes avec qui il allait enregistrer pas mal de galettes pour le compte du label Prestige: Horace Silver est au piano et les deux hommes qui s'entendent à merveille possèdent une rythmique des plus superlatives: Addison Farmer à la contrebasse et Elvin Jones à la batterie. Si "With Prestige" paraît comme une mise en bouche, c'est à partir de "Ah Dis Un" que les choses deviennent intéressantes. La marmite commence à chauffer doucement avec ce thème très funky, puis quand déboule "Farmer's Market", sur un tempo enfiévré, l'on comprend pourquoi ce collectif avait un tel succès à l'époque. Horace Silver y donne un solo d'anthologie, joue ses doubles et triples croches avec un naturel désarmant, ça virevolte, ça danse, ça swingue. C'est du très grand art!

Cette galette n'est pas à mépriser pour plusieurs raisons: d'abord, le père Mobley, on ne l'entendra pas sur toutes les plages (dans les trois premières et la dernière seulement). Deuxième raison, il y a dans ce disque deux moments clé: le thème pré-cité (dans le genre, l'on n'a guère fait mieux depuis), et puis cette balade qui sera la griffe du trompettiste: "Reminiscing" (composition de toute beauté signée Gigi Gryce, saxophoniste alto avec qui était lié notre ami Farmer, comme le démontrera cette galette savoureuse, When Farmer Met Gryce, mais Gigi, comme dans une mauvaise comédie musicale de Minnelli, délaissera bien vite le jazz pour se consacrer entièrement à l'enseignement, quel dommage...). Cette balade est bien entendu d'un raffinement exceptionnel. Dans l'art de la séduction, y a pas mieux. Faut dire qu'à l'époque, ils savaient prendre le temps. "By Myself", le thème suivant est plus enlevé, Farmer avec la sourdine, c'est du bonheur. Rythmes médium, les hommes sont bien rodés, le collectif devenu quartette est nettement plus intéressant. Elvin Jones qui n'a pas encore le jeu polyrythmique qu'il développera aux côtés de John Coltrane, dans le fameux quartette classique, est économe, et même introspectif au cours de cette session que l'on ne boudera pour rien au monde. Enfin, "Wailin' with Hank", comme son titre l'indique, marque le retour de Mobley, qui je dois dire, s'en sort mieux. Normal, me direz-vous, lui-même signe la compo. Il sait de quoi il parle, le monsieur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 6 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Grand album de jazz classique, 18 mai 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Farmer'S Market (CD)
Art Farmer nous offre un grand album de jazz, tout est bon, il n'y a rien à jeter.
Un indispensable du genre
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Farmer'S Market
Farmer'S Market de Art Farmer (CD - 2010)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit