Commentaires en ligne 


26 évaluations
5 étoiles:
 (17)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


36 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Version filmée éblouissante mais ...
Tout est magnifique dans cette version filmée de F ZEFFIRELLI : la mise en scène, les décors, les costumes. L'orchestration est parfaite, Teresa Stratas EST Violetta. Non seulement elle chante magnifiquement mais son jeu est criant de vérité. Domingo et Macneil ne sont pas en reste. En bref, ce film frôle la perfection et le 5/5...
Publié le 24 novembre 2007 par Corinne M

versus
11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Quand l'oeil et l'oreille divorcent
J'avais vu ce film lors de sa sortie en salles en 1983, je viens de le revoir pour la première fois, 30 ans après ; et mon impression, loin de changer, s'est accentuée, dans les bons points comme dans les mauvais. En d'autres termes, j'en pense la même chose aujourd'hui qu'à l'époque, à savoir : visuellement, on est proche du...
Publié il y a 13 mois par Roro


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

36 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Version filmée éblouissante mais ..., 24 novembre 2007
Par 
Corinne M (Pau, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
Tout est magnifique dans cette version filmée de F ZEFFIRELLI : la mise en scène, les décors, les costumes. L'orchestration est parfaite, Teresa Stratas EST Violetta. Non seulement elle chante magnifiquement mais son jeu est criant de vérité. Domingo et Macneil ne sont pas en reste. En bref, ce film frôle la perfection et le 5/5 !!

Alors pourquoi seulement 4 ? A cause de la qualité médiocre de l'image qui semble voilée, parfois un peu floue...je crois que ce film aurait mérité d'être remastérisé par Deutsche Grammophon .

Néanmoins, la magie de cette Traviata mérite qu'on passe sur ce défaut. Vous serez enchanté de la vision de ce DVD digne de figurer dans toute DVDthèque d'amateurs d'opéras.

A noter que l'audio nous est offert en stéréo et en DTS 5.1. et que les sous-titres sont très lisibles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


26 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une version filmée grandiose, 20 décembre 2007
Par 
Jean Marc Perriere (Lille, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
Mais non, vous vous trompez !... Ce flou artistique façon Hamilton, a été voulu par Zeffirelli à la prise de vue ... N'attendez donc pas que le DVD restitue une image de "dessins animés"... Il ne faut pas rebuter ainsi les éventuels acheteurs !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


20 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Absolument indispensable !, 13 avril 2009
Par 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
Vous aimez l'opéra ! N'hésitez pas et plongez dans l'intensité passionnée de cette oeuvre magistrale. Des décors en demi-teintes fastueux, une musique qui n'a plus rien à prouver mais encore tout à donner, des voix qui enchantent bien longtemps après que le film se soit achevé, un modèle d'excellence ! Et si vous n'êtes pas "branché" grande musique, c'est "LE" film-opéra qu'il faut pour vous laisser séduire !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Etonnant et émouvant..., 27 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
Je suis passionnée par l'oeuvre de Verdi et suis assez réticente dès qu'il s'agit d'opéras-filmés.Je me suis dit que des artistes tels Stratas, Domingo et Mac Neil ne pouvaient être décevants et ai fait confiance aux commentaires des internautes. Je ne l'ai pas regretté. Ce film est magnifique, tourné dans un cadre somptueux. Les chanteurs brillent autant par leurs chants que par leur jeu de scène. J'ai passé et passe encore de bons moments en le visionnant. J'ai eu la surprise de constater mes enfants de 17 et 14 ans l'ont également apprécié...Un DVD à acheter sans arrière-pensée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Quand l'oeil et l'oreille divorcent, 20 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
J'avais vu ce film lors de sa sortie en salles en 1983, je viens de le revoir pour la première fois, 30 ans après ; et mon impression, loin de changer, s'est accentuée, dans les bons points comme dans les mauvais. En d'autres termes, j'en pense la même chose aujourd'hui qu'à l'époque, à savoir : visuellement, on est proche du chef-d'oeuvre, musicalement, c'est un cauchemar.
Le problème que me pose ce film est qu'il s'agit d'une totalité, d'un tout, et on ne peut jouir de la fabuleuse partie visuelle sans subir en même temps l'exécution (c'est le cas de le dire) musicale et vocale particulièrement frustrante et irritante.
Commençons par la mise en scène. On aime ou on n'aime pas Zeffirelli, pour ma part je ne suis pas fan, cela ne m'empêche pas d'être subjugué ici par le soin apporté aux images et par le souci du détail qui caractérise le film de la première scène à la dernière. Le parti que prend Zeffirelli est très clair d'emblée : il s'agit de jouer à fond la carte de la surcharge décorative. Je ne suis pas sûr que cette option soit la meilleure, mais je suis admiratif du jusqu'au-boutisme avec lequel elle est réalisée ici. Le luxe des décors et des costumes est excessif jusqu'à l'invraisemblable, c'en est presque fatiguant pour la rétine, mais on peut certes se laisser aller à une passivité hédoniste et contempler avec émerveillement ces scènes plus chatoyantes les unes que les autres. Le faste vénéneux des scènes d'intérieur, le romantisme des scènes de campagne procurent un plaisir visuel qu’il serait triste de bouder.
Au crédit de la mise en scène, il n'y a pas que des belles images, mais aussi une direction d'acteurs précise et serrée, et par-ci par-là quelques idées géniales (comme par exemple les apparitions d'Alfredo dans le miroir lors du "sempre libera"). J'ose le dire : il y a des moments où Visconti serait fier du travail de son disciple. Quant au bal du deuxième acte, avec ses gitanes ses matadors, Zeffirelli réussit à le rendre aussi spectaculaire qu'un triomphe d’ "Aida".
Bref, vous l'aurez compris, un beau film certes, sur ce plan-là je suis consensuel, car c'est indiscutable.
Mais "La Traviata" est aussi un opéra, une œuvre, une partition, avec ses considérables exigences vocales. Et là, comme beaucoup, je suis nettement moins enthousiaste, pour ne pas dire carrément furieux.
Au nom de l'amour de l'art, de la probité, il convient de dénoncer haut et fort le scandaleux massacre que représente ce film. Zeffirelli s'est permis d'opérer dans la partition des coupures tellement nombreuses que l'oeuvre en est carrément défigurée. Pour vous donner une idée : les deux grands airs de Violetta sont donnés sans leur indispensable reprise, les deux cabalettes des "messieurs" passent à la trappe, Germont père ne chante que la moitié de son air (!), la grande scène de ce dernier avec Violetta est elle aussi considérablement tronquée, au troisième acte, toutes les scènes de transition sont sabrées, le rôle du médecin disparaît carrément… Au secours !
Les spectateurs sénescents allergiques aux mises en scène "modernes" seront certes émerveillés par ce film qu’ils trouveront "respectueux de l'œuvre". Excusez-moi, mais où est le respect de l'oeuvre lorsque celle-ci est ainsi déchiquetée ?
Passons aux interprètes, et là ce n'est pas non plus la fête. J'apprécie beaucoup James Levine comme chef d'opéra, mais ce n'est certes pas pour cette "Traviata" qu’il passera à postérité. Rien de rédhibitoire dans cette direction, c'est juste la lecture parfaitement anonyme d'un chef qui reste à la surface de la partition. Ce qui me met en colère, c'est que beaucoup de spectateurs qui ont vu ou regarderont ce film, auront l'impression, à la fin, d'avoir entendu "La Traviata" de Verdi, alors qu'ils n'en auront entendu qu'une caricature bien superficielle.
Venons-en à la prestation de Teresa Stratas, qui me divise autant que le film lui-même. Si je devais qualifier sa performance en deux mots ce serait ainsi : dramatiquement sublime, vocalement effroyable. Je m'explique. C'est évidemment une magnifique actrice, et c'est peu dire qu'elle est bouleversante dans ce rôle qu'elle incarne avec une vérité sidérante. Mais c'est aussi un rôle terriblement vocal, et les exigences redoutables (et contradictoires) du rôle n'excusent pas l'inacceptable : un timbre dépourvu de toute forme de beauté et surtout usé jusqu'à la corde, une voix sèche, au médium indigent, aux aigus systématiquement criés… La prestation chantée de Mme Stratas est pour le moins éprouvante à entendre. Mais pour tempérer cette sévérité, permettez-moi à nouveau d'insister sur la fabuleuse incarnation du personnage que ce film immortalise : pour moi, Violetta aura toujours le visage de Teresa Stratas et hier soir, elle m'a, une fois de plus, ému aux larmes. Sa lecture de la lettre au début du troisième acte est inoubliable.
Cela étant dit, je m’amuse bien à lire - ici et ailleurs - les commentaires de ceux qui disent qu’elle "chante magnifiquement" ou qu’elle a une "voix merveilleuse"… alala, le lyrique, et plus largement ce qu’on appelle bêtement la "musique classique", sont bien les domaines où ceux qui n’y connaissent rien trahissent très vite leur incompétence.
Aux côtés de Stratas, la quarantaine bien tapée, Placido Domingo incarne un Alfredo un peu mûr et trop maquillé, vocalement inadéquat. Il chante certes correctement, mais sa couleur et sa tessiture ne sont pas celles du rôle. Alfredo est un lyrique qui flirte avec le lyrique-léger (j'en veux pour preuve le fait que le rôle est souvent confié à des mozartiens), et la voix de Domingo est simplement trop barytonnante, trop ambrée de couleur et trop sombre de timbre pour être celle de l'emploi.
Germont père est un Cornell MacNeil vocalement aussi usé que Mme Stratas. En extrême fin de carrière, il n’a plus à proposer qu'une voix décharnée, aux sonorités nasales, et un chant dont la justesse flirte dangereusement avec la l'approximation. Aïe.
Alors en conclusion, beau film certes, je crois que nous sommes tous d'accord, mais musicalement, c'est une calamité. Que ceux qui ont envie de le voir ne s'en privent pas, c'est une fête pour les yeux. Mais si votre but est de connaître cet opéra, alors tournez-vous vers la version (en CD) de Muti avec Scotto, Kraus et Bruson qui, elle, respecte l’œuvre. Et pour ceux qui veulent une "Traviata" en DVD, l'option Netrebko/Villazon à Salzbourg, dans la formidable mise en scène de Willy Decker, me semble être le meilleur choix.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 TRAVIATA...... que dire?, 5 avril 2014
Par 
Cornier Michèle (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
Revoir cette oeuvre magistrale de Verdi fut pour moi un enchantement et m'a ramenée des années en arrière, lorsque j'avais, jeune, découvert ce film-opéra au cinéma. C'était les débuts des opéras filmés (Carmen, Don Giovanni.... etc) et pour moi qui aimais la musique classique, mais peu l'opéra, n'ayant pas les moyens financiers d'aller dans une salle destinée à l'époque. L'âge venant et les moyens s'améliorant, quel bonheur d'avoir pu découvrir d'autres interprètes, car à mon humble avis Theresa Stratas n'est pas la voix la meilleure pour le rôle. C'est mon opinion, qui n'est que personnelle, mais le plaisir de revoir les magnifiques décors et la mise en scène superbe fait passer un très bon moment.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pour les "innocents aux mains pleines"..., 27 septembre 2011
Par 
Carmen (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
Oserai-je être la voix dissonante dans ce concert harmonieux d'éloges ?!
Oui, je vais oser, tout en me gardant bien de laisser ma dissonance se dévoyer en fausse note.
Je me suis décidée à acquérir ce DVD parce que, irritant paradoxe, La Traviata, l'un des chefs d'œuvre de Verdi, l'une des cinq œuvres les plus jouées sur la planète lyrique, après le "four" de sa création en 1853 (qui avait attristé son visionnaire compositeur mais dont il ne s'était pas offusqué car il n'imputait jamais un insuccès ou un échec au public), ce chef d'œuvre universel, donc, est, en proportion de sa popularité indestructible, bien mal représenté dans la discographie et la vidéographie (j'ai bien dit : en proportion de sa popularité indestructible car il y a assurément quelques très belles versions de La Traviata mais pas autant qu'on le voudrait dans une pléthore de versions, et il y a surtout maintes calamités).
Cela est d'autant plus vrai que la Violetta de la seconde moitié du 20ème siècle, Maria Callas, n'a laissé aucune trace simplement acceptable de ses incarnations anthologiques (elle a été une soixantaine de fois Violetta entre 1951 et 1958), pour ceux qui sont nés trop tard : toutes les prises de son des enregistrements disponibles sont exécrables.
Ce qui m'a décidée à me procurer ce DVD, c'est une partie de l'affiche.
James Levine au pupitre, grand chef lyrique.
Placido Domingo, "ténor intelligent", alors à ses plus belles heures.
Franco Zeffirelli, pouvant certes pécher par un excès d'esthétisme exacerbé mais certainement pas par la moindre complaisance vulgaire ou inepte qui afflige trop de nos metteurs en scène contemporains.
Quant à Teresa Stratas, j'étais réservée.
Non pas dans sa crédibilité théâtrale car elle est idéalement humaine et fragile, tout comme l'est Violetta.
Non pas dans sa crédibilité physique car elle est idéalement belle et gracieuse, et ses yeux de biche aux abois qui mangent un visage fluet et délicat sont sans contestation possible les yeux de l'héroïne "dévoyée" (traduction de "traviata") avant d'être broyée.
Mais elle ne possède pas, selon l'heureuse expression d'André Tubeuf, "l'introuvable voix de Violetta".
Voix introuvable en effet (sauf exception) car Violetta a en réalité plusieurs voix, au fur et à mesure de la progression du drame intime dont elle est la proie.
Violetta a plusieurs voix parce qu'elle est, entre le lever et le tomber du rideau, courtisane frivole dans le désabusement, amoureuse fidèle dans l'espoir, compagne comblée mais soudain crucifiée par le chantage de la bienséance bourgeoise, maîtresse publiquement humiliée dans la méconnaissance, femme condamnée par la maladie quand ses bourreaux, père et fils, sont, trop tard, frappés par la prise de conscience et le repentir, autant de voix différentes qui se résolvent dans une voix unique, celle du murmure et du râle de la mort.
Vocalement, donc, n'est pas Violetta qui veut.
Et Teresa Stratas n'est pas Violetta.
Non, je n'oserai pas être aussi sévère qu'un critique pourtant très autorisé qui dit, tout en saluant ses qualités autres que vocales, que "l'écouter dans ce rôle qui la dépasse est une torture" (c'est terriblement sévère !), mais je dirai seulement que Teresa Stratas ne possède pas les voix changeantes de Violetta.
Et puis j'en viens à ce qui m'a vraiment indisposée et choquée dans ce film, ce qui m'a fait sursauter, pour dire vrai.
Ce sont les coupures.
Des coupures inadmissibles même si l'on comprend qu'elles sont "justifiées" par les nécessités de la mise en scène cinématographique.
Mais toute coupure dans une représentation verdienne est inadmissible.
Chez ce maître de la concision et de la véracité dramatiques, il n'y a pas une note superflue ni facultative, pas même un silence ou un soupir de trop.
Dans le cas particulier, les coupures, au nombre de trois au moins (à vérifier, je n'ai vu le film qu'une seule fois aujourd'hui) sont inadmissibles car il s'agit chaque fois de moments brefs mais intenses, sur le registre de la véhémence ou de la joie, qui disent mille choses.
La musique de Verdi est un tissu dense et insécable qui ne supporte pas le moindre accroc, aucune exigence cinématographique ne peut légitimer un coup de ciseau.
Mais revenons à ce qui est bel et bon.
James Levine ? sa direction est irréprochable, solide, exacte, sans faille.
Placido Domingo ? son incarnation est parfaite, bien qu'il soit objectivement un Alfredo un peu trop mûr, mais il a "tout bon", voix splendide, généreuse, vaillante, virile mais nuancée, et exempte de l'épaississement qui sévira plus tard, intelligence du rôle, intelligence tout court, prestance, engagement, chaleur et émotion.
Franco Zeffirelli ? avec sa vision d'esthète surinvesti mais surdoué et maîtrisé, il nous donne des images admirables, d'une beauté qui subjugue.
Il serait bien sot de bouder son plaisir, ces images étudiées et soignées dans le moindre détail sont un bonheur pour les yeux.
Et il y a des bijoux dans la mise en scène, comme, par exemple, la superbe chorégraphie de la fête chez Flora, dont l'extraversion brillante précède la suffocante scène du jeu, scène géniale s'il en est.
En conclusion, je recommande sans aucune réserve la vision de ce DVD aux "innocents", ceux qui ont les mains pleines..., c'est-à-dire, boutade mise à part, à toutes les enviables personnes qui ne connaissent pas intimement ou ne connaissent que de loin ou encore ne connaissent pas du tout l'art lyrique.
La critique raisonnée ne doit pas occulter la qualité majeure de ce film : pour ces personnes-là, enviables en ce qu'elles ont rendez-vous avec la découverte d'une île de beauté dans le gris de la laideur ordinaire, un tel spectacle est un irrésistible carton d'invitation.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Grand spectacle, 9 octobre 2010
Par 
Lydie D. "Lydie D" - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
On a ici affaire à un opéra et à un film à grand spectacle... T. Stratas ( Traviata) a beaucoup regretté que le metteur en scène soit plus attentif à l'aspect cinéma qu'à l'aspect vocal de son rôle. Je comprends sa frustration mais le spectacle est si beau que moi, simple spectatrice, je rêve. Les décors dégorgent de merveilles, les costumes donnent envie d'être essayés au moins une fois pour s'y voir et s'y croire. On baigne dans le luxe avec des chanteurs crédibles en acteurs, très présents, des voix bonnes et bien valorisées, des choeurs magnifiquement chantés... Bref un très grand et très beau spectacle, émouvant en diable. Il faut se laisser prendre au piège et les émotions sont garanties et puis, un petit bain d'extrême luxe dans d'aussi somptueux décors, par petit écran interposé, qu'est-ce que ça fait du bien même si cela reste du cinéma!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 magnifique spectacle, 13 décembre 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
le film de Zefirelli est un chef d'oeuvre , tout y est beau,l'interprétation, les décors, les costumes, la mise en scène, je suis enchantée d'avoir pu me le procurer, le dvd est extra, l'envoi a été rapide à ma grande satisfaction, j'en profite bien, merci
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une belle Traviata, 1 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi - La Traviata (DVD)
Ce film, très rapidement célèbre lors de sa sortie, permet de recréer une oeuvre encore plus intimiste que celle que l'on peut voir sur la scène d'un opéra. De merveilleux chanteurs et un grand moment d'émotion.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xaa2b25ac)

Ce produit

Verdi - La Traviata
Verdi - La Traviata de Franco Zeffirelli (DVD - 2007)
EUR 18,96
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit