undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes cliquez_ici Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles6
4,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:11,36 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 avril 2012
J'ai acheté cet album en téléchargement (MP3), à un prix extrêmement intéressant. Je n'ai pas été déçu. Comme d'habitude avec Harnoncourt, c'est un enregistrement à la fois d'excellente qualité sonore, et qui capte bien l'esprit de l'oeuvre. A mon avis, la Messe en si mineur est un des chefs-d'oeuvres absolus non seulement de Bach, mais de toute la musique de toute l'histoire. Je dois avoir au moins 15 versions de cette oeuvre dans ma collection; à ce prix-là, il serait très difficile de trouver une meilleure version que celle-ci. Si vous aimez la musique sacrée, et si vous avez toujours à découvrir cette oeuvre, je vous recommande vivement cet enregistrement. Ou alors si vous êtes discophage comme moi, cette version ne déçoit pas du tout.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2015
Réédition de la première version de la Messe en si par Harnoncourt en 1968 . Un jalon dans l histoire de l interpretation . Version iconoclaste et novatrice à l ' époque , qui fait aujourd ' hui figure de classique ....la roue a tournée , le charme est intact . Harnoncourt remettra les couverts vingt ans plus tard avec un choeur mixte et un style totalement différent et beaucoup plus rigoureux . Ma préférence va à cette seconde mouture , mais le prix serré de ce disque justifie d 'autant plus l ' achat et ainsi vous pourrez comparer ce que vingt ans de pratique supplémentaire peut apporter .
aux coté des versions Harnoncourt , ajoutez y celle de Gustav Léonhardt , qui vaut pour son équilibre dynamique , son architecture aboutie , ses impulsions , son naturel : un bijou grandiose et humain à la fois et celle d Andrew Parrot , où l effectif léger n 'empêche pas l ' énergie et la rigueur ( Kirkby radieuse ) , un peu à l 'opposé d 'un Brüggen , chef intègre qui envoute par son aisance et le soin apporté à soutenir les chanteurs d 'une vibrante manière , à qui l on pardonne du coup leurs menus défauts....
La musique de Bach ne souffrant selon moi d 'aucune limitation de chapelle ( ! ! ) , ajoutons pour faire bonne mesure le monument Klemperer , tout de grandeur , de finesse , avec des chanteurs admirables de sensibilité .....et le live 1950 du Bach festival de Karajan , en état de grace , avec la encore des chanteurs fabuleux et tant pis pour le son , c 'est un document inestimable .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2009
La ferveur des gravures des Harnoncourt et Leonhardt dans les oeuvres de Bach n'a jamais été égalée ni dépassée.
Ils nous plongent au coeur du XVIIIe siècle, parmi l'assemblée de l'église Saint-Thomas de Leipzig, il faut faire ce voyage avec eux, c'est une émotion irremplaçable !
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vers les plus hautes cimes. La Messe en si mineur consacre toute une vie : entamée en 1733 à des fins "diplomatiques", elle fut complétée par Bach dans ses toutes dernières années, alors qu'il était devenu presque aveugle.

Cette oeuvre monumentale représente la synthèse de tout ce que le cantor de Leipzig a pu apporter à la musique sur le plan stylistique et technique ; mais c'est aussi, surtout, la plus fantastique rencontre spirituelle entre le monde de la glorification catholique et le culte de la croix luthérien.

Aucune messe, aucun requiem n'a pu atteindre d'aussi hautes cimes par la suite : profitant de son hétérogénéité au lieu d'en souffrir, la Messe en si constitue l'expression ultime et parfaite d'une forme architecturale "rêvée, imaginée et enfin, réalisée" (A. Basso).

Nous retrouvons dans cet enregistrement, toute la magnificence de ce chef d'oeuvre impérissable, tant il demeure le sommet toujours ardent, brûlant de Bach.

Bruno LEROY.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2013
interprétation de référence par Niklaus Harnoncourt et le concentus musicus de Vienne pour ce double CD dans un boitier pratique et joliment décoré
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2013
Le défaut vient principalement du livret. Déjà le titre "in h-Moll" à la place de si mineur !
Le livret de 48 pages en 3 langues ( anglais, allemand, français ) est écrit trop petit et en gris clair !
C'est toujours un jeu de piste pour trouver le français pages 8 et 21 à 32.
Les paroles de la messe en latin sont traduites en anglais ( pages 44 et 45 ) mais pas en français !
Dernier détail le boitier ne s'ouvre pas pour le CD 2 : il est caché sous le CD1
Bref, quand les éditeurs auront-ils la bonne idée de fabriquer un livret différent par langue et par pays de vente ?
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
10,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)