Commentaires en ligne


64 évaluations
5 étoiles:
 (52)
4 étoiles:
 (10)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


114 internautes sur 121 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un régal !!!
Rome est une série remarquable sur bien des points : j'ai re-visionné toute la série avec un ami historien spécialiste de l'antiquité : bilan : à part quelques maladresses, ROME et surtout la saison 2, plus politique est inattaquable ! C'est déjà étonnant que l'antiquité vu par le prisme anglo saxon du...
Publié le 25 octobre 2007 par M. Marc Levy

versus
1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 une relative déception
Une fois vu je n'ai pas le désir de revoir cette série. C'est mauvais signe!
Coup de chapeau pour la réalisation, le jeu des acteurs et les moyens financiers pour une reconstitution de qualité.
Le problème est la superficialité du scénario. On aurait aimé mieux comprendre les enjeux politiques. les...
Publié le 15 septembre 2011 par Philippe Goldmann


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

114 internautes sur 121 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un régal !!!, 25 octobre 2007
Par 
M. Marc Levy "Marcuslivingstone" (Montpellier, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
Rome est une série remarquable sur bien des points : j'ai re-visionné toute la série avec un ami historien spécialiste de l'antiquité : bilan : à part quelques maladresses, ROME et surtout la saison 2, plus politique est inattaquable ! C'est déjà étonnant que l'antiquité vu par le prisme anglo saxon du cinéma ne soit pas anachronique ou tout simplement faux... Deuxième point : les acteurs : crédibles, jouant leur rôle à merveille (César magnifique, Marc Antoine par James Purefoy éclatant). Les décors sont absolument réussis et on imagine enfin ce à quoi pouvait ressembler la Rome antique. Le scénario est haletant dans la première saison et passionnant dans la deuxième. La quadrature du cercle est bouclée et vous allez donc posséder un véritable chef d'œuvre !!! Même la psychologie des personnage est bien vue, avec toute les nuances romaines et de l'antiquité en général sur les relations sociales, sexuelles, religieuses. On y croit toujours, on ne s'ennuie jamais, on apprend tout le temps... Bravo à la télé anglaise pour cet évenement !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La Rome d'en haut et la Rome d'en bas, 8 avril 2013
Par 
Semper Victor "FB" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
La série « Rome » marque un profond renouveau dans le monde de la mini-série historique télévisée.

Ses épisodes racontent l'agonie de la République romaine dans une période qui va du passage du Rubicon par César (-49) à l'avènement de l'empire, suite à la victoire d'Octavien sur Marc Antoine (-29). La série, et c'est sa force, raconte cette grande histoire directement au travers des agissements des protagonistes historiques (César, Pompée, Caton, Cicéron, Cléopâtre, Marc-Antoine, Brutus, Cassius, Octavien, Agrippa), tout en en proposant une seconde lecture via le destin d'hommes du peuple : le centurion Lucius Vorenus (Kevin McKidd) et le légionnaire Titus Pullo (Ray Stevenson), de la XIIIe légion Gemina (celle qui franchit le Rubicon avec César). De ces deux hommes on ne connait que les 10 lignes que César à écrit à leur sujet dans « La guerre des Gaules », et l'intelligence du scénario est de les utiliser, avec leur famille et les Romains de la plèbe en général, en contre-point de ceux qui dirigent la République finissante depuis le Sénat. Les femmes, jouent également un rôle important dans l'intrigue, que ce soit celles de l'aristocratie (Atia la nièce de César, Servilia la mère de Brutus, Livie la femme d'Octavien et bien entendu Cléopâtre) ou du peuple (Niobé la femme de Vorenus, Eirene, l'esclave dont Pullo est amoureux).

Les 12 épisodes de la saison 1 sont absolument prodigieux. Si dans les détails, la série prend quelques libertés avec l'histoire, elle évite tout anachronisme dans les mœurs et les mentalités et permet de se projeter de manière très convaincante dans un monde dont les valeurs sont finalement radicalement différentes de celles du notre. Dans cette Rome antique, conservatrice et patriotique, alors en train de mettre le monde à ses pieds tout en réglant ses problèmes internes (la lutte en populares et optimates), le personnage de Titus Pullo s'avère être central en traçant discrètement les limites entre le bien et le mal. Tant dans les scènes de batailles (épisode 1 ou 7), que dans cellles de la vie politique ou de la vie privée, la reconstitution minutieuse des lieux et des tenues transportent le spectateur deux mille ans en arrière. Quelques scènes constituent des moments d'anthologie : le combat de Pullo, condamné à affronter des gladiateurs et qui reçoit le soutien des vétérans de la « Treizième » ou encore l'assassinat de César. Les personnages d'Antoine (le génial James Putefoy) et de Cicéron son particulièrement bien utilisés. La rivalité d'Atia et de Servilia atteint également des sommets. Un grand moment de télévision !

Les 10 épisodes de la saison 2 se situent sans doute un cran en dessous de ceux de la saison 1. L'intrigue historique est également plus complexe, à l'image des turpitudes politiques qui opposent Octavien et Marc-Antoine aux assassins de César. Néanmoins la série conserve sa puissance évocatrice, sa qualité formelle et son rythme. On y découvre encore un peu plus le quotidien de la vie dans la Rome antique et le rôle méconnu des corporations de métiers, avec leurs luttes d'influences quasi-maffieuses (même si le terme est inapproprié). L'intelligence politique d'Octavien devenu adulte (Simon Woods) domine le scénario de la saison 2 sans éclipser le caractère fantasque et sans doute plus attachant de son rival Marc-Antoine. Les personnages de Vorenus et Pullo acquièrent quant à eux encore plus d'épaisseur. Les femmes quant à elles, continuent à développer leur influence et leurs rivalités parfois plus dévastatrices que celles de leurs époux ou amants. Encore une fois la série « Rome » s'affirme par sa maîtrise de son sujet et ses fantastiques qualités formelles.

HBO signe ici une série qui a fera date.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


70 internautes sur 78 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin Rome comme si nous y étions, comme si vous y étiez !!!, 19 octobre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
Ce qui c'est fait de mieux en terme de série sur Rome destinée au petit écran, tant cinématographiquement qu' historiquement : historiens spécialistes de la période comme consultants, casting remarquable, décors, costumes et couleurs somptueux, crudité et véracité des moeurs, sexe et violence intimement mêlés, les superlatifs me manquent. Forcément quelques petites erreurs dans le traitement (la perfection n'existe pas !!!), mais c'est Rome comme si vous y étiez en 22 épisodes indissociables (tounés d'une seule traite) et non en 2 saisons distinctes (marketing oblige !).
Le parti pris d'une période circonscrite dans le temps est excellent :
de la chute de Vercigérorix et donc de l'ascension de Jules César jusqu'à l'avènement d'Octave.
Cela nous rappelle ou nous fait réviser nos études de latin et les fameux "Commentaires de la guerre des Gaules" du même Jules César que nous avons tous essayer de traduire péniblement.. (et/ou Astérix !!!)
Allez, soyons vraiment fous, le summum aurait été atteint si les acteurs avaient interprêtés leur rôle en latin, à l'instar des acteurs dans les films de Mel Gibson sur la passion Christ ou sur les Indiens d'Amérique Latine.
A voir absolument pour les inconditionnels de la période et/ou pour ceux qui veulent appréhender l'Antiquité et Rome de façon intelligente.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


35 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Merveilleuse série, 5 janvier 2009
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
C'est la première fois qu'une série sur l'époque romaine est traitée avec autant de vérité et de précision. Coté comédiens, c'est une excellente démonstration de talents, une mise en scène et une direction d'acteurs exemplaires. Pas un instant on ne se lasse. Bravo pour les costumes, notamment les tenues des légionnaires du temps de Jules César, qui portaient bien un casque en bronze (type Buggenum pour les spécialistes, mis à part l'anneau de suspension), et un paquetage porté au bout d'une perche depuis la restructuration de l'armée romaine par le général Marius. L'ambiance de Rome dans son dédale de rues étroites, pas forcément reluisantes, nous rappelle que les images distillées par Hollywood, depuis des lustres, sont devenues obsolètes. Il y a une volonté manifeste de nous plonger dans la vie quotidienne, ce qui est intéressant au plus haut point. Lucius Vorenus et Titus Pullo ont réellement existé, ils sont cités dans la Guerre des Gaules de Jules César (livre 5, paragraphe 44) et sont choisis ici en qualité de fil conducteur durant toute la série.
Les techniques de prises de vues sont extraordinaires et dignes des meilleurs films. Avec un lecteur DVD doté d'un port HDMI upscaling 1080p et un écran plasma 1080p 100 Hz, on tire la meilleure qualité de cette série de 11 DVD, parfaitement pressée, restituant une image proche de la HD. Je dis bien proche de la HD. Bravo à Bruno Heller créateur de la série.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'Antiquité dépoussiérée !!! Génial !, 3 août 2009
Par 
ServaneL. (Midi-Pyrénées, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
Comment vous dire... Rome, c'est euh... tout ce qui a entraîné la chute de la République Romaine et la naissance de l'Empire Romain, le tout en 22 épisodes et avec le point de vue de deux plébéiens Titus Pullo et Lucius Vorenus. Ces derniers, respectivement légionnaire et centurion sont le fil rouge qui permettra au spectateur de rencontrer César, Pompée, Auguste, Atia, Cicéron, Marc Antoine, Cléopâtre et tous les autres.
La saison 1 s'attache à nous faire découvrir la guerre civile Pompée / César alors que la saison 2 est plutôt basée sur la lutte pour le pouvoir entre Marc-Antoine et Octave.

Les acteurs sont excellents (j'ai un faible pour Titus Pullo et la terrible Atia Julii) quant à l'audacieuse réalisation, n'en parlons pas... Euh, mais si, parlons-en : du sexe, du sang, de la violence, des complots, de l'histoire, des combats : Waouh !

Bon alors à moins que vous ne supportiez que "le pays merveilleux de Candy" et que votre seuil-tolérance-intrigue s'arrête à "plus belle la vie", foncez et visionnez in extremis "ROME" car vous ne serez pas déçus !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ah, c'est du brutal!, 25 novembre 2011
Par 
Michel Gonon (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
J'ai récemment découvert cette série qui m'a laissé pantois. Jamais un péplum n'avait montré Rome sous un tel jour. Des palais aux bas-fonds en passant par les maisons nobles, tout y passe. Des truands égorgeurs de rue aux notables complotant dans l'ombre, en passant par les militaires, les gladiateurs,les vestales et les esclaves, aucun personnage n'a été oublié.

Nous avons affaire à une grande fresque où la grande Histoire côtoie les petites ce qui forcément mèle réalité et fiction. De la victoire de César sur Vercingétorix jusqu'à l'avènement d'Octave, c'est toute une page de l'Histoire de Rome qui défile sous nos yeux, à travers les aventures de deux anciens soldats de la XIIIème légion, Pullo et Vorenius.
Si ces aventures sont romancées, les deux personnages ont réellement existé et ont été cités par César dans ses "Commentaires de la guerre des Gaules". Un coup de chapeau aux deux acteurs Kevin McKidd et Ray Stevenson que j'ai découverts par le biais de cette série.

J'ai une préférence pour Titus Pullo, personnage complexe, fidèle en amitié, en amour, fidèle à ses chefs et à la mémoire de son unité, venant en aide aux enfants de Vorenius, mais aussi capable de la plus grande brutalité. Ray Stevenson, de part sa haute stature mais aussi de son charisme, crève l'écran.

Rome est une série qui devrait ravir les amateurs de péplums, mais attention elle n'est pas à mettre entre toutes les mains. Certaines séquences de violence, de sexe ainsi qu'un langage très cru peuvent choquer les personnes sensibles.

A l'approche des fêtes de fin d'années, ce coffret peut devenir un beau cadeau pour les amateurs du genre. Alors, à vos dvd!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique!, 1 mai 2010
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
Ce coffret est superbe, si vous voulez aquérir les deux saisons, prenez ce coffret plutôt que d'acheter les 2 séparements! Quand à l'histoire, elle est extraordinaire, très bien réalisée, les acteurs sont incroyables et c'est très réaliste. J'ai été impressionnée. SI vous aimez les séries historiques comme les Tudors, Rome ne vous decevra pas!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UNE SÉRIE D'UNE QUALITÉ EXCEPTIONNELLE !!!, 24 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
Que dire si ce n'est que ce genre de projets mérite tous les éloges. Même si, elle se joue parfois de la réalité historique, c'était le choix du staff de privilégié plus « l'authenticité » pour plus de crédibilité:dixit : " la série est considérée par des spécialistes comme donnant une vision crédible de l'époque et plutôt fidèle à la réalité historique, autant que faire ce peut ". Que de qualités ici, le dernier héritier des péplums "classiques" avant l'arrivée de la mode "300" dont découle la série Spartacus ( par ailleurs très divertissante ). Honnêtement cette série m'a tenu en haleine de bout en bout. C'est remarquablement scénarisé, l'ambiance est excellente ( Rome grouille de vie ), les acteurs sont largement à la hauteur et l'émotion est au rendez-vous. Dommage qu'il n'y ait pas davantage de séries historiques de cette qualité. J'ai acheté les dvd récemment après l'avoir vu une première fois il y a quelques années et j'ai été aussi happé qu'au premier visionnage. 5 étoiles amplement méritées.

Rome est une série télévisée américano-britannico-italienne en 22 épisodes répartis en deux saisons, créée par John Milius, William J. MacDonald et Bruno Heller. Elle raconte l'histoire des dernières années de la République romaine, depuis la fin de la guerre des Gaules jusqu'à l'avènement d'Auguste, mais ses deux personnages principaux sont deux soldats romains qui se retrouvent pris dans la tourmente des évènements.

Série télévisée au budget le plus élevé de l'histoire à l'époque de sa production, Rome a connu un succès critique et commercial et a été plusieurs fois nommée aux Emmy Awards et aux Golden Globes, remportant au total 7 Emmy Awards. Cependant, le nombre de saisons a dû être ramené de cinq initialement prévues à deux, en raison du coût trop important des épisodes de la série.

Rome a été diffusée entre le 28 août 2005 et le 25 mars 2007 sur HBO, entre le 2 novembre 2005 et le 22 juillet 2007 sur BBC2 et à partir du 17 mars 2006 sur Rai 2. En France, la série a été diffusée à partir du 29 juin 2006 sur Canal+, dès le 1er juin 2009 sur M6, à partir du 22 juin 2011 sur Arte et depuis le 12 octobre 2012 sur D8 ; en Belgique francophone sur BeTV puis à partir du 9 janvier 2007 sur La Une ; au Québec et au Nouveau-Brunswick sur Super Écran et plus tard sur Mystère et en Suisse sur TSR1 à partir du 12 novembre 2008.

Synopsis :

Cette série relate à la fois les évènements ayant entraîné la chute de la République romaine et la naissance de l'Empire romain, vus à travers les yeux de leurs principaux protagonistes, et la vie et les aventures de deux soldats de la Treizième légion, le légionnaire Titus Pullo et le centurion Lucius Vorenus, qui sont témoins de ces évènements, et parfois même les influencent.

La première saison débute lorsque Jules César revient de Gaule à la fin de son mandat de proconsul, refuse de libérer ses légions selon l'ordre du Sénat, et s'apprête à franchir le Rubicon à la tête de ses légions et à marcher sur Rome. Dès lors, l'action retrace les luttes de pouvoir entre Pompée et César, jusqu'au
triomphe de César et à l’assassinat de ce dernier aux Ides de Mars en 44 av. J.-C.. Lucius Vorenus, sous la protection de César et de Marc Antoine, y entreprend son ascension sociale qui va le conduire jusqu'au Sénat avant d'être victime d'un drame familial, alors que Titus Pullo noue des liens avec le jeune Octave tout en éprouvant des difficultés à réintégrer la vie civile.

La deuxième saison reprend le thème de la lutte de pouvoir, mais cette fois-ci entre Marc Antoine et Octave, après l'assassinat de César. Elle se termine sur la mort de Marc Antoine et de Cléopâtre en Égypte et le triomphe final d'Octave qui devient le premier empereur romain sous le nom d'Auguste. Lucius Vorenus connait une brutale descente aux enfers et devient le chef d'une bande de brigands de l'Aventin avant d'attacher son destin à celui de Marc Antoine, et Titus Pullo, récemment marié, aide son ami à sortir de sa mauvaise passe avant de devenir son second, puis de le remplacer quand Vorenus part pour l'Égypte. Quand Octave part lui-même pour l'Égypte, il emmène Pullo avec lui, permettant ainsi aux deux vieux amis d'être réunis une dernière fois.

Production :

Développement:

John Milius et William J. MacDonald ayant soumis l'idée d'une mini-série sur l'Antiquité romaine à la chaîne HBO, celle-ci, après leur avoir adjoint le scénariste Bruno Heller, décide d'en faire une série à part entière. En 2002, HBO et la BBC se mettent d'accord pour co-produire la première saison de la série, comprenant douze épisodes d'une durée d'approximativement 50 minutes, pour un budget s'élevant à 100 millions de dollars, HBO et la BBC contribuant respectivement pour des montants de 85 et 15 millions de dollars. Les deux réseaux télévisés s'étaient déjà associés auparavant pour la production de la série Frères d'armes mais pas en tant que co-producteurs.

L'exemple à suivre, avec beaucoup plus de moyens et d'une manière plus moderne, était pour les producteurs la série Moi Claude empereur. Les créateurs de la série ont adopté un ton qu'ils ont voulu le plus réaliste possible et qui comprend de nombreuses scènes de violence et de sexe, ainsi qu'un langage assez cru. Ce parti pris de montrer une vision de Rome sans concession où le luxe côtoie la plus grande pauvreté, et qui démarque la série des péplums, a entraîné des problèmes en Italie, la RAI décidant de remplacer les scènes de sexe et de violence les plus explicites par des versions édulcorées.

La saison 2 de la série, comprenant 10 épisodes, atteint quant à elle le budget pharaonique de 125 millions de dollars, en raison de décors encore plus imposants et de la reconstitution de la bataille de Philippes et de la ville d'Alexandrie, nécessitant de nombreux effets spéciaux.

Tournage :

Rome est la première série anglophone entièrement tournée dans un pays non-anglophone, l'Italie. C'est en effet dans les studios romains de Cinecittà qu'ont été constitués les décors, reproductions de la Rome antique avec son Forum, ses villas patriciennes et ses bas quartiers, et qu'a été tournée la série entre mars 2004 et mai 2005. La construction de ces décors a nécessité la participation d'une équipe internationale de 350 personnes. Mais une partie importante de ces décors a été détruite lors de l'incendie du 10 août 2007 des studios Cinecittà. Une partie de ces décors est réutilisée par la série Kaamelott.

La série a été filmée en 35 mm avec des caméras Arriflex, et de la pellicule Kodak Vision2 200T 5217 et Kodak Vision2 500T 521815. Pour donner plus de crédibilité, de nombreux figurants ont été choisis parce qu'ils exerçaient la même profession dans la vie réelle que dans la série. La bande originale est de Jeff Beal, déjà connu pour ses musiques des séries Monk et La Caravane de l'étrange. Dans un souci de réalisme, Beal a composé et enregistré la musique à l'aide d'instruments qui existaient au temps de la République romaine.

Diffusion et arrêt de la série:

Le premier épisode de la série est diffusé sur HBO le 28 août 2005 et est vu par 3,8 millions de téléspectateurs ( près de 9 millions sur l'ensemble de ses diffusions). La série conserve des audiences similaires sur l'ensemble de la saison ( le dernier épisode étant diffusé le 20 novembre 2005 ) et HBO, satisfaite de ces audiences, annonce publiquement la production d'une seconde saison au mois d'avril 2006. La saison 2 est diffusée sur HBO du 14 janvier 2007 au 25 mars 2007.

En France, les diffusions des deux saisons de la série sur Canal+ ont attiré en moyenne 750 000 et 600 000 téléspectateurs, une bonne audience pour cette chaîne. Rome a également eu des audiences correctes en Grande-Bretagne sur la BBC Two, mais a été un échec en Italie, Rai 2 renonçant même à diffuser la saison 220. À l'origine prévue pour comporter cinq saisons, la série s'est arrêtée au bout de deux saisons en raison du coût trop élevé des épisodes, et ce malgré son succès international. Cette décision prise par HBO durant le tournage de la saison 2 a ainsi poussé Bruno Heller à intégrer les principaux éléments qui étaient prévus pour les saisons 3 et 4 dans celle-ci, ce qui explique la façon dont les évènements s'accélèrent durant la deuxième partie de la saison 2. On sait ainsi que les saisons 3 et 4 devaient se dérouler en grande partie en Égypte et que la saison 5 devait traiter de l'ascension d'un certain messie en Palestine.

En février 2008, l'acteur Ray Stevenson, interprète de Titus Pullo, a annoncé dans une interview qu'un projet de film sur Rome était en cours de développement avec Bruno Heller pour écrire le scénario, et, en mars 2010, il est confirmé qu'Heller a terminé le scénario et qu'il est désormais à la recherche d'un metteur en scène et d'un distributeur.

Distribution :

Saisons 1 et 2 :

Kevin McKidd (VF : Alexis Victor) : Lucius Vorenus, un centurion loyal et honorable qui est tiraillé entre son devoir envers ses supérieurs, ses idéaux républicains et les besoins de sa famille.
Ray Stevenson (VF : Marc Alfos) : Titus Pullo, un légionnaire impulsif, insouciant, débauché et aux tendances violentes mais doté malgré tout d'un bon fond.
James Purefoy (VF : Edgar Givry) : Marc Antoine, le principal lieutenant de César, un arrogant hédoniste à la franchise brutale.
Max Pirkis/ Simon Woods (VF : Yann Le Madic/ Cédric Dumond) : Octave, petit-neveu et héritier de César, adolescent d'une intelligence exceptionnelle mais froid et détaché. Il devient l'empereur Auguste à la mort de César.
Polly Walker (VF : Juliette Degenne) : Atia, la nièce de César et la mère d'Octave et d'Octavia, manipulatrice influente et immorale prête à tout pour protéger son rang et sa famille.
Lindsay Duncan (VF : Anne Kerylen) : Servilia, la mère de Brutus et l'amante de César, ennemie jurée d'Atia.
Tobias Menzies (VF : Antoine Nouel) : Brutus, jeune aristocrate déchiré entre ses valeurs républicaines et son attachement à César.
Kerry Condon (VF : Laura Préjean) : Octavia, la sœur aînée d'Octave, prise dans les intrigues de sa famille.
David Bamber (VF : Philippe Peythieu) : Cicéron, politicien modéré qui cherche à ménager tous les partis.
Nicholas Woodeson (VF : Jacques Bouanich) : Posca, esclave de César qui lui sert de confident et d'aide de camp.
Lee Boardman (VF : Gilles Morvan) : Timon, juif romain qui est l'exécuteur des basses œuvres d'Atia.
Chiara Mastalli (VF : Barbara Tissier) : Eirene, esclave d'origine germaine recueillie par Titus Pullo, qui est amoureux d'elle.
Lyndsey Marshal (VF : Barbara Kelsch) : Cléopâtre, reine d'Égypte qui cherche à s'assurer l'alliance et la protection de César, puis de Marc Antoine.
Guy Henry (VF : Gabriel Le Doze) : Cassius, un sénateur ami de Brutus qui veut la perte de César.
Coral Amiga (VF : Caroline Lallau) : Vorena, la fille aînée de Lucius Vorenus et de Niobé.
Rick Warden (VF : Arnaud Arbessier) : Quintus Pompée, le fils de Pompée le Grand, grossier et violent.
Michael Nardone (VF : David Kruger) : Mascius, ancien camarade de Pullo et Vorenus au sein de la Treizième légion.
Lorcan Cranitch (VF : Pierre Laurent) : Erastes Fulmen, le chef d'une bande organisée de criminels.
Esther Hall (VF : Edwige Lemoine) : Lyde, la sœur de Niobé.
Ian McNeice (VF : Michel Vocoret) : le crieur public

Saison 1 uniquement:

Ciarán Hinds (VF : José Luccioni) : Jules César, ambitieux, calculateur et sans scrupules, mais généreux aussi bien avec ses amis qu'avec ses ennemis.
Kenneth Cranham (VF : Pierre Dourlens) : Pompée, figure légendaire de la République à la recherche de sa gloire passée.
Indira Varma (VF : Claire Guyot) : Niobé, l'épouse de Lucius Vorenus, qu'elle n'a pas vu pendant presque huit ans jusqu'à son retour de Gaule.
Karl Johnson (VF : Pierre Baton) : Caton, politicien conservateur et défenseur de la République.
Paul Jesson (VF : Robert Darmel) : Metellus Scipion, un sénateur ami de longue date avec Caton.
Enzo Cilenti (VF : Adrien Antoine) : Evander Pulchio, le mari de Lyde, qui aime sa sœur Niobé.

Saison 2 uniquement:

Allen Leech (VF : Fabrice Josso) : Agrippa, ami et conseiller militaire d'Octave, il est aussi amoureux d'Octavia.
Zuleikha Robinson (VF : Olivia Luccioni) : Gaia, ancienne tenancière d'un lupanar qui met ses talents au service de l'organisation de Lucius Vorenus.
Alex Wyndham (VF : Alexandre Gillet) : Mécène, ami et conseiller d'Octave, il est corrompu et débauché.
Daniel Cerqueira (VF : Arnaud Arbessier) : Memmio, le chef d'une bande rivale de celle de Vorenus.
Alice Henley (VF : Marie-Eugénie Maréchal) : Livie, l'épouse d'Octave.
Camilla Rutherford (VF : Dorothée Pousséo) : Jocaste, une amie d'Octavia.
Ronan Vibert (VF : Bernard Lanneau) : Lépide, membre du second triumvirat avec Marc Antoine et Octave.

Épisodes:

Première saison (2005): 12 épisodes.

1 Le Vol de l'aigle (The Stolen Eagle)
2 Une république fragile (How Titus Pullo Brought Down the Republic)
3 Le Venin de Cerbère (An Owl In a Thornbush)
4 Bons augures, mauvais présages (Stealing From Saturn)
5 Jeux de dupes (The Ram Has Touched The Wall)
6 Octave devient un homme (Egeria)
7 Vaincre ou mourir (Pharsalus)
8 Un trône pour deux (Caesarion)
9 Marchés de dupes (Utica)
10 Le Triomphe de César (Triumph)
11 Espoirs déçus (The Spoils)
12 Les Ides de Mars (Kalends of February)

Deuxième saison (2007) : 10 épisodes.

1 L'Héritage de César (Passover)
2 Fils de Hadès (Son of Hades)
3 Le Message de Cicéron (These Being the Words of Marcus Tullius Cicero)
4 Frères ennemis (Testudo Et Lepus (The Tortoise And the Hare))
5 Octave, jeune consul (Heroes of the Republic)
6 La Liste d'Octave (Philippi)
7 Le Mariage de Marc Antoine (Death Mask)
8 Secrets et Trahisons (A Necessary Fiction)
9 Le Voyage à Alexandrie (Deus Impeditio Esuritori Nullus (No God Can Stop A Hungry Man))
10 Au sujet de ton père (De Patre Vostro (About Your Father)

Récompenses :
Emmy Award :

2006 : Meilleure direction artistique pour les épisodes Un trône pour deux, Le Triomphe de César et Les Ides de Mars
2006 : Meilleurs costumes pour l'épisode Le Triomphe de César
2006 : Meilleures coiffures pour l'épisode Bons augures, mauvais présages
2006 : Meilleurs effets spéciaux pour l'épisode Le Vol de l'aigle
2007 : Meilleure direction artistique
2007 : Meilleure photographie pour l'épisode L'Héritage de César
2007 : Meilleures coiffures pour l'épisode Au sujet de ton père
Directors Guild of America Award :

2005 : Meilleur réalisateur dans la catégorie Série dramatique pour Michael Apted (pour l'épisode Le Vol de l'aigle)

Nominations :

La série a été en outre plusieurs fois nommée dans diverses catégories, et notamment pour les Golden Globes 2005, dans les catégories Meilleure série dramatique et Meilleure actrice dans une série dramatique ( pour Polly Walker ), et aux British Academy Television Awards 2008 dans la catégorie Meilleure série dramatique.

Fidélité historique :

Plusieurs inexactitudes concernant les événements et les personnages historiques parsèment la série et le co-créateur Bruno Heller a déclaré à ce sujet que l'équipe « essayait de trouver un équilibre entre ce que les gens ont vu des représentations précédentes et une approche plus naturaliste. La série s'intéresse plus à la façon dont la psychologie des personnages affecte l'histoire qu'à suivre l'histoire telle que nous la connaissons. » Le consultant historique de la série, Jonathan Stamp, fait également la remarque que la série recherche plus « l'authenticité » que la « fidélité historique ». Néanmoins, les créateurs de la série insistent sur le fait qu'ils ont voulu retranscrire de façon aussi précise que possible la vie quotidienne et les mœurs de l'époque, et qu'ils ont montré une Rome sale, dangereuse et populeuse telle qu'elle devait l'être à l'époque, très loin de la version hollywoodienne de la ville telle qu'on la voit dans les péplums.

De même, bien que les personnages de Lucius Vorenus et Titus Pullo soient historiquement deux personnages anecdotiques cités dans les Commentaires sur la Guerre des Gaules par Jules César ( cinquième livre ), ils y sont mentionnés comme deux centurions rivaux qui se sauvent la vie à tour de rôle au combat, leurs aventures et leurs implications dans les évènements de l'époque telles qu'elles sont relatées dans la série sont purement fictives. Mais la plus grande licence artistique prise par les auteurs avec l'histoire concerne la condensation de la chronologie historique pour des raisons scénaristiques car, historiquement parlant, plus de vingt années séparent le premier épisode de la saison 1 du dernier épisode de la saison 2. Malgré cela, et bien que présentant quelques anachronismes et beaucoup de libertés avec l'histoire, la série est considérée par des spécialistes comme donnant une vision crédible de l'époque et plutôt fidèle à la réalité historique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Avis de latiniste, 2 août 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
Agrégée de lettres classiques, je suis époustouflée par la qualité et la justesse de cette série. On pourra toujours chipoter et trouver une allure trop anglo-saxonne à certains acteurs mais l'ensemble reste très crédible, sans sentimentalisme imbécile, et très prenant. La BBC doit y être pour quelque chose ( et Cinecitta !). De plus, le coffret de l'intégrale est superbe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La Magie de la Rome Antique recrée chez vous!, 23 août 2009
Par 
Adrien Desportes "HADRIANUS" (Clermont-Fd, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rome - L'intégrale [Édition Limitée] (DVD)
Somptuosité des décors et des costumes, recherches architecturales & historiques précises, interprétations remarquables, scénario haletant, la ROME Impériale magnifiquement reconstituée dans ses moindres détails, ce sont 10 heures d'enchantement qui vous replongent au 1er siecle avant J.C dans la plus grande ville du monde antique avec un réalisme rarement vu pour une série télé.A l'instar du SATYRICON du grand FELLINI, c'est un enchantement, une réussite rare où l'humanisme le dispute au cauchemar, et ou l'héroïsme des actes est sans cesse contrebalancé par la violence des moeurs et la dépravation des sentiments. Une totale réussite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rome - L'intégrale [Édition Limitée]
Rome - L'intégrale [Édition Limitée] de Carl Franklin (DVD - 2007)
EUR 39,99
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit