Commentaires en ligne 


8 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Variation autour du verbe délirer, 12 septembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autorisation de délirer (CD)
Le deuxième album de Thiéfaine est un régal d'acrobaties verbales. Plus rock-blues que le précédent, avec un son toujours incertain, il voit apparaître pour la première fois le guitariste Claude Mairet. Il suffit d'écouter le délirant "Vierge au dodge 51", l'émouvant "Autorisation de délirer" et le sublime "Alligator 427", un hymne, pour mesurer la beauté des compositions et la richesse des mots. Inclassable donc génial.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Troublant, 17 octobre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autorisation de délirer (CD)
Deuxième album pour Thiéfaine.
Un peu plus de moyens mais le tout reste très artisanal et a un peu mal vieilli côté musical.
Il n'en demeure pas moins que les textes font mouche et que l'ambiance est poisseuse et humoristique à souhait, ce qui n'est pas incompatible, la preuve !
De la pomme d'amour saupoudrée à l'acide chloridrique!
Thiéfaine a laissé de côté son costume de baba-cool et ciré ses bottes en cuir et nettoyé ses cuillères à café.
L'album sent la sueur et l'alcool, et c'est bon!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 veuillez parler à mon juke-box, 17 juin 2011
Par 
philb - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autorisation de délirer (CD)
Le second album de Hubert-Félix Thiéfaine transforme en beauté l'essai de "Tout corps vivant branché sur le secteur". Il s'y montre encore plus audacieux dans dans tous les domaines. Et surtout, il nous avoue ses deux influences majeures: celle des héros du rock anglo-saxon (Stones, Beatles, Who, Lou Reed, Bob Dylan, Hendrix) passés en revue avec un humour décapant dans "Rock autopsie", l'un des sommets du disque. Et celle, moins évidente, de Léo Ferré, qu'il revendiquera à maintes reprises et sans détours par la suite. Elle est présente dans le petit texte d'"Autorisation de délirer", dont les images fulgurantes rappellent les brûlots comme "Le Chien" ou "La solitude", scandés autrefois par le vieux poète anarchiste. Ce court monologue sert d'introduction à la chanson majeure de l'album: "Alligators 427" qui deviendra vite (et à juste titre) un classique incontournable de Thiéfaine. Ce texte criblé d'images apocalyptiques, qui crache les mots "mutants", "centrale nucléaire", "cancer" à la face de l'auditeur médusé, reste plus de trente ans après d'une effrayante pertinence. On ne s'attardera pas sur "La vierge au dodge 51", autre classique s'il en est, où Hubert-Félix nous rappelle son goût pour l'écriture automatique chère aux poètes surréalistes, Breton en tête. En revanche, quelle claque reçue à l'écoute des deux morceaux les plus longs et ambitieux de l'album: d'abord "La queue", magistral inventaire de toutes les contraintes sociales, qui aboutit à un refrain irrésistible de drôlerie et de pessimisme. On pense à la chanson "Au suivant" de Jacques Brel, en plus moderne et en plus délirant. Et puis, quelques plages avant, un texte toujours d'actualité, qui écorne avec élégance et originalité la classe politique: "L'homme politique, le roll mops et la cuve à mazout" (rien que le titre, tout un programme, pas politique bien sûr...). D'autres morceaux plus légers comme "La môme kaléidoscope" (qui annonce le futur chef-d'oeuvre Lorelei Sébasto cha) ou "Enfermé dans les cabinets" (une satire proche de l'univers de Renaud, hélas gâchée par son orchestration disco) rendent cet album parfaitement digeste et incroyablement varié. Un sommet de provocation et de densité poétique à redécouvrir de toute urgence en ces temps difficiles...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Délirant, 14 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autorisation de délirer (CD)
Du bon rock bien barré, une ambiance bizarre et des textes impressionnants. Pourquoi ce mec n'a pas été reconnu plus tôt
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Album HFT, 9 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autorisation de délirer (CD)
C'est un vieil album... celui avec lequel j'ai découvert Thiéfaine. Pourtant quand on entend Alligator 427 c'est terriblement d'actualité. Je ne boude pas mon plaisir et je mets l'album !!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Thiéfaine, sacré vieux fou!, 23 août 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autorisation de délirer (CD)
On retrouve dans cet album le génie de Thiéfaine incompris de beaucoup.
Il délivre ici à travers son délire une de ses plus belles réussites.
Alors "autorisation de délirer", oui, milles fois oui.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Que du bonheur !, 8 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autorisation de délirer (CD)
Je n'avais pas écouté HFT depuis pas mal d'années et la dernière fois était sur mes vinyles ... j'ai craqué et j'en ai racheté 3 d'un coup !!! Notre déjanté national ne prend pas une ride, de quoi faire pâlir bien des pseudos compositeurs interprètes de maintenant (ça, c'est un avis bien personnel). La qualité sonore est très bien. Vraiment un sans faute.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 INCONTOURNABLE, 22 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autorisation de délirer (CD)
Ce CD fait partie des incontournables de HFT ! Avec des chansons telles La Vierge au Dodge, Alligators 427, etc... Thiefaine ne décois pas et reste dans le style de ses débuts !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Autorisation de délirer
Autorisation de délirer de Hubert-Félix Thiéfaine (CD - 2007)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit