undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles43
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Je n'avais vu ces deux films ni au cinéma, ni à la télé, ni en DVD.

J'adore Eastwood, comme réalisateur encore plus que comme acteur, mais bon, je les avais ratés, ou plutôt négligés : le thème de la mémoire et du drapeau, j'étais méfiant.

Evidemment, j'avais tort !

Ces deux films n'ont strictement rien à voir entre eux : seuls le lieu et le moment sont communs, et encore... deux civilisations tellement différentes, vivant dans deux époques différentes de leur évolution, se croisant sans jamais se comprendre, voire même se percevoir. Eastwood est un véritable génie de nous donner ainsi deux films démontrant à quel point deux univers peuvent se croiser, se combattre, se détruire, sans jamais se comprendre.

Le bluray est une réussite incroyable. L'image est hallucinante, le son (en VO : c'est à dire en Anglais pour Mémoires et en japonais pour Lettres, car comme le dit Eastwood, c'est un film japonais, pas un film américain) est tout aussi incroyable, alliant la puissance et la délicatesse, la beauté et l'horreur.

A noter d'innombrables bonus sur Mémoires, tous indispensables.
Lettres en propose un peu moins (et pour cause, Mémoires est une gigaproduction alors que Lettres est un petit film intimiste en comparaison).
0Commentaire|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2008
S'il y a un dieu du cinéma, on peut le remercier de nous avoir donné Clint Eastwood. D'acteur charismatique, il est passé au statut de réalisateur incontournable. Et de tous ses films (tous excellents, soit dit au passage) je crois que ces deux-là sont les meilleurs. Quelle meilleure solution pour condamner la guerre que de la décrire du côté de ceux qui la gagnent et de ceux qui la perdent? Et quand on est soldat à Iwo Jima, qu'on soit GI ou fantassin impérial, est-on vainqueur de quelque chose au final?
Dans Mémoires de nos Pères, Eastwood se penche sur l'intrigue qui entoure le cliché militaire le plus connu de l'histoire, qui sont ces soldats qui ont planté la bannière étoilée sur le mont Suribachi? Comment ont-ils été obligés de faire de la propagande pour l'effort de guerre américain? L'opinion publique et les médias se soucie-t-elle réellement du traumatisme de ces hommes comme vous et moi qu'on expédie au front? Dans son opus "Américain", Eastwood aborde donc d'avantage l'aspect politique d'Iwo Jima, dans un film lancé sur un faux rythme. Ce n'est pas vraiment un film de guerre mais un film politique sur la guerre. Il n'en est pas moins bouleversant.
Lettres d'Iwo Jima, le film "Japonais", est un témoignage des soldats nippons qui se sont fait bombarder des jours durant par l'US Navy, mitrailler, obligés de se faire exploser à la grenade, rendant tout commandement impossible au général Kuribayashi (que Ken Watanabe interprète de façon extraordinaire). Ici, Eastwood a tenu à mettre l'accent sur la valeur humaine de ces soldats, eux aussi des hommes comme vous et moi. Le personnage de Saigo, petit fantassin régulier au caractère trempé est vraiment très intéressant. L'intention du réalisateur est bien de donner un aspect sympathique à ces soldats japonais, et pourquoi n'en serait-il pas ainsi? Après tout, aucun d'eux n'est un criminel de guerre. Kuribayashi a même beaucoup d'amis dans l'armée américaine et ses souvenirs rendent ce film très émouvant tant il montre que la qualité des relations entre êtres humains peut être brisée par les conflits militaires.

Dans les bonus (oui j'y viens!!!) on nous explique en dehors des making of les raisons qui ont poussé Clint Eastwood à réaliser ces deux films. Un travail de recherche biographique très intense a été réalisé pour connaitre et redonner vie à ces soldats, soit par un livre écrit par le fils d'un héros américain de la bataille, ou grâce aux fameuses lettres des soldats nippons retrouvées lors de fouilles archéologiques. L'avant-première du film "Japonais" au Japon est extrêmement touchante et nous font retenir ces deux mots tout simples : RESPECT et AMITIE.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2010
Beaucoup de réalisateurs américains ont été tenté à parler de belligérants à leur place, que ce soit pour en faire des héros comme si souvent dans le cinéma des années 50-60, ou des anti-héros dans le cinéma des années 70-80...mais aucun d'entre eux n'a su trouver le ton "juste" comme notre Clint Eastwood, et cela l'auteur le justifie par une recherche systématique d'honnêteté dans l'histoire comptée comme dans le jeu des acteurs; C'est parce que l'émotion doit sortir de leur instinct, de leurs tripes, que leur performance dépasse l'obstacle de la langue.(pour le 2éme film casting 100% japonais!). Monsieur C.Eastwood a voulu honorer par ces films les oubliées de la guerre, les veuves et les épouses, tant de morts qui espèrent vainement leur sacrifice utile, ou au minimum obtenir par celui ci le souvenir de leurs proches, alors même que la société plus tard a besoin d'oublier ces horreurs pour avancer. Le premier film était réussi, (il est d'ailleurs très pertinent de recouper sans interférence moralisatrice le point de vue de l'État en recherche de fonds, et celui des simples appelés broyés par leur devoir imposé) , mais bien que n'étant pas nippon, ce sont les lettres de Iwo Jima qui ont serrées le plus mon cœur. Le spectateur peut espérer sans trop y croire, la survie de ce jeune appelé Saigo petit boulanger qui espère retrouver sa femme un jour?!...Ken Watanabe en Tadamichi Kuribayashi dégage une telle solennité comportementale, qu'il donne a merveille l'ossature de ce drame si prenant. Enfin, ce qui m'a le plus surpris, c'est la qualité du recrutement du casting bilatéral qui a su non seulement trouver de bons acteurs mais faire jouer des acteurs ressemblant étonnamment par leurs visages aux véritables belligérants de cette vrai Guerre. Pour oser faire un cours d'histoire contemporaine au Japon, alors que aucun réalisateur japonais n'avait encore abordé la question, il fallait un homme hors du commun, merci Monsieur Eastwood!
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2016
ce pack vous permettra de vivre l'histoire du film aussi bien coté américain que japonais,c'est assez rare pour un film de guerre.
j'ai préféré mémoires de nos pères mais je ne vous dirai pourquoi que si vous me demandez en privé afin de pas spoiler les films
je vous laisse choisir votre préférence en disant simplement de vous faire votre avis en regardant les 2 films.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2012
Si vous aimez Clint en réalisateur, vous aimerez ces films. L'image est superbe et la vision des 2 côtés des fusils est subjugante. Je conseille de regarder les 2 films a suivre de façon a bien avoir en mémoire la façon de voir d'un clan pour la comparer a l'autre. Emouvant, fort, superbement réalisé, fonçer.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2012
Eastwood est devenu une véritable machine de guerre à construire de bons films.

Pas forcément toujours des films de génie, mais toujours des très bons films.

Ces deux-là n'échappent pas à la règle. Ils doivent être vus d'ailleurs l'un à la suite de l'autre.

Le second me semble meilleur que le premier (moins de personnages - les japonais se prennent une pâtée, l'effectif se réduit très vite !) et j'ai failli faire l'erreur d'attendre un peu pour le visionner.

Ces films relèvent en fait plutôt du docu-fiction et vous atterrirez inévitablement sur wikipedia après la séance...

Comme j'ai dépensé quelques euros pour me les procurer, je me crois en droit d'adresser une supplique à Clint. Même deux.

D'abord, je le supplie de pondre un bouquin ou une vidéo où il nous explique comment il fait pour être aussi lucide et énergique à son âge.

C'est un mystère. A plus de 80 balais, ce type a plus d'énergie que moi à vingt. Vous me direz, "ça sent que ce n'était pas difficile".

Normalement, il devrait se conduire comme un papy, le chat sur les genoux, la loupe pour faire les mots fléchés et une petite camomille sur la table. Ben non, c'est pas son genre.

Faut donc qu'il nous explique. Marabout ? Femmes de petite vertu ? Drogue ? Moi je prends sa recette dès maintenant.

L'autre supplique tient du constat que Clint semblerait se sentir trop vieux pour jouer. Il se donne une mort cinématographique d'acteur dans Gran Torino.

Alors là, je dis stop. Clint, tu es sur la mauvaise pente. Ta présence est indispensable à tes films. Tu joues ce que tu veux, mais ta sale gueule nous manque cruellement.

Allez sors les béquilles et viens jouer. Ta présence à elle-seule fais basculer un bon film en film indispensable.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2008
Clint Eastwood ne déçoit manifestement jamais, surtout depuis qu'il est derrière la caméra.

Là encore, le concept de "Mémoires de nos pères" et de "Lettres d'Iwo Jima" qui consiste à voir une bataille au travers des yeux et des américains et des japonais. Au-delà de l'endoctrinement des soldats et des populations, côtés américain et japonais, Eastwood nous montre que les soldats, les hommes sont les mêmes et qu'ils ne souhaitent que vivre en paix avec les êtres qui leur sont chers.

Bravo Clint, et vivement ses prochains films
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2014
Le maitre du film de guerre non manicheen, filmer a la fois super rapidement et super lentement en fonction de la ction
les deux revers d une medaille vu par clint eastwood sur une bataille importante dans l histoire des USA
Version bluray qui renforce le realisme saissisant de cette fresque de guerre poetique
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2009
La bataille d'Iwo Jima durant le seconde guerre mondiale est abordée par Clint Eastwood d'une façon totalement objective. Le poids de leurs cultures respectivent renforcent la détresse de leurs soldats....Trés bon film.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2015
Je me laisse toujours surprendre par la qualité des film de ce grand monsieur.
Ils sont tous différents mais tous incroyablement géniaux !!
j'adore.
Ce diptyque ne me fait pas mentir ...
C'est extraordinaire de voir les deux points de vue d'une même bataille ... je ne m'en lasse pas !!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)