undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles91
4,0 sur 5 étoiles
Format: HD DVDModifier
Prix:12,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 novembre 2011
Ce troisième volet est le premier qui soit une vraie réussite cinématographique, grâce au talent d'Alfonso Cuaron. Son parti-pris initial (filmer quasiment toujours en grand angle) se révèle particulièrement intéressant en Blu-Ray, où les arrières-plans sont bien visibles, donnant une réelle impression de profondeur.
Contenant de nombreuses scènes sombres ou pluvieuses, donc peu contrastées, le Blu-Ray n'illuminera pas votre écran par ses couleurs flashy, mais rend bien hommage à la vision du réalisateur.
Le rythme est rapide, la mise en scène efficace, et l'intrigue est excellente (à tel point qu'une deuxième vision permet de mieux appréhender certains détails...).
Bref, un vrai plaisir, pour les enfants (à partir de 8-9 ans) et pour leurs parents!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2013
Le produit est conforme au descriptif, coffret en anglais la version audio française est bien présente,
Avis au collectionneur, ce coffret ultimate anglais ne contient pas les cartes 3D qui se trouvait dans les coffrets ultimate français des premiers épisodes, pas dramatique mais à signaler.
On peut également regretter l'emballage enveloppe à bulle qui protège le coffret pour la livraison car les coins du coffret ultimate cartonné peuvent légèrement souffrir des facteurs et transporteurs indélicats (rien de bien grave mais bon a signaler également pour les maniaques), l’enveloppe permet toutefois une livraison très rapide depuis l’Angleterre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2014
Dans ce troisième opus, adapté du célèbre livre (non lu pour ma part) de la saga à succès écrit par la visionnaire J.K.Rowling, Harry, toujours accompagné de ses deux amis Ron et Hermione (interprétée par Emma Watson, vraiment trop mimi) va en apprendre plus sur sa famille tout en affrontant ses plus grandes peurs : les détraqueurs. Cet excellent film qui défie de manière extraordinaire les lois du temps est un véritable petit bijou avec l'apparition de nouveaux personnages vraiment très intéressants et une magnifique reprise du flambeau de Michael Gambon (remplaçant le regretté Richard Harris) pour le rôle d'Albus Dumbledore.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2010
A l'heure où j'écris ces lignes, je viens de voir le 7° film adapté de l'œuvre merveilleuse de J.K. Rowling ("Harry Potter et les reliques de la mort, 1° partie").
Et c'est l'occasion pour moi de me répéter une énième fois à quel point "Le Prisonnier d'Azkaban" demeure le plus réussi de tous les films de la série.
Les deux premiers, réalisés par Chris Colombus, peuvent être je pense, réévalués à la hausse à la lumière des derniers chapitres cinématographiques. Car souvent décriés pour leur parti-pris enfantin, ils ont justement un charme que les suites ont bel et bien perdu. Sauf "Le Prisonnier d'Azkaban" !

Premier artisan de la majestueuse réussite du film : le réalisateur Alfonso Cuaron. Il sera le seul véritable metteur en scène à apporter une "vision" à la série, là où Colombus adaptait sagement et consciencieusement les deux premières parties, où l'arrogant Mike Newell accouchera du film le plus moche à force de verser dans un improbable mélange de blockbuster et de comédie sentimentale à l'anglaise (incroyablement creux d'ailleurs, pour l'adaptation d'un des plus denses et des meilleurs chapitres de la série de romans !), où David Yates brossera des tableaux assez impersonnels afin de remplir un certain cahier des charges pour pouvoir adapter les chapitres 5 et 6 de façon consensuelle en amputant l'histoire des trois quarts de sa substance. Bizarrement, le dernier film, proposé en deux parties, semble vouloir revenir sur le principe de l'adaptation la plus fidèle possible au matériau littéraire. L'ayant vu hier, je ne possède pas encore le recul nécessaire pour être réellement objectif, mais il semblerait que la recette fonctionne et avec un peu de chance, la fin pourrait être réussie. Wait and see...

Mais revenons à notre réalisateur mexicain : Virtuose à l'extrême, Cuaron va oser toutes les audaces visuelles dans son film. Et, avec un rare bonheur, lui conférer une forme féérique inédite ! Ainsi, la magie va littéralement être incarnée à l'écran, les scènes de vol nous donnant vraiment l'impression de voler, la présence des Détraqueurs nous glaçant d'effroi, au sens propre ! le montage nous permettant de traverser les murs et de voyager dans le temps !
On en oublie du coup toutes les transformations de décors et la nouvelle tonalité visuelle apportée à cet univers pourtant longuement exposé dans les deux premiers opus. Ici, les couleurs sont délavées, presque argentées et font ressembler les images à des enluminures médiévales. La mise en scène est nerveuse, viscérale, physique (scènes filmées caméra à l'épaule, même pour traverser les murs ou pour voler sur un balai sous une pluie battante !), poétique (magnifiques tableaux du Loup-garou sous la pleine lune) et drôle (sans jamais être racoleuse).
L'alchimie est totale entre le conte pour enfants, la tragédie œdipienne (Sirus Black, nouveau père de substitution !), l'exercice de style et l'adaptation cinématographique. Et n'oublions pas la sublime partition de John Williams, pour la dernière fois aux commandes le la bande son de la saga.

Alors que les chapitres 4, 5 et 6 verseront honteusement dans la bluette pour ado et une esthétique jeu-vidéo racoleuse, "Le Prisonnier d'Azkaban" s'impose aujourd'hui comme un véritable travail de puriste.
D'aucun lui reprocheront ses coupes dans les nombreux chapitres du livre (je ne compte plus les fois où des copines m'ont dit avoir détesté le film car il évince toutes les scènes se déroulant à Préaulard !), mais avec le recul, aucun autre film de la série ne lui arrive à la cheville en terme d'adaptation. Car il est bien le seul à proposer un point de vue, en étant capable de préserver l'essentiel du matériau originel : la magie. Sans renier l'essentiel de l'intrigue. S'il n'en propose pas tous les détails, il s'en nourrit à la sève, retenant davantage l'esprit que la lettre.

J'en tire finalement la conclusion suivante : Les deux premiers films sont réussis et charmants, car ils nous plongent dans le monde merveilleux de l'enfance. Celui-ci est un chef d'œuvre car il prolonge la féérie de l'enfance tout en travaillant la mise en forme pour en extirper sa substance merveilleuse. Et les chapitres 4, 5 et 6 sont navrants, car estampillés "film d'ado" avec ce que cela comporte de langage et de scènes branchées racoleuses et hors-sujet.
Ainsi, nous voyons que le monde de l'enfance est éternel. Il nous hante délicieusement toute notre existence. Tandis que le monde des ados ne concerne... que les ados.
11 commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2010
Epouvantards, Détraqueurs, Sirius Black, ça rigole moins cette troisième année à Poudlard.
Et oui, c'est dans une ambiance froide et obscure que nous embarquent Harry et ses amis.
Concernant le blu ray, pas facile de donner un avis, tant les scènes sont souvent de nuit.
On le sait, les plans tournés de nuits ou peu éclairés sont la bête noir de la HD.
Ici, ça se passe plutôt bien, quelques fourmillements constatés seulement.
Heureusement, la définition augmente sensiblement lors d'éclaircie, nous faisant ainsi profiter d'une belle profondeur de champ.
Les couleurs et le piqué peuvent alors s'exprimer et nous en mettre pleins les yeux.
Côté son, la piste 5.1 en français m'a semblé un rien éteinte, il faut pousser le volume pour réveiller votre 5.1.
Verdict: Techniquement un peu en retrait par rapport aux deux premiers volets, Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban reste quand même agréable à regarder.
Comme on dit, Harry Potter on l'essaye, on l'adopte....
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 10 février 2012
C'est un des films qui respecte le mieux le livre. Il y a bien quelques libertés comme toujours mais rien de dérangeant. Au delà d'un bon casting comme toujours, d'un univers magique bien remis, Azkaban est pour moi un des livres dont l'histoire est la plus aboutie et c'est donc assez plaisant de retrouver cela dans le film. Il y fait plus sombre mais c'est aussi comme ça que ce présente le bouquin. Bref, on rentre dans quelque chose qui devient plus adulte et qui met en route l'histoire principale.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2005
Pour moi le plus réussi des trois films sortis jusqu'à présent.
Le premier épisode souffrait d'un scénario assez faible, le second était plus achevé. Il y a cependant pour moi dans le Prisonnier d'Azkaban plus d'émotion; le film est assez sombre - mais je viens de lire le roman et c'est bien l'atmosphère décrite, le ciel n'est pas bleu mais couleur d'orage. La série devient de moins en moins pour les enfants et certaines scènes peuvent effrayer; bien qu'adulte, l'apparition des Détraqueurs m'a donné le frisson.
Je n'était pas réellement une fan d'Harry Potter jusqu'à présent, bien qu'ayant vu les 3 films, je le suis devenue avec ce 3ème volet!
0Commentaire10 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2013
c'est bien aussi de le voir en film
par contre c'est difficile de faire un film qui tient dans les temps avec un livre avec autant de détails
du coup la personne qui n'a pas lu le livre se retrouve à voir des scènes sorties de nul part
beaucoup de non sens
autant le volume 1 et 2 sont encorre proches des livres autant le volume 3 ne suit plus vraiment le livre, sorte de réécriture du scénario
pour celui là j'ai préféré le livre
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 3 mars 2008
Pour mon premier blu-ray, j'ai choisi le meilleur des Harry Potter :
la qualité de réalisation de Cuaron en faisait un parfait test pour mon nouveau materiel.
Hélas, que de déception pour tant de promesses :
l'interactivité est à peine égale à celle de l'édition dvd:
entre-autres exemple, il est impossible de changer la taille de police des sous-titres: ils occupent 20% de l'écran, il est impossible de choisir le type de compression sonore (le menu nous propose français, anglais, hollandais, espagnol, etc.., sans nous préciser s'il sagit de dolby, de dst ou de pcm5.1). Au final, seule la piste anglaise est en pcm5.1, toutes les autres sont en dolby5.1.
L'image, très belle et très nette, mériterait néanmoins un peu plus de détail dans les passage sombres, aux noirs un beu bouchés.
Bref, je pensais découvrir toutes les possibilités du blu-ray ; je me retrouve avec un dvd amélioré : grosse déception !!
Le film, quand à lui, est toujours aussi bon.
0Commentaire9 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2012
Je dois avouer que je suis inconditionnelle de la série des "HP". En fait, j'y suis venue par les films et non par les livres (ce qui est rare chez moi). Ce sont les films et en particulier celui-ci qui m'ont accrochée.

Je vous recommande les livres en version anglaise bien plus intéressants que leur traduction en français.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus