undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

44
4,3 sur 5 étoiles
Lettres d'Iwo Jima
Format: DVDModifier
Prix:6,04 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

23 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 août 2007
De loin le meilleur des deux films consacrés à Iwa Jima. Eastwood y étale se science cinématographique avec assurance et maîtrise, déployant avec soin ce qui faisait le quotidien des soldats japonais : l'attente sous les bombes. Une photo magnifique alliée à un casting génial font de ce lettres d'Iwo Jima un film envoûtant à la technique parfaite. On assiste béat à la fin programmée de cet îlot perdu dans le Pacifique, à l'avancée inéxorable de l'ennemi américain, qui se profile ici dans sa toute puissance de nombre et de moyen.
Un Eastwood magnifique et qui mérite qu'on s'y attarde, qui justifie ces lentes scènes d'approche, cette peur au ventre dans les tunnels nippons, toute cette souffrance pour un caillou du Pacifique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
25 sur 27 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 15 août 2009
Second et dernier opus du dyptique consacré à la bataille d'Iwo Jima, placé sous le point de vue japonais ce coup-ci.

Si Mémoire De Nos Pères se chargeait d'amorcer une belle dénonciation de la guerre, Lettres d'Iwo Jima la prolonge en se mettant encore davantage à échelle humaine.
Ainsi donc, l'ennemi perfide et invisible du premier volet prend ici corps en une poignée de soldats japonais, tout aussi jeunes et inexpérimentés que les soldats américains en face, sachant d'emblée qu'ils se lancent dans un combat perdu d'avance.

Lettres d'Iwo Jima ferait presque passer Mémoires De Nos Pères pour une petite introduction tant ce second pan se révèle plus humain et poignant d'un bout à l'autre, avec toujours cette pudeur et sensibilité qu'on connaît maintenant à Clint Eastwood.
Avec en outre cet avantage qu'ici, on parvient à bien cerner les personnages et leurs liens dès le début, contrairement au premier opus.

Cependant, ne vous y trompez pas, les deux sont à voir. Et dans l'ordre de préférence (Mémoire de nos pères, puis Lettres d'Iwo Jima), pour une portée maximale, pour avoir le vision d'ensemble, indispensable à l'oeuvre.

Eastwood a adopté ici un rythme contemplatif typiquement asiatique, comme pour servir de la meilleure façon possible son sujet.

Quand réflexion et émotion se rencontrent, ça donne un film superbe et bouleversant, sans doute le meilleur d'Eastwood qu'il m'ait été donné de voir.
La fin du dyptique sous forme d'apothéose à l'impact émotionnel dense.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Clint Eastwood est décidément un immense cinéaste. Tout au long de sa carrière, il n'aura eu de cesse que de s'attaquer aux mythe fondateurs des états unis. Après avoir revisité et détruit le mythe du western avec "Impitoyable", brisé celui de la famille avec "Mystic River", mis à bas le tabou de l'euthanasie avec "Million Dollar Baby", le voilà qui s'en prend au film de guerre héroïque ; car le mythe du héros est un de ses dadas : après un premier volet immense sur cette sanglante bataille (boucherie devrais je dire) d'Iwo Jima, nous le retrouvons du coté japonais, filmant avec intelligence, loin des poncifs éculés sur l'héroïsme en temps de guerre nous n'avons ici que des hommes, des courageux, des lâches, qui sont placés dans une situation extrême. A des kilomètres d'un John Wayne dans "le jour le plus long", ce film est pessimiste, noir, violent, désespérant. Qu'attendre d'autre de la guerre en fait ? Rien nous dit le Maestro. Une mise en scène grandiose, une musique touchante (il l'a écrite avec son jazzman de fils Kyle), des acteurs surprenants, et nous avons ici un chef d'oeuvre de plus. Merci Monsieur Eastwood.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 août 2007
Rassuré de voir que Clint Eastwood a fait les deux versions, d'abord avec "Mémoires de nos pères" du côté des GI's, puis avec ce deuxième opus du côté des Jap'. Il aborde toujours la question du non sens de la guerre, sa dureté, et exploite à merveille l'image et le talent des acteurs. Une plongée dans la profondeur des âmes avant la mort, le sentiment d'abandon, la discipline idiote, le regard perdu de ces soldats condamnés d'avance... Un beau film, humain.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 septembre 2007
Voici donc le second volet consacré à la guerre du pacifique. Ce film fait office de miroir au 1er film "A la mémoire de nos pères".
Cette fois, c'est du point de vue japonais que l'on regarde la terrible
et sanglante bataille d'Iwo Jima.
Encore une fois, C. Eastwood réussi à faire passer son message d'humanité, d'héroïsme, mêlé à une profonde réflexion sur le patriotisme.
Un grand film, à voir et à méditer.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 août 2010
EASTWOOD est comme le bon vin, il s'abonnit en veillissant. A chacune de ses nouvelles réalisations, on constate que le nectar cinématographique proposé nous dévoile de subtils arômes. Après l'oscarisé MILLION DOLLAR BABY et MEMOIRE DE NOS PERES, voilà le deuxième volet de cette bataille dIWO JIWA vu, côté japonais. Peu connue des non initiés de la seconde guerre mondiale, cette bataille du pacifique montre à quel point l'endoctrinement et les intérêts supérieurs des nations agissent tels un rouleau compresseur sur les hommes et ce qu'étaient leurs vies auparavant, et qu'un général ne se rend jamais, même à l'évidence...D'autre part, c'est, à ma connaissance, la première fois qu'un cinéaste rend compte d'un fait historique des deux côtés du miroir, en allant au plus profond de l'âme humaine. La direction d'acteurs, la photographie, la musique (merci fiston !) donnent un relief tout particulier à cette oeuvre magistrale qui doit se déguster comme un grand cru à conserver à l'abri de l'humidité et de l'oubli...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 18 février 2015
Pendant japonais de Mémoire de nos pères, ce film est issu d’une adaptation faite par Iris Yamashita et Paul Haggis d’après le récit de Tadamichi Kuribayashi intitulé Picture Letters from Commander in Chief . Iwo-Jima, violente et meurtrière bataille du Pacifique est racontée par les soldats japonais. L'origine est constituée de lettres, jamais envoyées à leurs destinataires, retrouvées longtemps après les événements sur les lieux même de la bataille.

L’intelligence de ce récit est de ne pas glorifier les quelques 26 000 soldats japonais qui ont laissé leur vie sur cette île. Plus qu’un récit de guerre, il narre l’histoire d’hommes qui se sont vus sacrifiés en leur âmes et conscience au profit de la machine de guerre, et son cortège d’absurdité : ses héros, ses martyrs et ses victimes. En suivant le parcours du chef de ces soldats, c’est, paradoxalement, toute une humanité que l’on arrive à trouver au sein du récit de cette bataille annoncée perdue avant même qu’elle n’ait commencée. On découvre le portrait exhaustif du général Tadamichi Kuribayashi, commandant en chef des forces de l’île, dont on perçoit toute l’humanité. Homme instruit et délicat, conscient du caractère suicidaire et sacrificiel de sa mission, il ne s’en révèlera pas moins un stratège hors pair qui réussira à faire durer une bataille plus de deux mois alors qu’elle ne devait pas durer plus de 5 jours.

Toute la réussite de ce film est là : évoquer l’horreur sous le prisme de l’humanité d’un homme dont on aurait pu imaginer les bienfaits de l’action dans un contexte différent. Lettres d’Iwo Jima est avant tout un témoignage, celui de soldats sacrifiés pour l'essentiel, et mesure les contradictions dans lesquels l’homme peut se trouver au bénéfice de circonstances historiques qui le dépassent.

Les acteurs font montre d'un immense talent, la photographie est excellente, et l'émotion est rendue avec beaucoup de pudeur. Tant dans ce film que dans le précédent, au versant américain, on assiste, ébahis, à la démonstration, tour à tour, de bêtise, de cynisme, d'obstination délirante, d'orgueil, de grandeur d'âme et de dignité. Et l'on se dit : c'est donc tout cela, un être humain ? Et l'on a beau le savoir, c'est la même histoire absurde autant qu'admirable qui se reproduit à l'infini...

On ne peut que rendre hommage à Clint d'Eastwood d'avoir une nouvelle fois posé l'ensemble des tenants et des aboutissants d'une situation historique sans jugement ni a priori. C'est une véritable travail pédagogique sur le sens critique qui est fait là. Quelle leçon !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dans « Lettres d'Iwo Jima », Clint Eastwood parvient à entrer au plus profond de la mentalité des Japonais de la deuxième guerre mondiale. Tous les personnages sont traités avec respect, attention et sans tomber dans les caricatures idiotes. Le rythme du film est assez lent et on sent la volonté d'Eastwood de s'attacher aux personnages plus qu'aux scènes de combat, et cela fonctionne.

La réussite du film vient en grande partie de la figure du général en chef japonais et de son traitement. Il semble pendant la majeure partie du film en décalage avec ses compatriotes. Il est presque « Américain » (il faut dire qu'il y vécu avant guerre). On croit le comprendre, il est sensé et s'opposer aux Japonais « de base » à la recherche d'un Hara-kiri exécutoire. Et puis dans la dernière demi-heure, son personnage bascule. Malgré son « ouverture », sa « japonité » ressort petit à petit. Cela se termine par une charge suicide au sabre, comme l'on déjà fait certains de ses officiers les jours précédents (à sa grande colère). On n'échappe pas à ses racines, c'est une question d'honneur.

La même parabole apparait avec Saïbo (le héros), que l'on a vu tenté de survivre envers et contre tout depuis deux heures et qui se met à assaillir avec pelle les soldats américains qui veulent le faire prisonnier. Lui non plus n'échappe pas à ses valeurs, il fait ça car il ne supporte pas de voir un américain arborer le pistolet du général japonais qui vient de mourir. En contre-champ, Eastwood propose le destin du « fanatique » japonais qui veut se faire hara-kiri sous un char, dès le début des combats, et qui finit par s'endormir et se faire capturer...

Le film est très pertinent et le visionnage comparatif avec Mémoires de nos pères très instructif. Une double vision objective, sans idéologie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 septembre 2008
Une oeuvre touchante, qui ne fait pas insulte aux moeurs et aux valeurs du pays qu'il met en scène. Bouleversant film de guerre l'un des plus forts depuis longtemps; requiem élégiaque qui s'impose comme l'un des sommets de l'oeuvre déjà considérable d'Eastwood; un des meilleurs films sur la seconde guerre mondiale, si ce n'est le meilleur.
Film magistral .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 février 2009
Une autre vision de la guerre dans le pacifique qui permet de sortir des clichés. Quelques longueurs mais toujours une blle qualité d'image et d'interpretation.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Mémoires de nos pères
Mémoires de nos pères de Ryan Phillippe (DVD - 2007)
EUR 6,99