undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Amateurs de Fairport Convention et de Pentangle, voici un tout zoli album fait pour vous. Au tout début des années 70, Tudor Lodge sort ce disque remarquable car pleinement réussi dans le genre. C'est une musique particulièrement limpide et rafraichissante dont il est ici question. Le groupe propose une musique pastorale et champêtre, bucolique, avec des compositions subtiles mais pas pédantes, délicates mais pas plombantes. Le groupe évite surtout deux écueils majeurs. Tout d'abord, il évite totalement l'ascétisme qui peut guetter sur ce genre de musique. Des arpèges de guitares en cascades, il y en a, bien entendu, mais pas que. On trouve également des flutiaux à l'essence toute minérale. Puis sur certains morceaux, on ajoute un piano aqueux, voire des bouquets de cordes ou encore des percussions aquatiques. Une batterie alimente nombre de morceaux de façon pétillante et naturelle et on même droit parfois à une guitare électrique frétillante. Bref, on habille le morceau, on le pare d'oripeaux pour le rendre plus beau. Et, à l'arrivée, c'est clair et transparent comme de l'eau de roche, il n'y a aucune surcharge. Également pour ne pas lasser l'auditeur, les voix, masculines et une féminine, se relaient constamment, parfois à l'unisson, pour tenir la ligne de chant. De plus, l'ambiance n'est jamais à la déprime, c'est plutôt assez guilleret dans le bon sens du terme. Cette musique est plus une exaltation qu'un repli sur soi. En cela, elle dégage de bonnes vibrations. Autre écueil évité: pas de tendance pseudo-intellectuelle ici de verser dans le moyenâgeux sérieux et l’élisabéthain hautain. Une musique et des musiciens humbles qui semblent n'être là que pour distiller leurs chansons toutes simples mais belles. De plus, pas de virage progressif non plus: on évite les solos prétentieux et vains et les longues fresques physicothéologiques exaltées et épiques. Les morceaux, de fait, atteignent rarement les 4 minutes. Non, tout cela est par contre très beau tout en demeurant, donc, d'un naturel confondant et bienfaisant. Un album qui ne frime pas, doux et tendre, adorable finalement.
1212 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2006
sorti à l'origine en pleine période progressive, sur la filiale vertigo cette gallette qui propose une poignée de titre offre une mixture de folk avec des intonations gaéliques charmante.

il sagit d'untrio composé d'une chanteuse américaine, un guitariste et un bassiste de nationalitée britanique. coincé entre le fairport convention et pentangle, leur particularité réside dans le choix des thêmes et motifs des titres de ce dernier et puis cette hommage continuel à l'époque moyenageuse de la dynastie des tudor!

cet album est excelent de bout en bout, des titres comme le quatrième se dégage du lot, avec sa mélodie accrocheuse et cette voix feminine envoutante!!!!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)