undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles13
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:11,47 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 juin 2011
Je me souviens encore de ma déception, lorsque j'ai écouté cet album...il y a plus de 20 ans maintenant (!). J'avais pensé acheté un "best of" avec "Baboochka", "wuthering heights" qui avaient tourné sur les ondes 2/3 années auparavant. Aucune chanson "connue" bien sûr, et aucun tube nouveau.
Et puis, à la deuxième écoute, quelques chansons se dégagent, et au bout de la centième, l'album envoûte avec ses chansons très élaborées, ses arrangements subtils, ses refrains et orchestrations (beaucoup de voix bulgares, très émouvantes). Depuis, la K7 d'origine s'est déchiquetée, et j'ai bien sûr racheté le CD, qui tourne toujours régulièrement. Temps suspendu à chaque fois par la grâce et la finesse... Toujours un plaisir énorme, et je suis toujours aussi étonné de l'originalité de cet album, qui n'a pris aucune ride et se trouve encore très novateur.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2007
Kate bush signe ici un album majeur dans sa discographie.

Il est certain que la belle nous avait habitué à plus de recherche dans ses compositions et que dans le passé de l'artiste, celà avait donné quelque albums somptueux et complexes.

Mais ici, la démarche est différente, kate bush veut nous faire découvrir un monde sensuel, son monde sensuel, et bien sur celà ralentit le rythme auquel nous avait habitué la belle anglaise.

Mais la qualité des compositions est là, et bien là.

La richesse mélodique est aussi présente, et on assiste bien à un changement des textures musicales, à des arrangements plus simples mais tout aussi efficaces.

David Gilmour viendra lui aussi ,donner un petit coup de main (comme au bon vieux temps) et que dire de la voix de Kate sur ce disque.

Elle utilise beaucoup de son potentiel, sans trop la forcer, ce qui donne un ensemble très juste, bien équilibré, sans jamais déstabiliser l'auditeur.

Les valeurs auxquelles tient beaucoup l'artiste , sont présentes sur ce disque, la femme, l'enfance, l'image du père, la sensualité dans toutes ses façettes, la solitude....Bref des thèmes qui lui donnent matière à de bons textes.

L'invitation au voyage est total, alors un bon conseil, ne passez pas à côté....
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2011
Fan de Kate Bush depuis une vingtaine d'années, j'aime tous ses disques. Ses deux premiers, The Kick Inside et Lionheart (1978) sont les plus frais et les plus charmants. Ils révèlent déjà un talent hors norme éminemment personnel où le Romantisme le plus débridé (Ah, le sublime Wuthering Heights !) côtoie une théâtralité assumée (Hammer Horror). Certes, son opus le plus audacieux et le plus génial est sans conteste The Dreaming (1982) tandis que Hounds Of Love (1985), son plus grand succès artistique et commercial, propose son album le plus mûr où les tubes de sa première période se disputent l'honneur avec des chansons magiques qui plongent dans un univers de contes de fée et des titres atmosphériques où Kate Bush déploie toute sa spiritualité, le tout avec un sens mélodique d'une pureté inégalée. Bien que son opus suivant ne bénéficie pas de la même aura (il semble même être passé relativement inaperçu), c'est à mon sens avec The Sensual World (1989) que Kate Bush atteint la quintessence de son art. Inutile d'y chercher l'audace fructueuse de The Dreaming, Kate ne pouvait pas reproduire une oeuvre miraculeuse. D'ailleurs elle ne l'a même pas tenté. Après quatre années de silence, l'auteure-chanteuse-compositrice nous revient pourtant dans une forme éblouissante, mais pas forcément là elle était le plus attendue. Il y a toujours eu chez Kate Bush un talent à la virtuosité ostentatoire qui l'a poussée dans ses cinq premiers albums à une certaine forme de surrenchère. Avec The Sensual World, elle ne pousse plus ses recherches sonores comme auparavant, ce qui ne veut pas dire qu'elle a négligé l'enregistrement de son disque, au contraire, mais elle laisse pour une fois s'exprimer sa part féminine la plus intime, pas celle qui a su ravir ses auditeurs masculins, mais une féminité plus terrienne, plus humaine, qui s'assume jusque dans sa fragilité tout en évitant la mièvrerie. Le trio féminin de voix bulgares, The Trio Bulgarka, apporte une touche World particulièrement bienvenue qui se love harmonieusement dans le tissu acoustique du background musical (violon, cloches, piano). La voix de Kate ne gravit plus les octaves dans les aigües comme elle le faisait à l'époque de ses deux premiers albums. Cela pourra décevoir ses fans. Cela en revanche me comble d'aise : la voix de la diva, ayant gagné une profondeur qui lui faisait un peu défaut (est-ce un vieillissement)n'a jamais été aussi suave. Ses compositions, moins loufoques, moins géniales diront certaines mauvaises langues, jouent sur des subtilités harmoniques desquelles se dégage une vraie poésie (ah, le splendide The Sensual world, le romantique et aérien The morning fog !). Avec "James and the old gun" et "Violin", Kate s'était déjà essayée à des humeurs plus rock. Mais avait-elle composé un titre de la trempe de "Rocket's tail", tout en crescendo, un rock puissant où retentissent des cris féminins sur des riffs de David Gilmour d'une absolue beauté (loin des sonorités pink floydiennes) ? IRRADIANT. Elle n'a pas perdu la main non plus dans les titres les plus dépouillés où sa voix et son piano déploient une émotion d'une rare ferveur comme dans le bouleversant "This woman's work" (dont le clip réalisé par Kate Bush se déguste comme un court métrage minimaliste, un chef d'oeuvre !!).
11 commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Kate Bush fait maintenant partie de la catégorie des artistes majeurs de son époque et attise les attentes par la non-prolifération de son image, qu’elle distille au compte-goutte au même titre que ses albums. Peu prolifique, elle mettra trois ans à la création du suivant et à soulager des fans au bord de la liquéfaction !
Mêlant à nouveau électronique et instruments ethniques, Kate fait ici évoluer sa musique dans une espèce de techno-world (LOVE AND ANGER) aux rythmiques prédominantes (les sons de batterie ont un peu vieilli) et dont les parts les plus originales sont essentiellement dues aux vocaux dérangés qu’elle parvient à créer. Faisant dériver ses racines celtiques vers celles, plus sensuelles, de l’Orient en un ambient qui se passe de refrain (THE SENSUAL WORLD), Kate rejoint Peter Gabriel dans le souffle des chœurs africains (REACHING OUT), accueille le trio vocal bulgare Trio Bulgarka sur trois chansons (dont ROCKET'S TAIL, sommet du disque, avec David Gilmour au solo) et retrouve un peu de sa fragilité d’antan dans la voix (THIS WOMAN'S WORK), aboutissant à son album le plus terre-à-terre et le plus marqué par l’air du temps (avec synthés estampillés et basses fretless), mais dont elle arrive toujours à se démarquer grâce à son sens unique de l’interprétation.
Tops : THE SENSUAL WORLD, ROCKET'S TAIL, THIS WOMAN'S WORK, LOVE AND ANGER, HEADS WE'RE DANCING
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2011
A tomber. Fabuleux album de la fée de la pop, intimiste et d'une poésie mélodique à faire rêver pendant longtemps. La première écoute est un peu déconcertante tant on est loin de certaines "facilités" commerciales de "hound of love". Les choeurs du trio burgala posés sur de magnifiques mélopées celtiques emmènent visiter l'auditeur dans un pays imaginaire. J'écoute cet album chaque jour depuis plus d'un mois, et je pourrai l'écouter une année sans me lasser. Envoûtant, vraiment! A égalité avec les trois premiers. Kate Bush au sommet de son art, une fois encore...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2003
Un album très féminin, pour lequel Kate Bush a collaboré avec le trio Bulgarka. Un album à voix, donc! Même si ce n'est pas mon favori, Kate Bush est toujours aussi inventive, sensible, sensuelle, sincère et puissante. Un bel album où on peut trouver de magnifiques titres comme "the Rocket's Tail", "The sensual World" et "Walk Straight down the middle", ou l'on retrouve le petit grain de folie !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2016
j'avais l'album en vinyle donc, je connais l'album et j'aime toutes les chansons de Kate Bush,,donc je ne suis pas déçue.
Parole dans le CD, ce qui est un régal pour chanter avec.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2014
Excellent album, l'un de ses meilleurs à l'apogée de son art. Grande variété des styles musicaux à chaque album. Je recommande.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2014
Un des plus bon album pour qui connait l'artiste ! Cette femme est tout simplement génial et voila tout !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2005
Mais oui, excellent. Même si le sommet de son art est dans "The dreaming", et même si il est moins expérimental que ce dernier, je trouve ce disque très sensible, très travaillé et des compositions qui touchent.
Peut être un album de "confirmation", mais qui reste intéressant, avec une collaboration étonnante des voix bulgares (je le trouve toujours mieux que le suivant "red shoes" qui m'avait un peu déçu ...)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)