Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Phoque Off !, 18 octobre 2011
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Thundersteel (CD)
Mais où est passé le phoque qui posait sur les précédentes jaquettes du groupe ? Bon, c'était ridicule mais au moins on se marrait bien et ça alimentait la conversation... Cela dit, plus de phoque, certes, mais une pochette bien laide et ridicule quand même, on ne se refait pas ! Ouf, nous voilà rassurés...

Revenons plus sérieusement sur ce "Thundersteel", sixième album studio des Américains de Riot, paru en 1988. Le groupe avait connu son heure de gloire au tout début des 80's avec le fameux "Fire Down Under", mais depuis, il avait eu du mal à rééditer l'exploit. Quelques déconvenues et changements de line-up plus tard, Mark Reale (guitariste fondateur) revient avec de nouveaux acolytes et un style musical qui a changé. En ce qui concerne les musiciens, les nouveaux venus sont Tony Moore (chant haut perché), Don Vanstarven (basse) et un certain Bobby Jarzombek (qui depuis à joué avec Rob Halford, Sebastian Bach, Fates Warning...) à la batterie. Quant au changement de style, on passe d'un heavy/hard Rock à un metal plus véloce se rapprochant fortement du speed mélodique à l'européenne (Helloween étant le plus digne représentant de ce genre à l'époque).

La chanson titre qui ouvre l'album est devenu un classique du groupe. Les gars ont envie d'en découdre, ça se sent. Le riff et la rythmique sont imparables, les solos de guitares absolument magiques, le tempo est effréné, et le chant clair et aigu de Tony Moore colle bien à l'esprit du morceau. C'est la claque. "Thundersteel" est l'archétype du morceau de speed mélodique qui décoiffe et donne envie de taper du pied, de mimer les solos devant le miroir de la salle de bain, et d'avoir l'air un peu con en tentant de chanter aussi haut que le vocaliste du groupe. Je ne mentirai pas, le reste de l'album ne contient pas forcément d'autres bombes de ce style. En revanche, il regorge de très bons morceaux qui, au pire, restent bien sympathiques.

Parmi les huit autres compos présentes sur cet opus, on retiendra les rapides "Flight Of The Warrior" (qui sera reprise par Hammerfall vingt ans plus tard) et "On Wings Of Eagles". Mais Riot ne donne pas que dans la double grosse caisse et les rythmes endiablés, quand le groupe s'essaye à des mid-tempos plus calmes, il se montre tout aussi convaincant. "Sign of the Crimson Storm" ou la plus douce "Bloodstreets" s'avèrent particulièrement réussies. Le point commun entre toutes ces compos: un sens de la mélodie plus qu'honorable. Ecouter les différents couplets ou refrains qui peuplent ce "Thundersteel" est un véritable plaisir. Quant à la guitare, c'est un régal de chaque instant. Mark Reale s'est vraiment surpassé pour nous offrir une collection de riffs et soli efficaces et mélodiques à souhait.

Voici donc un très bon album de heavy/speed mélodique exécuté par des musiciens de talent. Il relança d'ailleurs bien la carrière du groupe, notamment au Japon où Riot triompha et enregistra un live lors de la tournée de l'album suivant, le plus alambiqué et inégal (mais pas inintéressant) "The Privilege Of Power". Ce disque est à redécouvrir aujourd'hui, alors que le groupe vient de se reformer avec le line-up de cette époque et prépare son retour avec l'album "Immortal Soul" prévu pour la fin du mois d'octobre. "Thundersteel" demeure, vingt-trois ans après sa sortie, l'une des pierres angulaires de la discographie de Riot et ne manque pas de charme. Ne reste à déplorer que l'absence de Bibifoc sur la pochette de l'album... On pense quand même très fort à lui.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un album qui marque, 2 juillet 2003
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Thunder Steel (CD)
Certainement le meilleur album du groupe. Du Heavy-Speed que l'on pourrait rapprocher d'Helloween. Sauf que c'est un peu plus rapide et que techniquement le guitariste soliste vaut le détour.
L'album même s'il est ancien n'a pas pris une ride et certains morceaux sont inoubliables : on se surprend à les fredonner...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit