undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

  • Ran
  • Commentaires client

Commentaires client

25
4,5 sur 5 étoiles
Ran
Format: DVDModifier
Prix:7,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

22 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 octobre 2003
"Ran" est certainement un des plus grands chefs d'oeuvre de Kurosawa, une oeuvre de maturité où le Maître fait montre d'une perfection formelle impressionnante. Des couleurs splendides, des scènes de guerre incroyables, un plan final dont la beauté vous laissera pantois....Il y a dans la mise en scène de Kurosawa un degré d'exigence, une quête de la perfection poussée à l'extrême : amusez-vous à figer l'image pendant le visionnage de "Ran" en appuyant sur la touche pause, vous serez impressionnés par la valeur artistique de chaque image !!! : Ran est au Cinéma contemporain ce que les plus grandes cathédrales gothiques sont à l'architecture.
Dommage que cette version DVD soit un peu pauvre : lui préférer l'édition prestige bien plus fournie pour quelques euros de plus.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
30 sur 33 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 août 2004
Un chef-d'oeuvre, un film magistral baigné du génie de Kurosawa.
Tout a été dit (et donc doit être répété!) sur ce cinéma lumineux jusque dans sa plus sombre violence: intéréssons-nous alors au DVD. C'est simple: cette édition Prestige est incontournable. Un pressage de très grande qualité rend toutes ses dimensions à l'oeuvre, les explosions de couleurs (les bannières des antagonistes), les tableaux crépusculaires, les travellings majestueux, tout, jusqu'à cette immobilité hiératique de la caméra que Kurosawa affectionne tant sur certains plans (peut-être les plus beaux), tout est magnifié, et c'est le Japon lui-même qui prend place dans votre salon, souligné par une bande son impeccable, superbement mixée, qui plonge le spectateur fasciné, subjugué, dans des tempêtes de bruit et de fureur et des océans de silence... Assurément le plus bel écrin qui soit pour le joyau "Ran", avec en prime (et c'est toujours plus qu'un détail), un beau coffret réalisé avec soin, et des suppléments captivants et inédits... Que demander de plus ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
42 sur 48 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 janvier 2010
La note ne s'applique pas au film, formidable fresque d'inspiration shakespearienne, peut-être l'oeuvre la plus sombre de Kurosawa, et sans doute la plus importante de la fin de sa carrière. Hélas, cette édition blu-ray est techniquement très en deçà des possibilités du support (comme on peut le voir sur certains films plus anciens); je n'ai eu que rarement l'impression d'avoir affaire à de la HD (sur certains plans d'extérieurs, et encore...). Pour le reste, il y a un bruit encore trop important sur toutes les scènes sombres ou d'intérieur, et les couleurs manquent d'éclat. Si vous possédez l'édition dvd (qui elle était très bien... pour un dvd), il est inutile de repasser à la caisse, et à en croire la plupart des commentaires cela vaut pour tous les titres de cette collection studio canal : quel dommage quand on voit de quels films il s'agit !
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
33 sur 38 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 octobre 2003
Dès le début de Ran, les valeurs de Kurosawa que sont l'honneur, la loyauté, la famille, le respect, mais aussi le complot, l'alliances et la trahisons, sublimées par des acteurs plus magnifique les uns que les , comme si ce n'était plus des rôles mais leurs vies mises en images. Et si le père, pivot de cette saga familiale et ses trois fils sont le véritable noyau de cette fresque, les personnages secondaires tels que le bouffon, Kurogane ou bien encore Dame Kaede sont tout aussi primordiaux et traités avec autant d'importance que les rôles principaux. Un Akira Kurosawa alors totalement maître de son art. Pas une seule scène, pas un seul plan, pas une seule image n'omet de souligner la beauté artistique (décors, costumes et paysages), la conviction et la motivation des êtres, le poids de leur paroles, la noblesse de leurs actes dussent-ils s'exprimer dans la barbarie des combats, conséquences d'évènements passés et causes d'évènements futurs. Akira Kurosawa présente un film majestueux , épique mais également d'une dramaturgie à échelle humaine. Akira Kurosawa fait parti du cercle ultra fermé des maîtres absolus du cinéma.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je ne connaissais pas les films d'Akira Kurosawa mais lorsque j'ai lu tous les commentaires sur amazon, je me suis laissé tenter, et bien je peux dire que ce film est a la hauteur de la réputation qui est indaignable d'Akira Kurosawa. Le film est de toute beauté la qualité du scénario, les rôles des acteurs. Je suis bien contente de pouvoir mettre dans ma collection ce chef d'oeuvre. Il est certain que je vais du coup acheter d'autres films d'Akira Kurosawa. Le seul regret que je peux avoir est la qualité du blu-Ray qui est moindre, un son médiocre et des images d'une qualité souvent décevante, comment peut on vendre des blu-Ray aussi médiocre et de gâcher le plaisir de visionner pleinement ce chef d'oeuvre.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 décembre 2011
ran .kurosawa .1985 .japon 16 eme siècle .film a gros budget .de longues années de travail .évênement lors de sa sortie en salle .a voir sur grand écran .
un seigneur par 50 ans de guerre et cruauté veut ssurer la perénité de son royaume ainsi constitué .ce faisant il génère guerre et trahisons .vieillard il affronte la folie et la lucidité .
adaptation libre du roi lear .jeux de pouvoirs et réflexion sur le pouvoir .intérêts des seconds rôles .
parmi les difficultés du film : gérer le nombre de figurants .
magistral .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les anglo-saxons avaient emprunté à Kurosawa "les sept samouraïs". Il leur renvoie ici l'ascenseur en s'inspirant du "Roi Lear" de Shakespeare pour cette histoire de succession du clan Ichimonji, se passant au XVIème siècle au Japon.

Les histoires de familles sont en général assez ennuyeuses (un peu moins quand il y a des histoires de gros sous) et celle-ci ne déroge pas à la règle: ici le scénario est surtout un prétexte à une vision esthétique totalement sublime. Que ce soit dans les décors, les costumes, voire les maquillages, Kurosawa nous offre ici un spectacle d'une incroyable beauté.

On retrouve des influences de la peinture européenne dans les scènes de batailles, Paolo Ucello (pour les lances et les oriflammes), Breughel (la conversion de Saûl), Mantégna pour les flèches, voire Jérôme Bosch pour les scènes de carnages. Les couleurs sont sublimes (oppositions de tons froids et chauds) et c'est un régal de visionner ce film sur les télés grand écran modernes , préférer le plasma dans ce cas-ci, garder le LCD pour les spectacles secondaires comme le foot, les films pornos ou de Tarantino...( où comment "allumer" une polémique (victoire!) qui durera mille ans!)

J'ai adoré le look des châteaux-forts japonais, à mi-chemin entre le Haut Koenigsbourg (ou Pierrefonds pour les non-germanophiles) et le chalet suisse. J'ai apprécié le choix des pur-sangs arabes pour les chevaux, bien plus esthétiques que les quarter horses de John Wayne. Kurosawa a du aussi s'inspirer d' Hokusaî et de ses magnifiques estampes. Les japonais ont quand même des coupes de douilles pas possibles et on comprend l'importance du casque de samouraï pour cacher tout celà!

La musique est très belle et dans les scènes de batailles, les flèches sont comme des croches sur des partitions fantômatiques, rythmant la mort comme de petites boites à musique.

Claude Chabrol disait: " si le cinéma est un art, c'est surtout l'art du mensonge!". Ici Kurosawa nous livre un film que l'on peut qualifier d'"artistique", un peu moins rockn'roll que Kagemusha mais à la beauté plastique stupéfiante.

A voir une fois dans sa vie, même si certains s'ennuyeront un peu, ça change des blockbusters!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 août 2003
"RAN" ou le Chaos, film-chef-d'oeuvre d'Akira KUROSAWA, adaptation du Roi Lear de Shakespeare, flamboyant de couleurs éclatantes. Brillance dansante des étendards jaunes, bleus, rouges, blancs, des armées qui courent, s'entrechoquent et se massacrent dans le vert des prairies et des forêts, sur le noir de lave d'étendues désolées, dans la lande fouettée par le vent de la folie. Errance du roi déchu, chaos des appétits carnassiers livrés à eux-mêmes, stridence déchaînée de la lutte aveugle pour le pouvoir, avec son cortège de tromperies et de vengeances.
C'est un tableau, une gigantesque tapisserie animée avec, tout du long, la trame par moments envoûtante que tisse la musique de Toru TAKEMITSU. Shakespeare éternel et Kurosawa géant offrent un spectacle lyrique et poignant de cette quête que nous autres, êtres humains, emportés par le tourbillon obscur et furieux de notre Ignorance, livrons contre le Temps et la Mort, pour une vie meilleure, un bonheur à conquérir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 octobre 2007
Attention chef-d'œuvre ! Une magnifique et universelle description des comportements des hommes et des femmes, les pires et les meilleurs : la cupidité, la vengeance, la haine, la lâcheté, la veulerie ; mais aussi l''amour, le pardon et le respect des générations. Une grande fresque du Japon médiéval aux images colorées, magnifiques de richesses et de détails. Toutes les scènes sont travaillées à l''extrême jusqu'à l''éblouissement. Le master utilisé pour ce HD DVD est parfait, sans aucun défaut, bravo à Studio Canal. Prévoyez une longue soirée d''hiver, 2H40, réglage de la bande son sur la version Japonaise DTS - HD Master Audio fortement conseillé pour profiter pleinement du talent des acteurs. Bonne soirée, vos rétines s''en souviendront !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 novembre 2010
L'histoire est l'illustration du proverbe "qui sème le vent récolte la tempête".
Ran est un chef d'oeuvre de mise en scène et une somptuosité esthétique, c'est incontestable.
Ce qui est plus contestable dans ce film, c'est la façon dont l'horreur est parée de magnificience visuelle, comme une guerre pouvait être belle !
Le jeu très outré du père est également un peu difficile à subir pour des Occidentaux.
Enfin, à mon goût, la fin est trop elliptique: j'aurais aimé que le réalisateur exprime plus clairement sa pensée à propos du jeune frère aveugle.
Le livret fourni avec cette édition est très intéressant, plus complet et plus réussi que celui qui accompagne l'édition blue-ray à boîtier orangé.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Kagemusha
Kagemusha de Tatsuya Nakadai (DVD - 2002)
EUR 6,95

Les Sept Samouraïs
Les Sept Samouraïs de Takashi Shimura (DVD - 2002)
EUR 5,90