undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Fête des Mères

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles38
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

...pour une si jeune artiste. Ce CD a une couleur musicale vraiment exceptionnelle, on se croirait revenu dans les années 60 au temps de la légendaire "écurie" Motown avec tous ces groupes féminins comme les Suprêmes ou Martha and the Vandellas. Timbre de voix et sonorité extraordinaire, Duffy pourrait prétendre descendre en droite ligne de ce mythique label. Son album est une réussite à tous les niveaux avec des morceaux comme "Rockferry", "Warwick avenue" ou "Stepping stone". Le titre "Syrup and honey" a une accoustique de rêve, et que dire de "Mercy" ou de "Distant dreamer". Je pense qu'il faudra surveiller de très près la carrière de Duffy qui joue déjà dans "la cour des grandes" et qui fera certainement sensation aux USA. Album à conseiller vivement et à savourer, car lorsque la musique et la voix forment une telle alchimie, on a l'impression d'atteindre des sommets !!!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2008
Bien plus que The Do ou qui on voudra d'autre, LE phénomène musical de ce début d'année 2008, c'est elle. Elle, c'est Duffy, jeune chanteuse galloise de 23 ans à qui (comme à d'autres...) le succès phénoménal d'Amy Winehouse semble avoir donné quelques idées. C'est que tout comme Amy, Duffy semble avoir elle aussi été traumatisée par la soul du début des années 60, à cette différence près que si Amy Winehouse est plutôt branchée girls groups (Ronettes, Crystals, etc), Duffy fait de son côté une sorte de "fixette" sur feu Dusty Springfield.

En général, en matière de musique, on a plutôt tendance à se méfier des suiveurs, de ceux qui s'inspirent du succès d'un autre parce que la plupart du temps, ça ne donne que des photocopies pâles et mal faites. Là, dès la première écoute, on est bien obligé d'abandonner sa méfiance : cet album est bon, très bon, excellent même.

A tout seigneur tout honneur, parlons d'abord bien entendu du premier single extrait de ce CD : "Mercy" (qui est n°1 des charts anglais pour la quatrième semaine consécutive au moment où j'écris ce commentaire) est une bombe atomique, un morceau qui rend fou, qui, où que l'on soit (en voiture, au boulot, au lit...) donne une irrésistible envie de chanter et de danser dès qu'on l'entend. D'ores et déjà, quoi qu'il arrive, on peut dire que "Mercy" restera comme l'un des immenses singles de l'année 2008. Mais ce n'est là que l'une des chansons de cet album. Il y en a encore neuf autres qui sont toutes presque aussi parfaites, chacune dans leur style

Il faut parler de la chanson titre de ce disque, une sublime ballade épique qui monte tout du long en crescendo, du mélancolique "Stepping stone", du sensuel "Warwick avenue", qui a logiquement été choisi comme deuxième single, ou du merveilleux "Distant dreamer" qui conclut l'affaire dans un océan de cordes sublimes. En fait, il faudrait parler de tous les titres de cet album, mais la place manque... Des disques qui contiennent une suite de dix excellentes chansons, vous en entendez beaucoup, vous, en ce moment ? Moi non plus...

Rapidement pour finir, au-delà de la qualité des chansons, un petit mot sur les autres caractéristiques qui font de cet album une authentique réussite. Il y a d'abord bien entendu l'incroyable voix éraillée de la petite qui, sur les ballades romantiques comme "Stepping stone", colle carrément des frissons dans le dos. Il y a ce son profond extraordinaire à base de cordes, de choeurs féminins, de percussions et de clochettes qui, si vous fermez les yeux, vous projette directement en 1966. Il y a enfin la patte inimitable d'un véritable sorcier de studio anglais, Bernard Butler (ex-guitariste du groupe Suede) qui co-signe quelques-unes de ces chansons avec Duffy et qui est responsable de la majorité des arrangements de cordes.

Au final, cet album soutient non seulement la comparaison avec celui d'Amy Winehouse, mais il lui est même légèrement supérieur dans la mesure où certaines chansons dispensent une émotion absente de celui d'Amy. Fans de la grande diva de l'année 2007 ou de soul music plus généralement, allez-y les yeux fermés !
0Commentaire|72 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Alors là, quelle surprise !
Oubliez toutes les Amy Winehouse de la prod actuelle et tournez vous sans tarder vers cette petite Duffy qui est 100x mieux, 1000x mieux sans le côté trash de la précédente.
C'est peut-être pour cela qu'on en parle moins, et pourtant dans cet album de 10 titres, ce n'est pas 2 ou 3 tubes mais quasiment les 10 morceaux qui sont des hits potentiels, si seulement les média jouaient un peu mieux leur rôle ...
La voix accroche juste ce qu'il faut et les mélodies sont définitivement orientées rock. Un grand moment que l'on ne pourra QUE trouver beaucoup trop court : 38 minutes mais quelles minutes !
Grand disque.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2008
Bien plus que The Do ou qui on voudra d'autre, LE phénomène musical de ce début d'année 2008, c'est elle. Elle, c'est Duffy, jeune chanteuse galloise de 23 ans à qui (comme à d'autres...) le succès phénoménal d'Amy Winehouse semble avoir donné quelques idées. C'est que tout comme Amy, Duffy semble avoir elle aussi été traumatisée par la soul du début des années 60, à cette différence près que si Amy Winehouse est plutôt branchée girls groups (Ronettes, Crystals, etc), Duffy fait de son côté une sorte de "fixette" sur feu Dusty Springfield.

En général, en matière de musique, on a plutôt tendance à se méfier des suiveurs, de ceux qui s'inspirent du succès d'un autre parce que la plupart du temps, ça ne donne que des photocopies pâles et mal faites. Là, dès la première écoute, on est bien obligé d'abandonner sa méfiance : cet album est bon, très bon, excellent même.

A tout seigneur tout honneur, parlons d'abord bien entendu du premier single extrait de ce CD : "Mercy" (qui est n°1 des charts anglais pour la quatrième semaine consécutive au moment où j'écris ce commentaire) est une bombe atomique, un morceau qui rend fou, qui, où que l'on soit (en voiture, au boulot, au lit...) donne une irrésistible envie de chanter et de danser dès qu'on l'entend. D'ores et déjà, quoi qu'il arrive, on peut dire que "Mercy" restera comme l'un des immenses singles de l'année 2008. Mais ce n'est là que l'une des chansons de cet album. Il y en a encore neuf autres qui sont toutes presque aussi parfaites, chacune dans leur style

Il faut parler de la chanson titre de ce disque, une sublime ballade épique qui monte tout du long en crescendo, du mélancolique "Stepping stone", du sensuel "Warwick avenue", qui a logiquement été choisi comme deuxième single, ou du merveilleux "Distant dreamer" qui conclut l'affaire dans un océan de cordes sublimes. En fait, il faudrait parler de tous les titres de cet album, mais la place manque... Des disques qui contiennent une suite de dix excellentes chansons, vous en entendez beaucoup, vous, en ce moment ? Moi non plus...

Rapidement pour finir, au-delà de la qualité des chansons, un petit mot sur les autres caractéristiques qui font de cet album une authentique réussite. Il y a d'abord bien entendu l'incroyable voix éraillée de la petite qui, sur les ballades romantiques comme "Stepping stone", colle carrément des frissons dans le dos. Il y a ce son profond extraordinaire à base de cordes, de choeurs féminins, de percussions et de clochettes qui, si vous fermez les yeux, vous projette directement en 1966. Il y a enfin la patte inimitable d'un véritable sorcier de studio anglais, Bernard Butler (ex-guitariste du groupe Suede) qui co-signe quelques-unes de ces chansons avec Duffy et qui est responsable de la majorité des arrangements de cordes.

Au final, cet album soutient non seulement la comparaison avec celui d'Amy Winehouse, mais il lui est même légèrement supérieur dans la mesure où certaines chansons dispensent une émotion absente de celui d'Amy. Fans de la grande diva de l'année 2007 ou de soul music plus généralement, allez-y les yeux fermés !
0Commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2008
Quel disque ! Quelle voix rauque mais mélodieuse ! Gros son soixante mais bien revisité. Mettez en boucle "Mercy" et "Stepping stone", fermez les yeux : vous êtes dans un club anglais (gallois)à l'ancienne, enfumé et bruyant, mais bercé d'une voix très moderne.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2008
Voici une nouvelle venue dans le paysage musical gallois ! En effet, Duffy sort son premier album qui a été co-écrit et co-produit avec Bernard Butler ( ex-Suede). L'album est numéro 1 depuis sa sortie en Angleterre et cette chanteuse nous fait penser aux grands noms que furent Dusty Springfield, et Lulu par exemple." Rockferry" est un album aux sonorités variées qui n'a pas grand chose à voir avec Amy Winehouse comme on peut le lire de ci de là.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2012
Personnellement je trouve cela très sympathique, mais les goûts et les couleurs ne se discute pas. En tentant de rester objectif je dirai que c'et une artiste à la voix spécifique, dans le même style de son qu'Amy Winehouse.

Voici la composition du groupe :
Aimée Duffy : chant
Bernard Butler : guitare, piano, percussions
Makoto Sakamoto : batterie
David McAlmont : chant
Tobi Oyerinde : guitare
Ayo Oyerinde : claviers
Tom Meadows : batterie
Ben Epstein : guitare basse
Jon Green : guitare
Josh McKenzie : percussions

Ce style est très axé sur le chant, et Mercy est l'un de ses titres les plus connus. Selon les spécialistes, il s'agirait d'une chanteuse soul à la croisée de dusty springfield et adele.

Dans le même style on retrouvera :
Joss Stone
Paloma Faith
Amy Winehouse
Adele par exemple.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2008
Cette jeune chanteuse possède une voix hors du commun (en plus d'être très jolie, ce qui ne gâche rien). Les radios françaises diffusent pour l'instant un seul titre, l'album est tout aussi merveilleux pour finir en apothéose.
De telles merveilles sont rares, écoutez-les !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2012
This is my favorite Duffy album. At least half the songs are exceptionally good. Two things stand out the most, how soulful the album is and how unique. The ballads are very tender, sexy and mostly bittersweet. Duffy has a gorgeous, naturally soulful voice, it's also very soft and feminine. My favorite songs are Rockferry, Syrup & Honey, Distant Dreamer, Warwick Avenue, and Mercy.

Jennifer K. Lafferty
Author of Offbeat Love Stories and More
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2012
j'écoute très souvent ce cd dans ma voiture et j'avoue que c'est un réel plaisir d'écouter cette superbe voix envoûtante.
Il y a encore de jeunes chanteuses avec une vraie personnalité et un réel talent.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)