undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles31
4,3 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:11,98 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 mars 2010
Jeune sergent maintenu sous les drapeaux entre 1956 et 1957 en Kabylie sur un piton entre Bordj-menaiel et Tizi-ouzou j'ai participé aux opérations de maintien de l'ordre dans la region et j'assure avoir participé avec les appelés du contingent aux opérations décrites par le film. Je n'ai jamais assisté à des massacres de populations durant cette période par l'armée française. J'ai rencontré des paras dans le cadre d'opérations de plus grande envergure mais pour les opérations courantes avec les militaires du contingent nous comptions sur nous meme et les harkis qui combattaient avec nous pour des raisons diverses.Il est certain que pour les besoins du film on a eu recours à certaines exagérations mais ayant servi sous les ordes d'un capitaine rappelé ancien des croix de feu, je peux assurer qu'il ne portait pas de chemise noire.Enfin je comprend que ce film ne pouvait pas etre realisé par quelqu'un de ma géneration qui a participé aux évenements,j'ai maintenant 75 ans mais il me reste la mémoire
22 commentaires|27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Scénaristiquement, il n' y a pas réellement d'intrigue. L'ennemi intime analyse les relations interpersonnelles et surtout la métamorphose intérieure des membres d'une section de l'armée française face à l'horreur de la guerre d'Algérie. Il s'agit donc de l'étude de la nature humaine face à la cruauté et à la violence. Si le sujet du film est plutôt d'ordre psychologique, l'action n''est pas en reste et c'est un véritable film de guerre qui nous est proposé. A ce titre, certains accrochages sont vraiment percutants (la brève scène du largué de Napalme est impressionnante). Un très bon film français qui traite ce sujet difficile avec objectivité.
Apport HD : impressionnant ! Dès les premières images, on sait que l'on va bénéficier du top de la HD : le piqué est chirurgical tant sur les gros plans que les plans larges. La profondeur de champ est infinie. L'image ne présente aucun défaut, la profusion de détails porte le film au sommet de ce que peut apporter la HD. Le grain cinéma est pratiquement invisible. Le son VF HD est percutant dans les scène d'action mais manque parfois un peu de clarté sur certains dialogues. Un blu ray de référence.
Par contre, mon édition M6 achetée sur Amazon ne comporte que le disque du film (pas de trace du long documentaire !). Il doit donc y avoir deux versions. Vraiment dommage pour moi!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2008
Autant je n'ai pas compris ce mouvement autour d'Indigènes, autant ce film est un réquisitoire contre la bêtise humaine et renvoi chacun dans son propre camp avec sa propre folie - raconte en qqs mots très fort et une énorme cicatrice (métaphore ?) ces héros libérateurs venu de nos anciennes colonies.
La réalité est dure à montrer et ici rien ne transparait le voyeurisme - Comment peut on pardonner ? est ce possible sachant que la violence engendre une violence toujours plus effroyable ? Comment ces héros de 40 vont ils se fourvoyer dans une telle ignominie ? Comment peut on se battre pour une cause que l'on sait mauvaise et perdue d'avance ?

Mes enfants sont encore trop jeune pour voir ce film (6 et 10), mais on aurait envie de leur montrer ce que leur grand père à connu

Les acteurs sont impeccables - c'est du grand et bon cinéma, un film qui vieillira bien - que dire de l'image blu-ray et du son DTS Hd si ce n'est que c'est tout simplement génial (lecteur pana BD10 - videoproj Mitsu HC900 - écran lumen 2.3 m base).

(Pas vu le complément encore sur le reportage à l'origine de ce film)
11 commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un superbe film de guerre immersif et traumatisant mené de main de maitre par l'excellent Florent emilio SIRI(quelle réalisation et quelle mise en image, c'est le John MC TIERNAN français!!!). Ce film ne prend parti pour aucun camp (contrairement à INDIGENES par exemple!!) et reste totalement objectif et nous permet de plonger au coeur de l'horreur de cette guerre qui n'en était officiellemnt pas une à l'époque. Le blu-ray a une image sublime avec des profondeurs de champs magnifiques, on croirait être au coeur du film. Les suppléments sont passionnants surtout l'interview du réal. En plus vous avez offert avec ce disque, le dvd de l'incroyable documentaire fleuve (204mn, quand même!!!) de patrick ROTMAN "l'ennemi intime qui permet de comprendre les raisons de ce conflit. Indispensable!! Franchement quand je voyais écris une critique "le PLATOON" français, je croyais qu'ils exageraient, mais non c'est vraiment notre PLATOON!! Du grand cinéma!!!
22 commentaires|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2009
Même si certaines scènes sont un peu dures, les paysages eux sont magnifiques et la bande-son est particulièrement bien réussie.
Les personnages, plus vrais que nature, feront sans doute de cette oeuvre un film de guerre de référence.
Les nombreux suppléments ( 230 minutes ! ) proposés sur le blu ray apportent encore davantage de sens au contenu.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En préambule, je n'étais pas né lorsque l'action du film se déroule. Je suis né peu après. Une chose m'étonnait durant mon enfance et mon adolescence, c'est qu'il était impossible de parler de cette " opération de maintien de l'ordre " avec ceux qui en étaient les acteurs. Il y avait une véritable chape de plomb à chaque fois. Cela m'a donné envie de lire et de savoir au sujet de cette guerre qui ne disait pas son nom. J'ai fini avec le temps par me lier d'amitié avec un ancien parachutiste et un ancien pilote qui avaient fait 39-45, l'Indochine et l'Algérie. J'ai aussi regardé en DVD avant d'avoir vu ce film " Avoir 20 ans dans les Aurès / 1972" de René Vautier, décédé le 4 janvier dernier, film plus militant et moins abouti que celui de Siri mais réalisé 35 ans plus tôt.

Superbe film de Florent Emilio siri, déjà remarqué pour ses talents de réalisateur avec " Nid de guêpes / 2001 ", sur un sujet encore très sensible. Je souhaite faire une première remarque au sujet de ce film : Les massacres de Sétif, le 8 mai 1945 sont les actes fondateurs de la prise de conscience de l'UDMA, MNA et FLN de la nécessité d'une lutte armée contre le colonisateur. Ceci n'est nullement évoqué par Siri.

Film très dur et au ton très juste sur l'état d'esprit des différents protagonistes de cette guerre. Il est clairement précisé que la France utilisa le napalm bien avant les américains au Vietnam. Le lieutenant Terrien ( Benoît Magimel ) disant au sergent Dougnac ( Albert Dupontel ) " Je croyais qu'on utilisait le napalm uniquement en temps de guerre " Ce à quoi le sergent Dougnac ( seul homme ayant une vision réaliste globale dans ce film à mon sens ) répond " Je n'ai pas vu de napalm mais uniquement des bonbonnes spéciales ". La France a longtemps nié avoir utilisé le napalm tout comme la torture en Algérie. Choses que je savais depuis longtemps. Siri insiste aussi sur la participation déterminante des soldats nord-africains durant la terrible bataille du Monte Cassino en 1944 qui ouvrit la route de Rome aux alliés, là où les soldats alliés n'arrivaient pas à percer les lignes allemandes, soldats nord-africains qui subirent des pertes effroyables, le mot n'est pas trop fort. Je ne vais pas m'étendre sur les immenses faits d'armes des soldats nord-africains en 14-18. Je citerai simplement les batailles des marais de Saint-Gond en septembre 1914 ( Château de Mondement - Division marocaine - attaque victorieuse au sabre contre les mitrailleuses allemandes ). La seule chose que je trouve regrettable dans ce film qui veut coller à la réalité est la chemise noire portée par l'officier français. Symbole fort ( certainement voulu par Siri afin de créer un parallèle que tout le monde comprend ) qui ne peut pas être historiquement vrai, mais après tout, c'est du cinéma, donc une oeuvre artistique.

Ce film franco-marocain est superbement réalisé, la direction d'acteurs est de grande qualité, tous les acteurs parfaits, l'image Blu-ray somptueuse , la bande son DTS HD Master Audio 5.1 parfaite. Les paysages sont extraordinaires. Un deuxième Blu-ray pour les bonus. Ce film est indiqué tous publics mais je pense qu'il faut bien y réfléchir si on veut le montrer à des enfants.

En conclusion, une des phrases de Dougnac au sujet de Terrien à la fin du film tombe comme un couperet " Terrien et son idéalisme à la c*n " nous rappelle que ce film est uniquement un film de guerre. C'est véritablement notre " Platoon " et certains avaient un rêve de d'Algérie française de Dunkerque à Tamanrasset et d'autres un rêve de France algérienne de Tamanrasset à Dunkerque. L'histoire n'est peut-être pas terminée.

Voilà, j'ai fini mon commentaire en essayant d'être le plus neutre possible.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2011
Je suis pied noir et j'ai vécu cette période très dure. Ce film est le premier que je vois qui me paraît très honnête vis à vis des deux côtés, avec les moments de bravoure et parfois d'horreurs, horreurs qui eurent lieu des deux côtés mais dont un seul côté est habituellement présenté par les médias.
Merci pour cette honnêteté, j'ai acheté ce DVD pour mes enfants, et il mérite d'être vu par tous.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2010
Superbe film. Ce blu ray est une réussite totale. Prises de vue et images parfaites. Quant au son, il est excellent.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2009
C'est vrai qu'il y a des invraisemblances, des erreurs, des raccourcis faciles (la chemise noire, ce n'était pas la peine) et un parti pris contre les puissances coloniales, donc la France. Pourtant ce qui ressort de ce film c'est la barbarie rampante dans les conflits. Tout le monde est éclaboussé et l'homme y perd sa dignité lorsque ce n'est pas sa santé mentale.

On sait bien que la France n'a pas évacué sa guerre d'Algérie, mais c'était une guerre civile (n'en déplaise à certains beau-penseurs). Les Américains y sont-ils parvenus avec la guerre de Sécession ? Et les espagnols, les vietnamiens, les cambodigiens, etc ? Alors si ce film a une vertu, c'est qu'il montre la guerre, pas la politique. Et la guerre, c'est l'enfer.

3 étoiles parce qu'effectivement coller un peu plus à la réalité n'aurait pas nuit (voir le 1er commentaire), et aussi pour le final un peu mélo-débile auquel la "bien-pensance" de la production cinématographique française n'échappe pas. La bande son est au top et la réalisation aussi. Magimel est très bon, Dupontel encore meilleur, les seconds rôles excellents (ce qui fait l'épaisseur du film), et tout ça fait un bon film sur un sujet difficile.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2008
Séduisant en apparence, tordu dans le fond.

Evidemment, c'est bien fait, bien joué, bien filmé. Des paysages superbes. Mais quand même'

Il paraît que c'est une fiction historique.
Fiction, ça veut d'abord dire que ce qui est raconté est inventé.
Historique' ça veut nous faire prendre pour vrai ce qui est présenté et qui, hélas, est plutôt faux.

Bien sûr, les populations pouvaient être tenaillées entre les deux camps. Bien sûr, il y avait en Algérie de nombreux anciens des armées ayant combattu en Italie puis en France, contre les Allemands. Mais évoquer cela ne suffit pas à faire un film vrai.

Aussi, il manque tout l'arrière plan politique. Le film n'évoque pas la responsabilité des gouvernements socialistes de l'époque, à qui obéissait l'armée. Il prétend également que la guerre est voulue par la France. Or, c 'est le FLN qui a déclenché les hostilités, en pratiquant un terrorisme sauvage, aussi pour contraindre la majorité de la population qui ne suivait pas. La vérité est que c'est la France qui voulait traiter, le FLN a refusé.

La présentation faite de l'armée française est franchement injuste (non juste = fausse):
- Ici, une section. On y voit des appelés Français, un sous-off d'active, Français aussi, quelques harkis, mais pas d'appelés Algériens qui formaient 40% des effectifs.
- Les beuveries dégradantes qui se succèdent sont de la pure invention.
- Tous les officiers sont des tortionnaires (or, à l'époque, la Croix-Rouge a visité plus de 400 lieux de détention, interrogeant les prisonniers sans témoin. Moins de 20% disent avoir été brutalisés ou torturés). La vérité est que la grande majorité des officiers n'a pas torturé.
- Absence étonnante de capitaines. Or, ces officiers étaient les commandants de terrain les plus répandus.
- Le commandant présenté est habillé d'une chemise noire, pas d'uniforme. Cela peut évoquer la tenue des fascistes ou des SS. Lui ajouter une croix autour du cou est un amalgame très déplacé. Veut-on aussi nous faire croire à une alliance curé-fasho?
- La destruction gratuite d'un village est une pure invention du scénariste. Cela n'a jamais eu lieu de la part des Français. De même l'assassinat collectif des villageois innocents.
- L'interrogatoire du prisonnier est situé dans le cadre d'une section, alors qu'en réalité cela se faisait au niveau du régiment, par l'officier de renseignement.
- Le film indique que "le combat est perdu d'avance", or, sur le terrain, c'est l'armée Française qui a gagné.
- L'unité française présentée est un groupe de perdants: ils se tirent dessus mutuellement, dès le début du film; puis semblent à chaque fois les faibles face aux fellagas.
- Le sergent Daugnac a déserté, il est présenté, en fin de film, comme le gagnant, voire un héros, comme celui qui a bien agi' alors qu'il a trahi en fuyant.

Dans chaque unité, il y avait médecin, instituteur, etc, au service de la population musulmane. Le film fait l'impasse sur ces bonnes relations établies, sur l'établissement de foyers sportifs, de dispensaires, etc.

Il y a déséquilibre entre la présentation des actes de barbarie dus au FLN (des images d'après les actes, on ne voit que les victimes) et ceux dus aux soldats Français: on les voit torturer en direct, tuer en direct.

On pourrait ajouter des erreurs plus techniques, par exemple:
- Dès juillet 1959, il n'y a plus de katiba sur le terrain, le FLN avait dispersé ses troupes.
- Les combats étaient essentiellement menés par les paras, par des groupes de la taille d'une compagnie. Ici, ce n'est qu'une section, et pas de paras.
- Le matériel de transmission avec génératrice n'existait qu'au niveau du régiment.

Rotman, le scénariste, prétend avoir interviewé des témoins. Il n'a retenu que ce qui l'arrangeait pour faire un film militant, sans recouper ses informations. Une fois encore, pour salir notre pays de mensonges.
1010 commentaires|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)