undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

10
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Live March 2001
Format: CDModifier
Prix:19,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 mai 2008
J'imagine que la plupart de ceux qui sont allés vers ce disque auront eu la même démarche que moi : un nouvel album de 16hp ?? Alors le groupe s'est reformé ? Fausse alerte, c'est un live de la période la plus magique de 16hp, 2001, époque à laquelle les plus chanceux ont pu voir pulvérisées les scènes d'ici et là sous le souffle monstrueux des compositions du sixteen, après secret south. Bon, un autre live de 16hp.. Ceux qui connaissent le groupe possèdent déjà le magnifique Hoarse, mais se sont certainement dit comme moi qu'en vertu de leur puissance live, c'est toujours une chance d'en avoir un autre entre les mains ! Bon choix...
Avant tout, les morceaux sont différents de ceux de Hoarse, à part 2 me semble-t-il, dont American Wheeze. Tellement bon de toute façon que c'est pas un souci de l'avoir deux fois. Bonne surprise, les versions diffèrent, et on retrouve dès ce premier morceau le côté époustouflant et habité de 16hp, lorsqu'ils tournaient avec le guitariste Steven Taylor qui a tant apporté aux compos d'Edwards. Après, pourquoi s'attarder... les chansons défilent et la claque que l'on prend dans la poire est monumentale. Difficile à expliquer. Je trouve cette musique si brutale, si l'on pouvait conférer à ce mot un sens uniquement positif. Le souffle, la présence d'Edwards, la somme d'être, de vécu et de présence, qu'il met dans ses chansons est si énorme, que le résultat vous atteint au coeur et vous dépose sur place. Musique si habitée que c'en est presque surnaturel, je suis même pas certain d'exagérer... Le genre de chansons qui vous arrêtent dans la montée des choses consommables. Appréciable en tout point.
Les mots me manquent pour dire à quel point cette musique est inspirée, envoutante. Le souffle et l'esprit rock qui s'en dégagent font voler mes références en éclats. Deux disques pour plus d'une heure de vertige, on est là, au milieu de la foule, sous le regard hypnotique et si sérieux d'Edwards, comme le savent tous ceux qui l'ont croisé. 16hp, c'est le genre de groupe qui rend en cd ce que d'autres dégagent en concert. Comment le dire, achetez ce disque, c'est non seulement du sixteen horsepower le plus pur, mais parmi ce que vous aurez écouté de mieux de leur part. Parole.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 février 2010
Un grand groupe, un grand album, tout deux unique.
Lorsque que l'on l' écoute, se son puissant et cette voix tremblante vous transporte.
votre corps est parcourue de frisson, râre sont les groupes qui vous créer autant d'émotion.
Je suis un fan inconditionnel, mon meilleur groupe, et j'ai eu de la chance de pouvoir les voir en concert sur rouen, à l'exo7 il y a maintenant une douzaine d'années.
le groupe c'est malheureusement dissolu et david eugène edouard continu avec hoven hand.

Bonne écoute, apprécier ce chef d'oeuvre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 2 juillet 2012
Longtemps l'Amérique fut une terre de pionniers, sillonnant le pays en tous sens sur des routes à inventer, à la recherche d'une vie meilleure et d'un peu de prospérité. De ce mythe fondateur, il reste de vieilles photos jaunies et un état d'esprit qui imprègne inconsciemment toute une partie de la culture américaine. L'un des plus célèbres romans de l'Amérique, écrit par Jack Kerouac, ne s'intitule t-il pas "sur la route" ? Sur la route Je n'ai pas (encore) lu le livre, mais j'ai vu le film sorti récemment Sur la route. Si l'histoire de ces figures de la Beat Génération, occupés à s'admirer le nombril et à fuir leurs responsabilités en attendant qu'une vocation artistique leur tombe sur la tête, offre peu d'intérêt, il n'en va pas de même, en revanche, de la description de cette Amérique d'après guerre et de cette fameuse "route", véritable héroîne du film, sur laquelle se croisent chemineux, journaliers agricoles, travailleurs migrants et jeunes gens en mal d'inspiration. Et puis, qui n'a jamais révé, comme Dean Moriarty, de filer sur une de ces routes désertes fuyant vers l'horizon au volant d'une Hudson Mercury V8 de 1947 ?

Dans le domaine musical, le thème de la route est également omniprésent: "Sweet home Chicago" de Robert Johnson, "Route 66" de Chuck Berry ou "on the Road again" de Canned Heat en fournissent quelques exemples. Mais d'une manière générale c'est tout un pan de la production musicale américaine qui possède un rapport, sinon dans le texte du moins dans l'esprit, avec le thème de la route et 16 Horsepower n'échappe pas à la règle; le nom du groupe d'abord qui fait directement référence à l'épopée ferroviaire du pays, puis ce sont les volutes atmosphériques, empreintes de religiosité, des compositions de Dave Eugène Edwards qui font de la musique du 16 Horsepower une musique taillée pour la route, pour ne pas dire une musique pour tailler la route, pour un voyage à la fois terrestre et spirituel...

"Live march 2001" a été, comme son nom l'indique, enregistré en public en mars 2001, vraisemblablement aux USA, mais publié uniquement en 2008. La prestation, contenue dans ce digipack 2 CD, offre 18 titres à l'interprétation magistrale et qui n'ont rien à envier à ceux du précédent Live du groupe, "Hoarse", parue en 1998 Hoarse. D'ailleurs, ce nouveau disque en public offre en plus l'avantage de comporter peu de doublons avec le précédent, on ne compte en effet qu'un seul titre commun : "Américan Wheeze"; même la reprise de Joy Division est différente : "Days of the Lords" sur "Hoarse" et "24 hours" sur "Live March 2001".

Donc, si vous cherchez un bon disque pour la route des vacances celui ci devrait faire l'affaire. moi je l'ai déjà....me manque plus qu'une Hudson Mercury V8 de 1947...
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 janvier 2011
Si vous voulez vibrer sous le souffle de l'orage et le bruit du tonnerre en pleine tempête de neige.
Si vous souhaitez vous retrouver au beau milieu d'une horde de chevaux sauvages lancés au galop.
Si vous croyez aux fantômes, aux endroits hantés et aux chanteurs possédés.
Si vous aimez la pochette de ce disque, qui résume parfaitement à elle seule le contenu de tout ce qui y figure.
Si vous voulez pleurer de rage et de bonheur pendant près d'une heure et demi.
Si vous aimez 16 Horsepower ou si vous n'en avez jamais entendu parler.
Une tuerie de la première à la dernière seconde.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 novembre 2008
Bien d'accord avec le commentaire précédent, ça surpasse le déjà très envoûtant 'Hoarse'... Ce live révèle toute la magie fantômatique et spirituelle des vieux démons qui hantent ce groupe, avec en tête un David Eugène Edwards si présent et sa transe qu'il vous communique comme un virus... Inconditionnels de 16HP, vous serez scotchés devant cette prestation, les morceaux présentent quelques variantes par rapport aux versions cd, ça monte, ça s'envole, ça fait mal et ça vous habite c'est clair ! Je repense à strawfoot, à titre d'exemple... à chaque écoute de ce live, vous en reprendrez une couche... et dire que ce groupe n'est plus, leur fantôme, lui, continue sa danse
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Ce cheval qui s’avance, le front courbé sous la tempête, sait que la vie n’est pas un jardin d’Eden, loin de là.
Je m’imagine David Eugene Edwards, le fondateur de feu 16 Horsepower, comme un "indien aux cheveux de paille", un homme qui vous jette sans façons sa croix à la figure, un être étrange à mi chemin entre le pasteur imprécatoire déglingué et le chaman qui lévite au-dessus de son propre corps dans une transe mystique.

Nouveau Job, le David Eugene Edwards ? Allez savoir.

A l’écoute de ce double album live, je sens sur ma peau l'odeur des aiguilles de pins et la résine des forêts séculaires ; j'entends la cavalcade des chevaux sauvages dans les vastes plaines ; j’écoute la prière des lions noyée sous le rire idiot des hyènes ; je vois perler des fronts le sel de ceux qui s’acharnent à trouver de l’or sous la terre aride…
Je sens la vie dans son élan le plus essentiel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 3 janvier 2013
Pour avoir vu 16 Horsepower en live devant 50 000 spectateurs et avoir ressenti le grand frisson le long de la colonne vertébrale, l'écoute de ce double live ne parvient pas à restituer l'ambiance exceptionnelle dégagée par l'aura de DEE! Ce double Live est un best of nécessaire pour les fans de 16 Horsepower. La prise de son est satisfaisante mais pas exceptionnelle.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 octobre 2011
Le son est génial. Ce groupe est passé de manière incompréhensible à côté d'une reconnaissance mondiale qu'il méritait de toute évidence. J'ai eu la chance de les voir en concert et c'était un moment tout à fait envoutant. Ce disque permet de retrouver la magie de cet instant. A acheter les yeux fermés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 février 2014
un de mes plus grands regrets : groupe découvert alors qu'il n' existait plus !
quelle émotion, quelles mélodies, quel chanteur !
attention : tendances suicidaires s'abstenir...(ce n'est pas toujours très gai)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 20 juin 2012
... ou pour ceux tels que moi qui ne connaissaient qu'un ou plusieurs titres ce live est un must. Avis perso, mais à partager... ou pas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Sackcloth 'N' Ashes
Sackcloth 'N' Ashes de Sixteen Horsepower (CD - 2011)

Folklore
Folklore de Sixteen Horsepower (CD - 2005)

Low Estate
Low Estate de Sixteen Horsepower (CD - 2013)