undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles28
4,7 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:8,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 avril 2009
"Un film d'atmosphère", proclame la bande annonce un peu désuète présente dans les bonus intéressants que propose cette édition, interviews des protagonistes du film, courte image d'Arletty à 70 ans, bande-annonce d'époque...
Marcel Carné adapte un roman, les dialogues ne sont pas de Prévert mais de Henri Jeanson et une pléiade d'acteurs tous savoureux font vivre les personnages populaires de cette histoire. On sourit un peu aux accents mélodramatiques des deux jeunes premiers, Annabella (star de l'époque, dont la présence au générique garantissait le succés du film) et Jean-Pierre Aumont. Ils se font bien sûr piquer la vedette par le couple Arletty / Jouvet...et les autres seconds rôles sont tous parfaits (Bernard Blier en cocu béat, Jeanne Marken en patronne d'hôtel, etc.).
Belle édition qui offre un grand moment d'émotion.
11 commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2002
Une véritable éditon pour cinéphile ! La copie la plus propre que j'aie vue de ce grand classique. Documents et commentaires de qualité. On ne se moque pas de nous.
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2011
La vieille dame toujours vêtue de blanc déjeunait presque chaque dimanche dans le même restaurant, sur la petite place où se croisent l'avenue de Versailles et la rue Mirabeau. Une femme l'accompagnait toujours et guidait ses pas, car la vieille dame était aveugle. C'était Arletty, quarante ans après Garance et presque un demi-siècle après "gueule d'atmosphère". Pendant plusieurs années je suis allé déjeuner dans ce restaurant, à quelques tables de la grande actrice à la gouaille faubourienne, mais aux gestes d'une élégance princière.
Je me retenais de trop la regarder: ç'aurait été d'une grande indiscrétion, puisqu'elle ne pouvait me voir. Mais comme j'aurais aimé que le hasard me permît de lui adresser la parole, juste une seconde, pour la remercier de tout le bonheur qu'elle nous a donné et continuera de donner! Il y avait bel et bien de l'aristocrate chez cette comédienne vouée aux rôles populaires, et surtout elle avait une présence si grande, si forte, qu'elle a fait de son rôle relativement modeste dans Hôtel du Nord, face à un Jouvet lui-même inoubliable, le personnage le plus marquant du film.
44 commentaires|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2015
Je n'ai pas mis 5 étoiles pour une seule raison" le son"
L'image est superbe bien retravaillée,naturellement le film et les acteurs sont toujours fabuleux.Mais sur cet exemplaire le son n est pas très clair,un peu sourd,contrairement au DVD ou les dialogues sont mieux audibles.Peut être le nettoyage pour le BR à un peu assourdi certaines fréquences .
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
À l'hôtel du Nord, situé face à l'écluse des Récollets, le long du canal Saint-Martin à Paris, patrons (le couple Lecouvreur) et clients, notamment l'éclusier Prosper Trimaux et sa femme, sont réunis autour de la table pour fêter joyeusement une communion.Entrent un jeune homme, Pierre, et une jeune femme, Renée, deux amoureux tristes, qui viennent pour louer une chambre. En fait, c'est pour se suicider pour des raisons économiques. Ils regardent les alentours et le canal à la fenêtre.dans une chambre mitoyenne, habitent Mme Raymonde (Arletty ), une prostituée, et M. Edmond, ( Louis Jouvet )son souteneur qui a fui le milieu. Dans la nuit, un coup de feu retentit. C'est Pierre qui a tiré sur Renée sans avoir le courage ni de voir le résultat de son geste, ni de se suicider à son tour....
Grand classique de la fin des années trente est à voir et à revoir où Arletty avec son talent et son accent faubourien , tout comme dans « le jour se lève » avec Jean Gabin où encore dans « fric- frac »avec Michel Simon a su nous captiver. Cette réalisation de Marcel Carné à son époque fut vite considérée comme un classique. Plusieurs décennies après la création de ce bon film ,un projet immobilier fit son apparition pour raser ce quartier afin de réaliser une affaire qui apparaissait « juteuse » compte tenu de l'endroit où il se trouvait. Il fallut la réaction immédiate de certaines associations avec la participation de cinéphiles passionnés, pour que ce projet ne se réalise pas .
Arletty nous quitta en 1992 à l'âge de 94 ans.
Cette vieille Dame atteinte à la fin de sa vie de cécité , venait assez souvent, de blanc vêtue, accompagnée de sa Dame de compagnie ,afin de se retrouver sur ce lieu où elle participa à la réalisation de ce grand classique dont on parle encore '..
66 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2012
L'atmosphère du PARIS des années 30. JOUVET/ARLETTY à ne jamais oublier. Merci au distributeur. Autrefois en France, existait un cinéma du vécu. Une histoire simple comme bonjour ou les acteurs s'en donnaient à coeur joie et vivaient leurs personnages. Pas toujours le cas aujourd'hui ! A POSSEDER ABSOLUMENT
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 13 octobre 2014
"Atmosphère, atmosphère, Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ? ", est LA réplique célèbre de la comédie dramatico-réaliste de Marcel Carné où l'on croise d'excellents comédiens de l'époque comme Louis Jouvet, Annabella, Andrex, Arletty, Jean-Pierre Aumont, Bernard Blier ou François Périer, ces deux derniers débutant une brillante carrière.

Entre deux coups de feu, en oscillant entre la comédie et le drame, on va assister à la vie quotidienne des habitants de l'Hôtel du Nord, le long du canal Saint Martin : le couple des hôteliers au grand coeur, la bonne à tout faire (et quand on dit "tout", c'est 'tout" !), l'éclusier cocu magnifique (excellent Blier !), la prostituée gouailleuse (la truculente Arletty), son mac (le ténébreux Jouvet) et le couple d'amoureux transis, bien décidés à mettre fin à leurs jours façon Mayerling.

D'une séquence à l'autre, les personnages s'aimeront ou se détesteront, le tout servi par des dialogues aux petits oignons. Le charme de la photographie des films de cette époque, un noir et blanc somptueux, opère toujours autant, et les décors "tout studio" sont poétiques à souhait.

On pourra objecter que le suicide programmé ( et fort heureusement raté) de Pierre et Renée est traité dans un mode un peu trop mélo, mais c'est l'époque qui voulait ça, les gens adoraient !

Oui, même sans Prévert (mais avec Henri Jeanson, quand même !), Carné faisait de très bons films, même si son "Hôtel du Nord" est surclassé par le grandiose "Le Quai des Brumes" qu'il a tourné à la même époque.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2016
Parfait. Conforme à ce que j'attendais.La technique blue ray transforme radicalement la qualité de l'image et décuple le plaisir de regarder ces monuments du cinéma.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2011
Difficile de parler d'un tel chef d'oeuvre tant on se sent indigne et tout petit. A savourer sans modération, pour les dialogues de Jeanson, le jeu des comédiens des premiers aux seconds rôles, pour le duo Arletty-Jouvet, et pour l'atmosphêêêre....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2016
Ce film est un chef-d'œuvre, un monument.
Il y a une telle justesse dans la réalisation et l'interprétation, qu'on y croit.
Morceau d'anthologie.
Interprétation remarquable de Jouvet, Arletty, Annabella.
Arletty et son fameux << Atmosphère ...>> une légende.
Jouvet un grand Monsieur du cinéma d'avant-guerre.
Une petite fille fête sa communion...
Des amants, sans le sou, veulent mourir...
Arletty et Jouvet forme un couple particulier.
Tous ces personnage réunis dans l'Hôtel du Nord.
Les destins s'entrecroisent.
Paris et le peuple parisien.
Passé a jamais disparu, dont il nous reste des témoignages comme Hôtel du Nord.
L'histoire de ce film est peu vue.
A voir ou à revoir
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

43,00 €
10,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)