undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles6
4,3 sur 5 étoiles
Format: DVDModifier
Prix:13,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"Lost highway"(1997) est difficile à classer. S'agit-il d'un thriller, d'un drame, d'une étude psychologique de personnages fragiles?
Oui... tout ça et beaucoup beaucoup plus encore. Ce film se vit, il se suit comme on suit une trace, des indices, une impression, une intuition... On sait que quelque chose va craquer, le Mal envahit petit à petit l'écran, étouffant, lugubre et perturbant. Les 3 héros sont dévorés peu à peu et la réalité ne semble plus qu'un vain et lointain souvenir où il ne fait pas bon rester.
J'adore "Lost highway". Comme il est intéressant de perdre ses repères en étant tout à fait consentant. Le cinéma de David lynch n'a sans doute jamais autant rimé avec aventure et mystère. Ne cherchez pas de logique. L'esprit cartésien se heurtera à un mur face à cette oeuvre lynchienne.
Abandonnez toute résistance: afin de profiter pleinement de ce cadeau du cinéaste, il faut baisser les armes et oublier tous les stéréotypes, les clichés, les habitudes des grilles de lecture utilisées chez les autres.
Je vous recommande vivement ce DVD qui suit sa propre logique jusqu'au-boutiste sans sourciller, sans chercher votre approbation ni votre bien-être. C'est la torture de l'esprit acceptée, consentie et voulue plus que tout par vous, par moi et par tous ceux qui recherchent l'expérience ultime.
Excellente séance à tous et toutes.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2009
David Lynch, avec son univers (parallèle) si personnel, si privé, nous propose de temps à autre et ainsi jeté ou caché ici et là, des clés, des codes à déchiffrer.
Certains y ont toujours vu fumisterie et poudre aux yeux. D'autres encore se sont goinfrés sans réfléchir pour autant à toutes ces images, toutes ces sensations proposés par l'homme aux chemises blanches. Ils n'y ont hélas vu qu'une pose, un ton et une démarche snob. C'est aussi cela l'art. Subjectif. Les cochons sont omnivores.

On peut donc essayer de couper la filmographie de Lynch en deux et ainsi tous ses films. D'un côté, regarder la vraisemblance de certaines oeuvres et leur homogénéité (Elephant Man, Dune, The True Story... Et même encore Blue Velvet)...
Et la partie des autres films ou d'une certaine partie de certains de ces films ( Mulholand Drive, Fire walk with me, Sailor et Lula, Inland Empire...)

Lost Highway est celui qui clairement rejoint ces deux tendances, la fusion, le regroupement de la forme schizophrénique de l'auteur d'Erasure head. Il crait une passerelle. Encore faut-il vouloir essayer de créer une nomenclature à la filmographie de Lynch. Si l'on veut jouer ainsi aux archiviste, ne groupons pas alors tous les films par dates comme une filmographie classique et essayer ainsi d'y voir les évolutions plastiques et intellectuelles du réalisateur mais plutôt d'un point du vue musical telles les oeuvres des compositeurs classiques.

Lost Highway offre une première partie où un couple s'enfonce dans un mystère opaque et cauchemardesque et une deuxième partie qui comme dans nos rêves, prend le dessus et impose sa réalité des faits. Une relecture de ce que l'on a déjà vécu.

C'est sûrement aussi là, le point commun de tous les films de David Lynch et sa manière de concevoir une forme de récit tout en détails précis (qualité de la photographie, du jeux des acteurs, maîtrise totale du cadre, de la mise en scène, de l'utilisation de la musique et du montage surtout des bruitage et de son ambiance sonore). Oui, comme une pensé sur chaque chose, sur chaque objet et encore une fois comme dans les rêves où certain objet vont être mis en exergue plus que d'autre, que la netteté se fera sur un contour, l'arrête, le côté plus qu'un autre.
Cinéma du ressenti, de l'intuition du sensitif. On ne comprend sans doute pas tout de suite les agissements et les significations de l'intrigue même parfois pas du tout mais pourtant tout nous semble familier. A quoi bon également essayer de comprendre et pourquoi comprendre. C'est l'exact principe du fonctionnement de nos rêves ou de nos cauchemars. On est très souvent spectateur impuissants et on essaye de se raccrocher à des éléments que l'on essaiera par la suite de déchiffrer et de comprendre voulant ainsi les replacer dans notre réalité.

Dans la série Twin Pinks, on nous parlait de chamanisme, de science des rêves. ce n'était pas un hasard narratif.
Il est évident que cela obsède David Lynch depuis toujours. Celui-ci veut comprendre pourquoi nous devons mourir. Et plus que de laisser une empreinte culturelle ici bas, ce réalisateur se sert avant tout de ce médium qu'est le cinéma pou tenter de comprendre lui-même cette petite porte qu'il a apparemment dans son cerveau et qui donne sur l'indicible.
Chacun de ses films est donc une proposition, une invitation. Il est sûrement l'un des seul artiste qui peut avoir accès comme Alice à ce pays aussi merveilleux que dangereux.

Evidement, en terme de renouveau, de renouvellement, Lynch à fait le tour de la question depuis longtemps et ne crée plus maintenant que de la forme (superbe au demeurant). Tous ses films sont des remakes des précédents. C'est une démarche comme une autre.
0Commentaire5 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2016
... le dvd reçu n'est pas conforme à la description du produit. Il s'agit malheureusement de l'édition belge qui est un copier-coller du vieux dvd de TF1 vidéo. Dommage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2014
Vu et apprécié même si, comme toujours avec David Lynch, on ne comprend pas tout ! Les acteurs sont très bons.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 25 juillet 2009
Lost Highway est un film surréaliste de l'excellent David Lynch.Il faut se laisser emporter dans une histoire sombre et pleine de maléfices.La route est sinueuse et les surprises vous attendent à chaque tournant.Il ne faut pas chercher à comprendre mais se laisser envoûter .La superbe musique de Angelo Badalamenti,le fidèle complice de Lynch entre autre pour Twin peaks,renforce les angoissants mystères de ce très bon et très original film.La distribution dont Patricia Arquette est excellente comme d'habitude.
0Commentaire3 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2012
ce film n'est pas vraiment à la hauteur des autres commentaires élogieux que j'ai lue sur la amazone ! il est vrai que l'ambiance est lourde même trop lourde ! c longue à démarrer! et je trouve que la suite n'a rien de logique ! dsl mais je n'ai pas vraiment compris l'intrigue! Par contre le corps de Patricia Arquette ça je l'ai bien compris ! magnifique!!
22 commentaires1 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles