undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles7
4,1 sur 5 étoiles
Format: Album vinyle|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 avril 2008
Après un énième album sous-estimé, "Road to Rouen", pop psyché mais déprimé, aimé par moi tout seul; Supergrass renoue avec la fougue de ses deux premiers albums.

"Diamond Hoo Ha" est fait d'un bloc...aux multiples facettes. Souci d'écriture, textes et mélodies d'argent; sans facilités façon James Blunt ou autres mièvreries pour trentenaires délaissées. Rythmique impeccable sans jouer des muscles, Supergrass c'est d'abord une bande de potes talentueux, vrais et fins musiciens.

L'impeccable et teigneux "Whiskey and Green Tea" (quel titre !), d'où surgit un saxo rageur et saturé. Vrai morceau de bravoure.

"Diamond Hoo Ha" ouvre l'album (oui ami jeune, un truc rond avec une pochette), véritable marque de fabrique de ces fanatiques herbivores. Un truc immédiatement jouissif, enlevé, joyeusement crétin et superbement joué.

"When i needeed You", calme le jeu mais tient haut le pavé aux mièvreries façon Coldplay ou Oasis.

"Rebel in You" pleins de choeurs "oh oh oh oh" putain de mélodie, pleines de guitares sur un chant impeccable. Classieux.

Le bien nommé "Butterfly" clôt l'album superbement, beau, tendu, nerveux, carré. Le chant de Gaz Coombes emporte tout sur son passage.

A vrai dire quand j'ai posé la galette sur la platine, à la première écoute, quelques "bruits" électrobizaro, m'ont un peu perturbé... Et puis j'ai replongé, quinzième écoute, nouvelles découvertes, je préfère un morceau et puis l'autre et encore le suivant. Rien à jeter. Je suis accro à cette super herbe.
Un mélange savant mais actualisé de leur premier et second album. Ces gars enterrent la brit pop dont ils furent le plus gros malentendu. CQFD
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2008
Après un album "Road to Rouen" (2005) empreint de calme et de mélancolie qui n'aura pas manqué de surprendre, Supergrass resserre les boulons: amplis à fond, morceaux concis, son compact et percutant, et très peu de moments calmes. Sans doute rafraîchis par le manque de succès relatif de leur dernier album en date, le groupe est visiblement désireux d'en découdre. A mon sens, il manquera à cet essai LE hit qui pourrait les repropulser au devant de la scène anglaise. Certes, à l'écoute, tous les morceaux s'avèrent excellents: on tape des pieds, on se la joue "air guitar" plus souvent qu'à son tour, ça déborde d'énergie, les arrangements sont (comme d'habitude chez ces super musiciens) superbes, les riffs percutent comme il faut... Mais il manque le morceau évident, immédiat, le "Alright", le "Sun hits the sky" ou le "Grace" de 2008. Soit. Cet album réjouira les fans (dont je suis), mais je doute qu'il en concquière beaucoup de nouveaux... Un très beau retour tout de même.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2008
Aaaahhhh enfin ! Après un "Road to Rouen" franchement heu, hors-sujet dirons nous, où on ne retrouvait rien de notre groupe power-pop favori (les meilleurs du genre depuis leur bombinette colorée "I should Coco" en 1995, LA référence à égaler), Supergrass revient en force et pleine forme ! Rien que de l'écrire, la vache, ça fait plaisir. ;o)

Ce nouvel album reprend la recette gagnante : du groove qui fait danser, des riffs puisssants qui tranchent dans le gras, des refrains super euphorisants et bariolés qui donnent envie d'être heureux dès qu'on les entend.

Tiens, même au fin fond d'une vieille prison turque cradingue façon Midnight Express, Supergrass rendraient super-jouasses tous ceux qui les entendraient. Les effluves lysergiques émanant de leurs mélodies porte-bonheur pousseraient sans nul doute gardiens et détenus à organiser une pyjama party d'enfer avec bataille de polochons géante, marshmallows et smarties à gogo. Ecoutés chez soi, dans le salon, la cuisine ou la chambre, ils sont "super" aussi.

Et là pour le coup, retour aux fondamentaux pop-rock qui tuent avec, effectivement, un gros clin d'oeil aux White Stripes en guise de premier morceau, puis de grosses oeillades au Bowie de "Diamond Dogs" (tiens, ce titre me rappelle quelque chose...)et aussi de la période suivante, sans que celà tourne au plagiat façon Suede.

Supergrass cite ouvertement ses influences, et se marre sans honte car les chansons n'ont pas besoin de ça pour assurer (Eh, les deux au fond de la classe, oui vous, les frangins Gallagher, vous prenez des notes là j'espère !). Petite cerise sur le gateaux , il y a même des choeurs "ho-ho-ho-ho-hoooooowouuhoohoo" en droite provenance de "The Whole of the Moon" des Waterboys. Bref, que des références empruntées sans complexes aux plus gros cadors du pop-rock-glam à l'anglaise, pour mieux démontrer que Supergrass est de taille à les égaler tout en sachant se démarquer (cf tout le reste de l'album !)

Même si, comme il est dit dans un commentaire précédent, il manque peut-être un tube surpuissant pour propulser ce nouveau disque en haut des charts, tout l'album est bon. Aussi efficace qu'irrésistible, comme au bon vieux temps de leurs débuts. Supergrass est bel et bien de retour pour récupérer sa couronne, sertie de diamants sucrés et étincelants de mille feux. Alors accrochez-vous, Here they come, they call them The Diamond Hoo-Ha Men !!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Supergrass a l'habitude d'alterner les albums dits sérieux et les albums où la pop va à tout va. Après le très sérieux et néanmoins magnifique 'Road to Rouen', Supergrass revient à ses originales soniques avec 'Diamond Hoo Ha'. On a là un très bon album mais à la différence de 'Life on Other Planets', chef d'oeuvre de pop où rien n'était à jeter, 'Diamond...' donne parfois l'impression de ne pas tenir complètement la distance, la qualité globale de l'album étant partiellement inégale. Il n'en reste pas moins qu'un Supergrass en petite forme reste largement au-dessus de la masse des groupes du même genre. 4 étoiles donc, pour un dernier album qui laisse un vide depuis dans leur discographie...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2008
Même si ce nouvel opus n'est pas le meilleur (pour moi "In it..." et "Supergrass" c'est leur must), force est de constater que les Supergrass savent tisser ce qui se fait de mieux dans le rock briton. Ils sont tout simplement les rois ! L'album est tout de même beau, un peu commercial mais efficace. Aucun tube ne ressort, mais on est face à un boulot sûr et aiguisé. Continuez comme ça les Supergrass, c'est comme ça qu'on vous aime !!!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2009
Supergrass est le seul groupe actuel continuant à faire d'excellents albums pop/rock que ce soit du 1er "I should coco" au dernier "Diamond Hoo Ha". Félicitations à eux. Je les adore. Cet album est de la même lignée que les précédents. Rien à dire !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2016
Quand on sait de quoi était capable Supergrass, on ne peut qu'être déçu par ce lp, le disque de trop sans aucun doute. Bon, moi je retourne m'écouter leurs 3 premiers albums, surtout le 3 ème (the X-ray album) qui est à mon sens leur meilleur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,22 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)