undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 avril 2011
Unless you've been living under a rock over the past few years, you would have noticed an explosion in ways that people interact, collaborate and exchange information online. We are probably undergoing the greatest technological shift since the advent of e-mail, and it'd probably hard to grasp all the ramifications that profound new change is heralding. Every year now, or sometimes every month, several new information terms and products enter our collective consciousness, terms like blog, Twitter, Digg, Facebook, MySpace, collaborative filtering, crowdsourcing, online social networking, and many, many others. It becomes harder and harder to keep track of what each one of them means, little less of how to use it or whether to use it at all. Many of them may just be passing fads, but it is hard to deny that put together they are part of some larger trend. However, it may not be so obvious what this trend is all about and one often can't see the forest from all the trees. From that point, Clay Shirky's book "Here Comes Everybody" can be best understood as a field guide that will take you on a guided tour of this new forest and explain its immediate implications for how we live our lives, work or play. It is a very well written book, written in an easy-going journalistic style. It brings forth many real-life stories and case analyses that help with explaining these recent trends. The book is informative without being bogged down in technical jargon. It is also a very gripping read, and once one starts reading it is hard to put down. I would recommend it to everyone who is interested in getting a big picture of where we are headed in terms of collaborative technologies.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 7 avril 2015
Clay Shirky est un journaliste américain spécialiste des nouvelles technologies.

Le sous-titre "the power of organizing without organizations" résume le livre : comprendre le fonctionnement de nos organisations, puis comment les nouvelles technologies bousculent ces organisations, avec quels effets ? Le bilan reste positif vu de l'auteur, même s'il cite les "pertes" (emplois, conventions sociales et utilisation à des fins mafieuses et terroristes).

La conclusion à retenir :
1. ce qui compte n'est pas combien de personnes je connais, mais combien de genres (diversité vs. nombre) ;
2. les systèmes ouverts fonctionnent admirablement bien car ils diminuent le coût de l'échec, et permettent d'intégrer les contributions de ceux qui n'apportent qu'une idée (l'expression "failure for free" est admirable est prend tout son sens!) ;
3. il faut faire tomber les obstacles à la coopération, aller contre les idées reçues.

J'ai beaucoup apprécié la capacité de l'auteur à relier des fondamentaux sur le fonctionnement des organisations à des phénomènes nouveaux et émergents. A recommander !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 décembre 2012
things you know they are there, but never really found the way to focus on them.
very useful and eye opening
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus