Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un cinéma nouveau
Un film fleuve (3h30), pas facile d'accès mais qui raviront tous les fans de Kiju Yoshida.
Un film qui ne ressemble a aucun autre, le cinéaste japonais réinvente le cinéma, on est époustouflé, voire estomaqué. On passe par un maximum d'émotion, à ce demandé souvent si l'on n'aime ou pas. Yoshida...
Publié le 19 mai 2010 par Le Doq

versus
Aucun internaute (sur 4) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Intéressant mais trop pénible à suivre
En dehors du fait que l'identification des personnages avec des noms japonais ne facilite pas le suivi, l'absence de VF est particulièrement pénalisante, pour ce film en particulier, car il y a énormément de dialogues prononcés très rapidement et lire des sous-titres de 2 lignes toutes les 5 secondes absorbe la quasi...
Publié il y a 14 mois par Jean Claude CARRIER


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un cinéma nouveau, 19 mai 2010
Par 
Le Doq - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eros + Massacre [Édition Collector] (DVD)
Un film fleuve (3h30), pas facile d'accès mais qui raviront tous les fans de Kiju Yoshida.
Un film qui ne ressemble a aucun autre, le cinéaste japonais réinvente le cinéma, on est époustouflé, voire estomaqué. On passe par un maximum d'émotion, à ce demandé souvent si l'on n'aime ou pas. Yoshida nous met mal à l'aise.

C'est une évocation de la vie de l'anarchiste Sakae Osugi qui militait contre le système japonais de l'époque et pour l'amour libre.
L'histoire nous est raconter par une jeune étudiante, on ne sait d'ailleurs pas si elle raconte une version véridique ou fantasmé.
Ces deux histoires intemporelles vont alors s'entrecroiser.
Yoshida nous déroute encore plus en racontant plusieurs version d'un même événement.

La réalisation est d'une beauté époustouflante, les cadrages sont magnifique mais complètement décalé, ce qui renforce le sentiment de malaise qui ne nous quitte pas tout le long du film. le jeu des acteurs est tout en subtilité.

Une oeuvre vraiment puissante
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Déclamations., 13 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eros + Massacre [Édition Collector] (DVD)
Si vous n'aimez pas "L'année dernière à Marienbad", vous n'aimeriez pas non plus "Eros + Massacre". Dans les deux cas, il s'agit d'un cinéma pathétique et ritualisé, dépassant largement la narration simple.
Plus précisément, Yoshida nous conduit, pendant 3 heures et demie, à travers deux histoires tressées. L'action principale joue autour de 1920 et nous présente l'anarchiste Sakae Osugi, théoricien et praticien de l'amour libre, qui doit se débrouiller avec un petit harem "par décret patriarcal" : sa femme Yasuko, sa première maîtresse Itsuko, bouillante de jalousie, et sa deuxième maîtresse Noe Ito, féministe et "gagnante finale". Elle est jouée par Mariko Okada, la femme de Yoshida. Noe sera assassinée, avec Osugi, 1923, après le grand tremblement de terre, par un officier japonais.
À l'autre côté, il y a l'histoire d'une jeune étudiante émancipée des années 60, Eiko Sokuta, à la recherche de la vérité "Noe Ito" - et de sa propre féminité. Yoshida crée une bulle de complicité théâtrale et pubertaire avec Wada, puceau coincé et pyromane. Il obtiendra Eiko "en feu", en fin de parcours.
La mise en scène de Yoshida est splendide : D'abord, une prédominance presque douloureuse du Blanc, créant une atmosphère irréelle d'un rêve ( chargé d'une multitude de signaux érotiques ). Puis, un dialogue hautement déclamatoire, installant un scénario fort théâtral ( avec des "variantes" à la Rashomon ). Soyez avertis, le film est lent, répétitif, donc "visuellement musical" - comme une fugue.
Une petite coquetterie : Yoshida joue avec les trains d'Ozu.
En résumé : J'ai rarement vu un film d'une telle force sensuelle. Essayez !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 4) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Intéressant mais trop pénible à suivre, 1 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eros + Massacre [Édition Collector] (DVD)
En dehors du fait que l'identification des personnages avec des noms japonais ne facilite pas le suivi, l'absence de VF est particulièrement pénalisante, pour ce film en particulier, car il y a énormément de dialogues prononcés très rapidement et lire des sous-titres de 2 lignes toutes les 5 secondes absorbe la quasi totalité du temps. Dès lors, on ne voit pas vraiment le film. Une VF est indispensable, qui n'existe probablement pas.
Le film est censuré à la japonaise, mais sur une seule séquence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Eros + Massacre [Édition Collector]
Eros + Massacre [Édition Collector] de Kiju Yoshida (DVD - 2008)
EUR 21,70
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit