undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles115
4,5 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:7,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Voici un excellent thriller de SF intelligent passé assez malheureusement trop inaperçu. Pourtant le trio d'acteurs (Uma Thurman, Jude Law et Ethan Hawk) est de haute volée, les acteurs sont vraiment bien dans leurs rôles respectifs. Il s'agit d'un film de SF mais pas dans le sens formel du terme. Disons qu'il s'agit surtout d'un film d'anticipation. C'est une vision de notre société du futur qui est dépeinte : En fonction du développement de techniques biologiques et des connaissances en génétique actuelles, cette anticipation envisage un développement possible de notre société. Dans la cité de Gattaca, les humains sont sélectionnés et triés sur base de leur code génétique (ADN...). Les meilleurs profils se voient réserver les meilleures places, les autres sont plus ou moins laissés pour compte. C'est donc une critique ancestrale et non moins acuelle qui est posée : la ségrégation, le clônage d'une partie de profil ADN, la sélection préétablie d'un profil humain (bébé éprouvette), que ne peuvent s'offrir que les plus nantis, ceux qui ont des sous ! Il s'agit donc d'un nivellement social par le biais de technologies qui sont déjà bien développées de nos jours, alors pourquoi pas!... C'est ce qui est inquiétant dans ce film. Indépendamment de ce débat, le métrage est avant tout un thriller très efficace mettant en scène un individu génétiquement "faible" qui se sert de l'ADN et de l'identité d'un génétiquement "nanti" pour gravir les échelons de la société qui lui étaient interdits jusque là. Le film est raconté de manière claire avec explications en voix off si nécessaire. On est donc jamais perdu. La mise en scène est très stylisée décrivant le microcosme de Gattaca aseptisé mais pas vraiment éloigné de ce que l'on connaît aujourd'hui dans certaines sociétés et qui n'est pas sans rappeler l'univers de Brazil de Terry Gilliam. Des trouvailles visuelles foisonnent et le suspens reste vraiment entier et prenant jusqu'au bout (un meurtre, les subterfuges pour tromper l'autorité...). Les images sont lèchées et les couleurs sont superbes mais étonnantes : les plans extérieurs de jour sont carrément jaunes, la nuit en extérieur, des étonnantes teintes orange parcèment l'image ou du vert vif tranche dans l'obscurité. Un vrai style bien singulier à ce très beau film à découvrir ou redécouvrir.
Apport HD : Très probant. L'image est très belle sur toutes les séquences. La définition est très probante et ne fléchit pratiquement jamais. Cependant, si le piqué est souvent précis c'est une relative impression de douceur qu'arbore l'image. Cette douceur respecte pleinement la photographie voulue par le réalisateur. Il n'en reste pas moins que l'image reste vraiment HD. Les couleurs particulières sont flamboyantes et gagnent énormément au passage à la HD. Le léger grain argentique visible sur de nombreuses surfaces et aplats ne gène jamais l'acuité visuelle. Le son efficace mais sans transcendance est en HD en VF et en VO. Voilà donc un excellent tranfert blu ray auquel il est bien difficile de trouver des défauts.
11 commentaire|48 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bienvenue à Gattaca est une fable morale sur un de nos futurs possibles (et qui se rapproche à grands pas depuis le séquençage du génome) doublé d'un excellent film dramatique.
Le thème de l'eugénisme y est traité à travers l'histoire d'un garçon qui a été conçu naturellement dans une société où l'on sélectionne les embryons.
C'est aussi la formidable histoire d'un homme qui sacrifie tout et qui se bat pour réaliser son rêve.
Comme quoi la volonté est plus forte que tous les déterminismes : une hymne à la liberté humaine.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2011
Ce film est une pure merveille!
Les acteurs sont tous parfaits, les images sont magnifiques et le scénario subtil.
Le film n'a pas besoin de donner de leçons pour critiquer cette société eugéniste et ce que vivent les protagonistes prouve de manière subtile que leur modèle de société est devenu absurde.
Point culminant du film: le règlement de compte entre frères, nageant au milieu de la baie déchaînée.
J'ai également beaucoup apprécié les représentations symboliques de cette société: avez-vous déjà vu des astronautes qui décollent vers Titan en costards ? Quelle importance, ce n'est pas la présentation qui compte, c'est la symbolique.
Même en l'ayant vu une dizaine de fois, ce film me fait toujours autant d'effet et il ne prend pas une seule ride avec les années, bien au contraire: c'est la signature des grands films !
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Gattaca is a fascinating science fiction/mystery movie, set in the 'not too distant future', in which astronauts dress in stylish, roaring-twenties inspired clothing and where the world seems to be finely ordered and sequenced, just like a genetic code.
In fact, it is the genetic code which determines all. Test-tube babies are the norm for anyone who wants to have a chance; screening out imperfections has become routine, and those who have the misfortune of being born outside the system of genetic checks and balances will find themselves invalid (in-valid in the sense of not valid for work, as well as invalid in the sense of incapacitated for advancement). Society has been structured around a pre-defined sense of potential as projected by genetic codes. But there are a few who challenge the system.
Meet Vincent, a.k.a. Jerome Morrow (played by Ethan Hawke), who dreams of the stars and lusts for a position at Gattaca (the new-age NASA), but with the genetic code of a loser. Enter Jerome Morrow, a.k.a. Eugene (played by Jude Law), who has the potential, but also a broken spinal cord -- he lends Vincent, through an ingenious and intricate system, his genetic sequence. In this guise, Vincent thus rises to the position of navigator, selected for the great Titan/Saturn mission.
Then, the director gets murdered. A flake of skin falls from Vincent which the investigators find, and the chase is on. The launch is a week away. Will Vincent outrun the pursuers in time?
Of course, Vincent's pursuers are led by his brother, the genetically-planned offspring of the family, who thought that Vincent was dead. There is an ultimate contest, which Vincent wins, proving the victory of determination over pre-determination.
Vincent, in the person of Jerome, falls in love with Irene (played by Uma Thurman), who works at Gattaca in a sort of genetic quality-control position. She falls in love the potential, the idea of Jerome, but eventually comes to love the imperfect Vincent. She herself, for all the genetic planning, also has an imperfection, which makes her all the more attractive to Vincent.
Gore Vidal has a small but crucial role as a flight director in charge of keeping things on track (with style!) as the murder investigation threatens the operations at Gattaca.
This movie is a visually interesting, unique, and much under-rated and under appreciated show. It won awards for art direction and other stylistic touches, including the Oscar.
I won't spoil the ending, but suffice it to say that Vincent and Jerome both leave the earth.
'For someone never meant for this world, I must confess, I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say that every atom of our body was once part of a star. Maybe I'm not leaving. Maybe I'm going home.'
Interestingly, the idea of genetics is woven into the movie in very many ways, some subtle, some explicit. The very title, Gattaca, consists of the strands of bases that comprise the double helix of DNA G (guanine), A (adenine), C (cytosine), and T (thymine) -- the sequence of these bases constitutes genetic information, much as the arrangement of the 26 letters of this alphabet constitutes information.
This is a clever film, a bit slow, but stylish, suspenseful, wonderfully visual, and well worth a weekend evening investment.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2005
Thème original dans un film de science fiction proche de barjavel
Excellentissime film, qui mérite en effet la qualité superbit
à racheter dans cette version si on possède déjà la version classique.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2005
Tout se joue dans ce film sur la force d'un scénario traité avec une sobriété remarquable, la justesse du jeu des acteurs et l'esthétique glacée de ses décors. A l'arrivée, on obtient une oeuvre profonde et émouvante qui constitue à mon avis un des canons du genre. Ce film enterre les centaines de séries b et propose une alternative intéressante aux grands classiques du film d'anticipation.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film intemporel frappe par sa beauté plastique, son rythme lent et son message humaniste. On est loin des habituels lieux communs des productions d'Hollywood. Ici tout concourt à l'évasion de notre esprit: musique, dialogues, photo. Un film presque inclassable car bien que d'anticipation, il possède un charme désuet sans doute dû au choix des couleurs et des autos.
Bref, un film original qui touche au coeur, si on ne s'attend pas à du bruit et de la fureur.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Super film de SF avec un vrai scénario, pour une fois ! Les décors sont sobres (mais réussis), les acteurs sont bons (sans bagarres, sans scénes déshabillées), peu d'effets spéciaux grandioses. Tout l'intérêt du film est dans le scénario.
Dans le monde de Gattaca (noter que G,A,T,C sont les lettres utilisées pour noter les bases constitutives de l'ADN) on peut faire un enfant naturellement, ou par une sélection/correction génétique. Dans le premier cas il est invalidé (dé-gène-éré), dans le second il est validé et son futur (métier, position sociale,...) dépend de son score génétique.
Le héros du film rêve de voyage dans l'espace, ce qui lui est impossible du fait qu'il est invalidé. C'est donc l'histoire d'un homme qui doit vaincre un racisme et accomplir ses rêves, malgré la note que lui ont attribuée les généticiens.
Un beau film, qui fait réfléchir.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En tant que biologiste, je ne peux que reconnaitre la justesse du propos de GATTACA (les lettres du code génétique forment le titre) et je crains que ce qui nous y est présenté comme science fiction ne soit une facette de l'eugénisme qui nous attend demain.
Bien tourné, aseptisé et percutant à la fois, on se laisse aisément fasciner par cette société du tout génétique.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bienvenue à Gattaca est un excellent film de science fiction.Son sujet répond aux questions que l'on se pose sur l'eugénisme et la génétique utilisés pour écarter certaines personnes de la société.Nous sommes donc dans un futur proche ,glacé où tous ceux qui ont un défaut repéré à la naissance se retrouvent dans la catégorie des sous-humains.Sans effets spéciaux énormes ce très beau film(visuellement et techniquement)interprétés par des acteurs encore peu connus à l'époque(Ethan Hawke,Uma Thurman,Jude Law)est l'un des meilleurs films de sci-fi du 20éme siècle.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus