Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un premier chef d'oeuvre de Mizoguchi, 7 avril 2008
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Soeurs de Gion (DVD)
Deux soeurs occupent une maison de geishas à Gion, le quartier des plaisirs de Kyoto. L'aînée croit aux traditions de son métier ; la cadette a conscience de son avilissement et choisit de tirer parti de la faiblesse des hommes pour se constituer son pécule. La première refusera un homme riche pour rester fidèle à son ancien protecteur, tombé dans la misère ; la seconde rejettera un amoureux sincère et pauvre pour lui préférer son patron ; à la fin, toutes deux finiront seules et sans argent, les hommes qu'elles pensaient servir ou dont elles pensaient se jouer les ayant abandonnées ou rejetées.
Fulgurante réussite que ce court film (70 mns) de 1935. Toutes les oeuvres ultérieures de Mizooguchi sont déjà là et jamais, je pense, le maître n'a fait preuve d'une aussi admirable concision. Le scénario est remarquablement construit, sans que l'architecture d'ensemble n'apparaisse trop lourde ou démonstrative ; tout l'art mizoguchien de la mise en scène est déjà là (rareté des plans rapprochés, admirables plans séquences, épure qui interdit tous les mots ou mouvements inutiles). La scène finale (avec le cri du coeur de la cadette : "Pourquoi faut-il que ce métier existe ! ") est bouleversante. Ce DVD bien restauré (mais sans que ça soit parfait évidemment, vu l'âge du film) est à acquérir toutes affaires cessantes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sous le signe de l'argent, 12 janvier 2011
Par 
D. André (Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Soeurs de Gion (DVD)
Réalisé dans les années 30, ce film parlant de Mizoguchi ne figure pas parmi les plus connus de son auteur. Il mérite amplement sa redécouverte. Comme d'habitude, l'auteur japonais s'intéresse aux rapports sociaux de classe et de sexe qui structurent la société japonaise. A travers un histoire que n'aurait pas renié Maupassant, Mizoguchi montre la place de l'argent dans les relations humaines. La première scène, qui débute par une mise aux enchères et une querelle familiale, est à cet égard édifiante. Le film dresse aussi le portrait de deux geishas aux attitudes divergentes. En prime, quelques bonus intéressants.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Seules contre tous, 4 janvier 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Soeurs de Gion (DVD)
Dans cette période d'avant-guerre très particulière d'un Japon qui se militarise et envahit peu à peu l'Asie après une crise économique sans précédent, Mizoguchi pose sa caméra dans le quartier des divertissements de Gion, à Kyoto, pour y décrire la vie de 2 sœurs geishas que tout oppose : l'aînée, Umekichi, croit dans les traditions et les conventions relatives à son métier, restant en retrait, polie avec des gens encombrants et ne cherchant pas à s'enrichir sans l'avoir mérité ; la cadette, Omocha (qui signifie « jouet » en japonais), est beaucoup plus directe et sans concessions : puisque la société n'est basée que sur l'argent, elle va aller le débusquer où il se trouve, c'est-à-dire chez les hommes aisés, quitte à les arnaquer en leur faisant miroiter un statut de protecteur ou un mariage.

Mizoguchi dépeint ici une situation complexe. Les hommes ne semblent en effet plus vraiment attirés par le quartier des geishas (peut-être ont-ils d'autres choses en tête, comme la guerre ?). Conséquence, la vie devient très dure pour les 2 sœurs qui accumulent les dettes. Enfermées dans leurs statuts qui ne leur laissent que peu de choix pour s'en sortir, l'une est tentée par l'acceptation de la misère en attendant des jours meilleurs, tandis que l'autre ne s'avoue pas vaincue face à cet état de fait. Elle le payera très cher.

Une nouvelle fois, les hommes n'ont pas le beau rôle. L'un se sert de la dot de sa femme pour monter un commerce, puis fait faillite et doit vendre tous ses biens. Le patron est montré comme quelqu'un de veule qui voit une geisha à l'insu de sa femme et n'ose pas affronter le regard de ses employés - il n'hésitera d'ailleurs pas à en licencier un suite à une magouille. Mais les femmes ne sont pas montrées sous un grand jour non plus : Omocha séduit, ment, use de ses charmes pour de l'argent... En fait, une tension palpable entre les personnages se met en place avec pour toile de fond la lutte pour la survie. Une atmosphère revendicatrice voire pré-révolutionnaire (sans doute influencée par les idées venues d'Union soviétique) s'étend sur l'oeuvre dont la mise en scène est magnifique : personnages filmés de loin dans la pièce voisine, panoramiques et travellings très travaillés, puis plans rapprochés pour faire monter la tension (ex : la scène de l'enlèvement dans le taxi), maîtrise de l'ellipse,... Un beau film chargé de symboles, disponible dans une excellente édition DVD.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les Soeurs de Gion
Les Soeurs de Gion de Kenji Mizoguchi (DVD - 2008)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 27,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit