undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles16
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 mai 2008
Opeth ne déçoit jamais, même lorsque le groupe ose créer un album acoustique, exercice rare dans le monde du metal.
Cet album est une véritable bombe, tantôt mélodique, tantôt dark et brutal, il fera date dans la carrière d'opeth. Les guitares se font plus tranchantes que jamais, et tout en restant fidèle a son style, le groupe parvient a inclure des passages a la limite du black metal, entrecoupés de solis d'une rare beauté. plus violent, plus sombre, pour moi un excellent album, sinon le meilleur du groupe à ce jour. tout simplement indispensable!!
0Commentaire|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2008
Fan d'Opeth depuis que l'on m'a fait écouter Ghost Reveries (2005), j'ai acheté tous les autres albums et n'ai jamais été déçu par les productions de ce groupe Suédois.

Watershed a été cependant encore une révélation supplémentaire à plusieurs titres : cet album est parfaitement représentatif de ce qu'est l'univers d'Opeth : d'abord, l'album est varié et le style couvre tous les aspects et goûts musicaux d'Opeth (passages mélodiques et acoustiques, passages death, voix brutale ou mélodieuse, solos de guitare incroyables, batterie à la fois technique et expressive, changements de tempos). La recherche d'originalité est continue (l'album a été conçu pour s'écouter d'une seule traite). On retrouve une finesse et une musicalité incroyable des musiciens : au delà de la maitrise technique parfaite de l'instrument, chaque musicien fait en sorte que presque chaque note soit indispensable. La production a vraiment été très travaillée (son énorme, arrangements superbes, sans en faire trop).

Je vous recommande aussi l'édition limitée pour le DVD, très instructif sur l'enregistrement de l'album puisqu'on se retrouve plongé au coeur d'une répétition des morceaux phares de l'album.

Cet album peut-être difficile à digérer à la 1ère écoute tant il est riche de changements, arrangements et autres "sauts stylistiques" d'une seconde à l'autre. Il se révèlera dans sa complexité après plusieurs écoutes. C'est simple, j'ai acheté l'album à sa sortie en France en juin 2008. Depuis je l'écoute toujours. Je dois en être sans éxagérer à la 50ème écoute de l'album dans son entier!

Opeth est grand et a pris un nouveau tournant dans sa carrière : celui de la maturité musicale et l'obtention du respect définitif de ses fans, y compris ceux de la première heure... Un challenge dans le domaine du Métal et du Rock au sens large.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Depuis quelques années je tends une oreille attentive vers ce groupe suédois dont quelques disques ont été produits par Steve Wilson lequel les encense régulièrement dans ses interviews. Donc une caution et une histoire de 18 ans et 9 albums qui peuvent suggérer que ce groupe doit avoir des choses à dire. Cependant les diverses écoutes que j'ai pu avoir de leurs précédents albums m'ont pas vraiment poussé à les acheter, le chant "death" omniprésent n'est pas vraiment ma tasse de thé.
Ce dernier opus, encensé par la critique (DRPP, Progressive Waves, Progressia.net) et la lecture d'une interview dans Xroads de Mikael Akerfeldt fondateur, auteur-compositeur, chanteur, guitariste, bref leader du groupe où il dit que "je ne nous considère définitivement plus comme un groupe de pur death-metal", m'ont poussé au geste intrépide de m'offrir cet album !
Et bien je peux dire que ces critiques positives sont tout à fait justifiées ! Il n'est pas question pour un groupe déja ancien de dire 'ça ressemble à...", chacun pourra y trouver certaines références. Si le métal est bien sûr omniprésent c'est bien l'esprit prog qui traverse les 7 morceaux de ce disque. Les claviers, pourtant réduits à du piano, de l'Hammond du farfisa et surtout du mellotron (et quel mellotron: je ne crois pas avoir entendu ce son depuis "In the court of....") et les parties de guitares acoustiques tempèrent les moments de rage qui ont fait le son du groupe. Ceci dit même le son des guitares évoque le plus souvent King Crimson (style Red ou Level 5..) que Dream Theater. Peu de shredding malgré la haute qualité de performance des 2 guitaristes ("Burden", malgré la seule faute de goût dans ce disque, la guitare qui se désaccorde volontairement à la fin du morceau). D'ailleurs les 5 musiciens sont d'une virtuosité prodigieuse, pas étonnant à ce niveau...La voix fe Mikael Akerfield est simplement superbe (je pense au regretté David Byron de Uriah Heep) et le chant death très bien intégré, à la manière du rap ou des dialogues dans Pain Of Salvation ou des samples dans Pendragon. Au total, 5 minutes de ce chant concentré pratiquement sur la seconde plage sur une durée de 1 heure, ce qui lève ma rhédibition!!
C'est cependant un disque de contraste dans lequel il n'est pas évident d'entrer, et plusieurs écoutes permettent d'en découvrir les subtilités, même si l'impact de la première écoute donne une impression de réussite et d'homogénéité du discours. Avec des moments très forts (""The lotus Eater) et des mélodies simplement prodigieuses ( "Hessian Peel", le meilleur morceau). Une ambiance mélancolique, voire sombre (mais pas gothique style gros riffs de guitares sur fond d'orgue), des riffs sortis de l'enfer, des arpèges de guitare et de piano dignes de Génésis... bref un disque plus qu'intéressant même hautement recommandable qui donne en tout cas envie de suivre de près les prochaines productions de ce groupe.
Décidément, la Suède, premier pays du prog !!!
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fan d'Opeth depuis leur premier album, ce groupe ne m'a jamais déçu et cela ne changera pas avec cette nouvelle sortie !
On retrouve ces éléments Prog, mélodiques, atmosphériques, accouplés au Death si spécifique du groupe.
La production est énorme, l'interprétation est toujours parfaite, faite de technique instrumentale jamais rébarbative, de changements d'atmosphères, de superbes voix claires et il y a ces vocaux Death si spécifiques et imposants !
Cet album est une réussite totale et l'édition limitée est indispensable !
Le dvd bonus propose l'album en 5.1 (excellente qualité), des coulisses et 3 titres inédits !
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2009
Cet album marque l'arrivée de Fredrik Åkesson, ancien guitariste de Arch Enemy, au sein du groupe. Ce qui est quelque chose de très bénéfique pour Opeth, Watershed le montre bien! Le groupe a beaucoup évolué, et en bien. Je considère cet album comme étant le meilleur que j'ai pu écouter cette année. Tout y est, le groupe sait mélangé les ambiances musicales avec beaucoup de brio. Aidé par Steven Wilson (Porcupine Tree) a ses débuts, Opeth semble devenir un grand groupe de la scène progressive metal. Statut que Dream Theater reconnait également en les invitant à faire partie de la tournée européenne du Progressive Nation 2009 (Opeth faisant également partie du Progressive Nation 2008. ). Vivement leur passage à Lille avec le PN09 où je pourrais enfin apprécier leur musique autrement que chez moi avec leurs CDs!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
opeth est un groupe fantastique faisant partie d un metal renouvelle, inspire, et d une originalite sans bornes!!! le groupe nous revient en cette annee 2008 avec cet opus le bien nomme watershed, et quelle claque celui ci est different sans l etre!!! je m explique: il contient tous les elements qui font la beaute et la force de ce groupe hors norme: tanto death, heavy, progressif, acoustique et pourtant il a un petit quelque chose en plus qui en grand fan depuis le debut fait qu il fait chavirer mon coeur d avantage!! et ceci est: l emotion qui sans degage plus developpee,et cette ambiance qui n a jamais etait aussi sombre, lourde, planante et belle a en pleurer son premier amour: burden et sa beaute qui pourrait etre tiree d un slow brulant les enceintes des annees 80,coil et sa touche gotyco feminine apportant un nouvel element qui scie parfaitement a la beaute du groupe et porcelain heart qui vous casse le coeur en mille morceaux et que dire de cette fin desormais mythique qu est: lotus eater chef doeuvre absolu regroupant tous les elements qui font de ce opus une oeuvre ennivrante et inclassable meme dans la propre discographie de l ogre ophetien: vous l avez compris mon prefere et le plus touchant pour moi!!!! irresistible!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2010
Comme son prédécesseur Ghost reveries, Watershed, le dernier bijou d'Opeth, ancre une atmosphère glauque et maniérée, étouffante si elle n'avait pas ses interludes Coil et Burden offrant une légèreté presque hypocrite et illusoire au propos sombre des gentlemen du death/metal/progressif. Ici, le groupe se tourne vers des influences presque psychédéliques rock/prog' pour présenter des titres effleurant la folie furieuse (Heir Apparent, Hessian Peel) et où on croirait presque voir des spectres (Porcelain Heart). Perturbant, complexe, dont on peu reprocher de ne pas droit au but et de s'égarer, mais est-ce un défaut ou une qualité dans une lecture multiple?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2010
Encore un grand cru pour Opeth qui, après le formidable Ghost Reveries, récidive en plus puissant, toccaté, alternant entre puissance sauvage et douceur, entre vois gutturale et doux coeurs. Opeth monte en puissance, et ses concerts sont devenus incontournables. Passé du death radical au metal progressif, voire au death progressif pourquoi pas, Opeth s'est forgé une réputation envieuse de maitrise musicale et de compositions extrêmement travaillées. Du grand art !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2009
Opeth continue inlassablement à creuser son sillon. Mais il y ajoute de nouveaux éléments. Si la toile de fond demeure un Death Metal élaboré, l'aspect progressif déjà présent sur les précédents opus se développe. L'aérien côtoie le massif, la voix claire remplace souvent avec bonheur les growls caverneux, la mélancolie n'est pas seulement violente, mais aussi profonde. Une oeuvre noire et belle.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2015
il y a tous ce qu'un fan de metal aime dans cette album(enfin je parle pour moi;-))...coup de foudre sur pale communion leur dernier album...suivi d'heritage et me voila entrain d'écouter un chant gutural...chose que mes oreilles ne pouvait entendre..tout cela pour dire que cette album est complet et qui a consolidé ma ferveur envers opeth..a moi ghost reveries
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)