Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Liszt et la transcription - 12, 29 août 2008
Par 
Nicolas Mesnier-Nature "NMN" "LE DISC... (Besançon, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Liszt: Intégrale de l'oeuvre pour piano, vol. 28 (CD)
Le très ambitieux projet d'intégrale de l'oeuvre pianistique de Franz Liszt chez Naxos ravira les amateurs de piano : on notera d'abord l'homogénéité de la collection avec un portrait changeant à chaque disque, des volumes numérotés au contenu thématique, différents lieux d'enregistrement (Angleterre, Etats-Unis, Hongrie, Allemagne, Canada) et des interprètes plus ou moins connus mais souvent de haut vol et de toute nationalité. C'est ce qui fera tout son intérêt si on la compare à l'intégrale achevée du marathonien Leslie Howard chez Hypérion, certes de qualité mais bien trop monotone dans le fond comme dans la forme et beaucoup plus chère ! A noter par contre que les dates d'enregistrements ne correspondent pas systématiquement aux dates de sortie et que la régularité de celles-ci en déconcertera plus d'un, mais l'aventure durera plusieurs années, donc patience !

Nous avions déjà eu l'occasion de critiquer la série excellente des transcriptions des symphonies de Beethoven par le génial Scherbakov, la 9è figurant au volume 21. Eu égard à l'extrême difficulté de jouer seul cette énorme symphonie, Liszt en réalisé une version pour 2 pianos, répartissant de ce fait les problèmes et élargissant son rendu polyphonique. A mon avis, l'enrichissement du texte pianistique donne ici l'impression du « trop de notes » de même niveau sonore, ce qui rend paradoxalement confus un texte qui se veut plus clair, écueil évité par l'orchestre grâce aux différentes hauteurs d'instruments et donc de la variété des coloris. Qui plus est, la version donnée dans ce 28è volume est assez plate, manque de contrastes dynamiques et l'on a l'impression d'entendre plutôt un énorme piano à 176 touches que deux instruments se répondant ! Un disque sans doute inutile qui n'apporte donc rien, si ce n'est un relatif ennui. Léger livret en anglais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit