undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

  • Third
  • Commentaires client

Commentaires client

30
4,2 sur 5 étoiles
Third
Format: CDModifier
Prix:13,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

98 sur 103 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'avais préféré le 2nd album studio au 1er, je préfère maintenant le 3ème au 2nd.
Au bout de 11 ans d'absence (on n'attendait même plus leur retour) on pouvait légitimement se demander s'il y aurait un changement conséquent.
C'est toujours du Portishead, inimitable, sous peine d'être aussitôt taxé de plagiat tellement leur touche est personnelle. Mais ils ont évolué, et c'est tant mieux.
Fini le scratch, et pas non plus de titre un peu glamour du genre "Glory box"- quoique..., peut-être le titre "Hunter".
Sur certains titres, s'il ne restait pas la voix de Beth Gibbons, on serait en peine de faire le lien avec les enregistrements de leurs débuts (faites l'effort d'imaginer une autre voix de chanteuse, et vous arriverez probablement au même constat).
Peut-on encore dire que ça s'inscrit dans le "mouvement trip-hop" (même si je n'en connais pas les contours exacts)? Je ne sais pas et ça m'est égal, à vrai dire...
Par contre, quelques morceaux sont encore de la veine de leur album précédent ou plutôt dans sa lignée.

Ils utilisent toujours des samples, toujours une énorme quantité de matériel musical et de matériaux sonores, c'est très riche, foisonnant.
J'ai aimé retrouver: la voix de Beth Gibbons (la cigarette ne l'a pas encore eue), l'originalité des compositions, la rythmique, leur(s) son(s), les claviers (moog, etc.) aux vibratos fantomatiques, l'atmosphère.

Je renonce à décrire chaque morceau; il y a tellement à dire...
L'album est indéniablement plus varié que les précédents !!! En témoigne la transition la plus tranchante se faisant entre le titre "Deep Water"(petite guitare acoustique, une voix interprétant une simple mélodie, sporadiquement accompagnée de chaeurs discrets) et le morceau "Machine Gun" (au rythme martial, militaire, magnifiquement évocateur et puissant).
Je pense que "the rip" est le titre le plus facile, doux et plaisant (notions subjectives) dès la 1ère écoute. Moi, j'y vois l'apport de l'expérience de Beth gibbons avec Rustin Man sur l'album " Out of season".

Globalement, l'ambiance est lourde, pesante! Je l'ai ressenti à chaque fois que mon lecteur MP3 est passé à un album suivant sans prévenir.

Third devrait valoir à Portishead de n'être diffusé sur aucune radio (ou presque), mais c'est souvent une forme de consécration. Ils ne font pas dans la facilité, le commercial, "le tube éphémère", le consensuel.

En définitive, un album extraordinaire, ciselé à la perfection, réglé minutieusement. Leur performance scénique est fascinante, par leur dextérité, les moyens instrumentaux utilisés.
Une musique qui transporte le corps et que j'ai envie de qualifier de "cinématographique", tellement elle stimule l'imaginaire et fait naître des images.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Passé la déception d'une première écoute d'un album tant attendu depuis 10 ans, cet album se révèle finalement d'une inventivité et d'une musicalité exceptionnelle.
En effet, on ne retrouve plus ici ce qui avait fait le trip hop si caractéristique de Portishead (scratch, rythmique), mais on a affaire à des sonorités très électroniques, froides et noires, glauques par moment, violentes à d'autres (machine gun), avec toujours la voix et les mélodies de beth Gibbons comme bouée de sauvetage (The Rip), qui se révèlent souvent magnifiques.
En bref, ne vous arrêtez surtout pas à la première écoute : il en faut quelques unes avant d'apprécier ce fantastique album à sa juste valeur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 mai 2008
Quand on met le nouveau Portishead dans sa platine, on a beau avoir lu que leur style a changé, on n'en reste pas moins en attente de douce envolées trip-hop sur fond de samples lancinants.
La première écoute peut donc fortement déconcerter.

Portishead a réellement changé de style. Mais l'a fait avec brio et s'en sort à merveille.
Il faut donc une seconde écoute. Rassurez-vous, vous ne vous forcerez pas. Ces rythmes entêtants, envoutants vont vous trotter en tête tant que vous n'aurez pas réappuyé sur "play".
"Third" est intense, et il nous place comme témoin un peu malsain d'un jeu entre les trois compères de Bristol. Un jeu comme un défi permanent lancé par les compos d'Adrian Utley et Geoff Barrow à la voix de Beth Gibbons. Celle-ci est mise à mal, poussée dans ses retranchements,elle est même parfois quasiment spectrale, mais elle parvient toujours à donner aux mélodies le meilleur d'elle-même... Imaginez le cocktail...

"Third" va aussi plus loin dans l'électronique. Parfois, nous sommes à la limite de l'indus (limite Suicide ou Einstuerzende Neubauten!), comme dans "We carry on" et le puissant et quasi militaire single "Machine gun". Autre surprise, ce "Deep water", titre interprété au Ukulélé par le bassiste de Bowie.

Notons aussi les perles comme "Hunter", "Small" ou "The Rip"(une merveille!), idéals pour entrer dans l'univers de "Third", un univers sombre, haletant et puissant. On passe aisément d'une ambiance à l'autre en fonction des morceaux dans cet album...

"Third" a tout d'un très grand disque, qui marquera à coup sûr l'année et même la décénie. Y'a pas, c'est bien un disque de Portishead...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 août 2009
Trois albums en presque 15 ans...
Trois chefs d'oeuvres.
Je pourrais citer l'album live où le groupe adapte ces morceaux avec un orchestre symphonique donnant une tonalité autre.

Third arrive dans nos oreilles comme quelque chose d'inédit, de précieux et de fascinant. Les mêmes impressions avec Björk ou Massive attack ou même Tricky encore à une époque.
Ce 3 ème album propose à la première écoute une certaine radicalitée qu'il n'y avait pas encore dans les deux précédents. Pourtant les nouvelles chansons sont extrêmement sophistiquées et travaillées mais elles semblent être fait cette fois-ci d'une seule pièce.
On pense à un univers de métal, de froideur mais aussi à des paysages désolés et grandiose. Il y a un systématisme presque amusant et ironique à juxtaposer systématiquement chansons calmes et morceaux brutaux. Cela donne à l'ensemble une cadence globale telle une boite à musique précieuse et unique.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 août 2014
L'album tant attendu, qui en déroutera plus d'un. Si on retrouve en partie un côté lancinant et sombre propre au groupe, on explore par contre un univers sonore nouveaux, il n'est clairement pas dans la continuité des rpécédents. Expèrience intéressante, il faut l'écouter plusieurs fois avant de le saisir réellement et de l'adopter. J'aime beaucoup ce disque, si j'ai enlevé deux étoile, c'est une, car ce n'est pas le disque qu'on attendait, bien qu'il soit très bon, et deux, j'ai un petit problème avec la voix, bien moins mélodieuse et douce que sur les précédents opus, bien qu'à priori ce soit toujours Beth Gibbons au micro, on la croirait remplacée par un chanteur. Voilà, un bon album, mais pour ceux qui attendent la suite de Dummy et Portishead, attention, c'est un tournant dans la carrière du groupe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Plastiquement sans intérêt. Esthétiquement nul. Portishead avec dix ans d'avance sur leur temps, disent certains : soit ! Mais mes oreilles sont malheureusement d'aujourd'hui...
Une de mes très rares erreurs dans mes achats de CD. Je précise que je suis fan de Dummy ou de Out of season (Beth Gibbons et Rustin Man).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 décembre 2009
Rentrer en profondeur dans cet album n'est vraiment pas évident.
Je l'ai acheté à sa sortie et je ne commente que maintenant.
Cet album est à présent mon préféré de Portishead. C'est un album sans concession, très noir. Rien ne brille sur cet album à première vue, tout est retenu, en tension, et c'est finalement ce qui en fait la force. Portishead a réussi a dépasser l'étiquette réductrice qu'on avait réussi à lui mettre sur le dos, on est plus que jamais dans une musique intimiste d'auteur' '...et tant pis pour ceux qui aiment mettre les choses dans des cases.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 mai 2008
J'ai rarement était aussi emballé par un disque... tout est parfait... certes ils ont mis 11ans à le faire mais cela vaut la peine lorsque l'on entend ce chef d'oeuvre... tout est bon les 50 minutes nous envoutent... les melodies... cette voix bien sur... les instrumentations extraordinairement travaillées... une rythmique electronique, des sons qui viennent de partout beaucoup plus de guitares que d'habitude..."silence" "the rip" "we carry on" "machine gun" ou encore "threads" vont vous clouer sur le sol......
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 juin 2014
Portishead, c'est typiquement le groupe dont on peut TOUT acheter les yeux fermés, à commencer par celui - ci .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 mai 2008
J'ai écouté distraitement l'album en mp3 ces dernières semaines et ça m'a bien accroché l'oreille mais ce n'est qu'après avoir acquis l'objet (en vinyl) et l'avoir posé sur la platine que j'ai compris à quel point ce disque est un classique instantané et intemporel.
Pourtant je ne misais pas un kopek sur le retour de Portishead (dit-il hypocritement).
Il est fort probable que dans 20 ans (à moins qu'il ne fassent encore mieux dans l'intervalle), cet album ne soit la meilleure raison de ne pas les oublier
Pour le reste, reportez vous à la critique précédente, elle est parfaite.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Dummy
Dummy de Portishead (CD - 2009)

Portishead
Portishead de Portishead (CD - 2008)

Roseland New York Live
Roseland New York Live de Portishead (CD - 2002)