Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le dernier Mizoguchi, 21 décembre 2009
Par 
Pèire Cotó (Occitània) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La rue de la honte (DVD)
C'est le dernier chef-d'oeuvre de Mizoguchi. Cinq prostituées d'une maison s'adaptent de manière différente à leur sort, une seule s'en sort, mais en écrasant les autres. La bonne conscience de la société qui condamne ces femmes, les fatalités de la misère, les discours des tenanciers, dont l'idéologie fait penser à celle de tous les patrons, tout est décrit avec humanité et sans didactisme. A la fin, c'est l'image de la couverture, une jeune fille, presque une enfant, s'apprête à continuer ce que d'autres ont fait avant elles. Le film n'est pas optimiste, mais n'impose aucunement au spectateur une atmosphère dépressive, grâce à la générosité du réalisateur, dont nous conservons, au sens fort, l'impression, malgré le tragique des destinées ici montrées.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un bordel comme image du monde, 28 mai 2013
Par 
Luc REYNAERT (Beernem, Belgium) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La rue de la honte (DVD)
Kenji Mizoguchi était un metteur en scène remarquable avec un sujet préféré : la condition féminine dans la société japonaise (ancienne ou moderne).
Ce film-ci a été réalisé lors de discussions au parlement japonais en 1956 autour de la loi sur la prostitution. Il illustre éminemment les conditions de vie des geishas dans un quartier de plaisir. Son fond général est la condition économique désastreuse au Japon (`Bientôt nous serons heureux d'être restés en vie').

Derrière la façade d'une maison de plaisir, il n'y a que des problèmes de pauvreté, de faim, de chômage, de maladies dans la famille et, surtout, des dettes, d'abord familiales, mais aussi et en premier lieu, des dettes envers les `maîtres', les propriétaires des bordels. La majorité des geishas sont littéralement clouées à la maison, dans le film appelée `Le Rêve'. Il y a aussi des `travailleuses' cyniques (un rôle joué remarquablement par Machiko Kyo), qui veulent se venger de leur sort subi sous la houlette des hommes (père de famille ou autres).
La nouvelle loi sur la prostitution, qui prévoyait notamment l'annulation des dettes des geishas, n'a pas été votée en première instance, mais adoptée l'année suivante, grâce surtout à l'impact du film !

L'image des hommes dans ce film est absolument lamentable. Ils sont bêtes, vicieux, faux-jeton, menteurs, voleurs, lâches, suicidaires, avec comme summum les souteneurs avec leur grande gueule, qui se considèrent comme les sauveurs du monde, offrant aux filles la possibilité de vendre leurs corps pour ne pas mourir de faim ou pour sauver des membres de leur famille.

Avec une fin qui vous prend par la gorge, Kenji Mizoguchi a réalisé un chef-d'oeuvre inoubliable, dont le thème ultime est la dignité humaine.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La rue de la honte
La rue de la honte de Kenji MIZOGUCHI (DVD - 2008)
EUR 18,93
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit