undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles22
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 juillet 2008
Attention, CHEF D'OEUVRE!!! c'est Philbar qui vous l'affirme et vous pouvez me croire.La première fois que j'ai écouté ce disque je me suis dit, ça y est le disque ultime est là on ne pourra plus faire mieux.Des larmes de "joie" dès le deuxième morceau celà ne m'étais pas arrivé depuis des lustres.Pas un titre à jeter rien. Christophe vraiment bravo et mille fois MERCI pour ta générosité musicale.Tu représentes à mon humble avis tout ce que je recherche en musique: de l'expérimentation, raconter des histoires ou des fragments de bouts de vie (surréalisme...)et enfin manier des textures électroniques tout en conservant un shéma POP.Le génie est rare savourez cette oeuvre magique mes frères!!!
11 commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2008
un road movie de Ré à Paris en passant par Séville et Londres
une musique pleine de surprises empreinte de rock et de blues et des paroles en l'air, celles qui viennent comme ça
un disque impressionniste et surréaliste... quel talent !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2009
Ce CD est un pur chef d'œuvre avec des airs doux, des paroles toutes en finesse. Christophe chante tout en subtilité, parfois presque en murmurant. Album mélancolique ? Album nostalgique ? En tout cas un vrai chef d'œuvre, un album original et des chansons que l'on pourrait écouter pendant des heures sans se lasser. Ce CD est une pure merveille et les mélodies nous trottent encore dans la tête, bien après que le disque soit fini.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2009
Vraiment, Christophe se bonifie avec le temps. Son dernier album est tout simplement sublime! Beaucoup d'artistes devraient l'écouter et apprendre à comment faire quelque chose d'original et créatif!! L'album s'écoute et se réécoute sans ennuie, étant tellement différent et original.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2012
Christophe je connaissais étant jeune avec "Les mots bleus". Personnellement, je trouvais que cet artiste faisait parti de l'ancienne génération. Mais lorsque j'ai écouté l'album, j'ai tout simplement adoré ! Aujourd'hui je peux dire que ce n'est pas un artiste de l'ancienne génération, mais il a complètement sa place dans le monde de la musique !!! Les musiques sont sublimes, le piano, sa voix !!! PARFAIT !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2008
Je l'attendais comme le Messie. Sans cesse retardée, cette nouvelle livraison est un chef d'oeuvre comme on en produit plus. En dehors des formats, en dehors des normes, c'est une production extraordinaire et bouleversante, des textes romantiques et qui vous donnent envie d'aimer d'amour toute femme qui viendrait à votre rencontre pendant l'écoute de l'album. Ce disque est une histoire d'amour et c'est probablement l'amour de ma vie, au moins pour toute l'année 2008 ! Je recommande le coffret collector munit d'un petit 45 T et d'une photo polaroïd du Paradis Perdu qu'est le domicile du Créateur.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2015
Alors que l'on annonce la sortie imminente d'un nouvel album, 'Aimer ce que nous sommes' publié en 2007 produit toujours la même émotion. Ce disque en lévitation , pièce d'orfèvre orchestrale et électronique d'avant-garde travaillée dans ses moindre détails, fascine toujours, envoûte, obsède jusqu'au moment où il devient nécessaire de l'écouter et l'écouter encore.
L'album est un voyage au terme duquel on en ressort bouleversé.
Maintenant que Bashung à rejoint le rang des immortels, Christophe n'a plus de rival à sa mesure et chaque jour les voyageurs du train sont plus nombreux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2008
J'adore Christophe depuis 1975 et son fabuleux concert à l'Olympia pour le disque des Paradis perdus, avec son piano qui s'envolait dans les airs. Il n'est revenu sur scène qu'en 2002 à l'occasion de son album comme si la terre penchait, avec encore un spectacle exceptionnel et émotionnel ce spectacle éxiste en DVD, je vous le conseille vivement il vous donnera surement envie de voir son prochain cocncert au mois de mars 2009 à l'Olympia. Les superbes chansons de son dernier album Aimer ce que nous sommes en live ca va être fabuleux.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2009
Superbe album. Exotique, plein de glamour moderne.
Il évoque assez l'album "Le dernier des Bevilacqua"; que j'ai adoré en le découvrant.
Christophe renoue là avec mélodies et sonorités propres à l'artiste, que l'album "Comme si la terre penchait" avait perdu par la médiocrité des textes et des mélodies, plus expérimentales que mélodieuses.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2016
Christophe a été un rebelle ; il est à présent libre depuis pas mal d''années. Dans cet album, je distingue deux tendances. Les morceaux expérimentaux (on dira ça) et ceux qui se contentent de faire le job, càd séduire sans risque (oui, pourquoi pas) tout en se laissant aller à peau & teaser un peu pour se défouler...' oui...' bon !
J'ai trouvé très intéressant le côté expériment des toutes premières plages. Et ça commence fort. J'étais accroché, je découvrais quelque chose de neuf :
-Wo (avec Isabelle Adjani) : on n''a pas besoin d'un texte transcendantal pour faire une excellente chanson, la preuve ! Un régal. De la musique avant toute chose, composée, exécutée, enregistrée par des pros inspirés ! Encore !...
-Magda est un pur joyau : tout est là, à sa place, rien n''est en trop, c''est un bloc, homogène de la première seconde jusqu'à l''ultime note. Superbe !
-Mal comme : on retrouve l''ancienne voix qui nous avait captivés, on se rapproche de la couleur musicale passée. Ces accents coulent comme avant, et nous bercent... on ne demandait que cela.

Puis, j''ai souri, me disant qu''il avait voulu assurer et se rappeler au bon souvenir des fidèles nostalgiques :
-It must be : Je n''aime pas trop Christophe au piano ; si j''en crois mes oreilles, il s''y révèle malhabile. Mais il est vrai que l''habileté peut se révéler un mal, parfois. Et comme dans son univers tout tient en équilibre instable (et bien sûr, c''est ce qui nous émeut, chez lui), la moindre anicroche peut rompre le charme et faire tomber ce qui penchait avec tant d'élégance. Détail ? Non.Tout en risquant une pure supposition, je dirai qu''il n''a pu traduire ce qu''il voulait exprimer, faute de technique au piano. Toutefois, je crois que ce titre compte autant que les précédents. Alors que Magda est parfait, It Must Be, dans un genre différent, est un poil trop littéraire et, surtout, inutilement théâtral : le récitatif saupoudré de piano chancelant, par exemple, je n'y « 'adhère » pas, d''autant qu'à la fin du morceau, les chœurs et l''orchestration emphatique me semblent ne rien arranger (heureusement, c''est bref).
-T'aimer, où l''on retrouve la voix des grands succès, mais accompagnée par une forme musicale qui a évolué, s''est bonifiée. Du familier qui vient de loin, de l''éprouvé mis au goût du jour. Si l'on a aimé Christophe, presque jadis, alors, aujourd'hui on aimera T'aimer.
-Tonight est lui aussi un morceau de la même veine que certains titres d''il y a une trentaine d'années, et ainsi il devrait plaire aux timorés, que Magda et It Must Be peuvent dérouter. Formater c''est rassurer et décrocher des étoiles'. Très bien, puisqu'il en faut.

Depuis Mal Comme, ça baissait graduellement et, cette fois, je ne souris plus :
-Panorama me semble laisser un arrière-goût artificiel, en ce qui concerne autant le fond (!) que la forme, mais tout en restant séduisant, d''une séduction un peu perverse qui irritera ceux qui, pourtant, ne demanderont finalement qu'à se « laisser avoir », tout en se gardant cependant d'être dupes. Bref ! quelque chose de pas franc du collier, mais musicalement agréable car bien ficelé. À écouter après s'être « mis sous influence »...' non, je n'e suggère rien de plus.
-Stand 14 ressemble un peu au précédent, peut-être en moins ceci,' en plus' celà, non, finalement ça coince carrément' enfin... je voulais écrire : JE coince, pourtant plein de bonne volonté.

Eh oui, c''est coincé :
Interview affiche d''abord comme une teinture PinkFloyd (si, si !) mais durant une quinzaine de secondes seulement, et puis ça se gâte, ça surnage un peu, si possible, avant de plonger dans l''insignifiance (ce n''est que mon opinion). Allez : Next !
Odore, qui empreinte cette fois des accents hispaniques, a droit au même verdict, tempéré pareillement : ce n'est que mon opinion, etc...
Tandis Que, commence bien : différentes textures, profondeur des graves, juste en intro' trop courte' et donc « ce n''est que...' next ! »
Parle-lui, emphatique méli-mélo avec trémolos et dégueulendis orchestraux superfétatoires, mais' qu''est-ce qu'il avait fumé ?
Lita, confus, sombre et lent, profond comme une tombe. On peut aimer y tomber. Pas moi. C''est pourquoi : « Ce n'est que' », voir plus haut.

En résumé : Christophe s''est fait plaisir, personne ne peut le lui reprocher. A mon avis (c''est mon opinion et je la partage), les trois premiers titres sont proches des cinq étoiles, avec mention toute spéciale décernée à Magda. Et jusqu'à Tonight, va pour quatre étoiles sans aucune hésitation.
Panorama est l''oiseau rare, que l'on peut déguster comme un obèse se bourrerait de sucré et de gras en se disant : « Demain j''arrête. »
Le reste, soit la moitié de la totalité de l''album, ne présente, POUR MOI, pas vraiment d''intérêt, et même, sombre parfois dans le pathétique. Mais j''aime croire que Christophe se moque de mon opinion. Il aurait bien raison: chercher à plaire c''est le pas dans le vide.
Achetez ce disque, ne serait-ce que pour les sept premiers titres. Cela reste un bon ratio.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,35 €
10,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)