undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles14
4,1 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:17,78 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 juin 2008
The OFFSPRING fait partie de ces groupes avec une carrière en dents de scie, partagée entre des succès inégalés (SMASH est l'album indépendant le + vendu de tous les temps) et des semi échecs (IXNAY ON THE HOMBRE, sorti juste après, a reçu un accueil timide bien qu'étant probablement leur opus le + abouti).

Après 5 ans d'absence Dexter Holland, Noodles et Greg K reviennent (avec un nouveau batteur, le 3è depuis le départ de Ron Welty).
Ils nous avaient laissé l’impression d’une baisse de régime avec le dernier album, SPLINTER, qui était vraiment terminé à la "va-vite", fait assez dommageable aux vues des qualités de certaines compositions ("the noose", "race against myself", "lightning rod") qui auraient pu le positionner dans les tous meilleurs albums du groupe...mais hélas (trois fois hélas!) il s'acquitte de la place de bon dernier, faute d'un laxisme évident.

C'est donc avec une attente fébrile que j'insère la nouvelle galette des punk-rockeux (plutôt rockeux que punk, à bien y réfléchir) en ne sachant pas trop si déception il y aura.

Pour répondre directement à cette épineuse question je dirais pour faire court:
OUI, déception il y a, même si elle n’est que partielle (et à ce stade vous vous dites: "mais pourquoi 4 étoiles alors???" La réponse dans les lignes qui suivent ;-) )

* L'album démarre on ne peut mieux avec l'ébouriffant "Half truism" qui est dans la droite lignée des meilleures compos de SPLINTER (du rock énergique, un brin mélancolique, très mélodieux, avec des choeurs bien sentis). Le break qui survient à 1min45 est purement jouissif, The Offspring ne nous avait que trop rarement habitués à ce genre de passage.

* "Trust in you" enchaîne direct et vous colle dans votre siège. La ligne de basse semble directement héritée de SMASH et le riff post-refrain aurait trouvé sa place sans mal sur IXNAY. Bref, juste excellent, rien à redire. Du Offspring pur jus.

* "You're gonna go far kid": encore une petite tuerie. Là aussi ce morceau aurait très bien pu se trouver au milieu d'un AMERICANA tant il est bien senti. Ca fonctionne dessuite et le refrain est entêtant à souhait.

* "Hammerhead": LE single. Choix plutôt étrange (mais qui s'adresse sans doute uniquement aux fans). Morceau très pêchu qui démarre façon old-school à la manière du tout 1er album, sorti en 1989. C'est bourrin, on retrouve la patte OFFSPRING, avec un refrain toujours aussi impeccable, même si à la 1è écoute on devine d'avance les notes.
A 2min40 le morceau ralenti et devient beaucoup + rythmé (ambiance "jump & bounce"). Cette fin de morceau rappelle un chouia celle de "Falling" de l'album AMERICANA.

* "A lot like me": 1è surprise de cet album, ça démarre avec un piano, puis les guitares rentrent en scène. Le couplet nous offre une ligne de basse toujours aussi classique pour du OFFS, mais efficace comme d'hab'.
Les instruments reviennent en force lors du pré-refrain.
Ce morceau à un air lointain du tubesque "What I've Done" du dernier Linkin Park. Le phrasé sur le break post 2è refrain semble d'ailleurs directement calqué sur le morceau des 6 Neo-metalleux américains.
Bref, arrivé à ce stade de l'album on jubile, en se disant qu'OFFSPRING a repris le meilleur de ses anciennes réussites, et a réussi à aller de l'avant de la meilleure manière qui soit. Probablement le meilleur morceau de l'album. Une petite tuerie.

* "Takes me nowhere": ça démarre comme un morceau festif et léger d'un IXNAY, mais ça devient un peu + sérieux à l'approche du refrain, clairement "easy listening", qui s'impose de lui-même dans nos cerveaux pour ne plus le quitter pendant le reste de la journée :D
Là encore les vieux routards démontrent tout leur savoir-faire.

* "Kristy are you doing OK": c'est à partir de ce morceau que l'album prend une toute autre tournure, expliquant ma critique un peu sévère du début.
"Kristy..." est une ballade, plutôt bien sentie qui trouve sa place idéalement à ce stade de l'album, mais laisse espérer à l'auditeur un retour au gros rock d'ici quelques minutes (surtout après un début d'album aussi jouissif et bardé de perles de power rock)

* "Nothing town": Heu...comment dire...c'est juste une copie de "I want you bad" issu de l'album CONSPIRACY OF ONE (mêmes accords à peu de choses près) mais en moins réussie...pas vraiment indispensable...

* "Stuff is messed up": une batterie bien roots en démarrage (limite tribal / percus), puis la guitare vient s'ajouter avec un petit riff à l'ancienne.
A l'approche du refrain seule la batterie reprend ses droits avec une rythmique lente, avant que les autres instruments se réveillent d'un coup d'un seul pour un refrain Rock joyeux accompagné des "Lalala" de Dexter.
Il nous offre d'ailleurs vers la fin du morceau un phrasé à la limite du rappé, particulièrement speed.
Une autre belle réussite et un single potentiel évident.

* "Fix you": un autre slow. Très joli, mais qui trouverait + sa place sur un American Idiot de Greenday (beaucoup + habitués et doués pour ce genre de ballade) ou même Nada surf à l'époque de Proximity Effect. Néanmoins on ne peut nier les qualités évidentes de ce morceau. OFFSPRING a osé la ballade mielleuse et réussi à moitié son pari (dommage en fait que ce soit déjà le 3è morceau du style après 1/2h d'écoute, et surtout quasiment enchaînés)

* "Lets hear it for rock bottom": là encore, petite déception, ce n'est qu'une copie de ce que les SUM41 sont capables de faire, mais en moins bien.
Qui est l'élève? Qui est le maître? On se demande, mais le refrain sent le déjà vu à 10 kilomètres à la ronde, pour qui connaît un minimum la disco de Deryck Whibley et ses acolytes.

* "Rise and Fall": on espère (à tort) une fin d'album façon CONSPIRACY (le rock nerveux doit reprendre ses droits!!!) mais on désespère à écouter ce morceau de rock festif qui sonne comme du Good Charlotte, du GreenDay (la batterie semble repompée du morceau American Idiot, c'est limite du plagiat; idem pour le riff principal qui ouvre le morceau).

Bref, on reste sur sa fin avec ce morceau...et c'est bien là le problème: comment avoir pu ralentir le rythme et le punch de l'album de manière aussi flagrante, alors que tous les atouts de la réussite étaient là? (compos novatrices pour du OFFSPRING, rock maîtrisé, énergie à revendre, bon melting-pot du meilleur des anciens albums...)

3 ballades "quasi-enchaînées" et une fin complètement pompée sur la concurrence font retomber le soufflet. Dommage!!!
OFFSPRING a perdu son identité sur ce coup (et ses gammes indiennes qui le caractérisaient).

Heureusement, reste une 1è moitié d'album parfaitement irréprochable et un "Stuff is messed up" qui revigore la 2è, mais un choix différent dans l'ordonnancement des morceaux aurait sans doute était + judicieux pour ce qui semble être un retour en force du groupe depuis leur dernier baroud d'honneur en 2000 avec le sous-estimé CONSPIRACY OF ONE.

Ils ratent donc pour moi les 5 étoiles sur un seul point : ils ont prouvé avec le début de RAGE AND GRACE, RISE AND FALL qu’ils étaient capables de faire encore mieux qu’à l’époque d’IXNAY/AMERICANA/CONSPIRACY. Je les incite donc à ne pas relâcher l’effort. C’est tellement rageant de se dire qu’ils étaient si près du but !!! Tiens…d’ailleurs je crois bien que le mot rageant est tout trouvé pour caractériser ce « RAGE AND GRACE » ;-)
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2008
Après un album précédent en demi-teinte (SPLINTER qui contenait pour autant quelques titres imparables), The Offspring fait un come-back plus que réussi avec RISE AND FALL, RAGE AND GRACE... du bon son rock qui s'écoute sans effort, quelques ballades intéressantes et toujours la "private touch" à la Offspring qui en fait un groupe unique en son genre. Un album à se procurer impérativement.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2009
A vrai dire lors de la première écoute j'étais assez déçu, j'avais rien trouvé de mémorable... sauf que j'avais écouté sans écouter si vous voyez ce que je veux dire ! Après une réecoute non franchement c'est très bon. Pour ma part, "Kristy are you doing OK" et "Rise and Fall" sont mes chansons préférées de cet album, mais ils sont tous bons je regrette juste peut être l'absence d'un délire type "The worst hangover ever" comme il y a sur Splinter. Un bon Offspring même si pour moi les références restent Ixnay et Smash.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2009
Un album qui a su se faire attendre. 5 ans après Splinter, les 4 rockeurs californiens sont de retour avec un album qui démarre sur les chapeaux de roues avec Half-Truism. Tout se déroule bien jusqu'à Take Me Nowhere, on rentrait déjà dans la musique un peu gnangnan avec
A Lot Like Me mais là, on a les 2 pieds dedans... mais le pire c'est que The Offspring rate complètement sa prestation (sauf pour vous faire rentrer le refrain dans la tête). L'album commence a plonger jusqu'à Stuff Is Messed Up. Avec une intro très convaincante à la batterie et un texte très speed pour terminer, certainement un des meilleurs morceaux de l'album, entraînant, engagé et dynamique. Puis l'album replonge... en passant on reconnaîtra un peu de The Police dans Let's Hear It From Rock Bottom. Il n'y aura que les Japonais qui pourrons appréciés la bonus track : OC Life (une reprise de The Adolescent) et qui pourront se dire « Finalement la 2ème partie de l'album n'est pas si mauvaise ! »...
Un début explosif, un The Offspring en forme. Une seconde partie décevante et un peu molle au début, mais qui arrivera finalement à vous faire agiter, légérement, la tête (notamment avec Rise and Fall) .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2011
Sorti 5 ans après Splinter, qui avait eu un succès mitigé, RAFRAG se devait de remonter la pente.

Et c'est avec [Half-Truism] que démarre l'ascension. Une intro en douceur qui laisse place à la puissance des guitares et à la voix énergique de Dexter. A noter un pont peu habituel pour le groupe, cette première chanson est une réussite.

Vient ensuite [Trust In You], qui a des similitudes avec Smash, la chanson qui clôture l'album du même nom, sorti en 1994. Un plaisir pour les fans. Dex' et sa bande sont loin d'être morts.

C'est [You're Gonna Go Far, Kid] qui a la lourde tâche de succéder à Trust In You, ça sonne beaucoup plus pop que les deux précédents titres, mais ça reste d'un bon niveau, elle reste bien en tête et est même passée de manière récurrente à la radio durant l'été 2009.

[Hammerhead.] La puissance des guitares, les choeurs du refrain, le petit passage de basse, la fin de la chanson, c'est du pur Offspring, comme on l'aime.

[A Lot Like Me.] Une grosse surprise sur plusieurs plans. Tout d'abord, l'intro au piano, assez surprenante. Lorsque le premier couplet arrive, on découvre la voix de Dexter sous un autre angle : il chante étonnamment grave.
Certains diront que cette chanson leur fait penser à What I've Done de Linkin Park.

[Takes Me Nowhere.] On est toujours dans l'esprit Offspring. Une bonne chanson, mais pas non plus un de leur plus gros tubes.

[Kristy Are You Doing Okay ?] Une moins bonne surprise. Une bonne ballade acoustique, mais qui ne colle pas à l'identité du groupe.

[Nothingtown.] Une assez bonne chanson de transition...

[Stuff Is Messed Up.] Une des grosses réussites de l'album. Une critique de la société actuelle, énergique et engagée. Le passage à partir de 2:38 où Dexter débite une série de mots de manière très rapide est jouissif.

[Fix You.] L'intro fait immédiatement penser à Wake Me Up When September Ends de Green Day. Le refrain est introduit par un passage au piano. On perd l'euphorie du début de l'album avec cette chanson.

[Let's Hear It For Rock Bottom.] Chanson qui fait penser au soleil, à l'été. Du punk Californien quoi...

[Rise And Fall.] Une pâle copie de American Idiot de Green Day . L'album aurait pu être conclut d'une bien meilleure manière...

Ma note (3/5)
Un album hétérogène, on est encore loin des succès du groupe, mais RAFRAG contient des perles telles que Hammerhead, Trust In You ou encore Stuff Is Messed Up qui feront plaisir aux fans de la première heure.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2008
Cette album me fait tantôt plaisir tantôt de la peine. En écoutant je me dis parfois "tiens on dirait green day", ou encore "tient, on dirait muse". Non c'est pas bon. avant The Offspring c'était The Offspring. Même splinter que j'ai bien aimé quand même.

La on manque de pêche : où sont les son de guitare ultra puissant, les riffs de folie qui restent dans la tête.

Ce n'est pas du mauvais offspring mais ce n'est pas du bon. A ecouter pour voir ce que ca donne. perso je suis pas fan. Malgrès les petite intor en clean qui font plaisir : ca change, je reste sur ma faim.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2008
Enfin de retour avec leur meilleur album depuis americana; des titres puissants, rocks, avec toujours autant de mélodies accrocheuses! l'album s'écoute d'une traite sans "trou" même avec la présence de 2 titres plus mous au milieu; il débute et termine en fanfare avec du pur rock! A acquérir d'urgence!!!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2013
Cela fait longtemps que j'écoute Offspring, longtemps aussi qu'ils ne m'avaient pas autant épaté.

Ce disque remet une bonne couche d'énergie par dessus leurs vieux morceaux. On notera une baisse de la haine p.r.à des morceaux comme Feelings ou Walla Walla de Americana pour un son plus mélodieux, mais o combien plus energetique.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2013
Très bon album, moins que Smash, ou meme Splinter que j'avais trouvé génial. Il y a quelques bons morceaux comme Hammerhead ou Stuff Is Messed Up.

Ca reste quand meme un bon album.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2014
Acoustique Excellente avec sono adaptée : de bonne basses pour pouvoir monter les Watts. Ambiance garantie, seul ou à plusieurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,01 €
11,35 €
11,62 €
11,01 €