undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:19,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 juin 2008
Avec Holographic Universe, son premier album conceptuel, le groupe a choisi d'accentuer son côté mélodique. Une évolution logique finalement: un premier album direct et agressif, un deuxième qui alternait deux humeurs bien distinctes (agressivité/mélodies) et un troisième où les mélodies ressortent davantage. Les parties agressives restent bien sûr de la partie avec une fois de plus des riffs qui marquent les esprits, n'empêche qu'une fois l'album terminé, ce que l'on retient le plus, ce sont ces refrains chantés en voix claire (remarquable performance de Christian Ävelstam au passage, redoutable de versatilité), ces solos racés dégoulinant de mélodies qui se taillent la part du lion sur cet album, s'insérant au sein des couplets ou venant ponctuer un riff, et ces claviers prédominants qui confèrent une saveur éthérée à l'ensemble de cette galette.

Holographic Universe se montre du coup moins percutant (c'est son défaut) mais aussi plus homogène que son superbe prédécesseur. Pas de caresse dans le sens inverse du poil, ici, les breaks coulent de source, les chansons s'enchaînent sans accroc, l'ensemble est d'une fluidité exemplaire... et le groupe y gagne encore en personnalité. Peut-on encore parler de "death metal mélodique" ici ? Selon moi, le groupe évolue plus dans le registre du metal mélodique tout court. Si je devais le comparer à un autre groupe, ce serait sûrement Arch Enemy: une musique mélodique avec une voix d'écorché vif, sauf que Christian Ävelstam propose un registre vocal bien plus varié que la beugleuse saoulante Angela Gossow et que l'ensemble est bien moins inégal que le groupe des frères Amott. Pas vraiment de titre en dessous des autres sur Holographic Universe (ainsi que sur les deux précédents opus), tout est solide et cohérent du début à la fin.

Certes, je ne nie pas que le groupe arrive avec cet album au bon moment. En regard de la scène dont il est censé faire partie et qui se casse furieusement la figure à défaut d'une vraie concurrence, le groupe a tout le champ libre pour s'imposer sur un territoire qui reste à reconquérir. Mais il est incontestable que l'argument le plus valable pour vanter les mérites de cet opus reste la qualité de son contenu.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Possédant déja le précédent album (Pitch Black Progress) de Scar symmetry (un nom assez étrange pour un groupe), je me suis tout de suite précipité sur ce second album. Le groupe officie dans un métal mélodique de haute volée et ça se sent tout de suite, dès la première piste de cette galette. J'ai frissonée à cette chanson et le frisson s'est poursuivi jusqu'à la dernière piste (généralement, quand je frissonne à l'écoute d'un album de métal, c'est bon signe). Le mélange de voix claire/voix death m'a toujours plu, de plus, les orchestrations sont magnifiquement bien senti et m'a fait écouté la galette sans sentir la fin arrivé. On en voudrait encore plus de cette musique en meme temps puissante et douce. Les guitares se font incisives et percutantes et cette batterie si rentre-dedans (une jouissance!).
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEE #1le 19 juillet 2008
Scar Symmetry nous propose, pour ce troisième album, un Metal mélodique comprenant des éléments Death et Prog.
Avec ses parties de chants clairs particulièrement réussies, les voix Death efficaces, la production sans faille de l'album, l'accentuation des côtés Progressifs et mélodiques, tout en n'oubliant pas des moments plus agressifs, le groupe a réussi un album de haute tenue qui apporte sa pierre à l'édifice en ne se rangeant pas comme un clone de In Flames ou Soilwork. D'ailleurs, en comparaison, la musique du groupe est plus variée.
Cet album fait partie de ceux qui tournent en boucle chez moi et j'espère que Scar Symmetry ne deviendra pas "light", comme beaucoup de groupes, en accentuant encore les aspects mélodiques, en supprimant les passages agressifs et les voix death. Ce groupe a trouvé son style, sa spécificité, il doit s'y accrocher !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2014
Aucun souci. Et je dois, écrire plus de dix-huit mots donc je parle et bla bla bla plus que trois...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,78 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)